Métro Montréal n°2020-05-21 jeudi
Métro Montréal n°2020-05-21 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-21 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12,1 Mo

  • Dans ce numéro : la Sainte-Cath partiellement piétonne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Pour tou savoir au sujet de la COVID-19, suivez Métro Restez informé et suivez nos journalistes d'heure en heure sur l'ensemble de l'information à propos du coronavirus sur journalmetro.com. 4 métr A journalmetro.com métr 117g journalmetro.com Jeudi 21 mai 2020 Guichet de retrait automatique/ARCHIVES MÉTRO ACTUALITÉ Appel à la nationalisation des banques privées Relance économique. La nationalisation des institutions bancaires privées est nécessaire pour limiter les impacts économiques au Québec après la pandémie, plaide une nouvelle étude parue hier. HENRI OUELLETTE-VÉZINA houeette-vezina@journernetro.com De manière générale, la gestion collective des entreprises et la mise sur pied d'un revenu minimum garanti devront aussi être examinés, selon des chercheurs, qui appellent nos décideurs à avoir de l'ambition. « Les crises sont toujours un moment où il y a une lutte pour définir le retour à la normale. C'est un débat qui est tout à fait sain. Il le serait d'autant plus si tout le monde avait une voix », explique la chercheure à l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques (IRIS), Audrey Laurin Lamothe. Elle suggère une nationalisation complète des banques privées « pour en faire un second réseau parallèle » qui Port du masque « recommandé » Les médecins hygiénistes du pays se sont entendus, hier, pour recommander le port du masque non médical à tous les Canadiens. « Si deux personnes portent le masque, je vous protège et vous me protégez », a résumé simplement Dre Theresa Tam, l'administratrice en chef de l'Agence de la santé publique du Canada. Elle a précisé que les autorités sanitaires de chaque région doivent évaluer le risque chez elles et décider que faire de cette recommandation. pc serait divisé en plusieurs établissements publics. Chaque succursale aurait un siège dans un conseil d'administration central, et deviendrait à terme une caisse populaire. Au-delà des banques privées, la chercheure propose de rendre le mouvement Desjardins plus accessible au grand public, par une « transformation institutionnelle » qui en ferait « une structure financière démocratique, décentralisée et coordonnée au niveau national ». Entreprises collectives et revenu minimum Plutôt que d'essayer de « sauver chaque entreprise », le rapport suggère par ailleurs Une directive permettant l'entrée des proches aidants dans les centres hospitaliers a été envoyée au réseau hier, a annoncé la ministre responsable des Aînés, Marguerite Blais. La ministre en a informé les députés d'opposition en matinée lors d'une commission virtuelle, sans toutefois préciser la date de l'entrée en vigueur de la directive. Son attachée de presse, Marjaune Côté-Boileau, a précisé à La Presse canadienne que les visites de proches aidants à rhôpital pourront avoir lieu aussitôt la directive envoyée hier. de réorienter les objectifs de croissance. But  : arriver à un développement économique « socialement juste et durable », qui aurait priorité sur la maximisation des profits. « Il n'est pas question d'éliminer l'entrepreneuriat. On veut plutôt encadrer dès maintenant les pratiques des entreprises par la communauté », dit Mathieu Dufour, économiste et professeur à l'Université du Québec en Outaouais (UQO), cosignataire de l'étude. Mme Larin Lamothe, elle, ajoute que plusieurs grandes entreprises dans l'industrie pharmaceutique et l'aéronautique pourraient devenir publiques. D'autres seraient « transformées en organismes « [...] Une directive va permettre aux proches aidants d'aller dans les centres hospitaliers. » Marguerite Mais, ministre responsable des Aînés Mme Blais a par ailleurs indiqué que depuis une semaine et demie, 4 870 proches aidants ont été admis dans les CHSLD de la province, tandis que 386 ont été refusés. Les raisons de ces refus n'ont pas été précisées en commission. LA PRESSE CANADIENNE « Le système capitaliste n'arrive pas à fournir les besoins de base dans la population et montre, plus que jamais, ses limites. Il faut donc penser autrement. » Audrey Laurin Lamothe, chercheure à l'Institut de recherche et d'informations socioéconomiques ou en coopératives à but non lucratif ». « Ça permettrait que chaque entreprise soit soumise à un audit citoyen. Il évaluerait l'utilité sociale et la pérennité environnementale. Ainsi, on n'aurait pas fermé la division ferroviaire de Bombardier, parce qu'on sait qu'elle fait partie intégrante du développement du transport collectif. » De plus, l'Institut réitère la nécessité d'implanter un revenu minimum garanti après la crise, une idée que 50 sénateurs avaient avancée à la fin avril, en proposant d'élargir la PCU. « C'est maintenant que les personnes démunies ont besoin d'aide, avaient-ils plaidé. Chaque nouvelle initiative prend du temps à élaborer, laissant les personnes les plus vulnérables dans une situation de détresse chronique. » COVID-19 Des proches aidants pourront entrer dans les hôpitaux La ministre Marguerite Biais/pc 4
COVID-19. Un prisonnier de Bordeaux en attente de procès est mort dans la nuit d'hier de la COVID-19 à l'hôpital. Il avait 72 ans. AMINE ESSEGHIR aesseghir@metromedia.ca Le prévenu, testé positif il y a quelques semaines, était hospitalisé depuis trois jours. Il avait refusé l'intubation. Ce décès met encore une fois l'Établissement de détention de Montréal (EDM) sur la sellette. Lors du point de presse quotidien, la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, qui remplaçait François Legault, a souligné que deux ailes de la prison sont confinées et que des mesures ont été prises pour réduire la contagion. « Ce ne sont pas uniquement deux secteurs, il y en a beaucoup plus, indique le président du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec (SAPSCQ), Mathieu Lavoie. Nous avons réduit les espaces des zones où les détenus sont confinés. On s'est assuré que les gens contaminés soient dans de plus petits secteurs. » Bordeaux compte 60 détenus testés positifs au coronavirus sur les 861 personnes incarcérées. AFFAIRES Les investisseurs étrangers doivent patienter Les gens d'affaires étrangers intéressés à venir investir au Québec devront attendre avril 2021 pour connaître les nouvelles règles fixées par le gouvernement Legault pour s'implanter au Québec. Le Québec accueillait jusqu'à 1 900 investisseurs prospères par année. pc Tensions L'annonce du décès ne risque pas d'apaiser l'atmosphère, selon M. Lavoie. « La tension est toujours perceptible dans un établissement de détention, mais ça en met davantage actuellement », affirme-t-il. Outre les détenus malades, l'administration doit aussi gérer le manque d'effectif chez les gardiens. « Nous avons actuellement 25 agents atteints de la COVID, il faut y ajouter une cinquantaine qui a été retirée de manière préventive parce qu'ils ont été en contact avec des personnes malades », relève M. Lavoie, ajoutant que cela a entraîné une hausse significative des heures supplémentaires. Par ailleurs, la Ligue des droits et libertés craint d'autres décès liés à la CO- VID-19 en milieu carcéral. « Cette mort aurait pu être évitée, a indiqué la porte-parole ARMES Le rachat des armes prohibées débattu La majorité des Québécois (74%) et des Canadiens (61%) souhaitent voir le gouvernement Trudeau racheter toutes les armes d'assaut existantes au Canada, comme M'avait promis lors de la dernière campagne électorale, d'après un sondage réalisé par Environics Research. ohm ACTUALITÉ 5 Premier décès à la prison de Bordeaux eti le ; eit art or. fo Mit MIRO La prison de Bordeaux est l'établissement de détention provincial qui compte le plus de malades de la COVID-19./ARCHIVES MÉTRO 70% Quelque 7o% des prisonniers de Bordeaux ne peuvent être libérés puisqu'ils sont en attente de leur procès. Lucie Lemonde par voie de communiqué. Depuis le début de la crise sanitaire, nous répétons sans relâche que la seule solution pour contrer la propagation et éviter une catastrophe humanitaire dans les prisons est de réduire la population carcérale, notamment en libérant les personnes détenues plus âgées. » Il y a deux semaines, la ministre Guilbeault avait annoncé que des prisonniers présentant des risques de santé seraient libérés pour réduire la pression. « Cela n'a pas eu une grande incidence, soutient le président du SAPSCQ Au moment de l'annonce, on était à 916. Mardi, nous étions à 870. » VOYAGES Le Bloc plaide des renihniirannenf Le Bloc québécois compte sur la pression populaire pour que le gouvernement fédéral oblige les transporteurs aériens à rembourser les voyageurs dont le vol a été annulé. Québec et Ottawa disent comprendre la frustration des clients, mais font valoir que les transporteurs n'ont pas les fonds nécessaires pour rembourser ceux-ci. pc Pour reprendre graduellement les activités en toute curité, on continu de se protéger. La relance graduelle des activités des divers secteurs économiques et des entreprises est une responsabilité partagée. Chacun a son rôle à jouer pour que tout reste harmonieux et sécuritaire. Québec.ca/relance Votre JA. gouvernement Québec



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :