Métro Montréal n°2020-06-10 mercredi
Métro Montréal n°2020-06-10 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-10 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : centre-ville à adapter.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twltter Llnkedln 0 Instagram stminfo DU 15 JUIN AU 15 JUILLET, POUR FACILITER LES DÉMÉNAGEMENTS Configuration temporaire sur Le boulevard Pie-IX DANS LE CADRE DES TRAVAUX DU SRB PIE-IX, UNE NOUVELLE CONFIGURATION TEMPORAIRE SERA MISE EN PLACE SUR LE BOULEVARD PIE-IX AFIN DE FACI- LITER LES NOMBREUX DÉMÉNA- GEMENTS ENTRE LE 15 JUIN À7 H ET LE 15JUILLET À 22 H. Considérant la fermeture du côté est, une voie du côté ouest sera donc réservée aux déménagements afin de permettre aux camions de stationner et de circuler plus efficacement (voir plan ci-contre). Une voie en direction nord et une voie en direction sud seront maintenues en tout temps sur cette section du boulevard Pie-IX. Pour les résidents qui habitent sur le côté est du boulevard Pie-IX, il sera possible de stationner sur certains tronçons qui ne sont pas encore en travaux. SERVICE DE BUS Nous vous invitons à planifier plus de temps pour vos déplace- Réservée aux déménagements Direction nord - boulevard Henri-Bourassa Direction sud - rue Sherbrooke EI 13 El La nouvelle configuration temporaire du boulevard Pie-IX, active du 15 juin au 15 juillet. ments en bus et, lorsque possible, considérer un itinéraire alternatif durant cette période. Lors de cette nouvelle configuration, le service actuel de bus sur le boulevard Pie-IX sera maintenu, mais certains arrêts pourraient être déplacés, détournés ou annulés. Pour de plus amples informations, rendez-vous sur  : srbpieix.ca I info@srbpieix.ca 514 287-8919. Les horaires des bus pourraient aussi varier. Surveillez bien l'affichage aux arrêts et informez-vous au 514 287-8919 ou à stm.info. SERVICE RAPIDE PAR BUS LE PROJET PIE-IX Le service rapide par bus (SRB) du boulevard Pie-IX et un projet de transport collectif performant, intégré à la reconstruction et à la requalification du boulevard Pie-IX. Il offrira un service de bus rapide, fiable, confortable, sécuritaire et entièrement accessible, entre l'est de Laval et de Montréal. Nous nettoyons davantage les surfaces que vous touchez le plus Mais n'oubliez pas de vous laver les mains » stm info À UNE FRÉQUENCE ACCRUE Nous nettoyons nos installations LE NETTOYAGE DE NOS INSTAL- LATIONS SE POURSUIT AU RYTHME ACCENTUÉ QUE NOUS AVONS ADOPTÉ DEPUIS LE MOIS DE MARS. LA FRÉQUENCE DE NETTOYAGE DES SURFACES LES PLUS SOUVENT TOUCHÉES A EN EFFET ÉTÉ REVUE À LA HAUSSE. 01 Dans les bus, une attention particulière est portée aux barres, aux poignées et aux sangles. 02 Dans les trains, l'attention est portée sur les barres de préhension et les tripodes 03 Dans les stations du métro, les mains courantes, les distributrices de titres et les ascenseurs sont nettoyés régulièrement. 02 Prenons soin de nous Voyez nos conseils  : stm.infolcoronavirus 03
journaimetro.com métr Mercredi 10 juin 2020 3 A nom AC'Beau ! ès ? o:rlePanierB ! 7u éaibutcavitafinnwuraezicatto tanuenleinepandézieaccueitpLscei c oo al rouleàplm'n vi.ursparsemalne.p régime,assuentsrsgest 1. nies..Panielbtuian Le sic siVe Ooo oureministe onde l'Économie et de l'Innovation, Pierre Fitzgibbon, « les Québécois ont répondu à l'appel ». edàrxo Le centre-ville aura besoin de davantage de soutien Relance Alors que 72% des Québécois fréquentent moins leur centre-ville depuis le début de la pandémie, selon un nouveau sondage publié hier, des organismes réitèrent qu'il faudra « spécifiquement » soutenir celui de Montréal dans la relance. HENRI OUELLETTE-VÉZINA houellette-vezina@journalmetro.com « On va avoir besoin de soutien supplémentaire pour financer davantage d'infrastructures et de services aux usagers, surtout si les effets de la crise se font sentir encore plusieurs mois », explique à Métro le directeur général de la SDC Destination Centre-Ville, Émile Roux. Un exemple concret, selon lui, est le manque d'installations sanitaires au centre-ville, comme des toilettes publiques extérieures, quasiment absentes dans le secteur. L'en- 67 0/1 Les deux tiers des citoyens (67%) demandent aux gouvernements de soutenir « spécifiquement » la relance des centres-villes grâce à des programmes I d'aide d'urgence, d'après le sondage. 14/1e4/iuti i + ; ; « FMI sitoire pour l'animation des rues est intéressante, surtout pour Montréal qui est à sec d'un point de vue budgétaire », Le centre-ville de Montréal/ARCHIVES MÉTRO seconde-t-il. « On sait que le concept de valion de personnes chaque cances à la maison sera très fort jeu des terrasses publiques, que plusieurs restaurateurs jour », illustre Émile Roux. cet été. Si on veut faire redécoun'auront pas les moyens de vrir les centres-villes aux gens, se payer à l'aube de leur réouverture, doit aussi être adressé Lundi, Québec et Ottawa an- d'aménagements », dit Christian Encore beaucoup à faire ça va prendre beaucoup plus rapidement, plaide M. Roux. nonçaient un nouveau Fonds Savard, de Rues principales. « Il faut trouver d'autres d'urgence de 50 M$ pour les Il propose également la moyens de financement. La commerces montréalais, qui mise sur pied d'un programme Ville est déjà saturée dans son s'adresse particulièrement à de soutien ponctuel pour des budget, et ça prend des espaces ceux du centre-ville. « Cette rénovations de façades commeraide arrive à point », s'était ré- Jales et de rues du centre-ville. adaptés pour accueillir le public cet été », dit Émile Roux. jouie la mairesse de Montréal, « Ça a déjà existé par le passé, et L'un des défis particuliers Valérie Plante. il faut ramener ces programmes du centre-ville de Montréal Pour le président de l'or- en les adaptant aux réalités d'auganisme Rues principales, jourd'hui », croit-il est que la taxe résidentielle n'est pas suffisante pour Christian Savard, l'annonce Émile Roux, lui, s'inquiète combler les besoins, la plupart des 400 000 travailleurs appelle toutefois à davantage merçants du centre-ville soit est un « bon premier pas » qui que l'aide octroyée aux com- étant logés ailleurs sur l'île d'actions. « On met de l'argent, uniquement sous forme de de Montréal. « C'est une chose donc il y a un souci gouverne- prêts. « À court terme, ça éponge d'entretenir une rue pour ses mental, mais on sait que les les pertes, mais on ignore si les résidents dans un arrondissement, mais c'en est une autre de moyens. Ça va en prendre temps. Il va falloir réévaluer villes auront beaucoup moins prêts seront suffisants avec le de le faire pour un demi-mil- plus. L'idée d'un Fonds tran- tout ça à l'usage », prévient-il. Montréal n'était pas prête Malgré la croissance économique des dernières années, Montréal n'était pas prête à faire face à la crise du coronavirus, qui pourrait aggraver les enjeux de pauvreté et d'insécurité alimentaire contre lesquels plusieurs organismes se battent depuis des années. Dans les dernières années, la métropole a connu une croissance économique enviable marquée par la création de nombreux emplois, notam- ment dans les secteurs technologiques. Montréal a aussi connu une croissance de sa population supérieure à celle du reste de la province, en bonne partie grâce à l'immigration. « On constatait des progrès en éducation et les conditions de vie, en général, s'amélioraient », a souligné hier le pré- répartir les bénéfices « On n'a pas su bien sident-directeur général sortant de la Fondation du Grand Montréal, Yvan Gauthier. Ce dernier Yvan Gauthier, président-directeur général de la croissance. » a pris part à une conférence sortant de la Fondation du Grand Montréal virtuelle en avant-midi avec le président de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, Michel Leblanc. M. Gauthier a alors présenté les grandes lignes de l'édition spéciale du rapport « Signes vitaux du Grand Montréal 2020 ». Ce document dresse un portrait de l'évolution de différents enjeux sociaux dans la métropole sur une période de 20 ans, entre 2000 et 2019. ZACHAIRE GOUDREAULT SPVM. Réduction du nombre de policiers envisagée ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreauft@journemetro.com Un élu presse la Ville d'analyser la possibilité de réduire le nombre d'officiers au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) alors que l'administration municipale se dit ouverte à revoir son financement Le budget du SPVM a augmenté de 33% au cours des 10 dernières années, passant d'environ 500 M$ à 665 M$. Une somme colossale associée en bonne partie au nombre élevé d'officiers que compte le corps de police par rapport à la moyenne nationale, selon le conseiller indépendant de Snowdon, Marvin Rotrand. « Le budget de la police à Montréal est beaucoup plus important que la plupart des villes canadiennes parce qu'on a beaucoup plus de poli- FAUNE Le rorqual à bosse est mar'Le périple de la baleine à bosse qui avait séjourné dans le port de Montréal au cours des derniers jours s'est tristement terminé hier. Le mammifère s'est finalement échoué tout près de Varennes, en banlieue de la métropole. MÉTRO « Cela devrait causer certaines réflexions parmi les conseillers municipaux à savoir si on ne devrait pas revoir le budget du SPVM. » Marvin Rotrand, conseiller indépendant de Snowdon ciers par habitant », dit-il. Selon des données de Statistique Canada, Montréal comptait il y a deux ans 223 policiers par 100 000 habitants, faisant du SPVM le corps de police avec le plus haut ratio d'officiers par rapport aux principales villes du pays, devant Vancouver et Toronto. Les corps de police de Laval et de Longueuil comptent d'ailleurs tous deux moins de policiers par habitant que cette moyenne canadienne. CORONAVIRUS Plus de 5 000 morts au Québec Malgré une tendance visiblement à la baisse dans la dernière semaine, le nombre de décès liés au coronavirus au Québec a officiellement dépassé les 5 000 hier. « C'est beaucoup de monde », a affirmé le premier ministre François Legault. mémo Des soignants épuisés Une manifestation intersyndicale pour le maintien des vacances estivales au CIUSSS Centre-Sud de Montréal a eu lieu hier devant l'Hôpital Notre-Dame. JOSIE DESMARAIS/MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :