Métro Montréal n°2020-04-06 lundi
Métro Montréal n°2020-04-06 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-04-06 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : la pause forcée prolongée jusqu'au 4 mai.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twltter Llnkedln 0 Instagram stm.info 7 JOURS SUR 7 Bus et métro circulent toujours au tarif habituel RÉSERVONS, AUTANT QUE POSSIBLE, SON UTILISATION AUX PERSONNES POUR QUI IL EST ESSENTIEL DE SE DÉPLACER. Notez que la baisse d'achalandage nous fait modifier les horaires des bus. À votre arrêt de bus, la meilleure façon de savoir si votre bus arrive est de consulter nos outils d'information qui vous disent où, sur une carte, est le prochain bus qui s'en vient. Nous vous suggérons la version mobile de stm.info et les applications partenaires Transit et Chrono pour obtenir cette information pratique. DISTANCIATION PHYSIQUE DANS LES BUS Pour favoriser cette mesure et assurer un environnement sécuritaire à nos clients et à nos employés, des membres de notre personnel sont sur le terrain pour gérer les imprévus qui peuvent survenir et, surtout, pour identifier les voyages les plus achalandés. Nous disposons également de bus en renfort déjà déployés sur les routes afin de diminuer les impacts sur le service, en plus d'effectuer les ajustements requis au quotidien, et ce, grâce aux analyses d'achalandage quotidiennes. DISTANCIATION PHYSIQUE DANS LE MÉTRO Pour appliquer efficacement cette recommandation dans le métro, notez qu'une voiture plus près de la tête ou de la queue du train a souvent plus d'espace. Changez votre habitude d'opter pour la voiture la plus près de la sortie de votre station. On remarque souvent une plus grande quantité de gens près des portes lorsque le métro est en mouvement. Prenez la nouvelle habitude de vous positionner plus loin des portes, pour mieux répartir la quantité de personnes présentes dans la voiture de métro que vous occupez. MUSICIENS, SOLLICITATION ET DISTRIBUTION DE MATÉRIEL IMPRIMÉ DANS LE MÉTRO De nouvelles mesures pour favoriser la distanciation physique NOUS POURSUIVONS NOS ACTIONS VISANT À PROTÉGER NOS CLIENTS ET EMPLOYÉS DE LA COVID-19. MUSICIENS DANS LE MÉTRO Les prestations dans le métro sont suspendues jusqu'à nouvel ordre. Des affiches seront installées sur les lyres identifiant les emplacements normalement autorisés pour ce type d'activités. En tout temps, ces prestations ne sont pas autorisées ailleurs dans les stations. SOLLICITATION Il n'est plus possible d'effectuer de sollicitation pour des collectes. MATÉRIEL IMPRIMÉ La distribution en personne de matériel imprimé gratuit (journal, tract, dépliant ou tout autre imprimé) n'est plus acceptée. Prenons soin de nous #çavabienaller COMPTOIR DES OBJETS TROUVÉS UN DÉLAI D'UNE SEMAINE Berrl-UQAM Avec la situation actuelle, nous vous demandons de laisser passer un délai d'une semaine entre le moment où vous croyez avoir égaré un objet dans un bus ou le métro, et celui où vous vous présenterez à notre comptoir des Objets trouvés pour le récupérer. Le comptoir des objets trouvés est à la station Berri-UQAM. Il est ouvert le mardi et le jeudi de 8 h à 15 h30.0n peut aussi le rejoindre au téléphone à STM-INFO. Faites ensuite le 6, puis le 2 (514 786-4636 + 6 + 2).
métr journaimetro.com Lundi 6 avril 2020 3 AC'ALITÉ Bouger, une question de santé et de bien-être Distanciation sociale. Alors que la menace d'une fermeture des parcs plane sur Montréal, quel impact aurait une telle mesure sur la santé physique et mentale des citoyens ? BENOITVALOIS-NADEAU bvabs-nadeau@journalmetro com Les experts consultés par Métro s'entendent pour dire que l'activité physique est nécessaire et aidera les citoyens à passer à travers la crise. Tout est une question d'équilibre entre les bienfaits et les risques encourus. « Je pense que c'est important de garder les parcs ouverts. Si on limite les sorties, l'effet sur la santé mentale va être beaucoup plus important que les bénéfices qu'on va en tirer pour limiter la transmission du virus », fait valoir Dre Karine Sidani, omnipraticienne, qui souligne les effets dévastateurs de l'isolement sur les personnes déjà aux prises avec des problèmes de santé mentale. Le parc Mont-Royal était particulièrement achalandé samedi. MÉTRO « Mais il y a un équilibre à y avoir, nuance-t-elle. Si les Québécois n'écoutent pas les règles et passent la journée au parc pour se faire bronzer, ça va être difficile de limiter le nombre de personnes au même endroit au même moment et de respecter la distance sécuritaire. A ce moment, il pourrait y avoir une transmission plus grande du virus. » L'exercice, même léger, demeure l'un des meilleurs moyens pour lutter contre les méfaits inhérents au confinement, en particulier les troubles anxieux. Fermetures à Montréal Devant un fort achalandage, la Ville de Montréal a annoncé hier la fermeture de l'île Notre- Dame et des stationnements du parc du Mont-Royal. L'administration a ajouté que le beau temps de samedi avait provoqué une forte fréquentation du parc, « notamment par des gens provenant de l'extérieur de la métropole ». Bouger comme on peut « Le risque majeur auquel on fait face en ce moment, c'est « Prendre une marche de 15 minutes par jour c'est bien, mais le faire cinq fois dans la journée, c'est non. » Karine Sidani une diminution drastique de l'activité physique et une augmentation majeure de la sédentarité au quotidien », soutient Paquito Bernard, professeur au Département des sciences de l'activité physique de l'UQAM. « Or, l'inactivité accentue des problèmes de santé chez des gens qui ont déjà une maladie chronique (diabète, problème respiratoire). Et la sédentarité est un facteur de risque pour développer des problèmes de sommeil, des symptômes anxieux ou dépressifs. Pour sa santé mentale, c'est vraiment important de bouger au quotidien. » Les options pour éviter de participer à la congestion sont nombreuses  : sortir à des moments où les lieux publics sont moins achalandés, le matin ou le soir par exemple, s'entraîner à la maison, bouger dans sa cour arrière (si on en a une) et surtout limiter le nombre total de déplacements. Le Club des petits déjeuners s'adapte Dans l'impossibilité de poursuivre son oeuvre en raison de la fermeture des écoles, le Club des petits déjeuners a annoncé hier qu'il consacrerait ses fonds aux plus démunis touchés par la crise du coronavirus. Les denrées habituellement recueillies iront aux organismes Moisson membres du réseau des Banques alimentaires du Québec. Le Club mettra également son expertise et son réseau à leur service. « Pour que ces enfants subissent le moins possible les conséquences de la pandémie, il nous a semblé tout à fait naturel de prêter main-forte aux Moisson et de mettre à profit notre extraordinaire réseau de partenaires. Je suis fier de ce que nous avons réussi à accomplir au cours des derniers jours et je souhaite que cette initiative nous permette d'atténuer le plus possible les impacts liés à la situation actuelle », a indiqué Tommy Kulczyk, directeur 60000 Près de 6o 000 enfants et leurs familles pourront être soutenus quotidiennement grâce à l'initiative du Club. général du Club des petits déjeuners, dans un communiqué. Le club travaillait déjà sur une stratégie pour rejoindre les 32 000 enfants qui fréquentent près de 400 clubs des petits déjeuners locaux du Québec. BENOIT VALOIS-NADEAU Le Panier bleu, pour l'achat local Québec a annoncé, hier, le lancement du Panier bleu afin de promouvoir rachat local. Il s'agit d'un site où s'affichent les producteurs afin de se faire connaître des consommateurs désireux de consommer québécois. Sitôt mis en ligne, le site a été pris d'assaut. En soirée, tout était rentré dans l'ordre. ento/GRACIEUSETÉ DU CLUB DES PETITS DÉJEUNERS COVID-19. Un cas confirmé à la résidence Station Est Le complexe compte 478 résidents./MÉTRO Un cas de COVID-19 a été recensé à la résidence pour personnes âgées Station Est, dans l'est de Montréal. Selon une lettre de la direction transmise aux résidents vendredi, la personne infectée « n'est plus logée à la résidence et [...] a été prise en charge par les autorités de santé publique. » Station Est, qui fait partie du Groupe Maurice, indique également que la personne se trouvait déjà en isolement préventif dans son logement. Déjà en isolement « On ne craint pas une contamination, heureusement, parce que l'individu en question était dans son unité depuis quelques jours déjà », a assuré Sarah Ouellette, conseillère aux communications du Groupe Maurice. « Dès qu'on a reçu confirmation du diagnostic, la personne a quitté la résidence et a été prise en charge par la ÉCONOMIE La chambre de commerce réagi'La Chambre de commerce du Montréal métropolitain a réagi à la décision gouvernementale de prolonger la suspension des services physiques jusqu'au 4 mai en soutenant la nécessité de respecter l'urgence sanitaire. Elle souligne toutefois l'importance de revoir les façons de faire en entreprise pour permettre une relance des activités en toute sécurité dès que possible. MÉTRO « Dès qu'on a reçu confirmation du diagnostic, la personne a quitté la résidence et a été prise en charge par la santé publique, avec qui on collabore étroitement. » Sarah Ouellette, conseillère aux communications du Groupe Maurice santé publique, avec qui on collabore étroitement. » Pour l'instant, on ne sait pas comment la personne infectée a contracté le virus. Il ne s'agissait toutefois pas d'un nouveau résident. Comme dans l'ensemble des résidences pour personnes âgées du Que-bec, les mesures d'hygiène et de sécurité sont grandement resserrées depuis le début de la pandémie à l'intérieur de la résidence qui compte 478 résidents, assure la direction. BENOIT VALOIS-NADEAU ÉCONOMIE La FCEI réclame une aide urgente La Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) rappelle que bien que la prolongation de la pause semble nécessaire pour réduire la propagation de la COVID-19, les répercussions sur les PME québécoises seront majeures et qu'il est nécessaire d'agir pour qu'elles reçoivent une aide supplémentaire immédiate du gouvernement. ber »



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :