Métro Montréal n°2020-04-22 mercredi
Métro Montréal n°2020-04-22 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-22 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 15,3 Mo

  • Dans ce numéro : un jour de la Terre sous tension.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Q Facebook Q Twitter Cri Linkedin 0 Instagram stm.info 22 AVRIL À La STM, c'est Le Jour de La terre à tous Les jours Aujourd'hui comme à tous les jours depuis le début de la crise sanitaire, nous sommes au rendez-vous pour ceux dont les déplacements sont essentiels et nous serons prêts pour accueillir ceux qui recommenceront à utiliser nos services dans les prochaines semaines. Malgré cette situation qui bouleverse encore nos vies, nous tenons à prendre le temps de souligner le Jour de la Terre avec vous. PANNS L'ENTREPRISE, LES DIFFÉRENTS SECTEURS RÉALISENT LES ACTIONS DE NOTRE PLAN DE DÉVELOPPE- MENT DURABLE 2025. Cet engagement a permis encore en 2019 d'obtenir des bénéfices tangibles pour la collectivité montréalaise. Nos émissions totales de gaz à effet de serre ont diminué de 2,7% par rapport à 2018 malgré une hausse de l'offre de service de 2,1%. Près de 450 bus, soit le quart de notre parc de bus sont mainte- nant hybrides ou électriques et 77% des déplacements de nos clients sur le réseau bus et métro ont recours à l'électricité. Les projets d'électrification de bus et minibus se poursuivent. Plusieurs projets de construction visent une certification de développement durable LEED ou Envision afin que nos bâtiments et infrastructures soient plus performants, écologiques et contribuent à la qualité de vie des occupants et des voisins. Le taux de détournement de l'élimination des matières résiduelles a atteint 86,2%, une hausse de 9,7 points par rapport à 2018. Grâce à nos grands projets, dont le centre de transport Bellechasse et le complexe Crémazie, 93,9% des 17 000 tonnes de résidus de construction rénovation démolition (CRD) générés ont été détournées de l'élimination. Un projet pilote avec des Électrobacs dans les quatre stations de correspondance du métro pour récupérer les cartes OPUS expirées ou désuètes a permis de récolter près de 10 800 cartes OPUS et 12 900 petits appareils électroniques pour les recycler. À ce nombre s'ajoutent 408 000 cartes qui ont été récupérées par les services de la STM. 01 Un aperçu du futur centre de transport Bellechasse 02 Un électrobac 03 Un bus électrique à grande autonomie Prenons 84 soin de nous #çavabienaller 01 03
métr journalmetro.com Mercredi 22 avril 2020 ACTUALIT - ÉJ.:1 La relance sera décisive pour l'environnement Climat. La relance post-coronavirus sera l'occasion pour le Québec de prendre un vrai virage contre la crise climatique, soulignent des organismes écologiques, alors que la 5e édition du Jour de la Terre bat son plein partout dans le monde. HENRI OUELLETTE-VÉZINA houellette-vezina@journalmetro.com S'il dit d'abord vouloir prioriser la santé de la population, le gouvernement Legault, assure que son plan environnemental n'en sera pas pour autant affecté. « On est à un moment charnière de notre histoire. Cette crise-là démontre, audelà de la santé publique, que les gens sont prêts à être solidaires », affirme le porteparole de Greenpeace pour le Québec, Patrick Bonin, se disant persuadé que la population est prête pour des changements en profondeur. L'écologiste espère que la crise actuelle aura l'effet de faire réaliser l'urgence L'achat local dont on parle tant ces dernières semaines passe aussi par la culture de fruits et de légumes en milieu urbain pour être en mesure d'en avoir à l'année. Le défi est d'installer des serres, comme déjà plusieurs entreprises le font, dont à Ahuntsic-Cartieiville. Pour produire des fruits et des légumes en hiver, il faut de Le ministère de l'Environnement affirme qu'il saura se poser les bonnes uestions une fois la crise du coronavirus assée./MÉTRO d'investir massivement en environnement. « Le risque, c'est que le gouvernement retourne à ses anciennes habitudes, c'est-à-dire de favoriser le développement économique au détriment de l'environnement », avance-t-il. Son organisme s'inquiète car le comité de sortie de crise mis sur pied par les autorités exclut le ministre de l'Environnement, Benoit Charrette. « C'est un très mauvais signal à donner. On doit corriger le tir immédiatement et s'inspirer de ce qui se passe en Finlande, par exemple. Là-bas, les plans de relance viennent avec des critères précis de respect de l'environnement », note M. Bonin. la chaleur. « Où sont les sources de rejets thermiques ? Elles sont en ville ! » affirme le directeur du Laboratoire d'agriculture urbaine (AU/Lab), Jean-Philippe Vermette. Pour celui qui est également président de la Centrale agricole, une pépinière d'agriculteurs urbains installée dans une tour à bureaux d'Ahuntsic, les serres sur toit sont un moyen efficace pour produire à bas coût. « Dans Crise climatique et croissance infinie Pour la responsable des projets scientifiques à la Fondation David Suzuki, Louise Hénault-Ethier, la crise du coronavirus marquera un point tournant dans la prise de décisions en environnement. « Tout ça nous force à se positionner et à s'éveiller sur la sévérité qu'une crise planétaire peut représenter, ditelle. C'est le moment ou jamais de revoir les paradigmes de la croissance infinie, dans un monde aux ressources limitées. » « Pour le moment, notre priorité est d'assurer la santé et la sécurité de la population québécoise », selon le porteparole au cabinet du ministre certains immeubles, il y a des centres de données où les serveurs informatiques produisent énormément de chaleur », rappelle-t-il. L'agriculture étant un secteur stratégique au même titre que la santé, comme l'a laissé entendre le premier ministre François Legault lors de l'un de ses récents points de presse quotidiens, le Québec devrait être en mesure d'assurer une certaine autonomie Vif enthousii'ne pour le travail aux champs Encouragées par rincitatif financier du gouvernement Legault annoncé vendredi dernier, plus de 2 300 personnes ont soumis leur candidature afin d'aller aider les producteurs agricoles dans les champs. Il faudra maintenant s'assurer que les candidatures correspondent aux besoins des agriculteurs. rente Le Jour de la Terre se fera en version « virtuelle » cette année. Voici la liste des événements prévus aujourd'hui. 8hoo Les organisateurs du Jour de la Terre procèdent habituellement à la plantation d'arbres à travers le pays le zz avril. Dans la journée Plusieurs personnalités rendront disponible des vidéos faisant état des efforts qu'elles prennent pour sauvegarder l'environnement. 17hoo Pierre Lussier s'entretiendra avec l'écologiste et ministre fédéral Steven Guilbeault ainsi que la mairesse de Montréal, Valérie Plante, dans une formule table ronde. 17h30 Quelques artistes proposeront des performances spéciales pour le Jour de la Terre. Le groupe Zen Bamboo, qui vient de sortir son premier album, sera de La partie. de l'Environnement, Louis- Julien Dufresne. « Une fois la crise de santé publique passée, toutefois, le gouvernement répondra présent », assure-t-il. pour son approvisionnement, notamment en hiver. Ce discours devrait permettre d'accélérer la reconnaissance de l'agriculture urbaine comme une activité économique viable. « On ne devrait plus la voir comme du jardinage en cour arrière. Les fermes Lufa ont démontré que ce n'est pas le cas depuis longtemps », affirme M. Vermette. Cette entreprise a créé les premières serres urbaines à Planète Nettoyer Lachine ÉRIC MARTEL info@journahnetro.com Le groupe Propre@Lachine, incitant les citoyens à ramasser des déchets, est lancé par le Groupe de recommandations et d'actions pour un meilleur environnement (GRAME). Ses fondateurs espèrent créer un mouvement de solidarité en publiant des photos d'eux à la tâche. En temps normal, les Lachinois se rassemblent afin d'effectuer de grandes corvées de nettoyage. « Ce n'est pas parce que c'est impossible qu'on va accepter que nos quartiers ne soient pas propres, qu'on ne s'encouragera pas », fait valoir le président du GRAME, Jonathan Théorêt. La groupe Facebook Propre@Lachine compte près de 150 membres moins d'une semaine après sa création, et déjà plusieurs publications de citoyens à l'oeuvre. « On veut que les gens réalisent qu'avec de gestes simples, ils peuvent faire la différence. Comme ça, on créera un mouvement citoyen de fierté d'un quartier propre », illustre M. Théorêt. La situation est d'autant plus urgente, puisque des détritus se sont accumulés à Lachine pendant le confinement, et ce, même si le nettoyage des rues, trottoirs et voies cyclables est effectué par l'arrondissement, depuis le 14 avril. « Avec les vents, ils se retrouvent dans des endroits Jean-Philippe Vermette 3 Nan Sweene, cito enfle imÉTRo « Ça conscientise les gens. Quand ils voient qu'on s'est penché pour travailler, ils se sentent moins à l'aise de jeter des choses partout. » Nancy Sweeney, citoyenne engagée difficiles à atteindre, commente M. Théorêt. Le déchet qu'on voit sur la rue Victoria, avec un coup de vent, il se rend à la rue Notre-Dame, jusque dans le fleuve. » Le GRAME prête du matériel tel que des gants, des râteaux et des seaux aux citoyens sous réservation. La citoyenne Nancy Sweeney prête à ses confrères des dossards qu'elle a confectionnés. « Ça nous permet de s'identifier entre nous et de créer un sentiment de camaraderie », dit-elle, tout en ramassant des ordures. Cultiver en ville pour devenir autonome (in:D AMINE ESSEGHIR aesseghir@metromedia.ca 2 La surface de production de fruits et légumes pourrait être multipliée par deux dès cet automne en convertissant les serres ornementales à la production maraîchère. Montréal en les installant audessus d'un immeuble industriel d'Ahuntsic. En pleine pandémie, elle est considérée comme un service essentiel.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :