Métro Montréal n°2020-05-07 jeudi
Métro Montréal n°2020-05-07 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-07 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : le centre-ville changé par la pandémie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Découvrez le plaisir de lire vot actualité autrement.11M Nos mfolettres vous suivent partout. Abonnez-vous sur journalmetro.com métr journalmetro.com journalmetro.com métr Jeudi 7 mai 2020 MO La plage d'Ostie, près de Rome, ne verra pas beaucoup de touristes cette année./AFP Fin de non-recevoir Beijing a rejeté catégoriquement l'idée d'une enquête internationale pour établir l'origine de la COVI D-19. AFP Une récession majeure redoutée en Europe La Commission européenne a prédit hier une récession « historique » cette année dans l'UE, dévastée par les répercussions économiques de la pandémie de coronavirus, qui nécessitent un plan de relance sans précédent. Jamais vu depuis le lancement de la monnaie unique en 1999, la zone euro devrait enregistrer une chute record de son PIB de 7,7% en 2020, puis une remontée de 6,3% l'année suivante. « L'Europe fait face à un choc économique sans précédent depuis la grande dépression », a souligné le Commissaire européen à l'Économie, l'Italien Paolo Gentiloni. Ce désastre met la pression sur Bruxelles pour présenter un plan destiné à stimuler la reprise économique européenne. Des cas de malades du coronavirus déclarés guéris puis testés à nouveau positifs sont en fait liés à la présence de cellules ayant persisté dans les poumons après la guérison, a indiqué hier l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), ce qui semble écarter l'hypothèse, un temps évoquée, d'une réinfection. Il y a plusieurs semaines, des dizaines de cas de patients sud-coréens guéris, puis testés Un exercice périlleux tant les 27 pays de l'UE sont divisés sur les solutions à apporter. « Le plan devrait sortir dans les prochaines semaines et je suis confiant de le voir approuvé en juin par les États membres », a cependant déclaré M. Gentiloni. « La profondeur de la récession et la force de la reprise sera différente selon les pays, conditionnée à la vitesse avec laquelle ils pourront lever les mesures de confinement, l'importance à nouveau positifs, avaient soulevé de nombreuses interrogations et inquiétudes. Interrogée sur les suites de cette affaire, l'OMS a indiqué « être au courant de patients » de ce type. Maria Van Kerkhove, une des responsables de la gestion de la pandémie à l'OMS, avait assuré qu'il s'agissait de « cellules mortes » dans les poumons qui remontaient et conduisaient au test positif. AGENCE FRANCE-PRESSE « Nous devons travailler dur pour que le secteur [touristique] survive à l'été. » Paolo Gentiloni, commissaire européen à l'Économie dans chaque économie des services, comme le tourisme, et les ressources financières de chacun des États », a-t-il prévenu. Sans surprise, les pays pour lesquels la Commission européenne anticipe les pires récessions cette année sont, dans l'ordre, la Grèce (-9,7%), l'Italie (-9,5%) et l'Espagne (-9,4%), « D'après ce que nous savons, sur la base de données très récentes, il semble que ces patients expulsent du matériel ayant persisté dans les poumons, dans le cadre de la phase de rétablissement. » L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) tout trois très dépendants des dépenses des touristes. L'exécutif européen compte présenter la semaine prochaine un plan spécifique au tourisme, avec des lignes directrices sur les conditions sanitaires dans les lieux fréquentés par les vacanciers. AGENCE PRANCE-PRESSE COVID-19. L'OMS rassure quant aux risques de réinfection après la maladie — Clinique médicale en Equateuri AFp 6
Mara Tremblay ANDY JON/COLLABORATION SPÉCIALE CliMi el journalmetro.com..rmn.m.rolemnner métr 117, Jeudi 7 mai 2020 Cleiff11P'r.Itt Quatre autrices remportent les Prix des libraires Quatre autrices se partagent les prestigieux Prix des libraires du Québec cette année. Il s'agit de Marie-Ève Thuot pour son roman La Trajectoire des confettis, de Dominique Payette pour son essai Les brutes et la punaise, d'Anne-Marie Desmeules pour son recueil de poésie Le Tendon et l'os et de Marie-Noëlle Hébert pour son roman graphique La grosse laide. rahlto Uniquement pour elle Musiqueil y a beaucoup de choses sur Uniquement pour toi, huitième album solo de Mara Tremblay : des claviers, un peu de guitare, de la douleur, de la solitude, mais aussi de la résilience, de la maturité et beaucoup de bonheur. BENOITVALOIS-NADEAU bvalois-nadeauldjournalmetro.com Une chose qu'il n'y a pas sur l'album cependant, ce sont des chansons d'amour, au sens romantique du terme du moins. C'est tout de même un fait à souligner pour l'auteure-compositrice-interprète qui a toujours chanté l'amour et les déchirements qui viennent avec. « J'ai passé plus de trois ans toute seule et ç'a m'a fait beaucoup de bien, tout en étant très difficile. J'ai pu voir d'autres horizons, d'autres priorités. Le besoin de plaire, le besoin d'être en couple... il y a d'autres choses qui se passent un moment donné », expliquet-elle avec franchise depuis son confinement à Shefford, dans les Cantons-de-l'Est Uniquement pour toi est donc un album de paix, de résilience et d'acceptation de soi, de ses petits comme de ses gros travers. Bref, un album de self-love pour utiliser une expression à la mode. « L'amour envers moi-même, c'est la première étape. Si je suis capable de m'aimer, je suis capable de donner cet amour aux autres, à mes enfants, et de les épauler et d'avancer avec eux. » Dans le cas de Mara, ça passe aussi par l'acceptation de ses troubles bipolaires, dont elle parle ouvertement depuis qu'elle a reçu son diagnostic il y a 10 ans. Ces moments sombres reviennent la hanter périodiquement, comme sur l'éthérée On verra demain  : « f ai la chair de poule/Et c'est pas parce que tu fais tourner ma boule/C'est qu'il y a un fil/Qui ne tient plus très bien entre ma tête et son double ». « J'ai tellement dealé avec mes humeurs dans ma vie. J'ai vu la noirceur, je me suis battue avec la maladie, avec ou sans médicaments », admet-elle. « On verra demain, c'est comme si je la prenais dans mes bras cette maladie. Il faut l'aimer, ça fait partie de moi. Je ne peux pas juste lui donner des coups de pied au cul. C'est en la comprenant et essayant de lui donner un peu d'amour que je vais aller mieux, je pense. C'est une chanson de repos d'une certaine façon. » Détour par Music City Uniquement pour toi contient tout de même son lot de déclarations d'amour. À ses deux en- « Je veux être bien, je veux faire du bien et je veux de la paix. Et que l'album se rende aux oreilles des gens. » Mara Tremblay, à propos de ce qu'elle souhaite pour ce nouvel album fants devenus grands, Édouard et Victor (qui vient jouer de la batterie sur quelques pièces). À Nashville, où a été composée la majorité des chansons, via Je reste ici, qui ouvre l'album. « Je suis complètement amoureuse de cette ville-là. Ç'a été un coup de foudre. J'en suis revenue plus belle et avec plein de chansons dans mes bagages. » Grâce à la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN), la chanteuse de 50 ans a pu séjourner à East Nashville, quartier de ses « idoles de tous les temps » Gil- lian Welch et Dave Rawlings, deux figures importantes de la scène country folk indépendante. « Quand j'ai su qu'il avait une maison de la SOCAN làbas, je me suis dit  : pourquoi ne pas essayer de me retrouver moi, toute seule, dans cet environnement. De sentir qui je suis, comme femme, comme musicienne. J'y ai trouvé beaucoup de femmes, de bassistes, de guitaristes, de chanteuses, d'ingénieures de son. Ça m'a fait beaucoup de bien en tant que femme, je suis revenue de là beaucoup plus forte. » Ne cherchez pas toutefois d'influence country sur Uniquement pour toi. Le style préféré des Américains est à peine évoqué par un piano vaguement honky tonk sur Je reste ici. Le violon et la mandoline qui peuplaient les premiers albums de Mara ont également disparu depuis longtemps. « Personnellement, je n'ai pas d'attache au côté commercial du country, zéro. Ça ne vient pas me chercher. Mais c'est une ville qui couvre tellement large en termes de style de musique, c'est incroyable ! On l'appelle Music City et ce n'est pas pour rien. J'avais besoin d'aller m'y immerger. » Retrouvailles Ce sont plutôt les synthés qui sont à l'honneur sur ce huitième opus solo. En particulier sur la quasi-eighties Paris, qui tournent la page sur deux histoires d'amour qu'a vécues la Québécoise dans la Ville lumière. Ces effets dectros sont le fruit de ses retrouvailles avec Olivier Langevin (Galaxie), avec qui elle a réalisé ses albums, sauf l'avant-dernier, Cassiopée. Mara a choisi Olivier alors qu'il n'avait que 17 ans pour réaliser son premier album, le désormais mythique Chihuahua (1999). Vingt ans et sept albums plus tard, le courant passe toujours entre les deux complices. « On a une amitié humaine d'abord, mais l'amitié musicale vient du fait qu'on aime tous les deux sortir de ce qui est conventionnel », explique l'artiste lorsqu'on lui demande ce qui fait durer le duo. « J'aime beaucoup lui présenter quelque chose et qu'ensuite on fly tous les deux dessus. Il m'amène à des endroits où il ne pourrait peut-être pas aller avec d'autres artistes parce que c'est trop flyé. Moi, c'est là que j'allume, que j'ouvre mes yeux, que je me lève et que je tripe. » « Les deux ensemble, on se motive à faire quelque chose de différent. Parce que je n'ai pas envie que ma musique ressemble à d'autres musiques, que ma voix ressemble à celle des autres. J'ai toujours voulu faire à ma tête. » Ce n'est pas près de changer et c'est tant mieux. Uniquement pour toi Mara Tremblay En vente dès demain MUSIQUE Mort de Florian Schneider du groupe Kraftwerk Le cofondateur du groupe pionnier de la musique électronique Kraftwerk, l'Allemand Florian Schneider-Esleben, est mort à l'âge de 73 ans des suites d'un cancer, a annoncé hier un des gérants du groupe. Sa musique, alliant basse obsédante, nappes de synthétiseurs et boîte à rythmes, a séduit le public et bon nombre d'artistes, de David Bowie à Daft Punk. AGENCE FRANCE-PRESSE ARTS VISUELS Le centenaire du Groupe des Sept en timhrac Postes Canada lancera une collection de timbres pour célébrer le centenaire de la première exposition du Groupe des Sept, une influente école de peintres paysagistes. Aujourd'hui marque « le centenaire de la journée où les passionnés d'art canadien ont vu pour la première fois les tableaux créés par ce qui deviendrait l'un des plus grands mouvements artistiques du Canada  : le Groupe des Sept », a expliqué le service postal. Arp L'APRÈS-COVI D 7 Refus d'un « retour à la normale » Madonna, Robert de Niro, Isabelle Adjani, YannArthus-Bertrand...  : 200 artistes et scientifiques du monde entier ont lancé hier dans Le Monde un appel contre un « retour à la normale » après la pandémie de coronavirus, souhaitant une « transformation radicale » du système contre le « consumérisme ». AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :