Métro Montréal n°2020-06-04 jeudi
Métro Montréal n°2020-06-04 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-04 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : pluie de projets sur Montréal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
À un cli de tout c qu'il fou savoi métr MATIÈRES RECYLCLABLES Un repreneur pour RSC Le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) a été informé que le groupe Rebuts solides canadiens (RSC) a accepté une offre d'achat d'un repreneur potentiel. Un dénouement heureux paraît donc imminent dans ce dossier qui, à l'origine, était susceptible d'entraver la collecte et le tri des matières recyclables dans plusieurs régions du Québec. MÉTRo LOYERS journalmetro.com 117g Jeudi 4 juin 2020 Flambée des prix inquiétante À moins d'un mois de la journée nationale du déménagement, des voix se joignent pour demander un meilleur contrôle des frais de location. Pour répondre à cette « flambée » des coûts, Québec solidaire (QS) propose la mise en place d'un registre des loyers. Le député de Laurier-Dorion, Andrés Fontecilla, a déposé hier un projet de loi à l'Assemblée nationale afin d'obtenir du gouvernement la mise en place de ce type de mesures. Le registre des loyers serait régi par la loi et obligerait les propriétaires à y inscrire la valeur du dernier loyer payé par leurs locataires. MÉTRO CAMPS DE JOUR Retour aux ratios habituels Les camps de jour pourront revenir aux ratios d'encadrement habituels recommandés par l'Association des camps du Québec (ACQJ pour la période estivale 2020, à la suite de la bénédiction de la Direction générale de la santé publique. Cet assouplissement permettra de fournir davantage de latitude aux municipalités et aux organismes responsables de la tenue des camps de jour. ! dm Patrimoine. Le gouvernement du Québec et son ministère de la Culture et des Communications (MCC) peinent à « assumer adéquatement leurs responsabilités » dans la sauvegarde du patrimoine bâti à travers la province. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetrecom C'est ce qui ressort du dernier rapport de la Vérificatrice générale du Québec, publié hier. Selon Guylaine Leclerc, ce « manque de leadership » du MCC dans son rôle de « chef d'orchestre » se répercute directement dans le maintien du patrimoine. « [Les] interventions peuvent être insuffisantes ou manquer de cohérence ou encore être réactives », écrit la VG. Elle invite le gouvernement à se doter d'une stratégie particulière d'intervention en matière de patrimoine immobilier. Ce qu'il ne possède pas actuellement. GOUDREAULT zgoudreauit@journalmetro.com IrZACHARIE La ligue des Noirs du Québec a acheminé une demande à la Ville de Montréal dans l'espoir de conclure une entente à l'amiable qui mettrait fin au recours collectif de l'organisme en lien avec des cas allégués de profilage radai au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). « On n'arrête pas le recours, mais on est disponibles s'ils veulent trouver une solution », explique l'avocat de la Ligue, Jacky-Eric Salvant. En août 2019, le juge André Prévost, de la Cour supérieure ACTUALITÉ Sauvegarder le patrimoine local -'1 fl I e -,- -.'LeiVieux-Montréal est souvert l'objet de débats patrimoniaux./lem Héritage Montréal, un organisme de protection et de mise en valeur du patrimoine, se réjouit du dépôt de ce rapport. « On ne veut pas le voir finir sur une tablette », lance son directeur des politiques, Dinu Bumbaru, au bout du fil. Dans les dernières années, plusieurs bâtiments historiques québécois ont été oubliés ou sont passés sous le bulldozer. La gestion de la maison Boileau, à Chambly, à notamment valu à l'ex-maire de la municipalité, Denis Lavoie, d'être cité en déontologie devant la Commission municipale du Québec. À Montréal, les projets Membres du SPVM ARCHIVES MÉTRO du Québec, a autorisé une action collective de l'organisme de défense des droits de la communauté noire contre la Ville. Celle-ci porte sur des pratiques présumées de profilage racial au SPVM. 4 Selon les 6o municipalités interrogées par l'équipe de la VG, l'encadrement du ministère laisse à désirer. Au total, 60% d'entre elles estiment ne « jamais » avoir reçu de formation gouvernementale sur la sauvegarde du patrimoine bâti. immobiliers sur des sites patrimoniaux ne manquent pas. La sauvegarde de l'immobilier dans le Vieux-Montréal fait notamment réagir. « Le patrimoine immobilier fait face à des menaces continuelles, multiples et variées », ajoute la VG dans le tome de mi-année de son rapport. Profilage. La Ligue des Noirs veut régler son recours contre le SPVM 171 M$ Un rapport universitaire présenté par le SPVM en octobre dernier a alimenté cette action collective. Celui-ci concluait que, de manière générale, une personne noire aurait environ quatre fois plus de risques de faire l'objet d'une interpellation policière qu'une personne blanche à Montréal. Le montant associé a alors grimpé à 171. M$. L'organisme allègue depuis maintenant plusieurs années que les personnes racisées font souvent l'objet d'interventions policières en raison de la couleur de leur peau.
journalmetro.com métr Jeudi 4 juin 2020 PERSPECTIVE La pandémie sertelle l'écologie ? Pollution. Le nombre de voitures qui circulent dans les rues a diminué drastiquement au cours des derniers mois. Cette conséquence directe de la crise du coronavirus a permis de réduire de façon concrète nos émissions de gaz à effet de serre et ce, à l'échelle planétaire. Mais ça ne suffira pas pour atteindre les cibles de réduction des GES, préviennent des experts. Et, ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreautt@journatmetro.com Selon des données compilées à la fin du mois d'avril par l'Agence internationale de l'énergie, la demande totale en énergie dans le monde a chuté d'environ 4% au cours des trois premiers mois de l'année, en comparaison à la même période en 2019. Cette situation, reliée principalement aux mesures de confinement prises par de nombreux pays, a généré une réduction d'environ 5% des émissions de GES pendant cette même période. Une étude publiée à la mi-mai dans la revue Nature fait aussi état d'une réduction de 17% des émissions de GES dans le monde depuis le début de la pandémie, principalement en raison de la baisse des besoins en matière de transport. Au Canada, ce pourcentage grimpe à 20%. Des réductions temporaires ? Ces données peuvent paraître encourageantes du point de vue de la lutte contre les changements climatiques. Or, les répercussions du confi- 11111.-11.111111 =11-9.1.11.1.1 Les émissions de GES auraient baissé de 20% au Canada pendant la pandémie./V312F « Il y a moyen de changer les habitudes. On peut miser sur le télétravail ou opter pour les pistes cyclables plutôt que la voiture. C'est ce qu'on voit un peu partout dans le monde, dont à Montréal. » Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat-Énergie de Greenpeace nement sur les habitudes de déplacements des citoyens sont temporaires. En 2008, les émissions de GES avaient aussi diminué en raison de la crise économique. Elles ont ensuite remonté rapidement dans les années suivantes. « Ce qu'on craint, c'est que ce soit seulement des réductions temporaires », souligne le responsable de la campagne Climat-Énergie de Greenpeace, Patrick Bonin. Selon un récent sondage CROP mené pour le compte de Métro, plusieurs utilisateurs du transport en commun à Montréal envisagent de migrer vers la voiture, alors que la métropole procède à son déconfinement progressif. Une situation qui s'explique notamment par le désir de nombreux Montréalais de respecter les règles de distanciation physique. Ces règles ont contribué dans les derniers mois à une chute de 80 à 90% de l'achalandage du transport en commun dans le Grand Montréal. « C'est sûr que c'est inquiétant. On ne veut pas reculer sur les quelques gains qu'on a faits dans les dernières années. Il faut que les gouvernements continuent d'investir dans la création de nouveaux projets pour qu'on ait un transport collectif plus compétitif à l'auto-solo », soulève M. Bonin. Ce dernier croit d'ailleurs qu'il faudra continuer de recommander le port du masque dans le métro, voire l'obliger si nécessaire, afin que ses usagers s'y sentent en sécurité. Changer les habitudes Le professeur titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l'énergie à HEC Montréal, Pierre-Olivier Pineau, estime pour sa part qu'il faudra s'attaquer aux émissions de GES provenant du transport de marchandises, qui se fait en bonne partie par camion au Canada. Patrick Bonin voit quant à lui d'un bon oeil la tendance grandissante vers l'utilisation des modes de transports actifs, comme la marche et le vélo, à Montréal comme ailleurs. Le 15 mai, l'administration de Valérie Plante a d'ailleurs dévoilé son Plan de déplacements estival. 5 On a besoin du meilleur de toi r Deviens préposé en CHSLD Nouvelle attestation d'études professionnelles menant à un métier gratifiant - Formation de 3 mois en milieu de travail et en classe - Bourse d'études de 760$ par semaine pendant la formation — Accès direct à un emploi en CHSLD — Salaire annuel de 49000$ inscris-toi —) Québec.ca/devenirpréposé Fin des inscriptions  : 5 juin, 17 h Votre j. gouvernement Québec



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :