Métro Montréal n°2020-07-29 mercredi
Métro Montréal n°2020-07-29 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-29 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 10,9 Mo

  • Dans ce numéro : hausse du harcèlement dans les rues.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
TENDANCES LES BIENFAITS DU MIEL Métro vous présente 12 produits de beauté issus de la ruche. page 9 MONTRÉAL Mercredi 29 juillet 2020 nel journalmetro.com CULTURE i UNE ANNEE DE FESTIVITES La 25e édition du festival Under Pressure aura lieu en ligne dès samedi page 7 Métro vous encourage à acheter bleu tr I é eurnImetre..n. Oui au remdésivir pour les cas graves Hausse du LEMENT dans les rues page 3 Selon des témoignages, le harcèlement de rue serait plus fréquent en ces temps de pandémie. Profitant des artères moins achalandées les harceleurs imrtuneraient us ulièrement les ssan mdoritairement des femmes./1AKOV FILIMONOV/1231e iir Coronavirui Santé Canada a approuvé hier l'utilisation du remdésivir, un médicament pour traiter les « patients qui ont de graves symptômes » du coronavirus. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journahetro.com Les quantités disponibles sont toutefois « très limitées » selon l'administratrice en chef de la Santé publique du Canada, Dre Theresa Tam. 11 s'agit de la première molécule à laquelle les autorités sanitaires canadiennes ont donné leur approbation. Produit par une entreprise américaine, le remdésivir ne pourra être administré qu'en centres de soins. La molécule, nommée Veklury sur le marché, fait toujours l'objet d'essais cliniques. Plusieurs autres pays lui ont UNDER PRESSURE toutefois donné un aval conditionneL D'abord conçu pour combattre l'Ebola, le remdésivir a la capacité d'aider le patient « à respirer ». Si le médicament en venait à devenir nuisible aux patients COVID-positifs, il serait immédiatement retiré des hôpitaux, a indiqué Santé Canada par voie de communiqué de presse. Des réserves « très limitées » Selon De Tam, tous ne pourront pas nécessairement avoir accès au remdésivir même s'il est approuvé pour combattre le comnavirus. « Honnêtement, les capacités globales de cette compagnie sont très limitées. Je pense que l'entreprise [Gilead Sciences Canada] va commencer à accélérer sa capacité, mais le point final, c'est que les réserves ne sont pas abondantes », a signalé la poste-parole principale de la Santé publique canadienne. Aller dans un bar, une bonne idée ? L'experte a par ailleurs répondu hier à des questions sur la Mg 111 9 Ensemble, soutenons l'économie d'ici ! 169 Québec a rapporté mardi 169 nouveaux cas de COVID-19 à travers la province. S'ajoutent à cela deux décès des suites du comnavirus. Le taux d'hospitalisation baisse de nouveau. réouverture des bars et des restaurants. Si elle refuse de se prononcer en tant que porte-parole de la Santé publique, Dre Tam convient qu'elle n'a personnellement pas essayé de fréquenter ces établissements depuis le début de la pandémie. « Je serais plus confortable à l'extérieur qu'à l'intérieur [d'un bar ou d'un restaurant]. L'extérieur est mieux que l'intérieur. Mais je regarderais attentivement à l'intérieur avant d'entrer », a-t-elle souligné. Ce sont les autorités provinciales de santé publique qui ont décidé de permettre la réouverture des commerces et des restaurants. À Montréal, c'est depuis le mois de juin qu'ils sont déconfinés 4pile ENCOURAGEONS 0041 : ope #NOSMEDIASLOCAUX L'ACHAT MEDIA LOCAL investissons dans les gens d'ici



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :