Métro Montréal n°2020-05-07 jeudi
Métro Montréal n°2020-05-07 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-07 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : le centre-ville changé par la pandémie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
- MONTRÉAL Jeudi 7 mai 2020 mjournalmetro.com 1,1 L'apéro au temps du confinement Apérotogo propose le nécessaire Pour réaliser un 5 à 7 à la maison. A livrer ou à emporter. page 8 tr é'U difflt 1.1 T à 111 1,9111111111 Li 111111 1111111111 I — - - CULTURE UN ALBUM QUI FAIT DU BIEN Uniquement pour toi, de Mara Tremblay, respire la maturité et le bonheur. page 7 11111111111111111111111 11.. NTRE-VILLE changé par la pandémie page 3 Les habitudes des Québécois ne seront plus les mêmes à la suite de la crise de la COVID-19. Le monde a changé profondément et les entre'ses doivent s'ré rerrticulièrement dans le centre-ville de Montréa dit unrt../JOSIEDESMARAISMIICHNES MÉMO Métro vous encourage à acheter bleu Ensemble, soutenons l'économie d'ici ! à Des détenus de Bordeaux libérés COVID-V Pour éviter la propagation du coronavirus, des détenus à la prison provinciale de Bordeaux, à Ahuntsic- Cartierville, auront droit à une libération anticipée. AMINE ESSEGHIR aesseghir@metromedia.ca 0) Pour ce faire, ils doivent toutefois répondre à certains critères, notamment leur santé doit être à risque comme les femmes enceintes, et il doit rester moins de 30 jours à leur peine qui ne peut être liée à des crimes violents. Les tensions sont vives à l'Établissement de détention de Montréal (EDM), ce qui a poussé la vice-première ministre et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, à prendre cette dé- Soyez informé, soyez branche avec Métro 3 façons de rester connecté journalmetro.com Suivez l'actualité Réseaux sociaux Restez informé et interagissez cision annoncée hier lors du point de presse quotidien sur la situation de la pandémie. « Ces mesures existent déjà, a-t-elle précisé. Mais elles ont été adaptées à cette situation exceptionnelle. » Quelque 33 détenus sont atteints de la COVID-19 sur un total de 68 testés. EDM compte 936 prisonniers. Il régnerait une ambiance de mutinerie dans certaines ailes. « Il y a des gens qui inondent leur toilette, il y en a qui lancent des batteries sur les gardiens et d'autres qui leur crachent au visage pour les contaminer », décrit le président du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec, Mathieu Lavoie. Selon lui, des libérations pour réduire la population carcérale ont déjà été effectuées il y a trois semaines. « Les détenus qui pourraient être visés par cette nouvelle mesure, ce sont les gens qu'on appelle "en placement minimum", indique-t- L'infolettre Abonnez-vous 22 jeurnalmetro.corn Actuellement à Bordeaux, 22 agents ont été testés positifs. Au moins zo autres ont été retirés de manière préventive parce qu'ils ont été en contact avec des malades. il. Ce seraient ceux qui sont détenus dans un des deux secteurs qui foutent le bordel à Bordeaux. » Sanctions M. Lavoie se demande si on veut remettre des personnes en société malgré leur comportement. Il plaide plutôt pour le déplacement. « Nous ne sommes pas en surpopulation carcérale, dit-il. Il y a de la place dans nos prisons. » Il évoque aussi des sanctions contre des détenus violents. « Pour garantir la sécurité et aussi la reconnaissance des agents, j'espère qu'on va s'assurer qu'il y aura des poursuites criminelles contre ces détenus », souligne-t-il. métr Jour



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :