Métro Montréal n°2020-06-23 mardi
Métro Montréal n°2020-06-23 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-23 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : au voleur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twltter Linkedin 0 Instagram stm.info « PRENONS SOIN DE NOUS » VOIES ACTIVES SÉCURITAIRES ET AUTRES AMÉNAGEMENTS Le transport collectif montréalais s'est ajusté à La nouvelle réalité AVEZ-VOUS AJOUTÉ QUELQUES CHANGEMENTS À VOTRE ROUTINE DE VOUS DÉPLACER EN BUS ET EN MÉTRO ? De notre côté, nous suivons les recommandations de la Santé publique pour que votre parcours soit le plus sécuritaire possible. Nous comptons aussi sur vous pour faire votre part en adoptant de nouveaux gestes simples qui rendront les déplacements agréables pour tous. DANS LES BUS L'entrée se fait toujours par la porte arrière. La circulation à l'intérieur a été revue pour permettre au chauffeur de maintenir une distance sécuritaire avec les clients et réduire les risques de propagation. Nous vous remercions de ne pas franchir la zone délimitée du chauffeur et de laisser libre en tout temps le siège juste derrière lui. Votre titre de transport est obligatoire dans les bus et dans le métro, même si vous ne pouvez pas vous rendre à l'avant du bus pour le valider. DANS LE MÉTRO Des distributeurs sans contact de gel désinfectant ont été installés dans toutes les stations. Nous les mettons à votre service en complément à un bon lavage des mains avec du savon comme il est recommandé de le faire avant d'entrer dans un lieu public et après en être sorti. Pour acheter un titre de transport, aucune vente n'est faite par un agent de station. Utilisez plutôt une distributrice automatique ou à une borne de rechargement en payant avec une carte de crédit ou de débit. Sachez où les arrêts de bus ont été replacés L'INSTALLATION DE CES NOUVEAUX AMÉNAGEMENTS A CHANGÉ LE PARCOURS DE CERTAINES LIGNES DE BUS. Nous vous indiquons quels sont les nouveaux parcours et où les arrêts de bus ont été replacés. En utilisant l'instrument de recherche d'itinéraire de stm.info, vous saurez quels arrêts de votre ligne sont déplacés et à quel endroit ils ont été relocalisés. Les applications partenaires Chrono et Transit vous informent aussi du déplacement de votre arrêt et de son nouvel emplacement. TÉLÉPHONE La ligne téléphonique automatisée 514 288-6287 (A.U.T.O.B.U.S) Nous nettoyons davantage les surfaces que vous touchez le plus Mais n'oubliez pas de vous laver les mains vous informera du nouvel emplacement de votre arrêt de bus. Le code d'arrêt à cinq chiffres et le numéro de la ligne de bus vous seront demandés. Le code d'arrêt est indiqué sur le panneau d'arrêt d'origine, et sur notre site web. SMS Composez le 52786 (LASTM) puis inscrivez le numéro de votre ligne et le code d'arrêt dans le message (utilisez l'espace pour séparer le numéro de ligne et le code d'arrêt). Vous serez informés du nouvel emplacement de votre arrêt. ACCESSIBILITÉ UNIVERSELLE Il est aussi possible de savoir si un nouvel arrêt de bus est accessible aux personnes qui utilisent une aide à la mobilité en consultant stm.info. TRAVAUX DANS LE SECTEUR DÉPLACEMENTS D'ARRÊTS DE BUS - STATION GUY-CONCORDIA Guy-Concordia El 66, 165, 166, 369, 465 Veuillez noter que le déplacement des points de départ et d'arrivée des lignes 66, 166, 165, 465 et 369 de l'édicule principal de la station Guy-Concordia (rue Guy, au coin du boulevard de Maisonneuve) à l'édicule secondaire Saint-Mathieu (rue Saint-Mathieu, au coin du boulevard de Maisonneuve) est en vigueur jusqu'au 7 septembre prochain, ou jusqu'à ce que les travaux de la ville sur la rue Guy soient terminés, et que nous puissions reprendre les trajets réguliers. Ce déplacement est effectif toute la semaine. C'EST IMPORTANT DE NOUVELLES HABITUDES Gardons nos bonnes habitudes pour éviter toute propagation de virus. Dans le métro ou dans un bus, portez un couvre-visage. C'est une mesure toute simple à prendre juste le temps de votre déplacement. Prenons soin de nous Voyez nos conseils  : stm.infolcoronavirus
journalmetro.com métr AC'.ALITA Mardi 23 juin 2020 3 Les vols de colis en hausse à Montréal Livraison. Alors que le commerce en ligne a la côte en temps de pandémie, les livraisons sans contacts viennent faciliter les vols de colis, constatent des Montréalais qui ont vécu une telle mésaventure dans les dernières semaines. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreauft@journemetro.com Depuis la mi-mars, de nombreuses entreprises ont fait face à une hausse des demandes pour des livraisons de colis à domicile. Une situation directement liée à la crise sanitaire, qui a entraîné la fermeture temporaire de nombreux commerces et limité les déplacements de la population pendant plusieurs semaines. Un colis livré est laissé au pied d'une porte./JOSIE DESMARAIS/MÉTRO Dans ce contexte, les entreprises de livraison ont pris des mesures pour limiter les risques de propagation du coronavirus auprès des livreurs tout en répondant à cette forte demande. Postes Canada a notamment annoncé le 23 mars la politique « Sonner, déposer, quitter » pour ses livraisons de colis. Une mesure qui limite les contacts entre les clients et les livreurs puisqu'elle « élimine les signatures à la porte et réduit considérablement le nombre de colis envoyés à nos bureaux de poste aux fins de ramassage », souligne l'entreprise. Portez plainte, dit le SPVM Ces mesures peuvent toutefois stimuler les vols de colis laissés sans surveillance, déplorent plusieurs Montréalais qui en ont été victimes. Contacté par Métro, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) n'a pu indiquer s'il a constaté une hausse des plaintes reliées à des colis volés dans les dernières semaines. REM. La station Griffintown- Bernard Landry dessinée La station du Réseau express métropolitain (REM) est en voie de prendre forme dans le quartier de Griffintown près d'un parc qui viendra verdir le secteur, alors qu'ont été dévoilées hier les maquettes de ce projet complexe. Le nom de la future station, qui rendra hommage à Bernard Landry, continue toutefois de soulever l'ire de la communauté irlandaise. « C'est un secteur qui a connu un énorme développement dans les dernières années. Il devenait essentiel de bien pouvoir le desservir en transport collectif », a déclaré hier après-midi la mairesse de Montréal, Valérie Plante. Ils ont alors dévoilé les maquettes de la future station du REM, dont les travaux préparatoires sont déjà en cours. Celle-ci se situera au croisement des rues Ottawa, William et Dalhousie. Initialement envisagée dans le secteur du bassin Peel, elle se retrouvera finalement environ 800 mètres plus au nord, à proximité de l'École de technologie supérieure. Le station du REM dans 2003 Cette future station devrait voir le jour d'ici 2023. Mais le tronçon entre la Rive-Sud et la Gare centrale entrera en fonction dès la fin de 2021. Griffintown verra d'ailleurs le jour en face du parc Mary- Griffm, en cours de réalisation sur le site d'un ancien stationnement. À terme, celui-ci viendra ajouter 8325 ni2 d'espaces verts dans un secteur qui est un îlot de chaleur actuellement. ZACHARIE GOUDREAULT Pas de feux pour la Saint-Jean Deux importants feux de forêt sont en activité dans deux régions du Québec depuis plusieurs jours. Pour des raisons de sécurité, le gouvernement du Québec a donc demandé à tous les Québécois de s'abstenir de faire des feux, y compris d'artifice, à l'occasion de la Fête nationale. min » Le SPVM prend le phénomène de vols de colis « au sérieux » et encourage les citoyens qui ont subi un vol du genre à « déposer une plainte » à la police. Laxisme des livreurs Des citoyens ont aussi fait part à Métro du laxisme de certains livreurs, qui ne prendraient même pas la peine de sonner à la porte d'un logement avant d'y déposer un colis et de quitter les lieux. C'est notamment le cas de Pauline Barbot, qui s'est fait voler une livraison il y a environ un mois alors qu'elle était pourtant chez elle. Enjeu environnemental La popularité des livraisons de colis à domicile pose d'autre part un enjeu environnemental en contribuant à une augmentation des camions qui circulent dans les rues résidentielles, souligne le conseiller stratégique en transport à la Coop Carbone, Vincent Dussault. Il presse la Ville de se pencher sur la création de points de dépôt que les entreprises de livraisons pourraient utiliser. MOBILITÉ La rue Ontario piétonne cet été La rue Ontario deviendra piétonne entre la rue Darling et le boulevard Pie-IX, dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga- Maisonneuve. À l'instar de l'avenue Mont-Royal, la rue Ontario offrira davantage d'espace aux piétons dans le contexte de la pandémie, du 2 juillet au 8 septembre. En mai dernier, une centaine de résidents d'Hochelaga-Maisonneuve avait demandé cet aménagement en signant une pétition en ligne. ! dr » Travaux Des commerçants au bord du gouffre LAURENT LAVOIE liavoie@metromedia.ca Des commerçants du bouleyard Laurentien, à la frontière des arrondissements Ahuntsic-Cartierville et Saint- Laurent, craignent de devoir mettre la clé sous la porte en raison de travaux majeurs réalisés par la Ville de Montréal. L'artère a des allures de champs de mine depuis quelques années. En 2017, la Ville s'est lancée dans la réfection des égouts et aqueducs ainsi que dans des travaux d'aménagements paysagers pour environ 50 M$ près de la rue Lachapelle, sur un peu plus de 1,5 km. L'objectif est de les transformer en boulevards urbains plus accessibles aux piétons. Après les conséquences de la pandémie, qui a engendré des coûts supplémentaires pour se plier aux nouvelles règles sanitaires, la pression s'accentue pour les commerçants coincés au fond d'un stationnement, tout près du Marché C&T. L'accès en voiture est maintenant impossible en raison des travaux, décourageant la clientèle de s'y rendre. J'Chhina Nawab MÉTRO « Il n'y a aucune autre façon. Je dois survivre. » Chhina Nawab, nettoyeur Chhina Nawab a lancé son nettoyeur il y a un peu plus de 10 ans. Comptant les clients quotidiens sur les doigts d'une main, il tente aujourd'hui par tous les moyens de convaincre les gens de faire appel à ses services. Il a même supplié son propriétaire de lui donner un répit. « S'ils continuent de faire des travaux pendant deux ans et qu'ils commencent à faire l'autre côté de la rue, comment vais-je faire ? Comment vais-je payer mon loyer ? » demande M. Hawab, d'un ton exaspéré. Réseau souterrain à Québec La Ville de Québec opte pour un réseau de tunnel pour l'optimisation du tramway. Deux parcours sont étudiés, un de 2,6 km et un autre de 2,1 km. Les audiences du BAPE commenceront le 6 juillet./GRACIEUSETÉ/VILLE DE QUÉBEC 4. I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :