Métro Montréal n°2020-04-07 mardi
Métro Montréal n°2020-04-07 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-07 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11 Mo

  • Dans ce numéro : rebondir une fois la crise passée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journalmetro.com Mardi 7 avril 2020 Royaume-Uni. Johnson aux soins intensifs Contaminé par le nouveau coronavirus, le premier ministre britannique Boris Johnson a été transféré hier en soins intensifs, son étant de santé s'étant détérioré au lendemain de son hospitalisation. Après avoir été diagnostiqué positif à la COVID-19 le 27 mars, M. Johnson, 55 ans, seul chef d'État ou de gouvernement d'une grande puissance à avoir été contaminé, avait été hospitalisé dimanche soir pour subir des examens, selon ses services, en raison de la persistance de symptômes de la maladie, notamment la fièvre. « Au cours de l'après-midi, l'état de santé du premier ministre s'est détérioré et, sur le conseil de son équipe médicale, il a été transféré au service des soins intensifs de l'hôpital », a indiqué le porte-parole dans la soirée. « Le premier ministre a demandé au ministre des Affaires étrangères Dominic Raab [...] de le remplacer là où nécessaire », a-t-il ajouté dans un communiqué. Ce dernier l'avait déjà remplacé pour présider la réunion quotidienne consacrée à la COVID-19. Selon une source gouvernementale, Boris Johnson reste « conscient » et son transfert, 50 ou Plus de 5o 000 personnes ont été testées positives à la COVID-i9 au Royaume-Uni, devenu l'un des pays d'Europe les plus violemment touchés, et 5 373 en sont mortes. intervenu vers 19h00 locales 18h00 GMT a été décidé « par précaution au cas où il aurait besoin d'un respirateur ». Quelques heures à peine avant l'annonce de son admission en soins intensifs, le chef de la diplomatie Dominic Raab avait assuré qu'il avait passé une « nuit tranquille » à l'hôpital St Thomas, dans le centre de Londres, et qu'il restait « en observation ». AGENCE PRANCE-PRESSE Chômage et distanciation Des habitants de Santiago, au Chili, faisaient la queue, hier, pour réclamer une aide financière au chômage qui frappe de plein fouet les économies du monde entier./An Pénurie de six millions de professionnels infirmiers En pleine pandémie de la COVID-19, L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a prévenu hier que la planète manquait de près de 6 millions de professionnels infirmiers. « Les infirmières sont la colonne vertébrale des systèmes de santé », a dit le directeur général de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. APP Plus de 73 000 morts du COVID-19 dans le monde COVID-19. Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants  : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de la COVID-19, qui a fait plus de 73 000 morts dans le monde. Le bilan des morts en Italie, pays le plus durement touché par l'épidémie, est reparti hier à la hausse, avec 636 décès supplémentaires en 24 heures, après deux journées consécutives de baisse. États-Unis  : plus de 10 300 morts La semaine qui démarre aux États-Unis, où on dénombrait hier 10 335 morts et 347 003 cas, sera « comme PearlHarbor » ou « le 11-Septembre » sauf que « ce sera dans tout le pays », a prévenu l'administrateur fédéral des services de santé publique. La première puissance mondiale est désormais le troisième pays le plus endeuillé derrière l'Italie et l'Espagne. A New York, les mesures de confinement sont prolongées jusqu'au 29 avril. Masques  : pas « la solution miracle » Les masques ne sont pas « la solution miracle » et leur usage généralisé n'est justifié que si les autres mesures barrière sont impossibles ou difficiles à mettre en place, a estimé le patron de l'OMS. Il a condamné les « propos racistes » de chercheurs ayant récemment évoqué l'Afrique comme « un terrain d'essai » pour tester un vaccin potentiel. Hier aux Etats-Unis, au Honduras et au Chili/AFP Merkel veut une UE plus forte Pour la chancelière allemande Angela Merkel, l'Union européenne fait face « à sa plus grande mise à l'épreuve » depuis sa fondation. Elle doit devenir plus « souveraine », notamment dans la production de masques sanitaires. France  : pire récession depuis 1945 La France va sans doute connaître en 2020 sa pire année de récession économique depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, estime le gouvernement. Plus de 73 000 morts dans le monde La pandémie de nouveau coronavirus a fait 73 139 morts dans le monde, dont près des trois quarts en Europe, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles hier à 19h00 GMT. L'Europe est le continent le plus touché, avec 52 498 décès, dont 16 523 en Italie, 13 055 en Espagne, 8 911 en France, 5 373 au Royaume-Uni. Le nombre de contaminations officiellement déclarés atteint 1,31 million dans le monde. État d'urgence au Japon Le gouvernement japonais va déclarer aujourd'hui l'état d'urgence dans plusieurs régions du pays, dont Tokyo et Osaka. Un plan massif de soutien à l'économie de 108 000 milliards de yens (987 G$) va être mis en oeuvre. Kinshasa et Nairobi isolées La République démocratique du Congo a commencé le confinement du centre politique, économique et diplomatique de Kinshasa, considéré comme l'épicentre de la pandémie. Le Kenya a décidé d'isoler sa capitale Nairobi du reste du pays. 4'jour de baisse en Espagne En Espagne, le nombre de décès a baissé pour le quatrième jour de suite avec 637 morts en 24 heures, chiffre le plus bas depuis 13 jours. Norvège  : épidémie « sous contrôle » La Norvège, qui a adopté un régime de semi-confinement depuis la mi-mars, a réussi à faire passer l'épidémie sur son sol « sous contrôle », selon le gouvernement. 6 Bonne nouvelle en Chine Le gouvernement chinois a annoncé hier que pour La première fois depuis Le début de l'épidémie de coronavirus, le pays n'a recensé aucun décès. Vers un assouplissement en Autriche L'Autriche souhaite assouplir à partir du 14 avril les restrictions en vigueur, en commençant par la réouverture des petits commerces. Dette argentine L'Argentine a repoussé à 2021 le paiement de 9,8 G$ de dettes. Le pays qui connaît une profonde crise économique, est confiné depuis le 20 mars et subit un lourd impact sur son économie. Heathrow au ralenti L'aéroport d'Heathrow, le plus grand du Royaume-Uni et l'un des principaux « hubs » du transport aérien mondial, a décidé de fermer l'une de ses deux pistes et de suspendre l'activité liée aux passagers dans deux terminaux. AGENCE FRANCE-PRESSE
journalmetro.com métr 117° Mardi 7 avril 2020 7 CULTUr.1rra. Le festival Vues d'Afrique sur TV5 Devant l'impossibilité de présenter ses films en salles, le festival Vues d'Afrique sera plutôt diffusé sur la plateforme web de la chaîne TV5 du 17 au 26 avril. Les films seront accessibles gratuitement pour une période de 48 heures selon une grille horaire qui sera dévoilée prochainement. MÉTRO L'isolement en parfait équilibre Arts visuels. Un virus hautement contagieux a contaminé les réseaux sociaux et se prolifère à une vitesse fulgurante aux quatre coins du monde. C'est le Coronartbalance, propagé par l'artiste Catherine White. MARIE-LISE ROUSSEAU mirousseau@journalmetrocom Le Coronartbalance est un virus « plus gentil, plus doux, qui réveille les esprits créatifs », résume la directrice artistique et réalisatrice (Le temps des chenilles). Surtout, c'est un virus qui fait du bien à tous ceux qu'il infecte. Pour le propager dans les règles de l'art, il suffit de créer une sculpture en équilibre à partir d'objets du quotidien qu'on a sous la main, de la photographier, puis, de la partager sur les réseaux sociaux avec le mot-clic #coronartbalance. Qui dit équilibre dit sérénité, calme, paix, quiétude. Cette initiative artistique lancée spontanément par l'artiste montréalaise permettrait-elle de trouver une certaine stabilité dans nos quotidiens perturbés ? Si ce n'était pas son intention au départ, Catherine White constate que son défi lancé le 23 mars réconforte ceux qui y participent. « C'était vraiment un truc pour se divertir à la base, mais les gens me disent que ça leur fait du bien d'être créatif » C'est notamment le cas d'un père de famille en France dont la fille de quatre ans est atteinte de la COVID-19. Pour lui, se prêter au jeu a été un rare moment de plaisir dans cette crise. Catherine White a ellemême trouvé un certain apaisement dans l'art ces dernières semaines. Comme plusieurs autres, elle a passé beaucoup de temps rivée sur son téléphone à suivre compulsivement l'actualité au début de la pandémie. Jusqu'à ce que le Coronartbalance ramène un certain équi- in a II Les sculptures du quotidien des utilisateurs Instagram @cecileetroger (Suisse), de @charlottetaylr (Angleterre) et de @kristine_blad (Danemark)/COLLABORATION SPÉCIALE libre dans sa vie. « Sans m'en rendre compte, je n'ai presque pas regardé les nouvelles la semaine passée. Je consultais des comptes rendus des points de presse et c'est tout Ça m'a permis de me déconnecter, d'éviter une surinformation. C'est très anxiogène ce qu'on vit, ça peut facilement devenir malsain » Pour elle, la création est indispensable pour calmer l'anxiété. « J'avais juste envie de gosser avec des objets qui traînaient chez nous », résumet-elle. C'est ainsi qu'elle a « patenté » sa sculpture maison, qu'elle l'a prise en photo puis partagée sur les réseaux sociaux en invitant son entourage à faire de même. « C'était vraiment super intuitif ! » assure-t-elle. Des pommes et des oranges Le fruit du travail des collaboratetns du Coronartbalance contient.. beaucoup de fruits, justement Citrons, pommes, raisins, oranges, bananes, et mangues sont présents dans la composition de plusieurs des oeuvres qu'elle a reçues. « C'est une mode en design. Moi-même, au début, j'avais mis une orange dans mon assemblage. Puis je l'ai enlevée ! » admet-elle, amusée. Les quelque 400 oeuvres qu'elle a recensées jusqu'à présent proviennent d'un peu partout dans le monde, dont l'Europe, le Japon, l'Argentine et l'Australie. « Le défi s'est répandu sans que tout le monde se tague ou utilise le mot-clic, j'ai donc un peu perdu le contrôle ! » dit-elle en riant Catherine White se dit étonnée par h diversité des assemblages des internautes. Certaines sculptures ont été conçues en studio par des artistes expérimentés, d'autres ont plutôt été montées « sur un coin de comptoir. » « Certains trucs captent plus mon oeil, d'autres sont moins « Beaucoup de gens créatifs sont devenus un peu amorphes avec la crise. Plusieurs m'ont dit que de participer à ce projet leur a permis de se lever et de faire quelque chose. C'est nice ! » Catherine White, instigatrice du Coronartbalance beaux ! rigole-t-elle. Mais chaque oeuvre compte parce que des personnes les ont faites ; elles ont été contaminées par le "virus". Ce n'est pas un concours de beauté. C'est une expérience pour tout le monde. » Projet contextuel Comme pour la grande majorité des artistes, le calendrier professionnel de Catherine White a été chamboulé par la mise en place des mesures de confinement Trois tournages sur lesquels elle devait travailler ont notamment été reportés. « Je comptais sur ces contrats, mais c'est la vie. On est tous dans le même bateau », commente-t-elle. Heureusement, l'artiste a récemment reçu une bourse d'écriture du Conseil des arts et des lettres du Québec pour 1 l'écriture de son premier long métrage de fiction, Ciel Noir Orange. En parallèle, elle compte profiter de son confinement pour vivre une « quarantaine créative ». La réussite de Comnartbalance l'encourage à amener le projet plus loin en rassemblant les oeuvres reçues dans une carte interactive. « Je suis quand même occupée, j'ai des échéanciers pour des projets... Je me suis dit  : "Aaah, qu'est-ce que je fais ! ? " Mais ce projet est hyper de circonstance, il ne fonctionnerait pas dans un autre contexte. Il doit donc se réaliser maintenant, pas dans trois mois. » Des témoignages des participants pourraient être intégrés à sa future plateforme afin de contextualiser cette initiative qui a pris forme dans des circonstances si particulières. « J'aimerais partager des bribes d'histoires autour des oeuvres, que ce soit des récits personnels ou encore des opinions plus larges sur ce qui va arriver à la société, par exemple. » Le défi est lancé. À vous de jouer ! TÉLÉVISION Le concert mondial diffusé sur Vrak À l'initiative de Lady Gaga et de plusieurs artistes, un grand concert virtuel aura lieu le 18 avril dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. Intitulé One World  : Together at Home, (Ensemble chez nous, en français) le projet vise à soutenir les travailleurs de la santé du monde entier dans la lutte contre la pandémie de la COVID-19. Lizzo, Billie Eilish, Stevie Wonder et Paul McCartney sont notamment au programme. Au Québec, le concert sera diffusé en direct, avec des sous-titres français, sur la chaîne Vialç dès 20h. xtmo CINÉMA D'autres prix pour Kuessipan Kuessipan, réalisé par Myriam Verrault a été sacré meilleur film du Festival international du film d'Aubagne, en France. Le jury a également décerné une mention spéciale à l'actrice Sharon Fontaine Ishpatao. Ces deux récompenses s'ajoutent à la dizaine de prix récoltés partout dans le monde par Kuessipan. MÉTRO HOLLYWOOD Candyman devra attendre Comme Mulan ou Black Wiclow avant lui, le film d'horreur Candyman ne sortira pas à la date prévue à cause de la pandémie qui touche la planète entière. Vmgthuit ans après la sortie du film original, il faudra encore patienter pour découvrir son remake produit par Jordan Peele (Get Out, Us). Initialement prévu le 12 juin aux États-Unis et au Canada, le film arrivera en salles le 25 septembre. AFP RELAZNEWS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :