Métro Montréal n°2020-07-14 mardi
Métro Montréal n°2020-07-14 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-14 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : le port du couvre-visage en hausse dans les transports.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
ENCOURAGEONS L'ACHAT MÉDIA LOCAL u 25% des internautes utilisent un bloqueur de publicités (« Ad blocker ») , ce qui a pour effet de priver les sites de médias québécois de revenus potentiels. « Il est grand temps d'optimiser l'offre publicitaire de nos éditeurs afin de s'assurer qu'ils puissent performer au même niveau que le GAFA et nous sommes emballés d'en faire un focus important en déployant notre technologie avec ceux-ci. » - Guillaume Bouchard CEO, Conxtful #NOSMEDIASLOCAUX investissons dans les gens d'ici métr La 6èm'édition du Défi kayak Desgagnés aura lieu du 3 au 6 septembre au profit des jeunes./COLLABORATION SPÉCIALE Événement caritatif, Pagayer pour l'éducation des jeunes MARYSE DERAÎCHE mderaiche@journaimetro.rom Jeudi dernier, l'organisme Jeunes musiciens du monde, qui a pour mission de favoriser le développement des jeunes issus de milieux à risque au moyen d'activités musicales, annonçait la tenue de la 6ème édition de son Défi kayak Desgagnés, qui se tiendra du 3 au 6 septembre. Le Défi kayak Desgagnés est la plus importante levée de fonds de l'organisme ; il rassemble annuellement une centaine de participants qui descendent le fleuve Saint- Laurent en kayak de mer pendant quatre jours, de Montréal à Québec, afin de vivre une expérience sans pareil. « Présenter le Défi kayak Desgagnés est un tour de force cette année. Je suis très heureux de dire qu'il s'agira d'un des premiers événements du genre à avoir lieu dans ce contexte, souligne dans un communiqué Mathieu Portier, coprésident et fondateur de Jeunes musiciens du monde. Et les mesures de sécurité que nous avons mises en place ont impressionné les représentants de la Santé publique. Nous allons définitivement faire un pied de nez au virus afin de pouvoir admirer l'un des plus grands joyaux du patrimoine naturel du Québec, le fleuve Saint-Laurent, dans toute sa splendeur. » Les participants à cet événement unique au monde pourront parcourir le fleuve Saint- journalmetro.com Mardi 14 juillet 2020 8 r'ON Bien qu'un entraînement soit requis, le Défi est ouvert à tous et ne nécessite aucune expérience approfondie du kayak. Laurent sur 250 kilomètres, seuls ou en équipe, partant de Montréal et faisant arrêt à Sorel, Trois-Rivières, Portneuf et Québec. Bien qu'un entraînement soit requis, le Défi est ouvert à tous et ne nécessite aucune expérience poussée sur l'eau. Appel à la générosité Chaque participant s'engage à récolter 1 800$ en dons pour prendre part au Défi. De nombreuses entreprises embrassent également la cause et apportent leur appui financier à l'événement. Parce que la mission de Jeunes musiciens du monde est de faire une différence dans la vie des jeunes grâce à la musique, l'organisme lance un vaste appel à la générosité du public. À quelques semaines de la rentrée scolaire qui sera toute particulière après des mois d'absence, l'aide financière sera plus que jamais nécessaire pour répondre aux demandes des cinq écoles que l'organisme chapeaute. L'objectif est de récolter 150 000$. La population est invitée à se rendre sur defikayak.org pour effectuer un don. « Il n'est jamais trop tard pour apprendre » Explorer une nouvelle philosophie, apprendre à cuisiner des sushis ou à jouer de la guitare peut se faire à tout âge ! Les livres offrent la possibilité d'accroître sa culture générale, d'élargir ses horizons et de prendre plaisir à découvrir. Voici trois nouveautés à dévorer sans retenue. e roi de la crêpe MARYSE DERAÎCHE mderaiche@journalmetro.com Étape par étape, le lecteur apprend à réaliser la recette de base des crêpes et des galettes. Une cinquantaine de recettes salées et sucrées et un panorama des différentes méthodes de pliage y sont détaillés. En un rien de temps, vous serez transporté dans une crêperie de Saint-Malo. Atelier de la crêpe, Saint-Malo  : devenez un pro des crêpes et des galettes, Bertrand Larcher, 25$, Éditions Hachette Devenir apiculteur Ce livre fournit des conseils pour construire et installer une ruche horizontale. Il permet aussi de comprendre le fonctionnement de la ruche et savoir reconnaître les maladies des abeilles. Écologique et respectueuse des abeilles, la ruche horizontale est plus qu'intéressante à découvrir. Une niche dans mon jardin  : fabriquez votre niche horizontale et récoltez votre miel, Pierre Javaudin, 22$, Éditions Larousse Recel iLrer l eller tilt Ce guide permet d'apprendre à équilibrer ses 7 chakras, ou centres énergétiques, afin d'accéder à une nouvelle dimension de soin. Nul besoin d'être un expert, les 3 principales pratiques d'harmonisation sont présentées  : la réflexologie plantaire, le reiki et le pouvoir énergétique des pierres et des cristaux. Chakras pour les débutants  : apprenez à équilibrer vos centres énergétiques, Victor Archuleta, 22$, Éditions First
métra journalmetro.com Mardi 14 juillet 2020 9 iÈRFr Une Une expérience positive  : travailler de la maison en temps de pandémie mua Travailler à la maison a été « dans une large mesure, quelque chose d'imposé et cela a été, dans l'ensemble, bien vécu », conclut un rapport portant sur les premières semaines du confinement imposé au Québec. CL ISABELLE BURGUN Agence Science-Presse « Plus la pandémie avançait, plus les gens se disaient productifs — une capacité à faire plus de travail — et plus l'engouement pour le télétravail se faisait sentir », relève Taxila Saba, professeure à l'École de relations industrielles de l'Université de Montréal et coauteure de l'étude Crise COVID-19 et TÉLÉTRAVAIL  : un remède universel ou une solution ponctuelle ? Un Canadien sur deux était en télétravail depuis le début de la crise sanitaire, une expérience très ou plutôt positive pour 79% d'entre eux, selon le sondage Préoccupation face à la COVID-19 effectué par Léger le 21 avril dernier. Pourtant, pour 40% d'entre eux, cela n'a pas été une adaptation facile, entre autres en raison des enfants à la maison. Remède universel ou solution ponctuelle ? La chercheuse se questionne... Car en dépit des avancées des dernières décennies dans le domaine des télécommunications, le télétravail n'était pas encore une pratique courante. Il s'agissait plutôt d'un mode d'aménagement ponctuel du travail, le plus souvent à la demande de l'employé. « Cette crise sanitaire a permis d'avoir un grand laboratoire où on a testé le télétravail et relevé quels ont été les facteurs d'ajustement 79% des Canadiensen télétravai de le début de landémie décrivent leur'dem comme étant très ou Les télétravailleurs devraient pouvoir bénéficier d'un support technique et professionnel de la part de leur entreprise, des mêmes normes du travail que les autres et ultimement, du choix de travailler de la maison ou non. et les innovations de ceux qui l'ont vécu », note celle qui est également titulaire de la Chaire BMO en diversité et gouvernante. Dans le premier volet de son étude, qui couvre la période allant du 24 mars au 17 avril, 1 614 répondants (dont 74% de femmes), détenant surtout un diplôme universitaire (85%), ont partagé leur expérience de travail à la maison. La moitié ne l'avait jamais expérimenté. Résultat  : positif pour les plus âgés, les plus expérimentés, ceux qui possèdent de l'équipement informatique et ont une attitude ouverte envers les technologies. Bénéfices indéniables Les personnes interrogées ont noté qu'elles arrivaient mieux à concilier le travail et la famille, qu'elles étaient mieux concentrées, que les journées de travail se dérou- laient plus facilement même si certaines ont moins apprécié les changements de tâches découlant du travail à la maison. « Elles trouvaient parfois que de faire autre chose dénaturait leur emploi », précise la chercheuse. Mais ce mode de travail pourrait avoir également des côtés négatifs  : problèmes d'organisation, difficultés à séparer le temps personnel et le travail, diminution du sentiment d'appartenance ou même des troubles musculo-squelettiques lorsque l'environnement de travail n'est pas adapté à la tâche. Ce qui ressort le plus souvent est l'isolement et le stress, qui peuvent être reliés à la pandémie, mais aussi à un manque d'équipement et de formation. Les chercheurs ont relevé que le soutien aux employés à distance variait considérablement d'une entreprise à l'autre. main-deceuvre spécialisée Propulsion Québec a publié le 9 juillet une étude intitulée « Horizon 205o et besoins en main-d'oeuvre et formation du secteur des transports électriques et intelligents au Québec ». Celle-ci révèle que la création d'emplois au Québec d'ici 2030 concernera surtout les services d'ingénierie, de recherche et développement, ainsi que de conception et le design de produits. beim « Le soutien était moindre dans les petites entreprises et c'est là qu'on s'est le plus ennuyé de ses collègues. Les plus jeunes trouvaient plus difficile de vivre loin de cet environnement et étaient plus inquiets pour leur carrière que les plus âgés », ajoute encore la chercheuse. D'autres données et analyses devraient confirmer que cet engouement n'est pas passager. « Les investissements doivent cependant être au rendez-vous. Alors qu'on parle de l'intelligence artificielle, c'est le moment propice pour repenser le travail. Il y a un aspect légal à revoir aussi, car cette nouvelle dynamique d'emploi n'est pas sans conséquence et peut être une lame à double tranchant », sanctionne Mme Saba. Pour ce qui est de continuer le télétravail, les gens sont 39% à être d'accord, comme le montrent d'autres enquêtes, avec toutefois des taux plus élevés (79% pour Léger). « Il faudra suivre les recherches d'autres chercheurs pour avoir un portrait plus clair de la situation dans les prochains mois », dit l'experte. Vous faites partie des chanceux. Restez-en conscient.,'MÉTRO COVID-19 et gratitude CHRONIQUE AU BOULOT ! ALAIN SAMSON Auteur et conférencier digit 1111. En ces temps de privation, il est facile de concentrer notre regard sur ce qu'on vient de perdre  : les rassemblements, un emploi, la possibilité d'aller où on le veut quand on le veut. Cette façon de percevoir nuit à votre épanouissement et peut même miner votre système immunitaire. rai donc décidé de vous offrir quelques trucs, aujourd'hui, pour faire grandir votre gratitude, une émotion liée au bonheur et à l'accomplissement de soi. Voici un premier exercice pour vous que j'ai puisé dans le livre Rajeunir en vieillissant. Vous connaissez ce précieux moment, le matin, où vous êtes déjà réveillé, mais que vous n'avez pas encore ouvert les yeux ? Vous vous demandez si vous vous levez ou si vous allez replonger dans le sommeil. Gardez les yeux fermés, puis levez lentement les bras, comme pour toucher le ciel. Si vos bras ne sont pas bloqués par un quelconque couvert, c'est que vous n'êtes pas mort et que vous pouvez entreprendre la journée avec reconnaissance. Après tout, vous êtes en vie. Prenez ensuite une grande respiration, puis expirez lentement. Savez-vous qu'il y a plein de gens en ce moment pour qui c'est très doulou- Il est facile de voir son lieu de confinement comme une prison plutôt qu'un refuge, un endroit où l'on se trouve en sécurité. reux de le faire ? Vous êtes vraiment chanceux. Prenez le temps de vous le dire. Il est temps de vous lever. Vous ferez-vous un café ? Heureusement, la distribution alimentaire a encore cours au pays. Et remarquez que l'eau jaillit quand vous ouvrez le robinet ? Savez-vous combien de gens dans le monde profitent de ce luxe ? Idem pour l'électricité. Nous sommes choyés. Vous n'êtes peut-être pas seul à la maison. Il y a des gens qui vous aiment chez vous, des gens que vous avez peutêtre tendance à prendre pour acquis. Prenez le temps de dire merci pour ces gens. Vous pouvez également compter sur un état qui vous aide financièrement à faire face à la crise alors que tant d'autres sont laissés à euxmêmes dans ces circonstances. Ensuite, pour le reste de la journée, au lieu de regarder ce dont vous êtes privé, portez votre regard sur ce qui est encore à votre portée et demandez-vous ce que vous pouvez faire pour conserver ces acquis. Pour votre santé, comprenez que vous devez miser sur le confinement et le lavage de mains. Pour les gens qui vous entourent, restez compréhensif et affectueux malgré la promiscuité.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :