Métro Montréal n°2020-07-14 mardi
Métro Montréal n°2020-07-14 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-14 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12,9 Mo

  • Dans ce numéro : le port du couvre-visage en hausse dans les transports.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
ÉDUCATION CARRIÈRES SOIF D'APPRENDRE, JOIE D'EXPÉRIMENTER Cuisine, nature, bien-être  : notre sélection de livres permet d'acquérir de nouvelles connaissances à tout âge. page 8 MONTRÉAL Mardi 1.4 juillet 2020 journalmetro.com e port du couvre-visage EN HAUSSE dans les transports page VIVE LE TRAVAIL À LA MAISON ! La majorité des Canadiens a trouvé des avantages au télétravail, les autres les cherchent encore ! page 9.'omesKedincir bli atoire de'uis hier le ma ue semble avoir été ado té ar la lu'art des usai ers du métro./JOUE DESMARAIS/KÉTRO Anti D oTe Soignez votre langue CORRECTEUR DICTIONNAIRES GUIDES www.antidote.info Masque obligatoire en lieux publics SantO Le gouvernement du Québec emboîte le pas à la Ville de Montréal en rendant le masque obligatoire dans tous les lieux publics fermés de la province dès samedi. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com Le premier ministre François Legault en a fait l'annonce hier à Montréal, aux côtés de son ministre de la Santé, Christian Dubé, et du directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda. « On voit qu'il y a de la transmission communautaire. Puis là, en fin de semaine, c'est les vacances de la construction, mais le virus ne prend pas de vacances. C'est pour ça qu'on va vers une autre étape », a confirmé l'élu caquiste. L'imposition s'appliquera Soyez informé, soyez branché avec Metro 3 façons de rester connecté journalmetro.com Réseaux sociaux L'infolettre Suivez l'actualité Restez informé et Abonnez-vous interagissez « Des petits comiques demandent  : comment on fait pour manger si on a un masque ? On porte un masque quand on est en mouvement. Une fois qu'on est assis, à deux mètres des autres, on peut l'enlever. » D'Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique aux commerces, aux restaurants et aux bars, entre autres. Les écoles primaires et secondaires ne seront pas visées, mais les établissements d'enseignement supérieur, oui. La semaine passée, Dr Arruda avait indiqué qu'il le recommanderait sans doute incessamment au gouvernement. C'est le premier ministre qui a le pouvoir d'imposer ou non le port du couvre-visage. La mesure sera accompagnée d'amendes allant de 400$ à 6 000$. D'abord adressée aux propriétaires des établissements qui ne respectent pas les consignes, elles pourront également être administrées aux clients dès le 1er août. C'est à dire après une « période de sensibilisation ». Des commerces perplexes Si les commerces accueillent bien l'intention derrière la mesure, certains d'entre eux craignent que le port du masque obligatoire entraîne des difficultés d'applicabilité. « Quelle sera l'autorité d'un employé de 16 ans à la caisse si quelqu'un demande de rentrer sans masque », s'interroge le président du Regroupement des sociétés de développement commercial du Québec, Jean-Pierre Bédard. Le directeur général du Conseil québécois du commerce de détail (CQCD), Stéphane Drouin, craint surtout que la responsabilité d'appliquer le règlement tombe entre les mains des propriétaires. crnétr Jour



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :