Métro Montréal n°2020-05-06 mercredi
Métro Montréal n°2020-05-06 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-05-06 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : déconfinement à l'horizon.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
MONTRÉAL Mercredi 6 mai 2020 journalmetro.com Déco à l'horizon Le ouvemement du Québec donnera un peu d'o ène aux aînés vivant en résidence privée. Ainsi, dès le 11 mai, ils pourront se rendre à l'épicerie ou à la pharmacie./JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO Déconfinement. Les personnes âgées vivant en résidence privée vont enfin pouvoir respirer un peu, après des semaines de confinement quasi total. Le gouvernement Legault a décidé hier d'assouplir un peu les consignes imposées aux aînés logeant dans les résidences privées (RPA), mais seulement celles où le virus de la COVID-19 n'a pas fait son nid. Ils pourront désormais sortir de l'établissement pour prendre l'air et faire une marche sans su- pervision. On leur accorde aussi la liberté d'échanger avec un proche, à l'extérieur des murs de l'édifice, si les consignes sont respectées  : distance de 2 mètres entre chacun, lavage des mains avant et après la rencontre, port recommandé d'un masque dans les lieux publics. Le Québec compte 1 900 résidences de ce type. En avril, on en comptait 143 où au moins 1 cas de contamination avait été enregistré. À partir du 11 mai, le gouvernement offrira des plages horaires destinées aux aînés des RPA intéressés à faire leurs courses dans des commerces inscrits sur la liste des services essentiels, comme les pharmacies et les épiceries. « Ça va venir. Décourageons-nous pas. » D'Horacio Arruda, qui a demandé aux gens d'être encore patients. Dès le 11 mai aussi, les gens « significatifs » qui veulent voir leurs proches résidant en RPA, en ressource intermédiaire ou en centre d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) pourront le faire. Cela inclut les visites aux malades en fin de vie. Le protocole de prévention des infections devra cependant être suivi à la lettre. Ne pas sacrifier la santé mentale « Il ne faut pas sacrifier la santé mentale pour la santé physique. Ce n'est pas humain pour un aîné de ne pas voir ses enfants sur une longue période de temps », a considéré le premier ministre François Legault. La ministre responsable des Aînés, Marguerite Biais, a reconnu de son côté qu'en raison de la pandémie et de la vulnérabilité des personnes plus âgées, le gouvernement leur avait « enlevé beaucoup de liberté de mouvement ». Le temps est venu de lever ces interdits, a-t-elle dit en conférence de presse, aux côtés du premier ministre. « Assouplissement ne veut pas dire relâchement), a ajouté Mme Biais, invitant les Québécois à la prudence. ‘.› Pour tout savoir au sujet'1 rie suivez et Si jamais le nombre d'infections augmente dans les prochaines semaines, le gouvernement se réserve le droit de fermer le robinet à nouveau. Pour la population en général, aucun nouvel assouplissement n'a été annoncé. L'interdit de rassemblement est maintenu jusqu'à nouvel ordre. En ce qui a trait aux aînés vivant dans leur maison, rien n'est changé. La ministre Biais, qui a été ministre des Aînés pendant cinq ans dans le gouvernement Charest, de 2007 à 2012, a fait une sorte de mea culpa en affirmant qu'elle aurait « voulu faire plus », mais qu'il manquait à l'époque de volonté politique, selon elle. « Je prends ma part de responsabilités », a-t-elle dit. Pc SILENCE, ON IMPROVISE ! La comédie de situation Rue King réinvente le genre. page 7 4-e OVID-19e [R,ielerzmina ftoiormn etrospuoivsedzunocosrjonuarvniar Luistesusrdiohuerunraelemnehtreoucreonnsur l'ensemble de à p Revenu décent pour tous Alors que les mesures d'urgence surpassent le revenu viable, la crise devrait servir de leçon pour les gouvernements dans l'analyse de la pauvreté. page 3 Déconfiner en sécurité À deux semaines du déconfinement prévu à Montréal, la ministre Chantal Rouleau assure que la réouverture de l'économie ne se fera pas au détriment de la santé de la population. page 4 Journalmetro.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :