Métro Montréal n°2020-04-22 mercredi
Métro Montréal n°2020-04-22 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-22 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 15,3 Mo

  • Dans ce numéro : un jour de la Terre sous tension.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
journalmetro.com Mercredi 22 avril 2020 Choisir son moyen de transport Pas touche ! Prioriser l'hébergement écologique On retrouve plusieurs hôtels et chambres d'hôtes écologiques dans le monde, et ce, pour tous les budgets. Ceux-ci s'engagent à protéger la nature, à pratiquer le recyclage, à cuisiner avec des produits locaux et proposent des bornes de recharge pour les voitures électriques. TripAdvisor a développé le programme EcoLeaders afin d'y trouver facilement les établissements participants. tripadvisorkereenteaders La plongée sous-marine fait beaucoup d'adeptes autour du monde, et c'est compréhensible, ces sanctuaires naturels sont fabuleux ! Mais la faune et la flore sousmarines sont fragiles ; le simple fait d'y toucher peut causer des dommages irréparables. Donc, comme vous le diriez à un enfant qui se trouve dans un magasin de porcelaine  : « Regarde, mais pas touche ! ». A ! Je e Privilégier les activités non polluantes Le G.O. de l'hôtel vous propose une balade en « jet-ski » ? Peut-être devriez-vous opter pour le kitesurf, le pad-dleboard ou une virée en kayak à la place... Ce ne sont pas les choix d'activités qui manquent en vacances, alors pensez aux conséquences sur l'environnement avant de choisir votre activité. liéteuvriv Io nr mAkeir frnligerS Sa fpnatre L'industrie touristique convie la population à voyager autrement en lançant le mouvement MiourUnInstant. En photographiant des moments magiques à travers leurs fenêtres et en les partageant sur les réseaux sociaux, les Québécois confinés pourront voyager et faire voyager sans se déplacer. @tourismequebec.ca.fr. raLiTRO 10 conseils pour voyager de façon écoresponsable L'avion est le moyen de transport le moins écologique, alors si la situation le permet, il vaut mieux choisir le train ou la voiture. Le site Planetair suggère d'utiliser son calculateur afin de connaître l'empreinte écologique de ses déplacements et de les ajuster en conséquence. app.planetair.ca mummun Ramasser ses déchets Cela semble être un conseil qui va de soi, mais les plages et les forêts de ce monde gardent encore les traces des touristes. En randonnée ou sur la iplage, ne laissez rien 1M derrière vous ! Prévoyez un contenant pour ramasser vos emballages de nourriture, vos mégots de cigarettes et vos t t chewing-gums. Réduire sa consommation d'électricité La pandémie du coronavirus force les Québécois à revoir leur choix de destination de vacances, mais aussi à réfléchir à leurs comportements comme voyageur. Il suffit parfois de changer quelques petites habitudes pour devenir un globe-trotter écoresponsable. Voici des gestes faciles à mettre en pratique lors de vos prochaines vacances. Demandez au personnel de l'hôtel de ne faire le ménage de votre chambre qu'une journée sur deux. L'aspirateur n'a pas vraiment besoin d'être passé tous les jours, n'est-ce pas ? Aussi, éteignez la climatisation en IlhAP cas d'absence prolongée et n'oubliez pas de fermer OFF les lumières de la chambre si votre hôtel n'est pas muni d'un système automatisé par carte. 1 MARYSE DERAFCHE mderaiche@journalmetro.com Réutiliser sa serviette Il est inutile d'utiliser l'ensemble des serviettes offertes dans sa chambre d'hôtel tous les jours. Il suffit d'étendre sa serviette humide afin qu'elle sèche correctement pour pouvoir s'en servir une deuxième, voire une troisième fois. Cela évite bien des brassées qui consomment beaucoup d'eau et qui souvent requièrent des savons nocifs pour l'environnement. Éviter le gaspillage alimentaire Lorsque l'hôtel offre de la nourriture et des boissons gratuitement, il peut être tentant d'en prendre plus que moins. Mais ce n'est pas parce que c'est « tout compris » qu'il faut gaspiller. Il est plus avisé de se resservir que de voir la moitié de son assiette finir à la poubelle. Voyager léger Que ce soit l'avion, l'autobus ou la voittne, plus ils sont lourds, plus ils consomment de carburant ! Essayez donc de n'apporter que l'essentiel afin d'alléger vos bagages au maximum. Encourager la gastronomie locale Au lieu de manger à l'hôtel, partez à l'aventure afin de découvrir la « street food ». En plus de faire des découvertes hautes en couleurs et en saveurs, vous encouragerez les petits commerçants locaux. L'application mobile québécoise Ulocal (offerte dans l'AppStore et sur Google Play) permet aux voyageurs de géolocaliser les entreprises locales en Amérique du Nord et en France. ID 4 8
journalmetro.com Mercredi 22 avril 2020 9 L'environnement, pour un emploi assuré Le secteur de l'environnement est vaste. Il englobe plusieurs domaines et offre des carrières diversifiées. Sa croissance est fulgurante, portée par les énergies renouvelables. Dominique Dodier, directrice générale d'EnviroCompétences, nous dresse le portrait de ce secteur prometteur. MARYSE DERAICHE mderaiche@journalmetro.com « Le secteur de l'environnement emploie 68 000 personnes au Québec, réparties dans 17 soussecteurs, dont celui des énergies renouvelables. Cela représente environ 5 000 entreprises principalement concentrées à Montréal, à Laval, dans les Laurentides et en Montérégie, affirme Dominique Dodier. Au cours des 10 der mères années, le taux de croissance du secteur de l'en vir onne -811", ment a été de 9% par an », ajoute la di. rectrice el& rale. Portrait de l'emploi Même si les chiffres démontrent que le secteur environnemental a le vent en poupe, le recrutement de la main-d'oeuvre est difficile. « Il y a une pénurie dans le secteur de l'environnement actuellement : il y a beaucoup de départs à la retraite et pas suffisamment de nouvelle maind'oeuvre qualifiée pour les remplacer. II y a un déséquilibre entre l'offre et la demande », précise Mme Dodier. En effet, l'âge moyen des travailleurs en environnement est de 45 ans, tous secteurs confondus. La méconnaissance chez les jeunes des emplois offerts dans le secteur de l'environnement en est une des principales causes. « On essaie de faire découvrir les métiers liés au secteur de l'environnement aux jeunes par diverses campagnes promotionnelles. D'ailleurs, on a développé un jeu qui est disponible sur le Web où les jeunes de 14 à 17 ans sont appelés à découvrir ces métiers  : l'lle de Rana », explique la directrice générale. Quant aux perspectives d'en).- ploi dans les éner- gies vertes, elles sont difficiles à établir. « Le dé nombrement des « Travailler en environnement, c'est porter des valeurs et avoir un impact. » Dominique Dodier, directrice générale chez EnviroCompétences emplois dans les énergies vertes est plus difficile à faire, car c'est un sous-secteur transversal. Par exemple, un électricien qui travaille avec les éoliennes est un travailleur des énergies renouvelables, mais il n'est pas répertorié dans le secteur de l'environnement, mais plutôt en tant qu'électricien. Ce n'est pas un secteur d'emploi vertical, mais qualitatif. Cela représente un défi pour les organismes de recensement tels Statistiques Canada et l'Institut de la statistique du Québec », précise Mme Dodier. Le Comité sectoriel de main-d'oeuvre de l'environnement estime qu'environ 160 000 emplois seront créés au Canada d'ici 2025 dans le secteur de l'environnement Éveiller des consciences Les Canadiens sont préoccupés par les émissions de gaz à effet de serre. Rappelons que le chauffage et la climatisation représentent 81% de la production des gaz à effet de serre au Canada. « Les gens sont davantage conscientisés envers les énergies vertes, explique Dominique Dodier. D'ailleurs, le secteur de l'environnement est le plus légiféré de tous. Dès la création d'une loi ou d'un règlement, une pression sur l'offre de service est immédiatement Lite. Cela influence les L'industrie de l'environnement, c'est... Un secteur masculin 70% des emplois sont occupés par des hommes et seulement 30% par des femmes. Un secteur de petites entreprises En 2016, 94,4% des entreprises comptaient moins de 50 employés. Un secteur en transformation 22,4% des travailleurs ne possèdent aucune certification. An+ mainnnu Ir la a-rnms..q, Un nouveau service d'accompagnement stratégique en logistique du commerce électronique vient d'être lancé par PME MU, le réseau en soutien aux entreprises de la Ville de Montréal. Les experts en logistique offriront leur aide afin de répondre au besoin criant des PME montréalaises de développer leurs activités de e-commerce.rdrnto programmes de formation, les standards établis dans les entreprises, etc. », ajoute la directrice générale. Formation Le secteur de l'environnement est en plein essor technologique et les formations scolaires subissent également des transformations. « La grande différence entre les emplois occupés dans le passé et ceux d'aujourd'hui réside dans l'avancée technologique. De nos jours, les employés doivent manier des robots, comprendre des notions théoriques et maîtriser des processus technologiques », explique Dominique Dodier. « Il y a 20 ans, les gens arrivaient dans le secteur de l'environnement par la bande, alors qu'aujourd'hui ils choisissent une formation spécialisée et deviennent des experts dans leur domaine », conclut la directrice générale. À l'heure actuelle, il existe 13 programmes en environnement au niveau de la formation professionnelle, 38 au niveau collégial et 279 au niveau universitaire à travers la province de Québec. Deurh n1 nait. Le leadership par l'exemple mtuniiQUE el* AU BOULOT ! ide g 400, ALAIN Aril SAMSON%.10. - Auteur et conférencier Vous souhaitez rapidement perdre votre crédibilité ? Énoncez un principe en lequel vous croyez, mais agissez comme s'il n'en était rien. Par exemple, mentionnez que vous êtes contre le harcèlement, mais souriez quand un collègue fait une blague blessante envers quelqu'un. Ou, si vous êtes gestionnaire, mentionnez que vous n'accepterez pas une sous-performance alors que vous fermez les yeux sur cet employé qui n'est visiblement pas à la hauteur. Chaque fois que vous prouvez que vous n'êtes pas vraiment ce que vous dites être, vous semez le doute dans l'esprit des gens qui vous entourent. Et votre crédibilité chute en même temps que votre capital d'appréciation. Il en va de même avec une valeur de plus en plus omniprésente  : la préservation de l'environnement Sur ce sujet, gare à vous si vos bottines ne suivent pas vos babines ! D'autant plus qu'il s'agit d'une valeur largement partagée par vos collègues. Si vos gestes démontrent que ce n'est pas le cas pour vous, ils affecteront le plaisir qu'on a de travailler avec vous et pourront même être dégoûtés. Dans l'action Alors, il faut développer une belle conscience de soi en se demandant quelles valeurs vos gestes commu. niquent aux autres chaque jour. Étes-vous à la hauteur de vos prétentions et, SUP. tout, à la hauteur des attentes des gens qui vous côtoient ? Personne n'aime ceux qui font semblant. Personne n'aime les hypocrites. De plus, développez de nouvelles habitudes. Ce n'est pas facile, j'en conviens. Mais dites-vous que chaque effort vaut la peine d'être investi. Cela démontrera que vous êtes crédible. Cela renforcera la cohésion dans votre équipe (les gens se sentent plus près de ceux qui partagent leurs valeurs) et cela prouvera que vous êtes un citoyen du monde à part entière et que le sort de l'environnement vous tient à coeur. Mais plus encore, ne le faites pas uniquement pour l'image que les autres auront de vous. Faites-le pour vous. Votre estime personnelle en sortira gagnante. Vous aurez le sentiment de contribuer à une noble cause et, au fil du temps, ces habitudes deviendront tellement naturelles qu'elles ne vous coûteront plus d'efforts. C'est aujourd'hui le Jour de la Terre. Mais cette cause ne devrait pas vous préoccuper uniquement en ce jour. Elle doit devenir une partie à à de vous et vou.1, permettre ainsi de contribuer au mieux-être de la société.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :