Métro Montréal n°2020-06-02 mardi
Métro Montréal n°2020-06-02 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-02 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,8 Mo

  • Dans ce numéro : une aide de 400 M$ pour la culture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Métro vous encourag à acheter bleu Ensemble, soutenons l'économie d'ici journalmetro.com métr 117g journalmetro.com Mardi 2 juin 2020 Logement. La crise du coronavirus exacerbe la crise du logement, déplorent des organismes. Le nombre de locataires qui peinent à trouver un logement à l'approche du ter juillet est en hausse et les demandes d'aide sont en forte hausse par rapport à la même période l'an dernier. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreauft@journemetro.com En date du ler juin, l'Office municipal d'habitation de Montréal (OMHM) a reçu 168 demandes à son service de référence pour les locataires, par rapport à 103 en date du 31 mai 2019, a confirmé la Ville à Métro. L'organisme accompagne aussi 16 ménages de façon active, soit 5 de plus par rapport à la semaine dernière. « Ce qui est le plus surprenant, c'est que ces chiffres-là soient aussi élevés aussi tôt. C'est directement en lien avec la pandémie, à notre avis, qui joue sur la hausse des demandes », estime la porte-parole du FRAPRU, Véronique Laflamme. Selon des données du FRAPRU, qui a analysé les demandes effectuées aux services de référence de plu- Port du masque obligatoire Depuis ce matin, la chaîne d'épiceries Intermarché Lagoria impose le port du masque à ses clients. Une première qui ne fait toutefois pas l'unanimité./MÉTRO La pandémie a accentué la crise du logement à Montréaln. DESMARAWARCHIVES MÉTRO « Il faut que Québec s'engage à accorder un soutien financier additionnel pour les villes en prévision du ter juillet. » Véronique LaRamme, porte-parole du FRAPRU ACTUALITÉ Demandes d'aide en hausse sieurs villes, environ deux fois plus de ménages locataires au Québec craignent de se retrouver sans logis à la fin de leur bail par rapport au début du mois de juin 2019. Crise du logement La crise sanitaire a notamment mis un frein aux visites de logement en personne, tandis que la construction résidentielle a pris du retard. À cela s'ajoute un taux d'inoccupation des logements qui s'élevait déjà à moins de 1% dans plusieurs quartiers centraux montréalais l'an dernier et à seulement 1,5% dans l'ensemble du Grand Montréal. Des facteurs qui contribuent à stimuler une hausse des prix des loyers. « Il y a beaucoup de loca- taires qui ne trouvent pas un nouveau logement et qui ont de la difficulté à payer leur loyer », constate le responsable des dossiers politiques au Comité logement de la Petite- Patrie, Martin Blanchard. Ce dernier se dit « extrêmement inquiet » pour les locataires du quartier qu'il représente. Il craint que plusieurs d'entre eux n'aient d'autre choix que d'aller vivre dans d'autres quartiers moins dispendieux, voire à l'extérieur de l'île de Montréal. Les propriétaires d'unités de logement pourraient aussi être plus sélectifs dans le choix de leurs locataires cette année. « C'est certain que la question de la discrimination est préoccupante », soulève Mme Laflamme. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journatmetro.com Révisé la semaine dernière, le Programme de l'expérience québécoise (PEQ) a toujours des détracteurs. Une manifestation a eu lieu hier devant les bureaux du ministre Simon Jolin-Barrette, deux jours après que des centaines de personnes eurent dénoncé la réforme devant le Stade olympique. Organisée par un mouvement citoyen nommé « Le Québec, c'est nous aussi » et plusieurs associations étudiantes montréalaises, la manifestation de Mesures insuffisantes Au cabinet de la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, on se veut rassurant. « Nous serons prêts pour le ler juillet, comme l'an dernier, et personne ne sera à la rue », assure son attachée de presse, Bénédicte Trottier-Lavoie. Actuellement, le gouvernement Legault accorde un prêt de 1 500$ par mois aux locataires n'arrivant pas à payer leur loyer. Il offre aussi jusqu'à 2 000$ par mois, sur un maximum de 60 jours, pour les frais d'hébergement temporaire des locataires ou des propriétaires qui devront retarder leur arrivée dans un logement neuf ou rénové. La Ville de Montréal, pour sa part, demande que Québec mette en place un fonds d'urgence de 5 M$ pour accompagner les locataires vulnérables. Ententes de paiement Québec solidaire presse le gouvernement Legault d'obliger les propriétaires à conclure des ententes de paiement avec les locataires en situation financière précaire afin d'éviter des évictions pour non-paiement du loyer. Une demande qui survient alors que la Régie du logement a repris progressivement ses audiences hier. « Il faut absolument éviter que plusieurs de ces personnes se retrouvent à la rue », soulève le porte-parole de Québec solidaire en matière de logement, Andrés Fontecilla. PEQ. Levée de bouclier contre la nouvelle réforme 6 Le nouveau PEQ exigera des étudiants et des travailleurs une expérience de travail bien plus longue pour pouvoir déposer une demande. Le délai de traitement des demandes s'étirera par ailleurs à six mois. samedi s'est tenue en présence du porte-parole en matière d'immigration du deuxième groupe d'opposition, Andrés Fontecilla. « Le ministre Jolin-Barrette n'a jamais cessé de voir les candidats à l'immigration comme des pions qu'on peut utiliser comme on veut, a dit le député solidaire. 4
ACTUALITÉ 5 2,2G$ pour les municipalités Fiscalité- Alors que les municipalités exigent jusqu'à 10 G$ à travers le Canada, Ottawa répond partiellement. Le gouvernement fédéral devancera le versement d'une somme de 2,2 G$ aux villes et aux villages du pays afin de limiter les bris de services engendrés par la COVID-1.9. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com Il ne s'agit pas ici de nouvel argent. Ottawa permettra plutôt aux provinces de piger dans un fonds fédéral annuel plus rapidement, et les provinces détermineront comment ces sommes seront partagées entre les municipalités à travers le pays. « Même si ce n'est pas notre champ de compétences, nous avons de l'argent. [...] Mais les provinces doivent être présentes », a dit l'élu libéral. M. Trudeau a d'ailleurs souligné que des pas supplémentaires devront être faits. « Je suis très inquiet pour les services fournis aux populations. Une gamme de services est menacée », a indiqué le premier ministre. la courbe épidémiologique semble poursuivre sa tendance à la baisse au Québec La province a enregistré 20 morts liées au coronavirus dans les dernières 24 heures. Selon le premier ministre François Legault, « les indicateurs s'améliorent. Alors que le dépistage se poursuit dans la province, près de 300 cas se sont ajoutés au lourd bilan québécois. Les hospitalisations ont aussi diminué. I.'4. Le premier ministre Justin Trudeau./AFP Il s'inquiète notamment pour la survie du transport collectif. « Il y a plusieurs municipalités qui doivent ajouter plus de wagons, plus d'autobus. En même temps, il y a moins de gens qui prennent le transport en commun », a-til convenu. Montréal reste sur sa faim À Montréal, on se déçoit que l'annonce ne représente pas de réels versements d'argent. « Cela demeure donc insuffisant pour couvrir les dépenses extraordinaires ainsi que les pertes de revenus provoquées par la COV1D-19 », a indiqué dans un échange de messages texte l'attachée de presse du cabinet de la mairesse Valérie Plante. « Les besoins sont grands, a ajouté Geneviève Jutras. Le gouvernement fédéral et les Les chiffres n'ont pas été aussi bas depuis le début d'avril. « Ça ne veut pas dire que la bataille est gagnée », a rappelé le premier ministre, de passage à Montréal, hier. Il exhorte les Québécois à suivre les consignes pour permettre aux professionnels du réseau d'avoir un break. « Il faut être certain qu'on ne reviennent pas en arrière et qu'on n'engorgent pas nos hôpitaux », a ajouté M. Legault. Justin Trudeau sur la question du racisme Le premier ministre a convenu hier que des situations comme la mort d'un Afro-Américain aux mains de la police existent aussi au Canada. « Pour plusieurs Canadiens, ces images sont beaucoup trop familières », a-t-il signalé. Hier, M. Trudeau a appelé les Canadiens non-noirs à agir en « alliés » à mesure que des manifestations antiracistes se déroulent au pays. CHSLD. « Les indicateurs s'améliorent », assure le PM gouvernements provinciaux doivent faire preuve de leadership et venir en aide rapidement aux municipalités par l'entremise d'un fonds de fonctionnement d'urgence. Sans cette aide, les municipalités seront à court d'options. » « Depuis plusieurs années, peu importe le parti politique, on est tous un peu coupable de la pénurie dans les CHSLD. » François Legault, premier ministre Les CHSLD et les résidences pour aînés ont encaissé la majorité des coups du coronavirus au Québec depuis le début de la pandémie. FRANÇOIS CARABIN Même en temps de pandémie, vous pouvez consulter. Si vous nécessitez une consultation médicale et ne présentez aucun symptôme d'allure grippale, de gastroentérite ou de la COVID-19, communiquez avec  : - votre médecin ; - votre clinique médicale ; - votre groupe de médecine de famille ; - ou si vous n'avez pas de médecin, communiquez avec Info-Santé 811 pour obtenir une consultation par téléphone ou, au besoin, en personne. 4—> Toussez dans Lavez Gardez vos votre coude vos mains distances Portez un masque (si à moins de 2 mètres) On continue protéger. Votre et gouvernement Québec.cecoronavirus 514 644-4545 uébec



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :