Métro Montréal n°2020-05-14 jeudi
Métro Montréal n°2020-05-14 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-14 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 10,9 Mo

  • Dans ce numéro : pas assez de masques pour tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twltter Linkedin 0 Instagram stm.lnfo À PARTIR DE MARDI PROCHAIN Des travaux majeurs s'activeront autour de la station Lionel-Groulx CE PROJET COMPORTE DEUX VOLETS : LE REMPLACEMENT DE LA MEMBRANE D'ÉTANCHÉITÉ DU TOIT SOUTERRAIN DE LA STATION DE MÉTRO ET LA CONSTRUC- TION D'UN NOUVEAU POSTE DE DISTRICT POUR'ALIMENTATION ÉLECTRIQUE. Lionel-Groulz La phase initiale des travaux se concentre sur le remplacement de la membrane d'étanchéité de la station. Ainsi, dès le mardi 19 mai prochain, les cinq arrêts de bus situés sur la rue Greene, entre les rues Delisle et Saint- Jacques, seront déplacés puisqu'ils se retrouvent dans la zone de chantier. Afin de respecter autant que possible l'horaire des passages, la descente des passagers devra se faire sur la rue Saint-Jacques, à l'ouest de la rue Greene. Il s'agit d'une marche d'environ 200m pour rejoindre l'édicule de la station Lionel-Groulx. L 71 211 405 425 4 SU D OUEST OUEST OUEST OUEST 85 Arrêts déplacés LÉGENDE Zone de chantier ZONE DE DÉBARQUEMENT Lionel-Groulx Sortie de station eV- â05 CeC. » El 211 425 N Arrêt annulé Arrêt temporaire LIONEL-GROULX 54/4 4-Jacques Zone de Détour débarquement cycliste 485 Wan À partir du mardi 19 mai 2020, les arrêts de bus situés sur la rue Greene seront déplacés à proximité. ABRI-VÉLO FERMÉ TEMPORAIREMENT L'abri-vélo situé dans le parc derrière l'édicule de la station se retrouve également dans la zone de chantier. Il sera donc fermé à partir du 18 mai 2020 jusqu'au mois de juin 2021. Les clients doivent donc retirer leur vélo au plus tard le 17 mai. De plus, en raison de la configuration de la zone de chantier qui occupera presque la totalité du parc, la piste cyclable tout comme le passage piétonnier du Premier Chemin de fer seront fermés pendant les travaux. Certains arbres qui se trouvent dans la zone de chantier seront transplantés ailleurs sur le site alors que d'autres seront abattus. Tous les arbres coupés seront remplacés à la fin des travaux. UN POSTE DE DISTRICT DE NOUVEAUX ÉQUIPEMENTS ÉLECTRIQUES Un poste de district héberge des équipements nécessaires à la distribution de l'alimentation électrique du réseau du métro. La STM compte 7 postes sur l'ensemble de son réseau. Les équipements actuels ont atteint leur fin de vie utile au Poste de district Lionel-Groulx et ils doivent être remplacés pour assurer la pérennité du réseau de métro. Un nouveau bâtiment sera donc érigé tout juste à l'ouest du terminus Greene où se trouvent actuellement le poste de district et un garage. Prenons soin de nous #çavabienaller AVEC LE REDÉMARRAGE DU CHANTIER Une nouvelle phase de travaux s'amorce à la station McGill APRÈS UNE PAUSE FORCÉE DE QUELQUES SEMAINES, LE CHANTIER MAJEUR DE LA STATION MCGILL A REPRIS VIE LE LUNDI 11 MAI McGill À L'EXTÉRIEUR DE LA STATION Les travaux d'excavation reprennent sur le boulevard De Maisonneuve Ouest qui est fermé entre l'avenue McGill College et l'avenue Union. DE NOUVELLES CLOISONS À L'INTÉRIEUR Depuis le 11 mai, les tourniquets du secteur ouest sont complètement réaménagés, afin de favoriser la fluidité de vos déplacements pendant les travaux. Certains escaliers sont fermés. Rappelons que ce projet vise à remplacer la membrane d'étanchéité recouvrant le toit souterrain de la station, à installer deux ascenseurs, à construire un nouvel édicule et à rénover trois des six édicules existants.
eât journaimetro.com métr jeudi 14 mai 2020 AC'ALIT « Je ne vois pas comment on va pouvoir pallier ce manque de personnel et traiter un nombre accru de patients qui auront besoin de soins spécialisés. » Une infirmière de l'Hôpital du Sacré-Coeur Reprise des sports récréatifs Les sports récréatifs se déconfineront progressivement à partir du 20 mai à travers la province, dont dans le Grand Montréal. Le vélo, le golf, le tennis, la randonnée pédestre et plusieurs sports nautiques se pratiquant à bord d'embarcations simples figurent parmi les activités qui reprendront dès la semaine prochaine. PC Des milliers de soignants en isolement Dé"star Le nombre d'employés du réseau de la santé qui manquent à l'appel augmente au fur et à mesure que le dépistage du coronavirus s'accélère, alors que des milliers d'entre eux sont placés en isolement. Une situation qui sème l'inquiétude au sein du personnel, comme en témoigne une infirmière de l'Hôpital du Sacré-Coeur. (1,w ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com Au moins 2 300 employés du réseau de la santé sur l'île de Montréal manquent actuellement à l'appel parce qu'ils ont contracté le coronavirus, selon des chiffres obtenus par Métro. Alors que la métropole est maintenant l'épicentre au pays de la crise du coronavirus, Métro a contacté tous les CIUSSS et autres institutions de la santé de l'île de Montréal pour savoir combien ceux-d comptent d'employés atteints de la maladie. Ces employés sont alors placés en isolement pour éviter qu'ils ne contaminent d'autres collègues. Nord de Montréal Selon les données fournies, la situation est particulièrement problématique au CIUSSS-du-Nord-de-l'île-de- Montréal. Ce dernier compte actuellement 799 employés infectés au coronavirus sur un total de 1 333 ayant reçu un diagnostic positif depuis le début de la pandémie. C'est donc plus de 10% du personnel qui a contracté ce virus au cours des deux derniers mois. Dans les dernières semaines, plusieurs éclosions de coronavirus sont survenues à l'Hôpital du Sacré- Coeur, qui compte actuellement 325 employés infectés à la COVID-19. « On est déjà en manque de plus de 25% de personnel dans notre seule unité parce que plusieurs membres de l'équipe ont été testés positifs à la COVID-19, alors qu'on a testé largement le personnel récemment », confie une infirmière de l'établissement. Celle-ci a préféré conserver l'anonymat. En entrevue à Métro, elle fait part de l'épuisement des employés toujours en poste, qui doivent compenser l'absence de plusieurs de leurs collègues en effectuant de nombreuses heures supplémentaires. Par courriel, le CIUSSS indique qu'il fait notamment face à un manque d'infirmières et de préposés aux bénéficiaires. Le centre hospitalier a toutefois réussi, dans les dernières semaines, à recruter près de 700 employés grâce au site « Je contribue ! ». Il a aussi bénéficié des renforts de l'armée dans deux de ses CHSLD. Autochtones. Le CPA déplore le peu d'aides du gouvernement HENRI OUELLETTE-VÉZINA houeette-venna@journalmetro com Après des « efforts répétés » pour résoudre la situation à l'amiable, un groupe autochtone attaque en justice le gouvernement Trudeau pour son financement « inadéquat et discriminatoire » dans la foulée de la crise de la COVID-19. Un recours « urgent » a été déposé en début de journée, hier, devant la Cour fédérale du Canada. C'est le Congrès des peuples autochtones (CPA) qui est derrière ce recours. L'organisation, qui représente les intérêts des autochtones hors-réserves, des Métis et des Inuits du Canada, affirme que la manière dont Ottawa alloue du financement « pénalise les populations doublement désavantagées ». « L'enveloppe budgétaire qu'on nous offre est de 250 000$. Ce qu'on avait demandé à la base, c'est 16 M$. On ne sera même pas en mesure de venir « Il n'y a pas assez d'argent pour faire face à la crise. Le gouvernement nous discrimine au pire moment possible. » Lorraine Augustine, du Conseil des autochtones de la Nouvelle-Écosse en aide à ceux qui en ont le plus besoin », dénonce la présidente du Conseil des autochtones de la Nouvelle-Écosse, Lorraine Augustine. Notre source craint que les problèmes ne s'aggravent si le déconfinement amène une nouvelle vague de cas de coronavirus. Dans un rapport dévoilé la semaine dernière, l'Institut national de la santé publique souligne que les 41 à 69 ans — donc des travailleurs en grande partie — représentent 27% des hospitalisations et 2% des décès. À noter que c'est dans le Grand Montréal que se concentre l'essentiel du problème. ÉDUCATION Étudier plutôt nue travailler Les élèves qui se sont mis à travailler, parfois jusqu'à 30 heures par semaine durant la pandémie commettent une « erreur », affirme Jean- François Roberge. Le ministre de l'Éducation a grondé ces élèves, ainsi que leurs parents, hier, lors de la période des questions à l'Assemblée nationale. Il a affirmé que l'année scolaire n'était pas terminée, ni pour les enseignants ni pour les élèves. PC Tableau sombre dans l'Est Le portrait est tout aussi sombre dans le CIUSSS de l'Est-de-l'île-de-Montréal, qui compte actuellement 831 employés atteints du coronavirus sur un total de 1 220 testés positifs depuis le début de la crise. Ceux-ci oeuvrent notamment à l'Hôpital Maisonneuve-Rosemont ainsi qu'à l'Hôpital Santa Cabrini. « Nous sommes continuellement en recrutement et le contexte de la pandémie amplifie nos besoins de main-d'oeuvre », souligne à Métro la conseillère aux communications du CIUSSS, Catherine Dion. En plus de se tourner vers des plateformes de recrutement de maind'oeuvre, le centre hospitalier a dû faire appel à des retraités du réseau de la santé, aux Forces armées canadiennes de même qu'à des employés du réseau « provenant des régions », ajoute-t-elle. Le CIUSSS du Centre-Ouest compte pour sa part 351 employés testés positifs au coronavirus, dont 100 oeuvrant au sein de l'Hôpital général juif de Montréal. Il a toutefois été impossible de savoir si le recrutement de main-d'oeuvre permet actuellement de répondre aux besoins dans cet établissement « Nous gérons plusieurs mouvements internes à l'hô- SANTÉ Dépister les anciens malades Santé Canada a annoncé mardi soir avoir donné l'autorisation au premier test de dépistage sérologique de la COVID-19 au pays, le test LIAISON. Les laboratoires canadiens utiliseront donc ce test pour dépister les anticorps spécifiques à la COVID-19. Grâce à lui, il sera davantage possible d'établir si les personnes qui ont eu la COVID-19 sont maintenant immunisées contre le coronavirus. PC pital », indique un agent d'information, Barry Morgan. Le CHUM comble ses besoins Au CHUM, la situation semble davantage sous contrôle. En tout, plus de 2 600 tests de dépistage y ont été effectués. L'établissement ne recense toutefois que 170 employés infectés au coronavirus depuis le début de la crise sur un total d'environ 14 000 personnes. Le CHUM a d'ailleurs réussi à recruter plus de 200 employés, notamment en faisant appel à des retraités et en utilisant la plateforme « Je contribue ! ». « Il faut toutefois considérer la formation et les qualifications de ces nouveaux employés en regard des besoins, qui sont eux-même variables au gré de l'évolution de la pandémie », note une porte-parole du CHUM, Lucie Dufresne. Le CUSM recense pour sa part 172 employés diagnostiqués positifs au virus, tandis que le CHU Sainte-Justine en dénombre 48 depuis le début de la pandémie. Le ministère de la Santé et des Services sociaux n'a pas donné suite aux demandes de Métro, hier. AVEC LA COLLABORATION DE MARIE-CLAUDE DI LILLO AGRICULTURE Soutenir le secteur laitier La Chambre des communes a adopté hier soir un projet de loi pour augmenter la capacité d'emprunt de la Commission canadienne du lait (CCL) à un demi-milliard de dollars. Ce projet de loi déposé par la ministre fédérale de l'Agriculture, Marie-Claude Bibeau, modifierait la Loi sur la Commission canadienne du lait pour faire passer sa capacité d'emprunt de 300 à 500 M$. PC



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :