Métro Montréal n°2020-05-13 mercredi
Métro Montréal n°2020-05-13 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-13 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : le port du masque recommandé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Soyez informé, soyez branché avec Métro 2e- 0 3 façons de rester connecté 1. journalmetro.com Suivez l'actualité locale, nationale et internationale en temps réel. 2. Réseaux sociaux Restez informé et interagissez sur l'actualité de dernière minute. 3. L'infolettre Abonnez-vous et recevez l'essentiel de l'actualité quotidienne dans vos courriels. métr 44 métre journalmetro.com Mercredi 13 mai 2020 8 C *Ai FiÈRFA Le mythe de Sisyphe PsYdlologit Parce qu'il a déplu aux dieux, Sisyphe est surtout connu pour son châtiment, consistant à pousser une pierre au sommet d'une montagne, d'où elle finit toujours par retomber. gap illIttUE AU BOULOT ! ALAIN SAMSON Auteur et conférencier -'s 1111111111111 Jour après jour, il pousse. Et tous les soirs, la pierre retombe. Sa vie est un éternel recommencement. Et malgré tout, dans son essai sur le sujet, Camus le présente comme une personne heureuse. Beaucoup d'entre nous vivions ce mythe. À une autre époque, on l'aurait qualifié de boulot-métro-dodo. Les semaines se suivaient et se ressemblaient. Il ne se passait Que ferez-vous de différent quand cette crise sera terminée ? i MÉTRO pas grand-chose. La vie était un long fleuve tranquille qui entretenait une catatonie, un encroûtement qui faisait qu'on ne se remettait jamais en question. C'était la routine ! Pourtant, en ce moment, confiné chez nous, ça nous manque. On s'ennuie de pousser notre rocher en haut de la montagne chaque jour. Pour ma part, je regrette déjà les applaudissements et les ova- La plupart des employés de Google et Facebook vont continuer à travailler de chez eux jusqu'à la fin de l'année, même si les bureaux devraient rouvrir cet été. Sundar PDG d'Alphabet, a indiqué à ses salariés qu'ils travailleront sans doute de leur foyer pour le reste de l'année 2020. Le patron s'est adressé au personnel jeudi lors d'une assemblée générale hebdomadaire, en ligne. Il a expliqué que les personnes ayant besoin de retourner au bureau pourront le faire en juin ou en juillet, en appliquant des mesures de sécurité renforcées. Mais ils seront l'exception. Fin tions à la fin d'une conférence. Pour d'autres, ce sont les pourboires et les remerciements qui manquent. Des pourboires qui, ils le réalisent maintenant, payaient l'épicerie. Tendances naturelles Face à ce manque, il pourrait être tentant de mettre fin au confinement avec empressement Je pourrais par exemple accepter un mandat d'anima- avril, le groupe avait déjà précisé que le télétravail continuerait au moins jusqu'au le juin, et que le retour serait « échelonné » et « incrémente ». Même son de cloche chez Facebook le réseau social planétaire envisage une réouverture de ses différents bureaux à partir du 6 juillet mais tous les employés qui le souhaitent pourront continuer à travailler de chez eux jusqu'en 2021. Facebook employait 45 000 personnes dans le monde fin-2019 (sans compter les milliers de travailleurs La situation nous démontre qu'il ne sert à rien de s'accrocher à notre quotidien parce qu'il peut s'évaporer en quelques heures. tion malgré les demandes de la Santé publique. Mais, si je le faisais, je risquerais de repartir le cyde de la propagation et cela ferait en sorte que mon confinement serait encore plus long. J'aurais éloigné le retour à cette normale qui me manque tellement en ce moment Il en va de même pour vous. Le temps peut vous sembler long, mais il représente une formidable occasion  : profitez-en pour vous demander ce que vous ferez au retour pour bousculer les choses et sortir de votre encroûtement Une nouvelle formation ? Une rencontre avec le patron afin de vous assigner de nouvelles responsabilités ? Un changement de carrière ? Pour l'instant, restez confiné et suivez les directives. Mais préparez votre retour en force. Vous avez plusieurs jours pour y penser. Télétravail. Pas de retour au bureau chez Google ni Facebook Alphabet, société mère de Google, emploie plus de 100 000 salariés dans le monde. employés par des soustraitants) et prévoit en recruter 10 000 de plus pour accélérer le développement de son offre de produits et de services, particulièrement adaptée aux mesures de distanciation sociale. Mark Zuckerberg avait déjà annoncé le mois dernier que son groupe ne tiendrait pas de rassemblements de plus de 50 personnes avant juillet 2021 au mieux. AFp
méta journalmetro.com Mercredi 13 mai 2020 ITU L'évolution de la livraison La crise du coronavirus a eu un impact négatif sur de nombreuses industries. Un secteur en a toutefois largement bénéficié  : celui de la livraison de nourriture. Et la pandémie a aussi commencé à transformer cette industrie. Métro s'est penché sur ces changements. DANIEL CASILLAS Aneto World News La COVID-19 a affecté l'économie mondiale et de nombreuses industries ont connu des fermetures d'entreprises et des mises à pied à cause d'un flot de clients faible, voire inexistant. Selon une étude du Département des affaires économiques et sociales de l'ONU, la pandémie de coronavirus pourrait causer une contraction de l'économie mondiale d'environ 0,9% en 2020, plutôt que la croissance prévue de 2,5%. L'étude souligne le fait que le confinement obligatoire et les limites imposées à la mobilité en Europe et aux États-Unis causent des ravages dans le secteur des services, surtout « le commerce au détail, l'hôtellerie, le loisir et le transport ». « Collectivement, ces industries représentent plus du quart gadgets qui changent l'industrie de la livraison des emplois perdus dans ces deux économies. Au fur et à mesure que les entreprises perdent des revenus, le chômage augmente de façon significative. Un choc de l'offre se transforme ainsi en choc de la demande encore plus grave », explique le rapport L'Organisation internationale du travail (OH) avertit que la pandémie pourrait supprimer jusqu'à 24,7 millions d'emplois à travers le monde. Une industrie en bénéficie Alors que la plupart des industries ont été affectées par la COVID-19, certaines, comme le commerce en ligne et la livraison de nourriture, ont rapporté une importante croissance. Logistieknl a publié une prévision indiquant que le commerce en ligne devrait croître de 50%, tout comme l'entre- Starship C'est un robot terrestre à six roues qui peut naviguer dans les rues et sur les trottoirs de façon autonome. Il est conçu pour être sécuritaire et robuste. Il offre la livraison de colis sur demande pour les consommateurs et les entreprises. Les Sims a se mettent au vert La bande-annonce de la nouvelle extension Les Sims 4  : Écologie a été dévoilée le 6 mai, mais il faudra patienter jusqu'au 5 juin pour l'obtenir. L'aventure se déroule dans la ville d'Evergreen Harbor, où les citoyens doivent porter un masque pour sortir, car la ville est polluée. Centrées sur l'écologie, les actions des joueurs auront un impact sur le monde extérieur. MÉTRO « Alors que les secteurs de la mobilité et de la logistique sont durement touchés par la COVID-19, la crise pourrait fournir une occasion de tester les nouvelles technologies et accélérer leur déploiement. » Le Forum économique mondial prise Digital Commerce, qui signale une augmentation de 52% des ventes sur le web et même une augmentation de 8,8% du nombre de clients sur internet depuis que la crise du coronavirus a commencé. Parallèlement un rapport d'Apptopia, agence spécialisée dans la commercialisation des applications numériques, souligne que les applications des épiceries et des services de livraison de repas préparés ont fracassé leurs propres records Amazon Prime Air Le projet-pilote du géant du commerce en ligne prévoit livrer des colis pesant jusqu'à 2,2 kilos en 30 minutes ou moins en utilisant de petits drones. Amazon a déjà effectué les premières livraisons en 2016, mais le procédé n'est pas utilisé de façon récurrente. de téléchargements pendant plusieurs jours consécutifs depuis le début de la période de confinement. « En ce qui concerne la livraison de nourriture, ça dépend vraiment d'où tu te trouves dans le monde. Depuis la pandémie, on a constaté une croissance en Amérique du Nord et en Mie du Sud-Est », indique à Métro Adam Blacker, vice-président Idées et Alliances chez Apptopia. Fourgonnette et robots Le constructeur de voitures allemand Continental a présenté, en 2018, un concept combinant une fourgonnette sans chauffeurs CUbE et un robot à l'allure canine. Les fourgonnettes transportent les robots à destination, et ceux-ci déposeront les colis devant la porte. Un changement durable Cette augmentation des ventes en ligne et des applications de livraison pourrait devenir une occasion pour améliorer et accélérer l'évolution de l'industrie, qui pourrait même miser davantage sur l'automatisation et les services sans chauffeurs. Une analyse du Forum économique mondial avance qu'avec l'augmentation soudaine de la demande de livraison en nourriture, en articles ménagers et même en fournitures médicales vers les domiciles de millions de personnes isolées à cause de la COVID-19, une occasion en or se pointe pour l'évolution de la technologie de livraison. Cette hausse de la demande cause déjà une pression sur la chaîne d'approvisionnement Le robot de Domino's La chaîne Domino's a développé un prototype pour la livraison de pizza par véhicules autonomes  : le DRU (Domino's Robotic Unit). Le véhicule à quatre roues comprend des compartiments conçus pour que la nourriture reste au chaud et les boissons, au froid. d Mir et l'infrastructure de livraison de nombreux fournisseurs. Elle crée aussi un risque important pour les chauffeurs, qui sont davantage exposés au virus et susceptibles de répandre la maladie. y a une occasion pour les véhicules sans chauffeurs de répondre à la demande et réduire le risque de propager le virus », indique un document intitulé « Comment la COVID-19 pourrait ouvrir la voie pour les livraisons sans chauffeur ». Les livraisons sans chauffeurs et sans contacts ont été testées à Wuhan au plus fort de la crise du coronavirus, qui a commencé dans cette région de la Chine. Par exemple, la compagnie de commerce en ligne JD.com a effectué sa première livraison à Wuhan dans un véhicule autonome le 6 février. Meituan, une plateforme chinoise de commerce en ligne pour divers services a aussi commencé à utiliser des véhicules autonomes pour la livraison de fruits et de légumes frais dans le district Shunyi de Beijing. Pendant ce temps, Keenon Robotics utilise des robots de livraison pour distribuer de la nourriture dans les hôpitaux et les zones de quarantaine de plus de 40 villes. Voilà trois exemples indiquant que la crise créée par le coronavirus pourrait amener l'industrie de la livraison à changer à tout jamais et évoluer vers des livraisons sans chauffeurs et sans contacts. Une telle croissance de ces livraisons n'était pas attendue avant 2024. 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :