Métro Montréal n°2020-06-01 lundi
Métro Montréal n°2020-06-01 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-06-01 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 10,7 Mo

  • Dans ce numéro : une manif de solidarité qui dégénère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journalmetro.com Lundirr juin 2020 OPINIONS LES SILENCES COMPLICE CARLA BEAUVAIS Entrepreneure et agitatrice récris cette chronique les larmes aux yeux et la rage au ventre. Je couche sur papier mes pensées pour contenir cette colère et ces cris avec lesquels je cohabite depuis trop longtemps. Je ne me rappelle pas avoir déjà ressenti une charge émotionnelle aussi lourde à porter. Un fardeau mental qui m'épuise autant. Ahmaud Arbery, Georges Floyd et plus près de nous Regis Korchinski-Paquet sont morts à cause de la couleur de leur peau. Ils sont morts, parce qu'ils étaient Noirs. la vérité simple et crue. Être Noir, encore en 2020, peut-être la seule infraction pour mériter une sentence fatale. Partout à travers le TRIBUNE LIBRE monde, on assiste à des scènes de lynchage des temps modernes dans l'indifférence totale d'une majorité. Le silence de cette majorité est souvent rompu pour suggérer aux victimes collatérales ce qu'elles peuvent ressentir et comment elles doivent exprimer leur ras-le-bol Entre s'agenouiller pacifiquement et prendre les rues pour manifester sa colère, la ligne de l'inacceptable est mince pour certains. On m'a récemment dit  : « Pourquoi ça te touche autant ? Ça se passe aux États-Unis, pas au Québec. Ne viens pas importer les enjeux américains ici ». Je n'entrerai pas dans des explications Bravo les parents ! itie À toi qui pleure souvent depuis quelques temps sans même savoir pourquoi. Toi qui voudrais tellement être un bon parent. Toi qui vivais déjà certains défis familiaux avant la crise pandémique, mais qui as vu le tout s'exacerber depuis quelques semaines. En ces temps d'incertitude, les jours, les heures, les minutes sont lourdes pour plusieurs parents du Québec. Je pense aux parents dont les enfants ont des besoins particuliers. Je pense aux pères et mères monoparentaux qui telétravaillent et qui tentent, entre deux appels conférences, de s'improviser professeur. Aux familles nombreuses qui n'ont pas les outils informatiques pour rester connectées. Je pense aux parents d'adolescents découragés, déprimés... peut-être même dépressifs. Je pense à tous ceux qui ne se sentent pas à la hauteur, qui ressentent de la pression, de la fatigue et qui tentent tant bien que mal de répondre à l'impossible rôle qu'ils doivent actuellement porter. « Quand j'ai choisi d'être parent, j'avais la certitude que je ne serais pas seule », m'a récemment dit une amie. Je pense aussi à toi qui es isolée et qui en porte beaucoup sur tes épaules. Avoir un enfant est l'acte d'espoir le plus grand qu'il soit. Mais qu'en psychologiques de la transmission des traumatismes, ni de l'impact des images violentes ou des expériences sur le subconscient, il existe des études assez complètes sur le sujet. Je ne dresserais pas la liste des cas québécois et canadiens, c'est très bien documenté pour ceux et celles qui veulent sortir de leur aveuglement volontaire. Il y a également ces statistiques qui ne mentent pas. Je renverrais plutôt les questions suivantes  : pourquoi as-tu partagé le mot-dé #JeSuisCharlie ? Ce hashtag a été le plus populaire de l'histoire du réseau social Twitter avec pas moins de 5 044 740 tweets publiés les trois jours suivant l'attentat de Paris. Pourquoi as-tu pleuré en voyant la couverture des attentats au Bataclan ? Dans tes vagues d'indignation, pourquoi n'as-tu jamais partagé #BladcLivesMatter, alors que des hommes, des femmes et des enfants se font tuer en plein jour ? Pourquoi n'as-tu jamais pris la parole pour dénoncer le racisme systémique, le profilage racial et la Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. MÉTRO « Je couche sur papier mes pensées pour contenir cette colere et ces cris avec lesquels je cohabite depuis trop longtemps. » brutalité policière ? Il m'est impossible de répondre à ces questions pour quiconque. Cependant, je peux affirmer qu'il est faux de croire que la couleur n'est pas un facteur dans nos interactions humaines. Qu'elle ne crée pas une barrière dans nos émotions. Qu'elle n'altère pas nos perceptions. Les arguments tels que  : la couleur n'existe pas ou je ne vois pas les couleurs ne peuvent être appréciables que par ceux et celles qui n'ont pas à intérioriser les reflets de leur négritude en se contemplant dans un miroir chaque matin. L'image du policier Derek Chauvin agenouillé sur le cou de Georges Floyd est l'illustration de ce système en place depuis trop longtemps et qui continue à persécuter des citoyens qu'on juge de « seconde classe ». C'est la matérialisation physique du racisme systémique qu'on est-il de l'espoir aujourd'hui ? « Lâchez prise, ça va bien aller », nous a-t-on répété. Au début, ces phrases étaient amusantes, même inspirantes pour plusieurs. Aujourd'hui, nous le savons que ça ne va pas très bien pour tous. La détresse prend ses aises et s'enracine dans tellement de maisons. 11 y a tant de parents qui ressentent un vide grandissant... Jusqu'à ce qu'un voisin, une tante ou un ami téléphone, nous écoute avec douceur et avec sin- refuse d'identifier et qui pourtant existe, tue et maintient des populations dans des conditions vulnérables. Que peut faire la majorité ? Devant tant d'injustices, votre silence n'est plus une option. Assez, c'est assez ! Il ne suffit plus de ne pas se considérer raciste ou de compter le nombre de ses amis Noirs. Il faut rejeter l'idée d'être complice d'un système dont vous avez hérité les privilèges. Il faut se tenir debout aux côtés des gens qui le dénoncent. Si notre humanité est censée être ce qui nous unit et non la couleur de notre peau, il serait grand temps de passer de la parole aux actes et d'en faire la démonstration. Rien ne sert de s'indigner sur les réseaux sociaux à l'occasion. Il faut des actions concrètes dans votre quotidien et exiger des politiques qui vont mettre un terme à ce « virus » qu'est cérité nous dit  : « Bravo ! Bravo pour ce que tu es et ce que tu fais. Tu es une bonne maman, un bon papa. » Alors soudainement, le monde devient un peu plus lumineux. Un sourire accompagne une larme, peut-être. Parce qu'on a besoin de cette reconnaissance. De savoir que quelqu'un remarque notre dévouement, nos sacrifices et notre amour pour nos enfants et ce, même dans nos imperfections. Alors doucement, on recommence à dessiner des arcs- le racisme. C'est ce que vous pouvez faire en tant qu'allié. Refuser de rester silencieux. Théorie victimaire Dernièrement, j'ai été pris pour cible. J'ai reçu un lot de commentaires inqualifiables. Mon crime  : avoir codéveloppé une application mobile répertoriant les entreprises détenues par des personnes afrodescendantes pour les aider durant cette période de crise que nous vivons. Pour les adeptes de la théorie victimaire qui m'accusent, sachez que la victimisation place l'individu dans une position dans laquelle il ne peut sortir et bloque donc toute avancée personnelle ou professionnelle. La victime tend à focaliser sur le passé. Les personnes qui jouent à la victime pensent souvent avoir échoué avant même d'avoir entamé quoi que ce soit. Pendant que vous regardez les statiques sans broncher, d'autres agissent. La meilleure réponse reste l'action. Empowerment est un terme que vous devriez rajouter à votre vocabulaire. en-ciel avec nos jeunes. Pour eux, mais aussi un peu pour nous. Malgré nos craintes et nos préoccupations. Le ler juin est la Journée mondiale des parents. Une journée pour, collectivement, s'arrêter et remercier les mères et les pères de coeur, d'adoption, issus de familles nucléaires, monoparentales, recomposées ou homoparentales. Les parents sont les premiers et les principaux éducateurs de leurs enfants. Et si tous ensemble nous prenions soin des parents ? Parce qu'en prenant soin d'eux, nous les aidons également à prendre soins de leurs jeunes et tout-petits. Et si l'espoir se cachait dans cette chaîne humaine de bienveillance ? Aujourd'hui, prenez le temps de féliciter ou de remercier des parents de votre entourage pour une action extraordinaire ou pour les gestes quotidiens qu'ils posent. Car oui, les parents du Québec méritent grandement de se faire dire  : BRAVO LES PARENTS ! MARIE-EVE BRUNET xrrcHEN, FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ORGANISMES COMMUNAUTAI- RES FAMILLE ET MÈRE DE DEUX JEUNES ENFANT 6
journalmetro.com métr 4,% 117, Lundi juin 2020 CULTURE La Britanni'ue Dua Li a a récemment fait araître l'album Future Nostal r ia. COLLABORATION SPÉCIALE L'énergie positive de Dua Lipa Musique. Dua Lipa a fait paraître l'album Future Nostalgia en plein milieu de la pandémie. La chanteuse de 24 ans a accordé une entrevue à Métro depuis son confinement. qiirip GABRIELA ACOSTA Meir° World News Considérez-vous'Internet comme un allié ou un ennemi ? Je crois qu'internet facilite la vie des artistes et des gens en général. Je dis cela, car j'ai commencé ma carrière sur YouTube. Durant ces années, j'ai réalisé que les choses négatives deviennent plus souvent virales, ce qui nous fait oublier le positif J'ai reçu ma dose de messages haineux et de critiques, surtout à propos de mon nouvel album, ce qui m'a fait beaucoup pleurer. Je me suis sentie trahie. Parfois, j'ai l'impression que les réseaux sociaux sont des ennemis cachés prêts à vous surprendre quand vous vous y attendez le moins. Comment se passe votre confinement, tant sur le plan personnel que professionnel ? Mon conjoint [Anwar Hadid] et moi suivons les consignes de santé. J'ai souvent envie de sortir, mais je profite de ce que je peux faire et je fais des choses que je ne fais pas habituellement.. rai beaucoup de temps libres ! (Rires) Moi qui croyais ne pas pouvoir dormir avec la promotion de l'album, je dors. Aussi, je lis des livres et regarde beaucoup de télévision. rai également des projets de musique et de mode en développement. Diriez-vous que Future Nostalgie est à votre image ? Vous savez, il fut une époque où j'angoissais beaucoup par rapport à l'avenir et aux stratégies de promotion. Le fait que l'album soit sorti en plein milieu de la pandémie reflète, d'une certaine façon, comment je l'ai créé  : sans pression, sans stress et sans me souder des opinions du monde extérieur. Future Nostalgia est chargé d'énergie positive et je souhaite simplement qu'il puisse faire danser les gens avec le sourire. Quelle liberté avez-vous dans votre industrie ? C'est 7 Dupa Lipa sortira une version deluxe de son album au courant de l'année. On y trouvera des chansons inédites et des collaborations avec MiLey Cyrus. un enjeu pour de nombreux artistes... Je mentirais si je vous disais que ça ne m'affecte pas. rai appris à ne pas m'en faire avec les commentaires négatifs, mais j'aime recevoir des critiques d'experts en musique et de mes fans. Avec le temps, je suis devenue plus indépendante et j'ai gagné en confiance, parce que la seule personne qui va me donner ce que je cherche, c'est moimême. Je suis entourée de gens qui me permettent d'être libre et authentique dans ma musique, malgré ma folie. Quelles qualités de Dua Lipa devrait-on souligner ? Mon côté délirant ! (Rires) J'essaie d'être honnête dans tout ce que j'entreprends et cela se reflète sur chaque chanson de Future Nostalgia. J'ai encore à apprendre, mais j'aime partager mes moments d'amour, ceux où il en manque, mes joies, mes peines... Tout ! S'ÉLEVER [f1=1 odoeieRA UNE COLLECTE DE FONDS POUR APPUYER NOS TRAVAILLEURS DE LA SANTÉ DE PREMIÈRE LIGNE ET CEUX TOUCHÉS PAR LA COVID-19. MISEZ ET PARTICIPEZ MAINTENANT ! F -t.-, rei _-:1...› 4-' — E N."'le'ET GUY A F LEUR ! "4 - SOlile E 8 DANS ! LE VE511/ORE DES CANAR'UN MpAGNIE PE ClUFF MOLSON EN CO b difeVo-1-0 Er4IFAKT PeRet.A ft ETRE UN MODÉLE par CAMP VEN RAtINIENIENT DE5 CANAPIENSI bine sAre_.E DE PATINuti.e PRIVÈE EN CcNIPA.CirE DE MAX DOW >eVOYEZ ENCORE PLUS DE CONCOURS ET ENCANS AU CANADIENS.COM/SELEVERENSEMBLE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :