Métro Montréal n°2020-06-09 mardi
Métro Montréal n°2020-06-09 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-09 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : réouverture le 22 juin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
journalmetro.com métr Mardi 9 juin 2020 OPINIONS COUP D'ÉTAT CAQUISTE CHRONIQUE IN LI BRO VERITAS FRÉDÉRIC BÉRARD docteur en droit et politologue « Tout ce qui est excessif est insignifiant », affirmait jadis, et non sans raison, Talleyrand. Et malgré ses apparences, le titre choisi est justement tout, sauf excessif. Parce qu'il n'y pas d'autres mots, ni termes, pour décrire l'essence, l'esprit et la lettre de l'actuel projet de loi 61. D'aucuns craignaient, avec raison d'ailleurs, les risques afférents à un taux d'approbation, quasi-stalinien, de 83%. Parce que quiconque dit plébiscite dit aussi, corrollairement, arrogance du pouvoir. Classique. L'influence de cette dernière demeure mitigée, cela dit, du fait de notre système de contre-poids. crà TRIBUNE LIBRE Québec exclusif C'est avec une certaine consternation que j'ai appris que la Ligue des Noirs du Québec, Nouvelle Génération, avait « désinvité », dans le cadre de la manifestation de dimanche dernier [hier], le nouveau directeur du SPVM, Sylvain Caron, appuyée en cela par la cofondatrice du mouvement Québec Inclusif Émilie Nicolas, qui a l'habitude de tenir des propos particulièrement acerbes, notamment à la CBC, quant à la question des tensions raciales qui, à l'occasion, secouent le Québec, comme c'est présentement le cas, dans la foulée du décès de George Floyd. Sans vouloir minimiser les dissensions que nous éprouvons parfois avec plus ou moins de véhémence, à la suite de certaines arrestations impliquant des per- Celui qui force, d'ordinaire, le gouvernement à rendre des comptes. Qui interdit l'omnipotence d'un cabinet déjà méga-puissant. Qui prend sa source dans la lutte acharnée des Patriotes afin d'obtenir un gouvernement dit responsable. Or, c'est justement ici que le bât blesse. Sévèrement. Parce qu'en raison de leurs statuts d' « intouchables » dans l'opinion publique, François Legault et ses ministres s'apprêtent à modifier ces règles du jeu pourtant fondamentales à une démocratie et État de droit. Leurs socles, à vrai dire. Tout ceci au nom d'une prétendue urgence sanitaire sonnes de race noire, ou encore en corollaire à des bavures policières qui peuvent se produire comme dans toutes les grandes villes, il demeure que Montréal n'est pas une ville particulièrement raciste. On parle beaucoup, ces temps-ci, du fait qu'un Afro-Américain vivant au Québec serait susceptible d'être quatre fois plus souvent interpellé par la police qu'une personne de race blanche. Mais prenons tout de même acte qu'à Toronto, une personne de race noire a 20 fois plus de « chance » d'être tué par les policiers que ses concitoyens de race blanche. Comme quoi il faut faire la part des choses, ne serait-ce qu'à l'aune de certaines comparaisons en la matière. Je prends les transports collectifs depuis des décennies, et il m'apparaît évident que nous cohabitons, à Montréal, dans une belle harmonie. Et qui plus est, comme on l'a bien vu dimanche dernier, les jeunes sont particulièrement sensibilisés à cette question et se montrent plus empathiques que leurs aînés à cet égard. L'avenir, sans être particulièrement idyllique en ce qui concerne les relations raciales, me semble plu- qui, ironiquement, s'exerce depuis maintenant quelques semaines à travers le prisme du... déconfinement le plus hâtif du Canada. Allez comprendre. Et le délai déchéance pour ladite urgence ? Deux ans. C'est de l'urgence à long terme, ça, madame. Sans prétendre pouvoir dresser la nomenclature des anomalies et distorsions, trop nombreuses, prévues par le projet de loi, certaines d'entre elles, par leur surréalisme juridique et politique, méritent certainement mention au prochain Guiness. D'abord, la suspension des règles applicables en matière de contrats publics. Exit, si tel est le souhait du ministre en charge, la loi allouant le contrat au plus bas soumissionnaire conforme (art. 50). Ai-je rêvé ou le Québec vient à peine de se sortir d'une (éreintante) Commission Charbonneau ? Deuxièmement, il sera possible pour le gouverne- Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. MÉTRO Autre petite couche  : l'objectif de la présente bombe est de réaliser, vitesse grand V, les 202 projets d'infrastructures prévus dans le projet de loi. ment de remplacer, ici encore par règlement, certains dispositions de la Loi sur la qualité de l'environnement visant à protéger, par définition... l'environnement (art. 15 et 26). Avis aux naïfs, dont je faisais partie, qui ont crû un instant à la bonne foi et aux promesses caquistes en la matière. On s'est fait niquer. Solide. Ensuite, des expropriations pratiquement inconstestables, et dont l'indemnité sera fixée d'office par voie exécutive (art. 6). Note aux propriétaires de terrains aux abords d'une prochaine prolongation de la ligne bleue  : le train (ou plutôt tôt réconfortant pour une personne de race noire vivant à Montréal ou ailleurs au Québec. Je constate donc, dans les circonstances, que le fait de retirer l'invitation au directeur du SPVM dans le cadre de cette manifestation jette de l'huile sur les braises de l'intolérance et torpille, du moins pour le moment, toute velléité de conciliation, ce qui est fort regrettable. L'organisme Québec Inclusif, paradoxalement, n'a pas été à la hauteur de ses nobles ambitions. PAUL-ANDRÉ ALLARD, MONTRÉAL le métro), arrive. Vite et fort. Pas encore pleine, la cour ? Tout projet de décret adopté en vertu de ladite loi fera l'objet d'une étude en commission parlementaire d'une durée maximale d'une heure (art. 4). À quatre partis, donc 15 minutes chacun, espérons que tout le monde soit à l'heure. Ce sera, par ailleurs, le seul débat et discussion pouvant être tenus sur l'enjeu. S'ajoute à ceci — pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? — une immunité accordée aux membres du gouvernement quant à une éventuelle poursuite judiciaire (art. 51). Autre petite couche  : l'objectif de la présente bombe est de réaliser, vitesse grand V, les 202 projets d'infrastructures prévus dans le projet de loi. Or ces derniers, comme le faisait remarquer MichelC. Auger, sont presque tous des promesses électorales de la CAQ. Mieux, les « régions qui ont voté du bon bord aux Pour une relance durable et saine Le projet de loi 61 visant la relance de l'économie du Québec, présenté le 3 juin par le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor doit être amendé afin de renoncer à l'assouplissement des règles environnementales. D'autres solutions existent pour assurer une relance rapide  : nous suggérons de commencer en misant sur le renforcement des effectifs au sein du gouvernement pour assurer une relance saine et durable qui tienne compte des enjeux sanitaires et écologiques auxquels nous faisons face. Nous sommes inquietes des risques de destruction des milieux naturels et des impacts possibles sur les espèces à situation précaire qui pourraient découler de la mise en oeuvre du projet de loi dans sa forme actuelle. Il est primordial de s'assurer que les actions de relance mises de l'avant ne mettent pas à risque les écosystèmes et la diversité dernières élections seront favorisées ». Électeurs, électrices... électricité. Retour à la Grande noirceur... Le plus grave pour la fin, maintenant. Certains auront peut-être remarqué, dans ce qui précède, l'hérésie suivante  : des règlements adoptés par un ministre ou gouvernement pourront, dans les faits, modifier... une loi (art. 36). L'inverse de la normalité constitutionnelle, comme le plaidait l'ami Jean Leclair. Celle enseignée dans les facultés de droit. Celle qui assujettit l'exécutif au contrôle parlementaire. À la reddition de comptes. À la démocratie. À l'esprit et à l'essence d'un régime politique obtenu à fort prix. Celui de vies humaines patriotes, entre autres. Un coup d'État, donc, qui testera de facto la maxime de Lord Acton  : le pouvoir corrompt, et le pouvoir absolu corrompt absolument. À suivre... biologique du Québec, pierre angulaire de notre résilience collective face aux enjeux sanitaires et écologigues. L'assouplissement des règles environnementales générerait des conséquences environnementales, sociales et économiques néfastes pour le Québec. [...] Nous reconnaissons le caractère exceptionnel de la crise sanitaire actuelle et la nécessité d'agir rapidement et efficacement. Nous sommes toutefois d'avis qu'il est possible et impératif de concilier relance économique et respect de l'environnement. Afin de favoriser l'accélération des délais associés au processus d'autorisation environnementale, nous proposons d'augmenter les effectifs du ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. [...] GENEVIÈVE PAUL, CENTRE QUÉBÉCOIS DU DROIT DE L'ENVIRONNEMENT (CQDE) ET 114 AUTRES SIGNATAIRES Écrivez-nous ! opinior., journalmetro.com 6
journalmetro.com métr 117° Mardi 9 juin 2020 Ctle:rli E Au pub avec le guitariste de Céline Dion Musique. La tournée de Céline Dion étant en pause, son guitariste Jeff Smallwood occupe ses vendredis soir en se produisant en direct du Pub Cunningham's de Sainte-Anne-de- Bellevue, dans l'Ouestde-l'île. FRANÇOIS LEMIEUX flemieux@metromedia.ca Plus de 10 000 personnes de partout dans le monde assistent chaque semaine à ses concerts, ce qui a lui permis d'amasser 17 000$ pour diverses oeuvres de bienfaisance. Le propriétaire du pub irlandais typique de la rue Sainte-Mine, Jim Beauchamp, un bon ami de M. Smallwood, a eu l'idée de l'inviter après avoir dû fermer ses portes en raison de la pandémie. « Au départ, Jim m'avait demandé de faire un seul spectacle de mon studio. Mais je lui ai dit qu'il serait préférable de filmer en direct du bar, ce qui donnerait l'impression à tout le monde d'y être », soutient-il. La première performance a été retransmise à l'aide d'un cellulaire. Quelque 6 000 personnes l'ont visionnée. Une compagnie oeuvrant dans la retransmission audiovisuelle a depuis offert ses services. Lors de la huitième semaine, quelque 18 000 personnes étaient au rendez-vous. M. Beauchamp agrémente la retransmission d'environ 1h15 d'anecdotes et de farces en plus de prendre les demandes spéciales. « On a fait ça pour les gens qui, normalement, seraient venus au pub. On voulait que le monde puisse prendre une Jeff Smallwood a collaboré avec de nombreux grands noms de l'industrie musicale du Québec, dont Roch Voisine, Patrick Norman et plus récemment Céline Dion. MÉTRO bière et que toute la famille puisse regarder et interagir. Jeff raconte des histoires de tournée. On en apprend sur les côtés moins connus de son travail », souligne-t-il. Recueillir des fonds La retransmission est devenue l'occasion d'amasser des fonds notamment pour des banques alimentaires de l'Ouest-de-l'lle et de Pincourt. « À un moment donné, quelqu'un a offert de donner 100$ pour que je joue une chanson en particulier. Ça n'a pas pris longtemps avant que plein de gens nous contactent pour faire des dons », relate Jeff Smallwood. Les fonds récoltés ont notamment bénéficié au Comptoir alimentaire de Sainte-Anne-de-Bellevue, aux Services communautaires On Rock et à la Fondation Cody Michael Boucher, qui vient en aide aux enfants atteints de cancer. Jeff Smallwood roule sa bosse dans l'industrie musicale depuis 42 ans. Carrière prolifique Le musicien de 59 ans a collaboré avec plusieurs grands noms de la musique québécoise au cours de sa carrière, dont Roch Voisine, Patrick Norman et Kevin Parent. Il a aussi agi à titre de chanteur, guitariste et saxophoniste pour l'artiste LUBA, qui a reçu quatre Junos, quatre Casby Awards et deux Félix dans les années 1980. Un des six albums solo de Smallwood a par ailleurs été en nomination à l'ADISQdans la catégorie Meilleur album de langue anglaise, au milieu des années 1990. Musicien professionnel depuis l'âge de 17 ans, il a eu l'occasion de faire plusieurs tournées au Canada comme en Europe. Après avoir travaillé La voix québécoise d'Homer Simpson s'éteint Le comédien Hubert Gagnon, célèbre pour avoir prêté sa voix au personnage d'Homer dans la version québécoise de la série The Simpsons, est décédé, a-t-on appris hier. En plus d'avoir incarné le mère de Bart, Lisa et Maggie pendant 27 saisons, Hubert Gagnon a aussi doublé Met Gibson, Robert De Niro et Richard Gere. rem comme guitariste en studio pour Céline Dion pendant plus de 15 ans, il s'est joint à elle pour la tournée Courage, dont il reste d'ailleurs plus d'une centaine de spectacles à donner. Une grande fierté Malgré une carrière bien remplie, sa participation au projet du Pub Cunningham's fait partie des projets dont il est le plus fier. « On n'est pas des saints ou des héros. On le fait parce qu'on le veut bien, que tout le monde aime ça et qu'ils en profitent vraiment », précise-t-il. D'autres artistes de renom ont donné du temps au projet comme le groupe The Damn Truth, l'ex-chanteur d'April Wine Brian Greenway, le compositeur Claude Pineault ou encore le chanteur acadien Dany Boudreault. Les artistes invités enregistrent à l'avance leur performance depuis leur studio avant qu'elle soit retransmise lors de l'émission. SORTIES CINÉMA (1) Chef-dceuvre -(2) Remarquable-(3) Très bon - (4) Bon -(5) Moyen -(6) Médiocre -(7) Minable MÉDIAFILM.CA CINÉMA DU PARC C'est ça le paradis ? V.f. de  : It Must Be Heaven (3) Comédie Réalisée par Elia Suleiman Mettant en vedette Elia Suleiman, An Suliman, Gael Garda Bernai C'est quoi ? Un cinéaste palestinien compare les vertus de Paris et New York, où il tente de vendre son nouveau projet de film. Mais très vite, il constate qu'il n'y a pas beaucoup de différences fondamentales entre ces métropoles et son Nazareth natal. C'est comment ? Dix ans après Le temps qu'il reste, Elia Suleiman revient avec une méditation sur le sentiment d'appartenance et le rêve nationaliste, dont l'amertume est atténuée par un traitement satirique et absurde. VIDÉO SUR DEMANDE Judy & Punch (4) Comédie dramatique Réalisée par Mirrah Foulkes Mettant en vedette Mia Wasikowska, Damon Herriman, Benedict Hardie C'est quoi ? Un marionnettiste ivrogne, qui a échappé accidentellement son bébé du balcon, bat à mort son épouse révoltée pour la faire taire. Il reporte ensuite le blâme sur leur vieille servante et son mari gâteux, qu'il accuse de sorcellerie. C'est comment ? Avec cette relecture féministe de Punch et ludy, spectacle de marionnettes anglais créé en 1662, Mirrah Foulkes a conçu un divertissement tragicomique alerte et coloré, assorti d'un discours social très actuel. CINÉMA MODERNE J'étais chez moi, mais... oùvoirca (4) Comédie dramatique Réalisée par Angela Schanelec Mettant en vedette Maren Eggert, Jakob Lassalle, Clara Môller C'est quoi ? Disparu depuis une semaine, un garçon de 13 ans rentre chez lui, sans un mot d'explication. Sa mère célibataire veille tant bien que mal sur sa petite famille. C'est comment ? Ce film-expérience se replie sur lui-même par le milieu, les quatre coins se joignant dans une étrange symétrie. Cadencé par des Longs plans fixes, le film se présente comme une réflexion sur la famille, le deuil et la représentation de la réalité. Bref, un ovni digne d'une installation muséale. VIDÉO SUR DEMANDE L'art du crime V.f. de  : The Postcard Killings (5) Drame policier Réalisé par Danis Tanovic Mettant en vedette Jeffrey Dean Morgan, Famke Janssen, Cush Jumbo C'est quoi ? Un détective de la police new-yorkaise pourchasse à travers l'Europe le meurtrier de sa fille et de son nouvel époux ; un tueur en série méthodique et grand amateur d'art. C'est comment ? Jeffrey Dean Morgan défend avec intensité un rôle ingrat de flic arrogant dans cette adaptation inégale d'un roman de James Patterson et Liza Marklund. Quelques coups de théâtre bien amenés compensent pour la réalisation souvent artificielle. 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :