Métro Montréal n°2020-07-07 mardi
Métro Montréal n°2020-07-07 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-07 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12,1 Mo

  • Dans ce numéro : des bars et des déboires.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journalmetro.com Mardi 7 juillet 2020 TRIBUNE LIBRE Réorienter la politique étrangère Monsieur le premier ministre du Canada, Chefs des différents partis d'opposition aux Communes, Au cours des dernières semaines, des milliers de Canadiens ont ressenti un devoir moral d'exprimer le souhait en diverses pétitions que la Norvège et l'Irlande soient préférés à leur propre pays dans l'obtention d'un siège au Conseil de sécurité des Nations Unies. Le vote mondial les a écoutés. Le moment nous semble donc venu de vous proposer l'analyse des neuf questions suivantes dans le but de réorienter la politique étrangère canadienne. Comment faire en sorte qu'elle se concentre sur la paix, le désarmement et la lutte contre les inégalités mondiales selon les principes de la charte de l'ONU ? Que fait-on du voile intégral dans les garderies ? Récemment, trois pédiatres ont publiquement appelé le gouvernement caquiste à laisser les éducatrices en milieu de garde le choix de porter ou non un couvre-visage et une visière, considérant notamment que le port obligatoire « de ces équipements est incompatible avec l'essence même du travail auprès des enfants ». Je suis tout à fait d'accord. Maintenant, il faudrait demander à ces mêmes spécialistes ce qu'ils pensent de la situation de ces infortunés enfants placés sous la garde de femmes portant le voile intégral dans certaines garderies du Québec. Si « le développement affectif du jeune enfant est grandement influencé par la réciprocité du regard, mais aussi du sourire partagé avec ses figures d'attachement », comment peut-on tolérer qu'il en soit privé en temps normal ? Le gouvernement caquiste doit intervenir. Il doit abroger son article de loi obligeant les éducatrices en milieu de garde à porter un équipement restreignant la communication visuelle avec l'enfant. Dans le même temps, il doit interdire Comment la rendre moins dépendante de l'influence de Washington ? Comment s'assurer qu'elle respecte et fasse respecter en notre pays tous les traités internationaux protégeant les droits des Autochtones ? Comment l'articuler en défense des droits humains universels, tant ceux des Palestiniens que des Kurdes, des Yéménites, etc. ? Comment faire en sorte qu'elle réduise les émissions de gaz à effet de serre canadiens, comme elle s'y est engagée lors de la COP21 (Paris décembre 2015) ? Comment cesser son soutien diplomatique à nos exportateurs d'armes et aux sociétés minières canadiennes bousculant les lois de pays où elles opèrent ? Comment faire cesser ses sanctions économiques à l'égard de 20 pays en irrespect du droit international et sa jonction au Groupe de Lima voulant évincer le gouvernement du Venezuela reconnu par les Nations Unies, en violation du principe de non-intervention dans les affaires intérieures des autres pays ? le port de certains vêtements religieux qui, de même, restreignent la communication visuelle avec l'enfant. Cela dit, si les intégristes musulmanes veulent porter d'ici la fin de la pandémie couvre-visage et visière pour des raisons d'ordre sanitaire, libre à elles de le faire. STI.VIO LE BLANC Soigner la dépression autrement La dépression est une maladie invalidante qui touche un Canadien sur cinq. À l'âge de 22 ans, j'ai lutté contre le monstre de la dépression pour la majorité de ma jeune vie. J'ai également dû composer avec un système qui m'a empêchée jusqu'à maintenant d'avoir accès à un médicament qui pourrait m'aider. Pour ceux qui ne savent pas comment ça fonctionne, notre système dépend de la recommandation de médicaments pour l'inscription sur les listes de médicaments des régimes provinciaux ; ce qui contraint les milliers de Canadiens qui n'adhèrent pas à un régime privé d'assurance-médicaments à ne recevoir que des ordonnances pour les plus anciens médicaments Faites-nous découvrir vos talents ! diniers, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de vos fleurs/jardins à opinions@journalmetro.com. lento Pourquoi conserve-t-elle son appui à l'OTAN qui menace le monde avec sa politique d'expansion impérialiste et ses armes nucléaires et pourquoi n'adhère-telle pas au Traité d'interdiction des armes nucléaires (TIAN-ONU 2017) ? Pourquoi n'appelle-t-elle pas le ministère de la Défense à changer ses priorités militaristes (100 milliards de dollars investis en F-35 et en navires de guerre Irving/Lockheed Martin), alors que les besoins sont en interventions de types Casques bleus et Croix- Rouge (aide aux populations civiles affectées en CHSLD, évacuations à faciliter à la suite de tremblements de terre, inondations, feux de forêt, ouragans, tempêtes de verglas, ruptures de pipelines, etc.) ? Profitons de ce moment pour inaugurer une nouvelle ère dans laquelle les politiques de notre gouvernement à l'étranger reflèteront le désir des Canadiens. Pour ajouter son nom à la liste, écrire à signatures@artistespour lapaix.org PIERRE JASMIN, ARTISTE POUR LA PAIX ET PROFESSEUR HONORAIRE UQAM ET UNE VINGTAINE DE SIGNATAIRES contre la dépression, médicaments qui ne fonctionnent souvent pas... En tous les cas, ils n'ont pas fonctionné pour moi. Comme les médicaments n'étaient pas efficaces, j'ai commencé à me mutiler et j'ai tenté de mettre fin à mes jours. J'étais sur des montagnes russes physiques et émotionnelles tout au long de mon adolescence. On m'offrait parfois des doses plus élevées pour traiter mon anxiété, mais j'étais beaucoup plus irritable et en colère. Tétais incapable de fonctionner. C'était une situation sans issue. J'ai quitté la maison pendant un moment ; je vivais dans des refuges et n'avais certainement pas les moyens de payer mes médicaments. À ce moment-là, je devais souvent choisir entre acheter de la nourriture ou payer mes médicaments d'ordonnance. Les montagnes russes se sont poursuivies, avec mon psychiatre qui me recommandait d'abord un médicament, puis un autre, modifiant la dose chaque fois. Fatiguée, j'ai décidé, il y a près d'un an, d'arrêter complètement de prendre des médicaments. Résultat, j'ai rechuté. Non seulement je souffrais de dépression majeure et d'anxiété, mais j'avais aussi développé un trouble du comportement alimentaire. Mon anxiété a atteint son sommet et je pleurais chaque soir parce que je n'étais tout sim- plement plus moi-même. Ma décision de cesser de prendre des médicaments peut sembler radicale, mais si vous étiez dans ma peau, après avoir essayé tout ce qui est offert sur le marché et que rien ne fonctionne, vous comprendriez. Si les médicaments novateurs les plus récents avaient été couverts, mon histoire aurait été complètement différente. Jusqu'à ce que la coalition nationale Canadians for Equitable Access to Depression Medications (CEADM) m'en informe, j'ignorais qu'il existait des médicaments qui pouvaient m'aider, mais qui ne m'étaient pas accessibles, et que mes médecins ne les suggéraient pas sachant que je ne pouvais pas y avoir accès de toute façon. Je veux que les gens soient conscients de ce problème. Il est important que tous les Canadiens, peu importe leur revenu, aient accès à un médicament qui améliorera leur qualité de vie. C'est pour cette raison que j'ai accepté le rôle de porte-parole pour la CEADM. Pour l'instant, j'attends encore. J'essaie de faire face au quotidien en faisant ce que j'aime (du ballet, de la lecture, de l'exercice) et en pratiquant des techniques de respiration profonde... BRIANNE MOORE, PORTE-PAROLE DE LA OMM Écrivez-nous ! pinions@ JIM. UMM. VeCOM
métr journa imetro.com Mardi 7 juillet 2020 7 CUT,T1u-% 1 Décès du légendaire Ennio Morricone Cinéma. Le compositeur italien Ennio Morricone, réputé dans le monde entier pour ses musiques de films, est décédé à Rome, hier. Ennio Morricone est mort dans une clinique de la capitale italienne où il était hospitalisé à la suite d'une chute ayant provoqué une fracture du fémur, selon la même source. Le compositeur italien a composé plus de 500 musiques de films, entrant dans la légende avec ses symphonies mêlant grand orchestre et tradition populaire pour le maître du western spaghetti Sergio Leone. Sa composition la plus mémorable restera sans doute le lancinant air d'harmonica joué par Charles Bronson dans Il était une fois dans l'Ouest (1968). Dès l'âge de six ans, Ennio Morricone, né le 10 novembre 1928 à Rome, commence à composer. À 10 ans, il s'inscrit au cours de trompette de la prestigieuse Académie nationale Sainte-Cécile à Rome, où il est remarqué par le grand professeur Goffredo Petrassi. Il étudie également la composition, l'orchestration, l'orgue et s'initie à la musique sérielle. Après avoir commencé par la musique « sérieuse », il commence en 1961, à 33 ans, au cinéma avec Mission ultrasecrète de Luciano Salce. Trouvant les musiques de films italiens médiocres et mièvres, il veut les renouveler et imposer un style plus « américain ». La célébrité arrive avec Pour une poignée de dollars (1964) de Sergio Leone. Sa collaboration fructueuse avec le maître du western spaghetti lui apporte une réputation internationale. Mais Morricone ne se cantonne pas au western. Ce Romain compose des Ennio Morricone est mort hier à l'â e de 91 ans./GAREM CAITERMCBE/GETIT IMAGES 500 Ennio Morricone a signé la musique de plus de 500 films, dont Il était une fois dans l'Ouest et Le bon, la brute et le truand. bandes originales pour des films d'époque comme 1900 ou Vatel, des comédies telles que La cage aux folles et met en musique des films engagés  : Sacco et Vanzetti (Here's to You chanté par Joan Baez), La classe ouvrière va au paradis ou La bataille d'Alger. La recette de son succès  : « Quand on entre dans un film, la musique frappe à la porte, elle doit préparer le spectateur et sortir sans claquer la porte, sur la pointe des pieds ». Oscarisé tardivement Discret et casanier, Morricone sortait peu de sa maison proche du Capitole à Rome. Un brin timide, il était mal à l'aise face aux applaudissements lors de ses concerts. Pendant toute sa carrière, Morricone a jonglé entre « musique légère » et classique, cinéma et télévision. L'histoire du cinéma retiendra surtout, outre bien sûr 11 était une fois dans l'Ouest, Il était une fois en Amérique et Le Mort du comédien Aubert Pallascio Le comédien et homme de théâtre Aubert Pallascio est décédé des suites d'un cancer à l'âge de 82 ans. Sa soeur, Marcelle Pallasdo, en a fait l'annonce hier. Celui qui prêtait notamment sa voix en doublage à Morgan Freeman et qu'on a pu voir dans les populaires téléromans L'Héritage, Lance et compte et Omertà est décédé à la Maison de soins palliatifs St-Raphaël, à Outremont. Fermi bon, la brute et le truand de Sergio Leone, ou encore Théorème de Pier Paolo Pasolini. Souvent d'ailleurs, ces chefs-d'oeuvre ont d'abord été connus et aimés pour leurs musiques. Le génie de Morricone résidait dans l'impureté, ses emprunts apparemment anachroniques au néoclassicisme et au jazz, ou même au pop rock. Il compte aussi à son actif près de 80 compositions classiques, de musique de chambre et pour orchestre. Membre du Gruppo di Improvvisazione Nuova Consonanza, il a composé en particulier pour piano. S'il avait souvent l'air inquiet, derrière ses lunettes sévères, le maestro dirigeait aussi avec brio de grands orchestres, comme celui de Milan. Grand amoureux de la chanson, il s'est associé à la star portugaise de fado Dulce Pontes le temps d'un disque, Focus (Universai), et à la chanteuse française Mireille Mathieu pour l'album Mireille Mathieu chante Ennio Morricone (1974). Il avait reçu en 2007 un Oscar pour l'ensemble de sa carrière, « une belle surprise » à laquelle il ne s'attendait plus, puis un autre en 2016 pour The Hateful Eight de Quentin Tarantino., UP RELAXNEWS Musique. Le gala de l'ADISQ aura bel et bien lieu cet automne L'ADISQ a confirmé hier la présentation de son gala annuel en 2020 malgré la pandémie de la COVID-19. Le gala, dont la forme reste à préciser, sera animé pour une 15e année consécutive par l'humoriste Louis- José Houde et sera présenté le 1er novembre sur ICI Télé. Le Premier gala, qui récompense les catégories qui sont exclues du gala principal, sera quant à lui présenté le 28 octobre sur les ondes de Télé-Québec. Exceptionnellement, la soirée sera préenregistrée pour permettre la tenue de prestations musicales. Pierre Lapointe sera de retour à l'animation pour une deuxième année consécutive. Guide Vacances.ca Alexandra Stréliski lors du dernier gala de l'ADISQ PABLO ORTIZ/ARCHIVES « 2020 restera à jamais une année gravée dans la mémoire de toute notre industrie. Autant pour les prises de conscience positives que pour la panique générale qu'elle aura engendrée. C'est encore plus inspirant et important où ALLER, "'Quoi FAIRE, OU MANGER, QUOIMISITERL où I5'AMUSER ? LE SITE WEB GRATUIT POUR ORGANISER SON ÉTÉ J CHRONIQUES VIDÉOS CONCOURS BALADOS « Je ferai tout en mon possible pour que le Gala de l'ADISQ 2020 ne ressemble pas... à 2020. » Louis-José Houde, humoriste et animateur du gala de l'ADISQ pour moi de faire partie de cette belle grande fête de la musique québécoise, de notre musique québécoise en tant qu'animateur cette année », a commenté l'auteur-compositeur-interprète. Le Gala des professionnels, dédié aux professionnels de l'industrie de la musique et du spectacle, sera entièrement virtuel cette année. 11 sera présenté le 26 octobre et animé par Claudine Prévost. rem ivre es souvenirsartout



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :