Métro Montréal n°2020-06-04 jeudi
Métro Montréal n°2020-06-04 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-04 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : pluie de projets sur Montréal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
MONTRÉAL Jeudi 4 juin 2020 journalmetro.com À l'affiche ! Répit-Ressource de l'Est de Montréal Entreprise d'économie sodaie offrant des services en AIDE DOMESTIQUE 514353-147 www.repit-ressource.co ART DE VIVRE u Huit restaurants de cuisine internationale qui proposent un menu « pour emporter ». page 8 RAINDRE le pire SAVEURS DU MONDE DANS SON SALON page 3 Alors que Québec a reçu des milliers de candidatures pour son nouveau programme de formation de préposés aux bénéficiaires, des services à domicile de Montréal appréhendent le pire pour leurs patients. C'est le cas de Judy Bambach./JOSE. DESKARAIS/NÉTRO entrepotpublic.ca N'attendez pas au jour du déménagement ! Appelez pour réserver votre unité d'entreposage aujourd'hui ! Pluie de projets sur Montréal tronomiP- Le gouvernement de la Coalition avenir Québec souhaite « accélérer » la réalisation de pas moins de 200 projets d'infrastructures afin de stimuler l'économie québécoise, fortement affectée par la pandémie de coronavirus. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com Le projet de loi 61 déposé hier a dans sa ligne de mire plusieurs chantiers de transport en commun dans la grande région métropolitaine. Le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, a déposé le document hier matin à l'Assemblée nationale. Il vise à atténuer les effets de la pandémie sur l'économie, à peine Métro vous encourage à acheter bleu Ensemble, soutenons l'économie d'ici ! L'accélération des projets d'infrastructures générée par le projet de loi 61 pourrait voir sauter quelques obligations environnementales. quelques mois après le dépôt du budget annuel. Si le projet de loi est adopté, la STM et le ministère des Transports du Québec pourraient avoir droit d'expropriation sur l'ensemble du territoire visé par le prolongement de la ligne bleue et ce, sans devoir demander l'accord du gouvernement. Il annulerait d'ailleurs « toute contestation à la Cour supérieure » amorcée contre l'expropriant. Québec promet qu'il remboursera les frais de justice payés par l'exproprié jusqu'à maintenant. Ces mesures répondent favorablement aux demandes faites au début du mois de mai par l'Autorité régionale du transport métropolitain (ARTM). L'organisme demandait les pouvoirs d'expropriation nécessaires à l'achèvement du projet de ligne bleue à l'intérieur des échéanciers. Cinquante projets Au-delà du prolongement de la ligne de métro dans l'Est, Québec vise l'accélération d'une cinquantaine de projets. Les « projets structurants de transport collectif électrique pour relier l'est, le nord-est et le sudouest de Montréal au centreville », inscrits initialement au budget de 2020, se verront tous expédiés. Cet ensemble de plans indut le tramway du sud-ouest et le projet de transport en commun sur la rue Notre-Dame. Plusieurs mises à l'étude en font également partie. Nombre de chantiers scolaires et de santé se voient aussi nommés dans le projet de loi. Les différents groupes d'opposition ont réagi avec prudence au dépôt du projet de loi Chez chacun d'eux, on soutient que le PL61 fera l'objet d'une analyse approfondie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :