Métro Montréal n°2020-04-09 jeudi
Métro Montréal n°2020-04-09 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-09 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : moins de logements.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Soyez informé, soyez branché avec ! Métro'Y 2e- 0. 3 façons de rester connecté 1. journalmetro.com Suivez l'actualité locale, nationale et internationale en temps réel. 2. Réseaux sociaux Restez informé et interagissez sur l'actualité de dernière minute. 3. L'infolettre Abonnez-vous et recevez l'essentiel de l'actualité quotidienne dans vos courriels. métr journalmetro.com Week-end 9-13 avril 2020 COVID-t Montréal a atteint le sommet de sa courbe dans l'épidémie du coronavirus, estime la Santé publique, qui continuera néanmoins de s'assurer que les citoyens respectent la distanciation sociale, alors que les prochains jours seront cruciaux dans l'évolution de la crise sanitaire. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com « Ce qu'on estime, c'est qu'on va arriver à un pic de cas dans les présents jours », a expliqué hier la directrice régionale de la Santé publique de Montréal (DRSP), Mylène Drouin. Mardi, Québec a présenté ses différents scénarios concernant l'évolution de la crise du coronavirus au cours des prochaines semaines. Le nombre de morts dans la province pourrait ainsi varier de 1 263 à 8 860 d'ici la fin du mois d'avril, selon ses prévisions. Celles-d soulignent en outre que la pire période pour L'opposition officielle à l'hôtel de ville de Montréal réclame un élargissement de l'accès à l'aide financière offerte aux commerçants affectés par les travaux majeurs à tous ceux qui écopent depuis plusieurs semaines de la crise du coronavirus dans la métropole. La parti Ensemble Montréal a présenté hier aux médias un métr plan d'aide économique pour fermé leurs portes le 25 mars. les commerçants touchés.ll déposera une motion à cet effet à la prochaine séance du conseil municipal, le 20 avril le système hospitalier devrait survenir aux alentours du 18 avril. À Montréal, cependant, ce sommet devrait survenir plus tôt, « comme le printemps », a illustré De Drouin. Cette situation s'explique par le fait que la métropole, qui compte environ 48% des cas dans la province, a connu une éclosion plus précoce de l'épidémie par rapport au reste du Québec. « Ça veut dire que le nombre de personnes infectées dans la communauté est probablement à son niveau le plus élevé », a souligné l'experte. Il est donc plus important que jamais que les Montréalais respectent les règles de distanciation sociale, a-telle mentionné. « L'ouverture des commerces n'est pas assurée le 4 mai. » Aref Salem, conseiller d'Ensemble Montréal Les dernières semaines ont paralysé l'économie locale de la métropole alors que tous les commerces non essentiels ont Une mesure que le gouvernement Legault a récemment prolongée jusqu'au 4 mai. ZACHARIE GOUDREAULT ACTUALITÉ 4 Montréal atteint le sommet de la pandémie j La directrice régionale de la Santé publique de Montréal, D'Mylène Drouin/MÉTRO Plusieurs décès à venir En date d'hier, il y avait 4 775 cas dans la métropole, soit une augmentation de 371 cas en 24 heures. Parmi les 74 personnes qui sont décédées du coronavirus à Montréal, 34% étaient des personnes âgées demeurant en CHSLD. Malgré des signes encourageants, le nombre d'hospitalisations, actuellement à 259, devrait continuer d'augmenter « dans les prochains jours ». Montréal compte actuellement des éclosions dans 46 CHSLD et 16 résidences pour personnes âgées. Présence policière accrue à Montréal La semaine dernière, le SPVM Subventions. Un appel pour soutenir tous les commerçants Vitrine d'un commerce fermé i MÉTRO r 4000 La directrice adjointe du SPVM responsable de la gendarmerie, Sophie Roy, a indiqué que sur les 4 000 interventions réalisées par le SPVM dans les parcs depuis jeudi dernier, moins de 10% ont mené à la rédaction de rapports d'infraction ou à la remise d'amendes. a annoncé une intensification de ses mesures visant à intervenir contre les rassemblements interdits dans les lieux publics et privés. À la demande de la Ville, la présence policière a également été accentuée dans six grands parcs de la métropole, dont le parc La Fontaine et celui du Canal-de-Lachine. Les contrevenants aux règles de distanciation sociale s'exposent à une amende d'au moins 1000$. Montérégie, bonne deuxième La prudence est de mise également en Montérégie, qui est la deuxième région du Québec la plus touchée par la crise du coronavirus avec 1 034 cas. À Longueuil, qui compte 210 cas, « la transmission communautaire est soutenue », a indiqué la directrice de la Santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier. Tout comme à Montréal, il n'est pas prévu à l'heure actuelle de fermer les parcs à Longueuil. ANJOU ET MHM Camps annulés Les arrondissements d'Anjou et de Mercier- Hochelaga-Maisonneuve suspendent toutes les inscriptions aux camps de jour de l'été 2020. Les organismes qui chapeautent ces traditionnelles activités d'été pour enfants ont eu la directive de suspendre les inscriptions jusqu'à nouvel ordre. Le directeur de l'arrondissement de MHM évoque notamment le fait que l'accès aux plateaux sportifs comme les gymnases des écoles est incertain. MÉnLo
Sur la ligne de front Portraits Deux infirmières d'expérience travaillent au triage à l'Hôpital de Lachine. Malgré de longues heures habillées presque en scaphandre, Josée Théorêt et Chantal Richer sont fières d'être de « petits pitbulls », comme elles se qualifient à la blague, en raison de leur rôle de chien de garde. ÉRIC MARTEL info@journatmetro.com Leur travail consiste à accueillir les patients, puis de les diriger vers le service approprié en fonction de leurs symptômes. Leur mandat est donc principalement d'éviter que des personnes infectieuses propagent le coronavirus. « J'ai vu des patients atteints de la COVID et je peux vous affirmer qu'ils souffrent, avoue Josée Théorêt. Et ce ne sont pas que des personnes faibles, c'est monsieur et madame Tout-le-Monde. » Infirmière à l'urgence, les précautions sont beaucoup plus importantes qu'en temps normal, en raison des craintes de contracter le virus. « J'ai peur de devenir un vecteur de contamination, avouet-elle. Ça m'empêche de dormir des fois, je me demande si j'ai touché un patient, si je por- ALIMENTATION Le marché Jean- Talon s'accroche Malgré une importante baisse d'achalandage et la mise en place de mesures sanitaires strictes, les vendeurs de fruits et de légumes du marché Jean- Talon persévèrent en ce temps de pandémie du coronavirus. Leurs pertes économiques sont cependant incontestables. MÉTRO Chantal Richer et Josée Théorêt/MÉTRO tais bel et bien mon masque. Mais on se parle, on s'aide. Je sais que ça va bien aller. » De son côté, Mme Richer, une infirmière auxiliaire depuis 25 ans, travaille habituellement au bloc opératoire. Elle a choisi d'aller au front en étant mutée au triage, en plus de modifier son horaire pour travailler de soir. « Je me sacrifie pour mes collègues qui ont des enfants en bas âge », explique-t-elle. En temps normal, elle soutient les patients en leur donnant des médicaments ou en prenant leurs signes vitaux. Son rôle a complètement changé. « On doit faire énormément d'éducation, note-t-elle. On doit gérer les gens qui sont parfois stressés ou insouciants. » « Respecter les mesures » Toutes deux implorent les citoyens de respecter les mesures de confinement et d'hygiène. ADMINISTRATION Cas de COVID-19 dans un centrenniir minrantr Un agent de sécurité du Centre de surveillance de l'immigration de Laval (CSIL) a été testé positif à la COVID-19. Plusieurs détenus de l'établissement, qui craignent pour leur propre sécurité, demandent l'aide du gouvernement raÉrno ACTUALITÉ 5 « La sensation d'aider les gens, d'être solidaire de mes collègues, c'est plus important que le reste. » Josée Théorêt, infirmière « Je me bats en dedans [de l'hôpital] pendant que certains viennent tout gâcher. Ça vient me chercher », confie Chantal Richer. Idem pour Mme Théorêt qui s'empêche de voir ses petits-enfants, de qui elle s'ennuie. « Ce sont de gros sacrifices qu'on fait, lâche-telle, en étouffant un sanglot. On est assez fatiguées, épuisées même avec tout ça. » Malgré les quarts de travail de 16 heures qui s'enchaînent, l'infirmière qui prendra sa retraite dans moins de deux ans demeure positive. La vague d'amour qui déferle sur le personnel médical, qui lutte sur la ligne de front contre la pandémie, lui fait « beaucoup de bien. » ACHAT LOCAL Inégal pour tous En pleine crise de coronavirus, Québec encourage l'achat local avec « Le Panier Bleu ». Mais à Saint-Laurent, des acteurs du milieu économique voient une contradiction dans cet encouragement à consommer local, alors que la Direction nationale de la santé publique recommande que seuls les services essentiels soient maintenus. mÉrno La maladie à coronavirus (COVID-19) cause une infection respiratoire pouvant comporter les symptômes suivants  : Fièvre Votre JA. gouvernement Toux Difficultés respiratoires Se protéger, ça sauve des vies. Toussez dans Jetez vos votre coude mouchoirs Gardez vos Restez distances à la maison Québec.ca/coronavirus 514 644-4545C. Lave vos mains Québec 111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :