Métro Montréal n°2020-07-15 mercredi
Métro Montréal n°2020-07-15 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-15 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : des heures d'attente pour le dépistage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twitter Linkedin 0 Instagram stm.Info MA VOIX MA STM Inscrivez-vous pour participer et influencer NOTRE PANEL MA VOIX MI. STM, C'EST PLUS DE 20 000 CLIENTS QUI PARTICIPENT À DES SONDAGES ET INFLUENCENT AINSI LE TRANSPORT COLLEC- TIF DANS LA GRANDE RÉGION MÉTROPOLITAINE. INITIATIVES À L'ESSAI, GRANDS PROJETS EN COURS, QUALITÉ DES SERVICES  : ON VEUT VOUS ENTENDRE SUR UNE FOULE DE SUJETS ! Apportez votre contribution au transport collectif en vous inscri- vant. En remplissant votre profil vous êtes automatiquement éligible au tirage des deux prix trimestriels de 300$. Chaque sondage auquel vous répondrez par la suite vous donnera aussi une chance de gagner l'un des deux prix mensuels de 200$. OUVERT À TOUS Ma voix ma STM est un panel ouvert à tous les clients qui empruntent notre réseau régulier de transport et acceptent de répondre à des sondages. Ceux-ci doivent avoir une adresse courriel valide. Une fois inscrit, vous serez invité à répondre à des sondages une ou deux fois par mois, en fonction de votre profil et de nos besoins de consultation. Chaque sondage est différent, mais en moyenne, la durée se situera autour de 5 minutes. L'ADRESSE POUR VOUS INSCRIRE www.stm.info/mavoix TRAVAUX MAJEURS DU PROJET SRB PIE-IX Réouverture de la voie réservée aux déménagements À PARTIR DE DEMAIN, LA VOIE DU CÔTÉ OUEST DU BOULEVARD PIE-IX, ENTRE LES RUES SHERBROOKE ET AMOS, OUVRIRA PROGRESSIVE- MENT À LA CIRCULATION. -"V (Q(=)% iïe111 ! 4. 4. t Voles sud Vole nord Zone de travaux Deux voies de circulation vers le sud et une voie de circulation vers le nord seront maintenues du côté ouest du boulevard Pie-IX, entre la rue Sherbrooke et le boulevard Industriel.'Mn IlillfiQ FliFt1 ÏiJi-e, 4. t t ! Sr Xi SVA Vole sud Voles nord Zone de travaux Deux voies de circulation vers le nord et une voie de circulation vers le sud seront maintenues du côté ouest du boulevard Pie-IX, entre le boulevard Industriel et la rue d'Amos. Prenez note qu'en raison des travaux, des fermetures ponctuelles de cette voie pourraient avoir lieu sur l'ensemble du boulevard Pie-IX. CHANGEZ DE VÉHICULE Devenez chauffeur de bus Priorité aux détenteurs de permis de classe 1 ou 2
métr ÉJ.:1 journaimetro.com Mercredi 15 juillet 2020 AC'LALITI Foule devant les cliniques de dépist Test. L'appel au dépistage fait cette fin de semaine par la Santé publique de Montréal semble avoir porté ses fruits. À tel point que le nombre de tests a explosé, menant à des files d'attente monstres, a constaté Métro. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com Métro a visité trois cliniques de dépistage sans rendez-vous à Montréal hier et a observé d'importantes enfilades. À la clinique du boulevard Lacordaire, dans Montréal- Nord, l'attente se chiffrait à au moins trois heures. « Ça fait deux heures que j'attends », a observé Connor, abordé dans la file vers le CLSC Montréal- Nord. À l'Hôtel-Dieu, les agents de sécurité ont arrêté d'accepter les entrées après 15h, pour réussir à répondre à la demande avant 18h. Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Centre- Il iii ! Une longue file s'étirait devant l'ancien hôpital Hôtel-Dieu hier. MME DESMARAIS/MÉTRO « Ce qu'on veut, c'est du sans rendez-vous sur tout le territoire, notamment quand on a besoin d'absorber une demande plus élevée. » D'Kaiser, médecin de la Santé publique. Sud-de-l'Île-de-Montréal indiquait hier après-midi vouloir augmenter la capacité de test au-delà des 800 réussis. Cette affluence vers les cliniques de tests survient après que la Santé publique a demandé samedi à tous les Montréalais ayant fréquenté un bar depuis le ter juillet de se faire tester pour la COVID-19. Les autorités sanitaires ont d'ailleurs observé une résurgence des cas dans les établissements ludiques de Montréal. « Aujourd'hui, on est à plus d'une trentaine de cas minimum, qui ont fréquenté au moins neuf établissements. On voit que ça augmente », a indiqué Dr Kaiser. Si bien que le taux de positivité dans la population a repris une tendance à la hausse dimanche et lundi. Il a atteint 3% après s'être arrêté en dessous de 1% « dans les dernières semaines ». Vague de vandalisme OLIVIER FAUCHER ofaucher @metromedia.ca Le Service de police de la Ville de Montréal a ouvert une enquête sur des actes de vandalisme commis sur 16 voitures dans la nuit de samedi à dimanche, à Montréal-Nord. Les véhicules étaient stationnés le long de l'avenue Lausanne, entre les rues Monselet et Prieur. Des photos de la scène montrent des pneus crevés, des fenêtres et pare-brise fracassés, et des carrosseries rayées. Le SPVM demande à toute personne qui aurait été témoin de communiquer avec le poste de quartier 39, au 514-280-0039. Selon Mike Cusano, propriétaire d'un immeuble de la rue Lausanne, cela accentue un sentiment d'insécurité dans ce secteur. Un des véhicules vandalisés/COLLABORATION SPÉCIALE/MIRE CUSANO Pas de navette « Or » jusqu'en 2021, minimum Les 10 lignes de la navette « Or » de la Société de transport de Montréal (STM), réservées aux personnes âgées, sont suspendues depuis la mi-mars en raison de la pandémie. La STM ne prévoit pas de remise en service avant janvier 2021. mime -eiffiZegle- seeiggvette.- liwet-ti4peteed -eite., ; el"'44r, -seie",e-e.. 1,':riall.., e La DRSP est consciente du problème La Direction régionale de la Santé publique de Montréal affirme avoir pris conscience du temps d'attente pour se faire tester. Entre la fin de semaine du 4 juillet et celle du 11, le taux de dépistage aurait augmenté de 50%, a ajouté De Kaiser. Selon lui, le réseau de la santé aura à travailler sur une offre de dépistage plus complète. Toujours est-il que ramener les autobus de dépistage, populaires à Montréal, demeure pour l'instant hors de question. Ajuster l'offre Questionné sur les longues files d'attente que cette initiative a entraînées, le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda, a assuré hier qu' « il va y avoir un ajustement de l'offre à la demande ». « On comprend que les gens soient découragés. On leur demande de faire preuve de patience. Mais je suis sûr que la directrice de la Santé publique de Montréal [Mylène Drouin] va s'arranger pour que les gens aient leur dépistage », a déclaré M. Arruda lors d'une conférence de presse en Montérégie. AVEC LA COLLABORATION D'EMMANUEL LEROUX-NEGA ET ZACHARIE GOUDREAULT Nous offrons Une formation gratuite pour l'obtention de votre permis classe 2. Masque, Les restos ne veulent pas faire la police L'obligation du port du masque est loin de faire l'unanimité dans les restaurants du Québec. La responsabilité imposée aux propriétaires et aux employés représente « un fardeau », s'insurge l'Association Restauration Québec (ARQ). « Le gouvernement ajoute un fardeau aux restauratrices et restaurateurs en les obligeant à remplir le rôle de la police pour s'assurer de l'application de la mesure, sous peine d'amende », évoque l'organisme dans un communiqué de presse publié au lendemain de l'annonce gouvernementale. Les restaurants — tout comme n'importe quel lieu public fermé — s'exposeront dès samedi à des amendes s'ils ne sont pas capables de faire respecter le port obligatoire du masque. Les clients, eux, bénéficieront d'une période de grâce de deux semaines, a confirmé lundi le premier ministre du Québec, François Legault Une mesure difficile à avaler pour Christian Lévesque, copropriétaire du Pub Rosemont, à Montréal. « Mettre de la pression sur les propriétaires, c'est la seule chose que je trouve un peu spéciale », avance-t-il Le client d'un restaurant pourra enlever son masque une fois assis et à deux mètres des autres clients. Il devra renfiler son couvre-visage pour se rendre aux toilettes, par exemple. « Après ça, tu es un serveur, tu es occupé et il y en a un qui va à la salle de bain [...] », lance M. Lévesque. Restaurateur de la rue Wellington/ARCHIVES/MÉTRO « Si on lit entre les lignes, on nous donne pratiquement le rôle de la police. » Martin Vezina, responsable des communications et des affaires publiques à l'ARQ Revenir sur ses pas Le porte-parole de l'ARQ, Martin Vezina, croit qu'il n'est pas trop tard pour que le gouvernement change d'avis sur les dispositions de son règlement. « Pas de problème avec le port obligatoire, relativise-til. Mais nous, on voudrait que la responsabilité se fasse auprès du client. Laissons faire la période de sensibilisation jusqu'au ter août. » Lundi, François Legault avait évoqué le besoin que les commerçants « soient les yeux » du gouvernement du Québec. « La police ne peut pas être partout en même temps », avait-il avancé. FRANÇOIS CARABINeie Travaillez de jour du Lundi au Vendredi et profitez de vos fins de semaine ! Visitez ca.firstgroupcareers.com ou appelez au 514.240.1546. 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :