Métro Montréal n°2020-06-08 lundi
Métro Montréal n°2020-06-08 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-08 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : coronavirus, triste anniversaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twitter LInkedin 0 Instagram stm.Info COUVRE-VISAGES GRATUITS Une nouvelle semaine de distribution VOYEZ CI-CONTRE OÙ DES EXEM- PLAIRES SERONT DISTRIBUÉS DANS LE RÉSEAU DU MÉTRO EN- TRE AUJOURD'HUI ET VENDREDI. Dans le réseau des bus aussi, des distributions s'effectueront dans des bus des lignes suivantes  : LE MARDI 9 JUIN ENTRE 15 H ET 18 H 18, 51, 67, 139, 141 MERCREDI 10 JUIN ENTRE 15 H ET 18 H 0 24, 33, 55, 161, 171 LE JEUDI 11 JUIN ENTRE 15 H ET 18 H El 48, 49, 64, 106, 460 POUR ÉVITER TOUTE PROPAGATION OU INFECTION ADOPTEZ DE NOUVELLES HABITI Ir'ES Lavez vos mains régulièrement Portez un couvre-visage r Semaine du 8 au 12 juin er entre 6 h 30 et 9 h 30 MONTMORENCY DE LA CONCORDE CARTIER CÔTE-VERTU 9 DU COLLÈGE 10 12 DE LA SAVANE NAMUR 11 PLAMONDONO CÔTE-SAINTE-CATHERINE SNOWDON VILLA-MARIA HENRI-BOURASSA OUTREMONT BERRI-UGAM SAINT-LAURENT ÉDOUARD- MONTPETIT PLACE-DES-ARTS UNIVERSITÉ- CHAMP-DE-MARS DE-MONTRÉAL e Me6ILL PLACE-D'ARMES 0 d/7E-0E3-NEIGES PEEL SQUARE-VICTORIA-OACI OUT-CONCORDIA 0 VENDÔME PLACE-SAINT-HENR SAUVÉ JEAN-TALON DE CASTELNAU 6:1, PARC (r) AcAme BONAVENTURE ATWATE R O 2 O LUCIEN-LALLIER GEORGES-VANIER LIONEL-GROULX 0 CHARLEVOIX JOLICOEURO MONK° ANGRIGNON 8 CRÉMAZIE SAINT-MICHEL JARRY OODIRERVILLE ()LASALLE ODE UÉGLISE °VERDUN FABRE BEAUBIEN ROSEMONT inLAURIER 164"erAMONT-ROYAL PIE-IX OJOLIETTE O PRÉFONTAINE 0 FRONTENAC 14117,SHERBROOK 0 PAPINEAU 112) BEAUDRY Gardez vos mains propres avec le gel désinfectant Utilisez les distributeurs dans les stations HONORÉ-BEAUGRAND ty ; RADISSON Cr LANGELIER CADILLAC ASSOMPTION VIAU JEAN-DRAPEAU LONGUEUIL- UNIVERSITÉ-DE- SHERBROOKE PRÈS DE LA PLUPART DES STATIONS DES SUPPORTS À VÉLOS C'est pourquoi des supports à vélos installés aux abords de la plupart des stations du métro. Saviezvous que seulement à la station Montmorency, 263 places de stationnement pour vélos sont disponibles ? D'autres exemples  : on compte 217 places à la station Henri-Bourassa et 185 à Laurier. DANS LES BUS AYEZ UN TITRE DE TRANSPORT Bien que l'entrée se fasse toujours par la porte arrière, il est important de noter qu'il est toujours obligatoire que vous en ayez un valide avec vous lorsque vous embarquez dans un bus, tout comme pour le métro. Afin de permettre au chauffeur de maintenir une distance sécuritaire avec les clients et de réduire les risques de propagation, vous n'avez pas à valider votre titre. Cependant, la boîte de perception située à l'avant du bus sera remise en service au fur et à mesure que des cloisons séparatrices seront installées. Prenons soin de nous Voyez nos conseils  : strninfo/coronavirus
it métr 11.1 journalmetro.com Lundi 8 juin 2020 3 AC'ALIT'Des milliers de manifestants ont défilé contre le racisme et les brutalités policières hier, pour la deuxième semaine consécutive, à Montréal PABLO ORTIZ/MÉTRO COVI D-19 Le bilan de la pandémie Les plus récentes données sur l'évolution de la CO- VID-19 au Québec font état de 225 nouveaux cas dans les 24 dernières heures, ce qui porte le nombre total de personnes infectées à 52 849. Durant cette même période, 8 décès ont été enregistrés, ce qui mène à un total de 4 978, tandis Bonne nouvelle pour les tout-petits Le gouvernement a annoncé qu'à partir d'aujourd'hui, les établissements de service de garde situés à l'extérieur des territoires de la Communauté métropolitaine de Montréal, de la MRC de Joliette et de la ville de L'Épiphanie pourront recevoir jusqu'à 75% du nombre d'enfants maximal indiqué à leur permis. rento Deuxième manifestation contre le racisme et les brutalités policières Société Pour un deuxième dimanche de suite, des milliers de manifestants ont envahi les rues du centre-ville de Montréal afin de protester contre le racisme et les violences policières à l'endroit de la communauté noire. BENOITVALOIS-NADEAU bvalois-nadeau@journalmetro.com Rassemblés à l'initiative de la Ligue des noirs nouvelle génération, les marcheurs se sont élancés vers 11h à partir de la place Émilie-Gamelin avant de circuler sur les rues Sainte- Catherine, Saint-Laurent, Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) amorce aujourd'hui l'étude d'un important projet visant à augmenter la capacité d'un site d'enfouissement des sols contaminés situé à Mascouche. Ce terrain pourrait accueillir une importante partie des déchets récoltés à Montréal./PABLO ORTIZ/MÉTRO Sherbrooke et René-Lévesque. Au son des slogans « L'union fait la force » et « I can't breath », l'immense cortège s'est ensuite déplacé lentement vers l'ouest, terminant son parcours au square Dorchester. La marche s'est déroulée dans le calme et le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ne déplore aucun incident. Vers 18h toutefois, des heurts ont lieu entre des manifestants restés sur place et les forces de l'ordre. Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule. Une arrestation pour « menaces de mort » a été effectuée, indique Emmanuel Couture, relationniste du SPVM. Dans cette foule extrêmement dense et diversifiée, la plupart des participants portaient un masque. « Ce n'est pas le pourcentage de mélanine dans notre peau qui doit decider si on est privilégié ou non. » Julie, manifestante arborant une pancarte où était inscrit « Une terre, une nation » À plusieurs reprises, les manifestants se sont arrêtés afm de poser un genou au sol en mémoire de George Floyd, un homme afro-américain de 49 ans tué par un policier de Minneapolis le 25 mai dernier. Ras-le-bol Cette deuxième mobilisation monstre en sept jours dépassait toutefois la seule mort de Floyd et dénonçait le racisme sous toutes ses facettes  : profilage racial, discrimination à l'emploi et violences. « L'affaire George Floyd fait partie de notre lutte. C'est la petite étincelle qui a allumé le brasier. Ç'a créé un momentum qu'on veut utiliser pour faire passer notre message  : nous sommes tous nés égaux, nous avons tous les mêmes droits, mais nous n'avons pas tous les mêmes opportunités », a mentionné Jude Bazelais, qui a également pris part à la première manifestation. « Parfois, le racisme est très visible, mais souvent il est aussi très subtil. C'est ça que nous voulons combattre. On veut que nos enfants vivent mieux que nous, alors il faut que ça change. » Au micro, Anastacia Marcelin, l'une des organisatrices de l'événement, a fait part de son impatience face à la lenteur des changements demandés. « C'est la dernière marche que la communauté noire va faire contre le racisme et le que le nombre d'hospitalisations a diminué de 9, à 972. Le premier ministre François Legault sera de passage à Montréal aujourd'hui pour faire le point sur la situation, en compagnie de la ministre de la Santé et des services sociaux, Danielle McCann, et du directeur national de la Santé publique, Dr Horado Arruda. raft » profilage radai. On a beaucoup marché, mais maintenant il faut qu'on passe à l'action. On n'en peut plus ! Le Québec n'appartient pas qu'aux Blancs. Il appartient aussi à la communauté immigrante, les Noirs, les Latinos, les Arabes... Vous faites tous partie du Québec ! » a-t-elle lancé à la foule. « Je suis ici parce que j'ai un fils. Je ne voudrais pas qu'un jour il lui arrive quelque chose et qu'il ne rentre pas à la maison. C'est important et on veut voir des changements. Ce n'est pas juste. C'est le temps pour du changement pas juste au Canada, mais partout dans le monde. Nous sommes fatigués, tannés », a expliqué Malika, qui marchait avec son jeune enfant En collaboration Contrairement à la première manifestation organisée le 31 mai dernier, la marche d'au- jourd'hui s'est déroulée en collaboration avec le SPVM. « Ce ne sont pas les policiers nos ennemis. Notre ennemi, c'est le système », a dit avant le début de la marche Ali Nestor, boxeur et fondateur de l'organisme communautaire Ali et les Princes de la Rue. Nous devons être les gardiens les uns des autres. » Des députés du Parti libéral du Québec, dont la nouvelle chef Dominique Anglade, et de Québec solidaire étaient aussi présents. La ministre fédérale du Développement économique et des langues officielles, Mélanie Joly, était également de la partie. Une autre manifestation en faveur du mouvement Black Lives Mater a eu lieu au moment au parc Loyola, dans l'arrondissement Côte-des-Neiges— Notre-Dame-de-Grâce, attirant des centaines de personnes. Le spécimen de rorqual à bosse qui naviguait dans le secteur du pont Jacques-Cartier, depuis samedi 30 mai, semble l'avoir quitté hier matin, a annoncé le Réseau québécois d'urgences pour les mammifères marins (RQUMM) chargé de sa surveillance./ARCHIVES MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :