Métro Montréal n°2020-05-06 mercredi
Métro Montréal n°2020-05-06 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-06 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : déconfinement à l'horizon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Pour reprendre graduellement les activités en toute sécurité, ontinue de se protéger. La relance graduelle des activités des divers secteurs économiques et des entreprises est une responsabilité partagée. Chacun a son rôle à jouer pour que tout reste harmonieux et sécuritaire. Votre Je gouvernement Québec ri  : 1 métri." r journalmetro.com Mercredi 6 mai 2020 Chantal Rouleau privilégie la santé Déconfinemen. À deux semaines du déconfinement prévu de la région métropolitaine, la ministre Chantal Rouleau insiste, le gouvernement maintient le cap, mais la réouverture de l'économie ne se fera pas au détriment de la santé des Montréalais. ELENA BROCH ebroch@metromedia.ca « Dans certains cas, c'est une question de vie ou de mort, et on ne peut pas se permettre ça », affirme la ministre responsable de la métropole et de la grande région de Montréal. Pourtant, le retour à une certaine vie commerciale demeure un objectif prioritaire pour le gouvernement Legault. « On ne veut pas perdre de temps, tout le monde veut revenir à une certaine normale », avoue celle qui est aussi députée de Pointe-aux-Trembles. Pour retrouver cette normalité, il faudra d'abord que la population reprenne confiance, ce qui est loin d'être acquis. En effet, les inquiétudes quant au déconfinement progressif de Montréal se font URGENCES Patientstransférés vers des CHSLD Les transferts de patients des hôpitaux vers les CHSLD viennent de reprendre à Montréal. Au CIUSSS de l'Est, la mesure devrait permettre de désengorger les salles d'urgence qui dépassaient leurs pleines capacités. Il faudra cependant attendre encore pour que les urgences retrouvent leur achalandage normal. MÉTRO La ministre Chantal Rouleau/CAPTURE D'ÉCRAN « Des changements profonds vont être faits dans notre façon d'etre, de travailler et de vivre. » Chantal Rouleau, ministre responsable de la métropole et de la grande région de Montréal entendre  : des syndicats du milieu scolaire pensent qu'il est trop tôt pour rouvrir les écoles, des travailleurs se disent angoissés quant à un retour au travail et les transports en commun sont encore boudés. « On a un plan assez costaud », répond Chantal Rouleau, insistant sur le fait que rien n'est encore coulé dans le béton. Prenant l'exemple du report de la réouverture des commerces montréalais, elle explique que le gouvernement « se donne un délai de deux semaines pour contrôler au mieux la situation ». Qualifiant les éclosions de COVID-19 dans les secteurs du nord-est de Montréal de « situations préoccupantes », la ministre rappelle que tant que les « règles édictées par CRIMINALITÉ Sixième homicide de l'année Un homme de 61 ans aurait été tué à l'arme blanche au centre-ville de Montréal très tôt hier matin. Vers 2h30, des policiers ont trouvé la victime avec des blessures au haut du corps gisant sur le trottoir au coin des rues Sainte- Catherine et Drummund. Le décès a été constaté sur les lieux. MÉTRO la Santé publique » ne seront pas respectées, un déconfinement progressif ne sera pas possible. Parmi ces règles, on compte, en plus d'un contrôle de la contagion, « la reprise et le maintien du contrôle dans les CHSLD, la mise en place de mesures de précaution dans les lieux de travail incluant les commerces, [...] conserver la discipline et avoir la capacité de réaliser les tests de dépistage », explique Chantal Rouleau. Du chemin reste donc à parcourir pour juguler les situations dans les CHSLD ou encore aplatir une courbe épidémiologique qui peine à se stabiliser. C'est en partie pour ces raisons que des cliniques de dépistage mobiles et des campagnes de communication ont été mises sur pied. 4 PARC JEANNE-MANCE Jugement rendu pour le terrain de balle-molle Les citoyens qui se sont mobilisés ces dernières années pour réclamer la préservation d'un terrain de balle-molle situé dans le parc Jeanne-Mance ont été déboutés en cour la semaine dernière. La Ville n'a toutefois pas encore tranché sur l'avenir du site.rdrnto
journa Ernetro.com métr i'71 Mercredi 6 mai 2020 MC Plus de 251000 morts dans le monde COVID-19. Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants  : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de la COVID-19 dans le monde. Plus de 251 00o morts La pandémie a fait au moins 251 512 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles hier à 11h00 GMT. Plus de 3 595 970 cas ont été officiellement diagnostiqués dans 195 pays et territoires. A elle seule, l'Europe totalise quelque 145 612 décès pour 1 583 788 cas. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 68 934 décès pour 1 180 634 cas. Les autres pays les plus touchés sont l'Italie (29 079 morts), le Royaume-Uni (28 734), l'Espagne (25 613) et la France (25 201). La Bavière pressée de déconfiner En Allemagne, le déconfinement s'accélère sous la pression des régions qui font de plus en plus fi des consignes de prudence d'Angela Merkel. Sans attendre une réunion prévue aujourd'hui sur le sujet entre la chancelière et les différents États régionaux pour définir une ligne d'action commune, le plus grand de ces États, la Bavière, a dévoilé hier son propre programme  : réouverture des restaurants à partir du 25 mai, les hôtels et le tourisme, le 30. Assouplissements en cours La Californie, premier État américain à avoir décrété le confinement, va commencer à alléger certaines mesures à la fin de la semaine, comme la Dépistage d'une visiteuse à l'entrée de l'hôpital Royal Papworth de Cambridge, en Angleterre, dier./AFP réouverture des commerces. Hong Kong a annoncé également un assouplissement des restrictions, notamment la réouverture des écoles, des cinémas et des bars à partir de vendredi. Tunis et Alger ont également commencé à assouplir le confinement en place depuis mars, la situation étant maîtrisée dans les hôpitaux et leurs économies à l'arrêt, mais les autorités mettent en garde contre un rebond de la pandémie Économie  : les mauvais chiffres s'accumulent Le gouvernement australien a annoncé hier que son économie perdait chaque semaine 3,6 G$ en raison des restrictions. En Grande-Bretagne, l'indice PMI, mesurant l'activité dans le secteur privé, a chuté à 13,8 points en avril, selon le cabinet Markit, confirmant l'ampleur des dégâts pour l'économie britannique qui se dirige vers une récession historique. Le géant français des hydrocarbures Total a de son côté annoncé que son bénéfice s'était effondré de 99% au premier trimestre. 15 Quelque 15 enfants ont été hospitalisés ces derniers jours à New York car ils souffraient d'une maladie inflammatoire qui pourrait être liée au coronavirus et dont des dizaines de cas ont déjà été signalés ailleurs. Ceux du chômage aussi De son côté, l'Espagne a recensé 282 891 chômeurs supplémentaires en avril, principalement dans le tourisme, portant à 3,8 millions le nombre de demandeurs d'emplois. Au Royaume-Uni, quelque 6,3 millions de personnes, profitant de l'indemnisation d'urgence du gouvernement, sont en chômage partiel, soit un cinquième de la population active. Explosion des cas en Russie La Russie a enregistré hier un nouveau bond de plus de 10 000 nouveaux cas de coronavirus en 24 heures, pour le troisième jour d'affilée, connaissant la plus rapide progression de la pandémie en Europe. Selon les autorités, le taux de mortalité demeure toutefois faible par rapport à des États comme l'Italie, l'Espagne ou les États-Unis. Un quart des employés d'Airbnb licencié Frappée de plein fouet par la pandémie de coronavirus et les mesures de confinement, Airbn b a annoncé hier le licenciement d'environ 25%de ses 7500 employés dans le monde, d'après un mémo publié sur le site du g rou pe.ento Hécatombe dans les maisons de retraite anglaises En Angleterre, plus de 6 000 personnes sont mortes du coronavirus en trois semaines dans les maisons de retraite, où la situation « dramatique » continue de se dégrader malgré la décrue de l'épidémie, a indiqué le Bureau national des statistiques (ONS). Rapatriement massif d'Indiens New Delhi prépare une importante opération de rapatriement de ses ressortissants avec des navires militaires et des vols spéciaux, des centaines de milliers d'Indiens étant bloqués à l'étranger. Un navire est en route pour les Émirats arabes unis, où vit une communauté indienne de 3,3 millions de personnes, et deux autres pour les Maldives. Une appli bientôt au point StopCovid, appli qui doit permettre en France de tracer les contacts avec des personnes diagnostiquées positives au coronavirus, sera prête le 2 juin pour la deuxième phase du déconfmement, sans avoir recours aux plateformes d'Apple et Google, a annoncé le secrétaire d'Etat au Numérique. AGENCE-PRANCE PRESSE')iplomatie. Israël menace l'Iran à propos de la Syrie Israël poursuivra ses actions militaires en Syrie tant que l'Iran ne se retirera pas de ce pays, a averti hier le ministre de la Défense, Naftali Bennett, évoquant un « Vietnam » pour Téhéran, après une série de frappes imputées à l'armée israélienne en territoire syrien. « L'Iran n'a rien à faire en Syrie [...] et nous n'arrêterons pas tant que [les Iraniens] n'auront pas quitté la Syrie », a-t-il déclaré lors d'une interview à la chaîne Kan 11, sans toutefois revendiquer explicitement les raids que médias d'État syriens et ONG ont attribués à l'aviation israélienne. Lundi soir, 14 combattants iraniens et irakiens ont été tués dans des raids nocturnes en Syrie, pays en guerre et voisin d'Israël, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) en affirmant que les frappes avaient été menées « probablement » par Israël. Depuis le 21 avril, cette ONG et des médias d'État syriens ont fait état d'au moins six frappes imputées à Israël contre des positions iraniennes ou de groupes proches de l'Iran, y compris le Hezbollah libanais, en Syrie. L'Iran et le Hezbollah, bêtes noires d'Israël, aident Téléconsultation au Brésil Des autochtones Satere-mawe utilisaient un cellulaire pour contacter un médecin dans l'État de Sao Paulo pour recevoir des conseils médicaux au milieu de la pandémie de coronavirus, hier au Brésil./AFP 5 Naftali Bennett, ministre israélien/AFP « [Les Iraniens] étaient auparavant un actif pour les Syriens, ils ont aidé Assad contre Daech, mais ils sont devenus un fardeau. » Naftali Bennett, ministre de la Défense israëlien militairement le régime syrien de Bachar al-Assad dans sa guerre contre les rebelles et les djihadistes. L'Iran est « entré » en Syrie dans le cadre de la guerre dans ce pays et cherche à « s'implanter » à la frontière israélienne afin de « menacer » des villes comme « Tel-Aviv, Jérusalem et Haïfa », a ajouté M. Bennett. AGENCE PRANCE-PRESSE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :