Métro Montréal n°2020-07-02 jeudi
Métro Montréal n°2020-07-02 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-02 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : ça déménage à Montréal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
ENCOURAGEONS L'ACHAT MÉDIA LOCAL 86% des dollars médias sont investis dans des médias non canadiens. « En tant qu'entreprise québécoise qui conçoit et fabrique ses meubles de cuisines ici, nous reconnaissons plus que jamais l'importance des médias locaux, vecteurs essentiels pour diffuser l'information et stimuler la culture de chez. » - Daniel Drapeau PDG, Miralis #NOSMEDIASLOCAUX investissons dans les gens d'ici métr SÉPAQ Une entente de principe Le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec a annoncé que l'entente de principe intervenue la semaine dernière en phase de négociations sera soumise à l'approbation des membres de la Sépaq d'ici la mi-juillet. Celle-d prévoit le renouvellement de la convention collective avec des hausses de rémunération d'une valeur de plus de 10% sur cinq ans. Ce renouvellement des conventions collectives concerne plus de 2 000 membres du SFPQ dans les parcs nationaux et les réserves fauniques principalement. mem COMMERCE L'ACEUM entre en vigueur Les gouvernements canadien, américain et mexicain ont signé hier l'Accord Canada-Etats- Unis-Mexique (ACEUM). Ce dernier vise à améliorer les principaux liens commerciaux en Amérique du Nord, notamment dans le secteur manufacturier. « Le secteur manufacturier est la pierre angulaire de nos relations économiques [...] », a déclaré la présidente directrice-générale de Manufacturiers et Exportateurs du Québec. mfrno COMMUNICATION journalmetro.com Week-end 2-6 juillet 2020 Ramener des salariés au pays Unifor a demandé hier à Bell de suivre l'exemple de Rogers et de rapatrier ses travailleurs de service à la clientèle installés à l'étranger. « Les employés travaillant en télécommunication au Canada sont non seulement à la hauteur d'intervenir et de faire le travail de façon efficace mais ils donnent également un service plus fiable et de qualité supérieure à nos clients », a déclaré Jerry Dias, le président d'Unifor. relu Société. Certains continuent le télétravail et prolongent ainsi leur isolement. D'autres sont retournés au boulot et, alors qu'ils avaient l'habitude d'avoir un contact avec le public, cela n'est plus le cas. KATRINE DESAUTELS kdesautels@metromedia.ca Notre santé mentale est plus vulnérable à cause de l'isolement qui est vécu par de nombreuses personnes au travail, fait savoir Angelo Dos Santos Soares, professeur au Département d'organisation et ressources humaines à l'Université du Québec à Montréal (UQAM). « On est pas juste en isolement au travail, mais aussi dans la société en général, dit-il. On est privé de tout le soutien social qu'on peut avoir habituellement dans notre quotidien et la vie devient beaucoup plus difficile. » Passer le temps Plusieurs travailleurs de différents métiers ont trouvé le temps long, faute de clients. « Il y a alors une monotonie ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com Le premier « jardin de circulation à vélo » de la métropole verra le jour dans le parc La Fontaine au cours du mois de juillet afin de créer un lieu d'apprentissage pour les enfants désirant s'initier à ce mode de transport dans un environnement sécuritaire. L'arrondissement du Plateau- Mont-Royal en fera l'annonce aujourd'hui. Ce projet, réalisé à la demande de Vélo Québec, viendra transformer le station- ACTUALITÉ Des télétravailleurs en danger Des employés vivent de la détresse psychologique due à l'isolement au travail/V312F au travail et cela augmente la détresse psychologique », souligne M. Dos Santos Soares. Au travail, les relations sont très importantes dans la socialisation tout comme pour la santé mentale. « En être coupé peut amener de la dépression chez certains. 11 peut aussi y avoir un sentiment de désengagement qui s'installe », dit-il. Cependant, il faut se rappeler que la situation existe dans le contexte bien particulier qu'est la pandémie. Selon l'universitaire, il faut se dire que la pandémie est quelque chose de temporaire. Télétravail Les collègues de travail ont plusieurs fonctions en plus du soutien social, qui se traduit entre autres par un sentiment de solidarité. Nos pairs nous donnent aussi des informa- nement du parc La Fontaine situé au bout de l'avenue Calixa-Lavallée en un minivillage pour apprenti-cyclistes. Ainsi, du marquage au sol et de petits panneaux de signalisation routière verront le jour sur ce site afin de recréer diverses situations auxquelles sont confrontés au quotidien les cyclistes qui circulent dans la métropole. « Dans le cadre des mesures pour limiter la propagation du virus, on a dû fermer le stationnement du parc La Fontaine pour éviter que des « On ne peut pas se priver des rapports sociaux à long terme, cela accentue notre vulnérabilité. » 4 Angelo Dos Santos Soares, professeur à l'UQAM fions utiles et nous aident ainsi à accomplir notre travail. « Quand on est tous ensemble au bureau, on va bâtir des rapports d'amitié et bâtir ainsi notre réseau social », explique l'expert. Tout cela est bouleversé par la pandémie. Le soutien social en milieu de travail est important pour contraindre les effets négatifs sur la santé mentale. Le télétravail à travers les technologies permet d'avoir certaines interactions, mais cela ne peut pas remplacer les contacts physiques, souligne-t-il. Parc La Fontaine. Un premier « jardin de circulation à vélo » 3800m2 L'arrondissement a amassé 35 000$ pour réaliser ce jardin éducatif, qui aura une superficie d'environ 3 800 gens en voiture s'y rendent massivement. Donc, on s'est dit qu'on avait vraiment une bonne opportunité pour faire ce projet », explique à Métro la conseillère de ville du district De Lorimier et responsable des transports actifs au comité exécutif, Marianne Giguère.
ACTUALITÉ 5 Ces détecteurs qui sauvent des vies Sécurité Année après année, la sensibilisation se poursuit auprès des citoyens pour que les détecteurs et les avertisseurs de fumée soient installés et fonctionnels dans les logements de Montréal. LAURENT LAVOIE Elavoie@metromedia ca Au début du mois de février, un incendie s'est déclaré dans un immeuble à logements de l'arrondissement Saint- Laurent. Une femme y a perdu la vie. Sur les lieux, parmi la vingtaine d'appartements visités par les pompiers, il était estimé qu'environ la moitié n'avait pas d'avertisseur de fumée ou était nonfonctionnel. Voilà les situations qu'espère éviter le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) en rappelant l'importance de ces dispositifs. « Ça va venir aviser les gens dès qu'il y a un début d'incendie dans le logement et laisser amplement le temps d'évacuer en sécurité », souligne la cheffe de section du SIM, Louise Desrosiers. Mme Desrosiers estime qu'à son arrivée au SIM il y a 30 ans, il y avait deux fois moins FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com Si un vaccin doit toucher une partie donnée de la population pour être efficace, il est encore difficile d'imaginer qu'il deviendra obligatoire après son développement, selon le directeur national de la Santé publique du Québec, Dr Horacio Arruda. « Une bonne hypothèse, c'est qu'on vaccinerait les.131i L'avertisseur doit être fonctionnel en tout temps./MÉTRO d'avertisseurs fonctionnels dans les logis par rapport à aujourd'hui. Aujourd'hui, de 75 à 80% seraient fonctionnels. « C'est certain que c'est primordial de faire en sorte qu'il soit fonctionnel », commente Marie-France Daoust, conseillère spéciale à la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQJ. Changement Le rapport d'un coroner a mené la Ville de Montréal à changer en 2019 un règlement rendant obligatoires l'installation, l'entretien et le bon état de fonctionnement des dispositifs. Par ailleurs, tous les bâtiments résidentiels construits avant 1985 n'ayant pas d'avertisseurs électriques doivent en détenir un avec une pile au lithium inamovible ayant une durée de vie de 10 ans. Il vaut une trentaine de dollars. personnes à haut risque [en priorité] », dit-il. Aux yeux de Dr Arruda, on pourrait assister à une montée des enchères au moment où un premier remède aura été homologué. Or, la quantité de vaccins disponibles pourrait très vite devenir limitée. Selon des experts, le succès d'un vaccin dépend en partie de sa capacité à rejoindre une partie minimale de la population. 107799 Le Service de sécurité incendie de Montréal a des programmes d'inspection dans les édifices résidentiels. Des visites sont également effectuées si des plaintes sont formulées, si des citoyens sont inquiets ou s'il y a urgence. En 2019, 107 799 inspections ont été faites pour vérifier la présence d'avertisseurs. Mis en application en juin, ces modifications ont forcé les propriétaires à s'adapter et à dépenser. « Il y en a qui ont plus d'un logement. Ça fait en sorte que ça cause des frais et l'achat de l'équipement ne peut pas être compté dans les critères de fixation de loyer annuel », souligne Mme Daoust. La sensibilisation demeurera nécessaire au courant des prochains mois pour sensibiliser les différents partis. Une brigade du SIM parcourra le territoire montréalais pour la période estivale. santé-Difficile d'envisager un vaccin obligatoire, soutient Arruda F.- « La stratégie uti- qui serait 4  : 27-.  : _y Usée, ça serait de vacciner i'*& les personnes les plus âgées, qui ont des maladies chroniques ou immunitaires. » Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique Le port du masque sera obligatoire dans tous les transports collectifs à partir du 13 juillet. autobus métro train traversier taxi covoiturage On lâche pas. On continue de se protéger. Québec.ca/masque 1 877 644-4545 Votre gouvernement Québec  : 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :