Métro Montréal n°2020-07-30 jeudi
Métro Montréal n°2020-07-30 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-30 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : peu de renforts dans les CHSLD.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twitter Linkedin 0 Instagram stm.Info PRESQUE TOUS NOS BUS SONT PReTe De nouvelles Lignes de bus où on embarque par L'avant LUNDI, LES LIGNES DE BUS RATTACHÉES À NOS CENTRES DE TRANSPORT LASALLE, SAINT-LAURENT ET STINSON S'AJOUTENT À CELLES OÙ ON PEUT DÉJÀ EMBARQUER PAR CAVANT. AYEZ VOTRE DE TITRE DE TRANSPORT EN MAIN ! Dans la grande majorité de nos bus, vous remarquerez mainte- nant le nouveau panneau de protection pour le chauffeur ainsi que de l'affichage qui délimite une zone de deux mètres autour de lui. Le siège situé derrière le chauffeur, réservé aux personnes ayant des limitations fonctionnelles, a été relocalisé à l'extérieur de la zone. L'affichage vise également à assurer une circulation plus fluide à l'intérieur du bus  : l'embarquement se fait obligatoirement par l'avant et la sortie, par l'arrière (à l'exception des personnes ayant des limitations fonctionnelles). Cette nouvelle configuration, qui suit les recommandations de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et de la CNESST, permettra d'assurer la sécurité de tous. Nous nettoyons davantage les surfaces que vous touchez le plus Mais n'oubliez pas de vous laver les mains CENTRES DE TRANSPORT LASALLE, SAINT-LAURENT ET STINSON LES LIGNES DE BUS CONCERNÉES Centre de transport Lasalle ID 12, 21, 35, 36, 37, 57, 58, 61, 63, 71, 77, 78, 90, 101, 102, 104, 106, 107, 108, 109, 110, 112, 113, 116, 123, 138, 191, 195, 211, 350, 354, 356, 360, 405, 406, 411, 420, 425, 491, 495, 496 Centre de transport Stinson 016, 80, 93, 100, 103, 105, 115, 119, 124, 128, 160, 162, 165, 166, 171, 175, 213, 369, 371, 380, 465, 470, 480, 485, 711, 919, 968 Centre de transport Saint- Laurent 1:1 17, 64, 68, 70, 72, 73, 76, 117, 126, 164, 170, 174, 177, 196, 200, 201, 202, 203, 204, 205, 206, 207, 208, 209, 215, 216, 217, 218, 219, 220, 225, 376, 378, 382, 401, 407, 409, 419, 468, 475, 747, 964 PRÉVENTION DU SUICIDE DE LAIDE DISPONIBLE En juillet, nous nous associons à Suicide Action Montréal (SAM) pour faire connaître la ligne téléphonique 1-866-APPELLE (277-3553), disponible 24 h/7jours, partout au Québec. Cette action s'inscrit dans le contexte de la crise de la COVID-19 qui entraîne une hausse de détresse psychosociale auprès de la population. La ligne offre une aide immédiate en cas de crise suicidaire. Des gestes qui peuvent aider Si vous êtes témoin d'une situation pouvant potentiellement mettre en danger la vie d'une personne, faites-en le signalement le plus rapidement possible. Vous pouvez alors soit utiliser un des téléphones rouges situés dans les niches d'assistance sur les quais du métro, soit contacter un membre du personnel travaillant dans le métro, qu'il s'agisse par exemple d'un inspecteur, d'un agent de station ou d'un employé d'entretien. Prenons soin de nous Voyez nos conseils  : stm.infolcoronavirus
métr journaimetro.com Jeudi 30 juillet 2020 AC'Le monde académique pointé du doigt Réseaux sore— Touchée depuis quelques jours par un raz-de-marée de dénonciations, la sphère académique n'en est pas à son premier scandale en matière de violences sexuelles. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journaimetro corn Cette fois, c'est à travers les réseaux sociaux que des victimes alléguées de violences s'attaquent à la « culture du silence » qui hante, selon elles, les couloirs des établissements d'enseignement de la province. Au centre de ce raz-demarée, le compte Instagram « Victims_voices_academia », sur lequel apparaissent depuis le début du mois de juillet des dizaines d'allégations envers des professeurs et des étudiants. Selon une administratrice de la page, il y avait une nécessité de dévoiler ces dénonciations « dans un milieu qui n'en est pas à son premier scandale ». « Les processus de plaintes len enseignement supérieur] sont hautement opaques », soutient Claude (prénom fictif). 11 y a près de six ans, des pro- fesseurs de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) avaient retrouvé sur leur porte des collants référant à la politique de lutte aux violences sexuelles de leur employeur. Ces actes anonymes auraient été commis pour dénoncer des agissements allégués de professeurs. Deux ans plus tard et un an avant #MoiAussi, le corps policier de la Ville de Québec enquêtait sur des intrusions dans les résidences de l'Université lavai, lesquelles avaient mené à des agressions sexuelles. « Vivre de la violence sexuelle j E L Le milieu académique connaît de nouveau une vague de dénonciations de violences sexuelles. JOSLE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO « Ces [bureaux de traitement des plaintes] sont toujours disponibles, accessibles et gratuits, y compris durant cette période de crise sanitaire. » Patricia Cloutier, porte-parole de l'Université Laval en milieu étudiant vient aussi détruire des vies à très long terme. Si tu vis une agression de la part de quelqu'un qui est une éminence dans ton domaine d'expertise et qu'il te crée une mauvaise réputation, ça va te suivre tout le long de ta carrière », regrette la cofondatrice du mouvement Québec contre les violences sexuelles, Mélanie Lemay. Bris de confiance Depuis 2019, au Québec, les établissements d'enseignement supérieur ont l'obligation légale 11NIS:enquête demandée ALICE CHICHE alicechiche@journaimetro.com Les conservateurs ont demandé hier une deuxième enquête du commissaire à l'éthique sur le premier ministre Justin Trudeau dans l'affaire UNIS. Quelque 212 000$ auraient été versés en plus par UNIS à la famille Trudeau, d'après les calculs des conservateurs. Cette somme s'ajouterait aux 353 000$ que la mère, le frère et l'épouse du premier ministre auraient reçus pour leur participation à des évènements de l'organisme. Le parti d'opposition avait déjà demandé une enquête sur les conflits d'intérêts allégués de Justin Trudeau par rapport aux paiements reçus par sa famille. lis demandent désormais au commissaire à l'éthique de se pencher sur une autre section de « Nous voulons savoir si ces dépenses [...] auraient créé un plus grand conflit d'intérêts pour le premier ministre » Pierre Poilievre, député conservateur la Loi sur les conflits d'intérêts, la section 11. Pas de décès liés à la COVID-19 hier Hier, pour une troisième fois en sept jours, les autorités sanitaires n'ont rapporté aucun nouveau » l décès des suites de la COVID-19. Le nombre de décès à déplorer demeure donc à 5670 depuis'4 le début de la pandémie. Par contre, 176 nouveaux cas ont été annoncés. ben «) de se doter d'une politique de lutte aux agressions et au harcèlement ils doivent aussi fournir des « formations obligatoires » à leurs étudiants. Les universités ont aussi mis sur pied des bureaux d'intervention dans la foulée du mouvement #MoiAussi. Dans les bureaux institutionnels, raconte Mélanie Lemay, « on demande de récolter des preuves pour documenter la situation, ce qui revictimise les personnes survivantes. Et en parallèle, on a donné une influence démesurée à la confidentialité de la personne mise sous enquête. Ça dissuade tout dévoilement », ajoute-t-elle. Selon une autre cofondatrice de Québec contre les violences sexuelles, Kimberley Marin, l'utilisation des réseaux sociaux vise à « protéger des victimes potentielles de leur agresseur ». À mesure que des noms sortaient sur les réseaux sociaux, plusieurs universités ont réagi face aux allégations. Dans une publication, l'UQAM affirme « améliorer ses pratiques pour faciliter le dépôt et le traitement des plaintes et renforcer la protection des victimes ». Jointes hier, l'Université Laval, l'Université de Montréal, McGill et Concordia ont toutes encouragé les étudiants et les étudiantes à contacter leur bureau respectif de traitement des plaintes. Éclosions La SAQ ferme trois succursales. " La SAQ est restée ouverte durant le confinement. i PABLO ORTIZ/ARCHIVES MÉTRO Trois succursales de la Société des alcools du Québec (SAQ), dont deux de Blainville, sur la Rive-Nord, devront fermer pour cause d'éclosions de COVID-19. Les clients qui ont fréquenté ces magasins n'auront toutefois pas l'obligation de s'isoler, a indiqué hier la société d'État. Au total, la Santé publique a identifié huit cas de COVID-19 chez les employés de ces trois magasins. Situés sur les boulevards de la Seigneurie Ouest et Michèle-Bohec, à Blainville, ainsi que sur le boulevard Curé-Labelle, à Mirabel, les commerces ont déjà fermé leurs portes de manière préventive. Ils ne rouvriront pas « jusqu'à nouvel ordre ». Le reste des succursales du vaste réseau de vente de la SAQ ASSOCIÉ JUNIOR D'ENTREPOT L'associé d'entrepôt est responsable de la collecte, de la vérification et de l'emballage efficaces de toutes les commandes clients de soins à domicile. Il est aussi responsable du nettoyage de médicament avec de l'alcool. L'associé d'entrepôt recueille et classe toutes les fournitures de la façon décrite dans les feuilles de travail, et balaie électroniquement les feuilles de travail avant de recueillir et d'étiqueter tous les articles complets. L'associé d'entrepôt aide également à la réception et accomplit d'autres tâches telles que l'entretien ménager général et les vérifications d'inventaire et d'assurance de la qualité. Le travail est effectué en conformité avec des pratiques et des procédures établies, et est de nature routinière. On est situe a Ville Saint-Laurent I 18$/HEURE Rejoignez une équipe QUALIFICATIONS qui fait la différence ! Diplôme d'études secondaires. Français fonctionel requis. Perfectionnez-vous - Excellentes habiletés interpersonnelles. avec nous ! Afin de répondre aux exigences de l'entreprise, et selon le contexte.." commercial, ce poste nécessite le travail par quarts en rotation. 7 h 30-15 h 30 et 9 h - 17 h calea 3 Depuis le début de la pandémie, 37 employés de la SAQ ont été infectés par la COVID-19, provoquant la fermeture de plusieurs succursales. resteront toutefois ouvert. « Chacune des succursales mentionnées sera nettoyée de fond en comble par une firme spécialisée, souligne l'équipe des relations publiques de la SAQ dans un communiqué de presse. Chaque employé ayant travaillé dans les derniers jours dans ces succursales devra obligatoirement s'isoler de manière préventive et passer un test de dépistage à la COVID-19 dans les plus brefs délais. » FRANÇOIS CARABIN lazaroecalea.ca



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :