Métro Montréal n°2020-05-20 mercredi
Métro Montréal n°2020-05-20 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-20 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12,1 Mo

  • Dans ce numéro : place aux piétons à Montréal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
métra journalmetro.com Entrepreneuriat. Des étuis compostables fabriqués au Québec MARYSE DERAÎCHE mderaiche@journatmetro.com Mellow conçoit des étuis pour téléphone intelligent 100% biodégradables. Tour d'horizon de cette société québécoise qui fait la promotion de la consommation verte. Depuis quelques années, les consommateurs tentent de réduire au maximum leur consommation de plastique. Mais les produits de consommation tels les étuis à cellulaire s'accumulent encore souvent dans les tiroirs. C'est pour tenter de changer les choses que des entreprises telles que Mellow arrivent sur le marché. « On en est à cette ère, explique Simon Hartle, fondateur de la PME. 11 y avait une forte demande pour ce genre de produits verts, c'est pourquoi nous avons décidé, il y a un an, de lancer une collection d'étuis à cellulaire 100% biodégradables. » Alors que les citoyens réfléchissent à leur consommation, les industriels en font tout autant « Mellow fait partie du groupe Distribution Axessorize qui &brique des produits à base de plastique. En 2019, on a décidé de fitire notre part en prenant un virage vert On a réduit l'utilisation de plastique dans chacun de nos emballages de Mercredi 20 mai 2020 8 r équité salariale Une Rn pour comprendre Moufté salariale La ligne Femmes.Équité.Salaire, un service téléphonique d'écoute et d'accompagnement destiné aux travailleuses non syndiquées, dévoilait hier sa première de trois BD visant à démystifier l'équité salariale. Cette ligne découle d'un projet mis en place par le Conseil d'intervention pour l'accès des femmes au travail. rem s'4 Mellow fabrique des étuis pour cellulaire compostables, lesquels sont présentés dans des emballages faits de carton recyclé et imprimés avec de l'encre végétale./COLLABORATION SPÉCIALE À Un pour cent des profits de Mellow sont remis à Plastic Oceans, fondation qui sensibilise à la pollution plastique. manière importante en plus de sortir une marque de produits compostables », précise M. Hartle. l'étui Les étuis sont distribués aux États-Unis et au Canada on les trouve dans plus de 2 400 points de vente. « Notre point fort est d'amener l'expertise d'un manufacturier d'accessoires à un produit vert », souligne le fondateur. Les détaillants comme Best Buy, Bureau en Gros et Walmart ainsi que des opérateurs comme Vidéotron vendent donc les étuis Mellow. Environ cinq ou six modèles sont offerts pour les différentes versions de téléphones de marque Samsung et Apple, en quatre-cinq couleurs. « Tous les motifs sont uniques  : c'est un splash de peinture. On voulait garder l'aspect arty ». Car, selon Simon Hartle, « Mellow est une marque qui rejoint beaucoup de gens. Aussi, le fait qu'on soit en point de vente nous complique un peu la tâche pour avoir des modèles trop agressifs. On voulait avoir une touchefashion, mais rester dans le classique intemporel », ajoute-t-il. Comment s'en départir ? Retour au travail « Il y a trois solutions pour D'abord, notons que malgré la disposer écologiquement mise à pied d'un travailleur en d'un étui Mellow, explique raison de la pandémie de la CO- M. Harde. Les gens peuvent le VID-19, le lien d'emploi entre mettre dans leur bac à compost à la maison, ils peuvent maintenu. D'ailleurs, le Code le travailleur et l'employeur est aussi vérifier avec leur municipalité pour s'assurer qu'ils contrat de travail permet au civil du Québec prévoit que le peuvent le déposer dans un travailleur d'effectuer sa prestation de travail en échange bac à compost industriel, ou sinon ils peuvent d'une rémunération de la part nous le retour- de l'employeur. De fait, dans la ner. » mesure où l'employeur reprend ses activités, si bien sûr la situation financière de son entreprise le permet et dans le respect des exigences de la Santé, 00e publique, il devrait en principe rappeler au travail tous les tra- _Q vailleurs mis à pied ou une par- Retour au travail dans un contexte de déconfinement imarieliniF Le déconfinement amène plusieurs préoccupations, tant chez les travailleurs confinés à la maison depuis plusieurs semaines, que chez les employeurs, qui devront mettre en place des mesures sanitaires en conformité avec les directives de la santé publique. NIQUE TOUT DROIT ‘WP. M'MAXIME ALPIN info@journalmetro.com La question du retour au travail peut susciter certaines questions. Ainsi, on peut se demander si les travailleurs ont l'obligation de se présenter au travail ou si certaines circonstances peuvent justifier de ne pas s'y présenter. Voici des mesures de prévention suggérées par la CNESST, selon les directives de la Santé publique Promouvoir le lavage des mains et tousser ou éternuer dans son coude. Nettoyer et désinfecter régulièrement les surfaces, les poignées de porte, les outils et l'équipement. Adopter des pratiques de travail favorisant la distanciation de 2 mètres. Utiliser des outils technologiques pour les communications avec et entre les travailleurs. Favoriser le télétravail. Éviter les réunions face à face non essentielles. Élaborer une procédure d'exclusion de travailleurs présentant des symptômes de la COVID-ig des lieux de travail. Un défi de taille attend les employeurs tout comme les travailleurs qui devront, chacun à leur façon, s'adapter à la situation hors du commun que nous vivons actuellement. tie de ceux-d, à défaut de quoi ils pourraient prétendre à un congédiement Toutefois, si un travailleur refuse de retourner au travail par crainte de contracter la COVID-19, l'employeur pourrait interpréter ce refus comme constituant une démission de la part de ce travailleur, ce qui pourrait avoir comme effet de nuire à une éventuelle réclamation d'assurance-emploi ou de Prestation canadienne d'urgence (PCU). Celuici pourrait également I se voir imposer une mesure disciplinaire par son employeur, lie pouvant aller jusqu'à uncongédiement Par ailleurs, dans certains cas, il pourrait être justifié pour un travailleur à risque de refuser de retourner au travail, notamment en raison de son âge et/ou d'une condition de santé particulière. Un billet médical pourrait alors être requis par l'employeur. De plus, plusieurs parents se demandent s'ils peuvent demeurer à la maison pour s'occuper de leurs enfants, craignant pour leur santé en cas de retour à la garderie ou à l'école, malgré qu'ils aient été rappelés au travail par leur employeur. Ceci est permis par la Loi sur les normes du travail, mais pour un maximum de 10 jours. Droit de refus En vertu de la Loi sur la santé et sécurité au travail (ISST), ce droit de refus s'exerce dans un cadre déterminé. Le travailleur peut refuser d'exécuter un travail s'il a des motifs raisonnables de croire que l'exécution de ce travail l'expose à un danger pour sa santé, sa sécurité ou son intégrité physique ou peut avoir l'effet d'exposer une autre personne à un semblable danger. Dans ce cas, si un travailleur pense qu'il pourrait être sujet à contracter la COVID-19 dans son lieu de travail, il pourrait utiliser son droit de refus. Dans un tel cas, le travailleur devra en aviser son employeur le plus rapidement possible afin que ce dernier puisse examiner la situation et décider s'il y a des mesures de correction à apporter. Une fois les modifications apportées, le cas échéant, si le travailleur persiste dans son refus d'exécuter le travail et que l'employeur est d'avis qu'il n'existe pas de danger justifiant ce refus, l'intervention d'un inspecteur de la CNESST pourrait être requise. Protéger la santé des travailleurs Tel que le prévoit la LSST, l'employeur a l'obligation de prendre toutes les mesures nécessaires afin de protéger ses employés et de s'assurer que ceux-d sont à l'abri de tout danger sur les lieux du travail, ce qui inclut les dangers au niveau de la santé. L'employeur doit donc prendre les mesures d'hygiène nécessaires pour limiter la propagation du virus et adopter une pratique de travail fiworisant la distance sociale. Cet article a été écrit par M'Maxime Alepin en collaboration avec M'Camille Grimard, d'Alepin Gauthier Avocats inc.
mé journaimetro.com Mercredi 20 mai 2020 9rneu lai net triefinin on InnruharnftnnI in eaSyIleitiCOU1- La compagnie aérienne britannique EasyJet a été d'être victime d'une cyberattaque exceptionnelle qui a permis aux pirates informatiques d'accéder aux données personnelles d'environ 9 millions de clients. MÉTRO Mode d'emploi pour devenir une sensation sur TikTok Tommy Ils s'appellent Kévin Marquis, Kébekman ou WTFKeV et ils font sensation sur TikTok. En pleine crise sanitaire, la plateforme de l'heure serait-elle en train de gagner de nouveaux publics à cause du confinement ? Il semble que oui. JESSICA DOSTIE info@journatmetro.com D'abord, un peu de mise en contexte  : lancée en Chine en 2016, TikTok permet simplement de créer des montages vidéo. On y trouve essentiellement de courts clips de 15 à 60 secondes de chorégraphies de danse et de karaoké, mais aussi beaucoup de sketches humoristiques. D'après l'humoriste Kévin Marquis, qui y a attiré plus de 150 000 abonnés en quelques mois, le potentiel de la plateforme est énorme. « Ce qui, selon vous, est une appde petites filles de 12 ans qui dansent en faisant du lip-sync pourrait devenir the next big thing », annonçait-il dans une vidéo publiée l'automne Facebook annonce que l'outil de vidéoconférence Messenger Rooms, dévoilé en avril pour concurrencer Zoom, est désormais disponible. Il offre la possibilité de lancer gratuitement des conversations de groupe accueillant jusqu'à 50 participants sans limites de temps. Si la personne qui lance la conversation doit disposer de Facebook ou de Messenger, les autres participants n'ont TikTok aurait compté quelque 65 millions de téléchargements en mars 2020./MÉTRO dernier. Et on dirait que les chiffres tendent à lui donner raison. TikTok aurait compté quelque 65 millions de téléchargements en mars 2020, selon le site spécialisé SensotTower, se rapprochant du milliard d'utilisateurs dans le monde (officiel lement DataReportal parlait de 800 millions de membres en janvier). Des exemples de son influence ? L'expression « Ok Boomer », aujourd'hui bien ancrée dans la culture populaire, tire son origine d'une vidéo TikTok. C'est aussi le cas du très vital #DollyPartonChallenge ou de la chanson Old Town Road du rappeur américain Lil NasX, Visioconférence. Facebook lance Messenger Rooms pas besoin de comptes pour accéder à l'outil. It revient à l'organisateur de l'appel de décider qui peut voir et rejoindre la salle de discussion et s'il faut verrouiller la salle ou retirer des participants. On peut inviter les participants à participer à une visioconférence à partir de sa liste d'amis Facebook ou envoyer un lien généré automatiquement à ceux qui ne possèdent pas de que la plateforme a propulsée à la fin de 2018. Cari de se faire voir Le secret de la réussite sur Tik Tok est simple, affirme Kévin Marquis dans la même capsule. « Chaque vidéo que tu publies a le potentiel de devenir virale », souligne-t-il, conseillant du même souffle la méthode « KISS » (Keep It Simple, Stupid). Afin de maximiser sa visibilité et de se faire remarquer, il est tout aussi primordial de suivre les tendances et de participer aux « challenges » lancés quotidiennement sur l'application, renchérit Anick Iacroix, directrice, compte Facebook, Whatsappou Instagram. Par comparaison, une conversation Zoom peut accueillir jusqu'à 100 personnes simultanément, mais la gratuité se limite à 40 minutes. Pour accueillir des conversations plus larges, il faut payer. Facebook promet de nouvelles fonctionnalités dans les prochains mois, sans en préciser la nature. AFP Le directeur de la Santé publique du Québec, Horacio Arruda, a son compte sur TikTok, suivi par une dizaine de milliers d'abonnés. stratégie et contenu numérique chez Bicom. Sans négliger le facteur « chance », qui fait aussi partie de l'équation, dit-elle. « C'est bizarre, parce qu'il n'y a pas de recette miracle sur TikTok. » Changement de paradigme Jusqu'à tout récemment Til(Tok attirait surtout les 12 à 17 ans. C'est un fait Mais la donne est en train de changer, observent plusieurs spécialistes. « Les mesures de confinement ont propulsé la popularité de ce réseau social rejoint par les adultes et quelques annonceurs alors qu'il était jusqu'ici un terrain de jeu pour enfants, croit Anick Lacroix. On remarque aussi une augmentation significative de l'intérêt des Québécois envers la plateforme depuis le début du confinement » S'il est encore trop tôt pour savoir si TikTok deviendra une source de revenus pour les influenceurs québécois au même titre que YouTube ou Instagram, c'est l'endroit où il faut être si on veut avoir son « 15 secondes de gloire ». Y serezvous ? Iner.nn ▪ D A ç 0. 1/11. ri. là.7.. N=. 1 ! k Le service de visioconférence Messenger Rooms permet d'accueillir jusqu'à 50 partidpants./COLLABORATION SPÉCIALE Métro vous encourage à acheter bleu Ensemble, soutenons l'économie d'ici ! métrrnalmetro.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :