Métro Montréal n°2020-06-12 vendredi
Métro Montréal n°2020-06-12 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-12 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : plaidoyer pour le port du masque obligatoire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Pour tou savoir au sujet de la COVID-19, suivez Métro Restez informé et suivez nos journalistes d'heure en heure sur l'ensemble de l'information à propos du coronavirus sur journalmetro.com. métr A journalmetro.com métr  : t 11.1 journalmetro.com Week-end 12-14 juin 2020 WEEK-END 8 Da 5 Bloods, produit et diffusé par Netflix, est en ligne sur la plateforme dès aujourd'hui. i NETFLIX Spike Lee plus engagé que jamais Cinéma. Le réalisateur américain Spike Lee est de retour avec Da 5 Bloods, un long métrage dans lequel il poursuit sa quête de représentation des Noirs au moyen d'un cinéma politique. Alors que s'amplifie chaque jour un peu plus le mouvement né de la mort de George Floyd, le metteur en scène propose un film certes très lié à la guerre du Vietnam, mais dont le propos apparaît parfaitement dans son époque. Quatre anciens combattants afro-américains retournent au Vietnam pour y retrouvrer les restes de leur chef de patrouille, tué au combat dans la jungle, ainsi qu'une cargaison d'or cachée sur les conseils de leur ex-compagnon d'armes. L'expédition ne se passe pas comme prévu et ce qui démarrait comme un long métrage introspectif au parfum de nos- « Ce que je vois dans les rues aujourd'hui, c'est ce dont je me souviens durant les années 1960 quand j'ai grandi. » Spike Lee, cinéaste, évoquant [es grandes manifestations contre la guerre du Vietnam et pour les droits civiques en entrevue à la chaîne CBS cette semaine talgie se transforme en film d'action à grand déploiement. La distribution est brillante, avec Chadewick Boseman dans le rôle du chef charismatique qui apparaît régulièrement à l'aide de flashbacks, et une brochette de seconds rôles d'âge mûr à la justesse impeccable. Mais Spike Lee ne se contente pas d'un film d'action mettant en scène des Américains au Vietnam, même s'il multiplie les références à ses prédécesseurs, en premier lieu Apocalypse Now. Il joue sur plusieurs tableaux, multipliant les thèmes au risque d'en abandonner certains en route, et cette excursion mouvementée dans ce qui fut l'Indochine n'est qu'un prétexte pour évoquer la place des Noirs dans l'histoire des États-Unis. Les Afro-Américains, rappelle Spike Lee tout au long du film, ont été un rouage fon- damental de chaque grande étape de l'épopée américaine, payant à chaque fois de leur sang. De la construction du pays à la série de guerres dans lesquelles se sont engagés les Etats-Unis, les Noirs ont toujours payé un lourd tribut à l'édification d'une Nation. « Nous allons au casse-pipe pour ce pays depuis le début, en espérant qu'ils nous donneront la place que nous méritons », dit à ses compagnons Norman, le chef de patrouille, avant sa mort. « Tout ce que nous avons eu, c'est un coup de pied au cul. » Le passé pour éclairer le présent Cet or, que les quatre anciens soldats veulent récupérer, c'est un symbole évident des réparations que réclame une partie de la communauté noire, et au-delà, pour l'esclavage, la ségrégation puis la discrimination qu'ont subis les Afro-Américains pendant 400 ans. Comme il l'avait fait avec son précédent film BlacKlcKlansman, qui lui a valu son premier Oscar et le Grand Prix du jury à Cannes, le metteur en scène de 63 ans fait un trait d'union avec la plus récente actualité, en incluant Donald Trump, mais aussi le mouvement Black Lives Mater. Signe de son goût pour la complexité, il fait de son personnage le plus riche, dans Da 5 Bloods (incarné par l'acteur Delroy Lindo), un sympathisant noir de Donald Trump, qui arbore avec fierté une casquette « Make America Great Again ». « Il vous fait comprendre pourquoi il porte cette casquette, a expliqué celui qui devait présider le Festival de Cannes cette année. Vous avez de la sympathie pour lui. » Plus de 30 ans après Do The Right Thing, dont l'épilogue fait étrangement écho à la mort de George Floyd, Spike Lee continue d'incarner mieux que personne un cinéma noir qui se veut tout à la fois militant et grand public. AFP RELAX NEWS
Folk n'RollVoL 1:Tales Of Isolation Au cours de ce magnifique album conçu en à peine une semaine, le doué J.S. Ondara se met dans la peau d'un travailleur non essentiel qui a perdu son emploi (Pulled Out Of The Market), d'un locataire incapable de payer son loyer (Mr. Landlord) et d'amoureux en distanciation sociale regardant Tiger King, le phénomène télé du confinement (From Six Feet Away). Dans ces « récits d'isolement), il raconte aussi le parcours de vie d'une grand-mère décédée de la COVID-19 (Ballad of Nana Doline) et chante a capella sous h douche (Shower Song). Sa guitare acoustique et son harmonica traduisent à merveille les sentiments qu'il décrit, comme l'ennui (Isolation Boredom Syndrome) et la déprime (Isolation Depression Syndrome). Mais c'est d'abord sa sublime voix en or qui touche droit au coeur, surtout lorsque l'artiste d'origine kenyane établi à Minneapolis, ville où George Floyd a été assassiné, dénonce l'hypocrisie de certains militants sur la percutante et pertinente Pyramid Justice. MARIE-USE ROUSSEAU Moi, Barnabé à Annecy Un des avantages de la pandémie (il faut bien qu'il yen ait !) est que de grands festivals internationaux ont désormais lieu en ligne, ce qui rend leur programmation accessible ici. C'est le cas du festival d'Annecy, plus important rassemblement du cinéma d'animation. Voilà l'occasion de voir en primeur et en compétition officielle le splendide et touchant court métrage en stop-motion Moi, Barnabé du Montréalais Jean-François Lévesque portant sur la surprenante épiphanie d'un prêtre affligé et alcoolique. Du 15 au 30 juin au annecy.org MARIE-LISE ROUSSEAU'11. ; »  : Alice FOLK Pi'ROLL VOL 1  : TALES 9F ISOLATION -  : 4.'1\Folk n'Roll Vol. 1  : Tales I Isolation de J.S. Ondara est offert sur les plateformes d'écoute en li ne./COLLABORATION SPÉCIALE Alice, François et Jules mènent une vie de famille heureuse dans leur modeste appartement parisien. Du moins, en apparence. Un jour, le banquier d'Alice lui annonce que son logement sera saisi en raison d'une dette qui ne cesse de grossir. Sous le choc, elle apprend que son mari déserteur les a ruinés en prostituées. Elle surmontera les épreuves une à une pour retourner la situation à son avantage. Un très beau film de Josephine Mackerras sur la résilience, la liberté et l'amitié. Au cinemaduparc.com AMÉLIE MEYRIN'Cette semaine, on craque pour... Deviens-tu c'que t'as voulu ? On l'appréciait pour sa plume, mais on découvre maintenant ses talents d'intervieweur. Le journaliste culturel Dominic Tardif propose avec son balado Deviens-tu tique t'as voulu ? de longs entretiens avec des personnalités pour qui il a une affection particulière comme Bruno Blanchet ou Christiane Charette. Si le concept ne réinvente pas la roue, l'émission permet tout de même de prendre son temps et d'apprécier le parcours de généreux invités qui n'hésitent pas à livrer anecdotes et confidences. Au Devienstrixom BENOIT VALOIS-NADEAU 6 Faire la morale aux robots Pour mieux comprendre les enjeux éthiques soulevés par l'intelligence artificielle — comme le refus d'Ottawa cette semaine d'aller de l'avant avec l'application de contacts de personnes contaminées par la CO- VID-19 développée par Mila —, ce court essai est incontournable. Le philosophe et chercheur Martin Gilbert y vulgarise remarquablement les relations humains-robots à l'aide d'exemples éclairants. Ce faisant, il soulève des questions crèvecoeur, comme celle-ci  : devant deux accidents inévitables, qui la voiture autonome devra-t-elle épargner en priorité, le vieillard ou l'enfant ? Le médecin ou le sans-abri ? Il propose également des pistes de solution afin de programmer des algorithmes représentatifs de la diversité. Aux éditions Atelier 10 MARS-USE ROUSSEAU La trajectoire des confettis Prix des libraires 2020, le premier roman de Marie-Ève Thuot est une précieuse découverte. On se délecte de chaque phrase des quelque 600 pages de ce récit dans lequel les histoires d'une famille montréalaise — racontées sur plusieurs générations avec une brillante écriture — s'entremêlent, s'étirent, se recoupent entre amour, sexualité, nonnes sociales, vérités et mensonges. On s'attache à chaque personnage, dont fautrice décrit avec une grande sensibilité et sans jugement les traits de caractère et convictions. Aux éditions Les Herbes rouges AMÉLIE mem WEEK-END 9 Douglas Comment revenir sur scène après Nanette, spectacle triomphal et bouleversant cri du coeur dans lequel l'humoriste australienne se livrait sans filtre ? En prenant les 15 premières minutes de ce nouveau stand-up pour détailler le contenu de l'heure à venir. Le public est on ne peut plus averti  : on rira des Américains, on racontera une anecdote survenue au parc à chien (Douglas est d'ailleurs le nom de son chien... entre autres !) , on parlera de patriarcat, d'autisme, du mouvement antivaccin et on fera une blague sur LouisC.K. Désolpilante et franchement brillante, Hannah Gadsby remplit sa promesse et c'est délicieusement efficace. Sur Netflix MARIE- LISE ROUS- ET ON SE DÉSOLE POUR La fin du Voir Il n'y pas si longtemps, Montréal comptait quatre (oui, quatre !) magazines culturels gratuits  : le Ici, le Mirror, le Hour et le Voir. Le dernier des Mohicans a rendu l'âme la semaine dernière, affaibli depuis longtemps par la fuite des revenus publicitaires et achevé par la crise sanitaire. La fin du Voir marque la fin d'une époque, mais aussi une immense perte pour les milieux culturel et médiatique, qui cherchent toujours à survivre dans un écosystème numérique sans pitié. Merci à l'équipe du Voir d'avoir pris le pouls pendant 34 ans du milieu culturel montréalais à coup de Unes mémorables, d'entrevues marquantes et de recommandations toujours justes. BENOIT VALOIS-NADEAU



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :