Métro Montréal n°2020-05-22 vendredi
Métro Montréal n°2020-05-22 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-22 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : déconfinement sous surveillance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twitter Linkedin 0 Instagram stminfo AGENTE DE STATION À BERRI-UQAM Toujours présente, en tout temps EN RÉPONDANT PRÉSENTS TOUS LES JOURS, NOS EMPLOYÉS DE PREMIÈRE LIGNE FONTTOUTE LA DIFFÉRENCE POUR PLUSIEURS MILLIERS DE PERSONNES QUI COMPTENT SUR EUX POUR SE RENDRE AU TRAVAIL ET OEUVRER DANS LES SECTEURS ESSEN- TIELS. AUJOURD'HUI, NOUS VOUS SUGGÉRONS DE PORTER LE CŒUR STM POUR CARMEN DURO- CHER, AGENTE DE STATION. « Au début, c'était irréel. J'avais l'impression d'être dans une autre dimension. ». Carmen Durocher, agente de station à Berri-UQAM, était aux premières loges en mars dernier alors que des milliers de Montréalais faisaient l'aller simple pour rentrer chez eux. Le métro, lui, continue de rouler pour les travailleurs des services essentiels. « Il n'y a pas beaucoup de clients ces temps-ci, mais il y en a encore qui ont des questions sur leur trajet. C'est important de continuer d'être là pour eux. Quand je vais travailler, je me sens utile ! » lance Carmen, la fierté dans la voix. Berri-UQAM est la station de métro la plus achalandée du réseau et on y trouve l'un des 16 espaces clients temporairement fermés. « En ce moment, je ne peux pas offrir tous les services d'aprèsvente, mais en temps normal c'est un plus dans mon travail. J'aime être avec le public et j'aime être occupée ! Ce n'est pas pour rien que je choisis cette station-là ! » Même si une vitre la sépare des clients, celle qui partage sa vie avec un chauffeur de bus prend toujours le temps de jaser avec ceux qui viennent la voir. « Je m'intéresse aux gens et je pense qu'ils le sentent. Pour certains, c'est le seul contact humain qu'ils ont dans leur semaine. » Merci d'être là, Carmen. E MOUVEMEN..,armen Durocher, agente de station à Berri-usam EN PORTANT LE CŒUR... Vousafficherez bien sûr votre solidarité pour les employés de la STM et tous ceux qui, comme eux, continuent de prendre soin de Montréal dans cette période particulière. Et... vous démontrerez également votre engagement à respecter les règles d'hygiène afin d'assurer la sécurité de tous ! VÉLOS DANS LE MÉTRO Attention cyclistes : le règlement demeure en vigueur LES CONDITIONS ENTOURANT L'ENTRÉE D'UN VÉLO SONT TOUJOURS LES MÊMES. » stm info Nous demandons aux propriétaires de vélo de respecter les horaires autorisés et les règles d'utilisation  : Du lundi au vendredi, de 10h à 15 h et après 19 h Samedi, dimanche et jours fériés, toute la journée Les vélos ne sont acceptés que dans la première voiture du métro, pour un maximum de six. Laissez entrer et sortir les autres passagers d'abord et une fois à l'intérieur, tenez bien votre vélo près de vous sans l'appuyer sur un siège ou toute autre installation. SONDAGE EN LIGNE CONFINEMENT ET MOBILITÉ La Chaire Mobilité (Polytechnique Montréal) s'intéresse aux impacts du confinement sur vos systèmes d'activités et comportements de mobilité. Vous êtes invités à prendre 10 à 15 minutes pour participer dès maintenant à l'enquête en vous rendant à l'adresse suivante : https://covid.etude-mobilite.net En plus de la STM, les partenaires de la Chaire Mobilité sont l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), exo, le Ministère des Transports du Québec ainsi que la Ville de Montréal. EN TRANSPORT COLLECTIF ÉVITONS LES RISQUES La fréquence de nettoyage des bus, des voitures de trains du métro et des stations a été augmentée depuis le début de la crise du COVID-19. De votre côté, s'il vous plait, n'utilisez pas le transport collectif si vous croyez être atteint, ou si vous êtes atteint par le virus. Un coeur qui voyage Découpez-le, portez-le et joignez le mouvement. stminfo/cœur
métr journaimetro.com Ac. 44LITÉ Les installations sportives reprennent vie Week-end 22-24 mai 2020 3 L'écoterritoire prend forme à Saint-Jacques Turcot. Le Parc de l'écoterritoire de la falaise Saint-Jacques franchit de nouvelles étapes. La Ville de Montréal a confirmé hier qu'un nouveau « grand espace vert » s'étendra jusqu'à la rue Notre-Dame, sur un total de 1,8 km. HENRI OUELLETTE-VÉZINA houellette-vezina@journalmetro.com S'ils saluent l'initiative, des organismes rappellent que la dalle-parc, qui fait l'objet de discussions depuis plus de 10 ans dans le secteur de l'échangeur Turcot, devra s'intégrer au projet pour en assurer son « plein potentiel ». « On espère vraiment un engagement rapide du gouvernement du Québec pour allonger le financement de la dalle-parc, avance le directeur général du Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-MTL), Emmanuel Rondia. C'est un lien nécessaire entre les milieux de vie Chantier dans le secteur de la cour Turcot, hier à Montréal/JOSIE DESMAHAIS/MÉTRO et les pôles d'emplois. Mais le dossier traîne. » Sans ce lien cycliste et piéton qui enjamberait l'autoroute 20, plusieurs parties du nouveau parc « seront difficilement accessibles pour une grande partie de la population », prévient l'organisme, qui soutient que les « deux noyaux de biodiversité » — la falaise et le futur espace vert dans la cour Turcot — doivent être « connectés ». Selon les plans initiaux, la dalle-parc Turcot lierait les arrondissements de Côte-des- Neiges-Notre-Dame-de-Grâce et du Sud-Ouest. Des années de débats En juin 2018, alors ministre des Transports, le députés libéral André Fortin avait pris l'engagement de réaliser le projet de dalle-parc. « Ce n'est pas le Parti libéral qui parle, c'est le gouvernement du Québec », avait-il indiqué, assurant qu'il ne s'agissait pas d'une promesse électorale. Presque deux ans plus tard, la Coalition avenir Québec, maintenant au pouvoir, n'a pourtant toujours pas confirmé de financement pour le projet. Au cabinet de la mairesse Valérie Plante, la porteparole Geneviève Jutras in- Skateparks, aires de pétanque et pistes d'athlétisme extérieurs peuvent rouvrir, a annoncé Montréal hier. Les parcs canins seront aussi accessibles dès aujourd'hui, tandis que le golf municipal reprendra ses activités demain. MÉMO) 60 hectares Avec ce projet, la Ville estime qu'elle récupérera « près de 60 hectares presqu'entièrement accessibles » à la population, ce qui créera une nouvelle canopée et réduira les îlots de chaleur, en plus d'améliorer la qualité de l'air et la gestion des eaux pluviales. Bique que la dalle-parc « demeure une composante importante du projet ». En juin 2018, la Ville avait convenu d'investir 125 000$ dans une étude de faisabilité, qui a depuis été réalisée. « Différents scénarios techniques sont aussi en cours d'évaluation. L'administration est en discussions avec Québec pour confirmer le montage financier du projet et assurer sa réalisation », dit Geneviève Jutras, attachée de presse de la mairesse. Québec affirme aussi que les choses vont bon train. « Le MTQ travaille étroitement avec la Ville de Montréal sur un protocole d'échange de terrains. Une rencontre hebdomadaire a lieu et les discussions se déroulent bien », dit Sarah Bigras, attachée de presse de la ministre Chantal Rouleau. Mea culpa de Frédéric Bastien 1:e:y LAURENT CANOTEllavoiemetromedia.ca Le candidat à la chefferie du Parti québécois, Frédéric Bastien, dont la campagne est suspendue, a reconnu avoir publié des informations inexactes concernant une intervention policière au Centre islamique du Québec, à Saint-Laurent. Dans une publication sur les réseaux sociaux, l'enseignant au Collège Dawson avait affirmé que 11 contraventions avaient été remises par le SPVM après qu'un rassemblement eut été dénoncé la semaine dernière. Les autorités policières ont ensuite publiquement contredit ces informations, tout en reconnaissant qu'il y avait bel et bien eu une intervention. Le SPVM a toutefois soutenu qu'il s'agissait d'un « non-événement ». Appelé à réagir, Frédéric Bastien avait maintenu sa version des faits. Or, une semaine plus tard, après avoir consulté de nouveau les sources policières l'ayant initialement informé de l'événement, il s'est rétracté. M. Bastien avait par ailleurs utilisé une photo de Métro Saint-Laurent prise en 2017 sans autorisation. On y apercevait des voitures de police assurant la sécurité du Centre islamique au lendemain de la fusillade à la mosquée de Québec. « J'aurais dû vérifier si la photo était libre de droit [...]. J'ai été mal avisé en réagissant trop rapidement. J'ai donc supprimé ladite publication. Je ferai plus attention la prochaine fois. » Frédéric Bastien, candidat à la chefferie du Parti québécois Été. Des camps de jour mais pas de camps de vacances Les enfants pourront aller au camp de jour cet été, partout au Québec, mais ils doivent faire une croix sur les camps de vacances. Les camps de jour des municipalités ouvriront à la date habituelle, soit le 22 juin, a annoncé le premier ministre François Legault lors de son point de presse quotidien, tenu exceptionnellement à Montréal hier. Il a souligné qu'il avait reçu « beaucoup de courriels » de parents à ce sujet. Se disant « très content » d'annoncer qu'il avait le feu vert de la Santé publique, M. Legault a néanmoins précisé que les groupes de jeunes seront plus restreints que d'habitude et que des consignes de distanciation sociale seront mises de l'avant. « Des activités favorisant le respect des règles de distanciation » devront être prévues, est-il indiqué dans un communiqué du gouvernement De plus petits groupes, « ça va diminuer l'impact de la transmission », a ajouté le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda. Mais qui dit plus petits groupes dit plus de moniteurs. C'est pourquoi le premier ministre a lancé un appel aux adolescents du Québec, leur demandant de venir travailler dans les camps de jour durant la période estivale. Il a reconnu que la nécessité d'avoir de petits groupes DÉPISTAGE Nouvelle clinique ans RDP Une nouvelle clinique de dépistage de la COVID-19 va être mise en place aux abords de l'école secondaire Jean-Grou dans Rivière-des-Prairies les 22, 23 et 24 mai, de 10 à 16h. 11 s'agira d'un autobus de la STM transformé en lieu de dépistage sans rendez-vous. Une clinique permanente est aussi en place, sans rendez-vous, au CLSC de Pointe-aux-Trembles. MÉTRO François Le ault/PC Horacio Arruda a donné le feu vert aux camps de jour, rappelant que jusqu'à maintenant, les jeunes s'en sortent relativement bien et ne subissent pas les graves conséquences de la COVID-19 quand ils sont infectés. Les jeunes ne sont pas les groupes les plus à risque, a-t-il ajouté. d'enfants — par exemple, un animateur pour quatre enfants dans le groupe des 3-4 ans — amènera un grand défi de recrutement de monitrices et de moniteurs. « On a un compétiteur qui s'appelle la PCU (prestation canadienne d'urgence) qui fait qu'on est payé pour rester à la maison », a-t-il lancé. Québec envisage aussi d'aider les municipalités qui auront des coûts d'exploitation plus élevés pour ces camps de jour puisqu'elles devront embaucher et payer plus de moniteurs. LA PRESSE CANADIENNE ENFOUISSEMENT Victoire pour la Viun de Montréal La Ville de Montréal pourra fouiller le sol d'un terrain de Rivièredes-Prairies appartenant à un promoteur soupçonné d'y avoir enfoui illégalement des matières résiduelles et des débris. Après avoir essuyé un revers il y a deux ans, l'administration a obtenu raison dans une décision rendue mardi par la Cour d'appel du Québec. MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :