Métro Montréal n°2020-03-31 mardi
Métro Montréal n°2020-03-31 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03-31 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : des quartiers davantage touchés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
métr Uirf Déuistage. La province fait bonne figure au pays La clinique de dépistage du Quartier des spectacles/JOSIE DESMARAIS/MÉTRO HENRI OUELLETTE-VÉZINA houellette-vezina@journalmetro.com Si le Québec peut se donner « une excellente note » dans le choix de ses mesures sanitaires depuis le début de la pandémie du coronavirus, les tests de dépistage auraient pu — comme plusieurs autres endroits dans le monde — être entrepris beaucoup plus rapidement. C'est du moins ce que souligne un expert en virologie, pour qui le bilan du réseau de la santé sera multifacettes au sortir de la crise. « On a été très rapides pour insister sur l'importance de la distanciation sociale, on a banni les regroupements, bref on a réagi beaucoup plus agressivement que l'ensemble des autres provinces du Canada. Malgré tout, c'est sûr qu'on aurait pu agir plus vite », explique à Métro le professeur en sciences biologiques de l'UQAM, Benoit Barbeau. En matière du nombre de Journée décisive pour le secteur public La négociation se corse dans le secteur public, à quelques heures de l'échéance des conventions collectives, le 31 mars, et de plusieurs primes que touchent notamment les travailleurs dans la santé, le 30 mars — le tout dans le contexte de la crise du coronavirus. MÉTRO journaEmetro.com Mardi 31 mars 2020 ACTUALITÉ 4 ho 000 Jusqu'ici, le Québec a testé autour de 60 000 personnes à la COVID4g, ce qui en fait l'une des réponses les plus fortes du Canada. tests notamment, la province a « mis du temps » à adapter ses infrastructures, admet l'universitaire. Il ajoute qu'une fois la pandémie neutralisée — ou du moins contrôlée — d'importantes études devront s'attarder à l'évaluation des décisions politiques et de santé publique qui ont été prises. En date du 26 mars, Québec effectuait en moyenne 423 tests par 100 000 personnes. C'est bon pour la province qui occupe le quatrième rang au pays. Seules l'Alberta, la Colombie-Britannique et la Saskatchewan ont fait mieux. En Ontario, ce résultat est beaucoup plus faible, avec à peine 260 tests. EN AVRIL Les commerces essentiels fermés les dimanches Tous les commerces jugés essentiels seront fermés le dimanche pendant le mois d'avril pour donner un peu de répit aux employés. Seulement les dépanneurs, les postes d'essence en libre-service, les pharmacies et les restaurants avec l'option « pour emporter » feront exception à cette mesure. MÉTRO Québec veut éviter la pénurie de masques Satie Au Québec, on pourrait bien manquer de masques dans les hôpitaux avant longtemps, si bien que le gouvernement Legault cherche par tous les moyens à s'en procurer à court terme. Infirmières, médecins et autres membres du réseau de la santé doivent désormais respecter la consigne de porter un masque uniquement « quand c'est absolument nécessaire », a ordonné le premier ministre François Legault, hier, durant sa conférence de presse quotidienne destinée à faire le point sur la crise sanitaire de la COVID-19. Les réserves s'écoulent vite, au moment où on anticipe une hausse importante du nombre d'hospitalisations requises dans les prochaines semaines. L'heure est donc au rationnement, en prônant une « utilisation judicieuse » des masques — tant les masques de procédures que les N95 — a commenté de son côté la ministre de la Santé, Danielle McCann. Plus question de voir un gardien de sécurité arborer un masque N95, a prévenu la ministre. À compter de maintenant, chaque masque doit être utilisé dans la bonne cir- Québec répond au cri d'alarme des maisons d'hébergement pour aînés, qui craignaient dans les dernières semaines d'importants manques de matériel et de personnel. Le gouvernement de la Coalition avenir Québec versera 133 M $ aux diverses ressources de ce genre « pour faire face aux défis liés à la pandémie de la COVID-19 ». constance, par le bon intervenant, a insisté la ministre, consciente de l'explosion prévisible du nombre de cas. Actuellement, le virus a conduit 235 malades à l'hôpital. Hier, le Québec a connu sa hausse la plus forte depuis le début de la crise, avec 590 nouveaux cas confirmés, pour un total de 3 430 personnes contaminées. Il s'agit de la moitié des cas enregistrés au pays. Depuis le début de la pandémie, 25 personnes en sont décédées au Québec. La grande majorité (88%) avait plus de 70 ans. Au total, 40% des décès sont survenus dans des résidences de personnes âgées, principaux foyers d'éclosion du virus. M. Legault avait l'habitude de dire  : « chaque geste compte » pour contrer la propagation du virus. On dirait qu'aux yeux du gouvernement désormais  : chaque masque compte. On songe même à mettre au point une technique visant à les réutiliser plusieurs fois, après les avoir désinfectés. « Si la courbe s'étire, tout le monde va en avoir besoin de plus » que les réserves actuelles, que ce soit au Québec ou ailleurs. Des commandes ont été placées par le Québec dans des pays étrangers, mais on ignore si et quand elles seront livrées. « Tout le monde, tous les pays, tous les États actuellement essaient de placer des 13$ Actuellement, la moyenne des salaires du réseau de la santé et des services sociaux est de 13 à 14 $ l'heure. De cette enveloppe, 20 M$ iront aux CHSLD privés non conventionnés. Le double sera alloué aux résidences privées pour aînés. Les établissements Le premier ministre François Legault/MÉTRO « Certaines entreprises travaillent jour et nuit en vue d'approvisionner le Québec en équipement médical le plus rapidement possible. Mais cela pourrait prendre des mois. » François Legault, premier ministre du Québec commandes pour ces équipements-là de précaution, a dit M. Legault. On n'est pas différents des autres. » Le premier ministre n'a pas révélé dans combien de jours ou de semaines le Québec risque de se retrouver en situation de pénurie. En parallèle des commandes effectuées, le gouvernement a des « discussions avancées » avec plusieurs entreprises québécoises intéressées à fabriquer ces fameux masques, de même que des des ressources intermédiaires (RI) et des ressources de type familial (RTF) se partageront le reste du montant. Québec veut mieux approvisionner ces institutions tant en matériel qu'en ressources humaines. Dimanche, le premier ministre a convenu qu'elles nécessitent « beaucoup de ressources » durant la crise. FRANÇOIS CARABIN blouses et des gants de protection. Au cours des dernières semaines, le personnel hospitalier a à maintes reprises sonné l'alerte pour réclamer davantage d'équipement médical, anticipant des pénuries quand la courbe aurait atteint un sommet, attendu en avril. Les directions d'hôpitaux ont même dû mettre des masques sous dé, pour éviter les vols. LA PRESSE CANADIENNE Plus de 130 M $ pour les aînés La ministre responsable des Aînés, Marguerite Mais i MÉTRO
Soutenir toutes les entreprises Économie. La subvention fédérale pour les salaires ne se limitera pas aux PME. Hier, le premier ministre Justin Trudeau a donné les détails de cette subvention de 75% des salaires, annoncée vendredi, et le nombre d'employés ne sera pas un critère d'accès à cette mesure d'aide. Une entreprise devra avoir perdu au moins 30% de son revenu pour être admissible à la subvention. Ottawa subventionnera 75% de la première tranche de 58 700 $ de chaque salaire. Le gouvernement fédéral pourrait ainsi assurer jusqu'à 847 $ par semaine, par employé. « La subvention s'appliquera aux organismes à but non lucratif ; aux organismes de bienfaisance, ainsi qu'aux entreprises de toute taille. Le but, c'est que les gens puissent continuer à recevoir un salaire, peu importe s'ils travaillent pour une entreprise qui emploie 10 ou 1000 personnes », a expliqué le premier ministre. « On n'a pas changé d'avis. On a précisé les détails », selon la vice-première ministre Chrystia Freeland, à qui on a demandé d'expliquer pourquoi la mesure n'était plus réservée aux PME comme cela avait été annoncé vendredi. Le premier ministre, lui, a mis en garde ceux qui voudraient profiter d'un programme préparé dans l'urgence. LOYERS D'AVRIL Des locataires s'inquiètent Des locataires québécois à moins de 48h de la date limite de paiement des loyers. À Ottawa comme à Québec, rien ne laisse entrevoir un gel ou une annulation des frais de location. Depuis quelques jours, des résidents du Québec arbore un drap à leur balcon pour faire part de leur incapacité à payer le loyer. MÉTRO Le premier ministre Justin Trudeau/MÉTRO « L'impact économique du coronavirus ne distingue pas entre les grandes, les petites et les moyennes entreprises. » Chrystia Freeland, vice-première ministre « S'il y a des compagnies ou des individus qui prennent avantage de ce système, il va y avoir des conséquences sévères. On est dans un moment où les Canadiens doivent pouvoir se faire confiance », a-t-il insisté. Puis, il a invité les entreprises qui en ont les moyens à payer les 25% du salaire que la subvention fédérale ne couvre pas. La mesure est rétroactive au 15 mars. Aujourd'hui, le ministre fédéral des Finances, Bill Morveau, devrait donner plus de détails sur cette aide aux entreprises. Ottawa ne peut pas encore dire à quel moment l'argent sera versé aux entreprises. Le premier ministre conseille aux employeurs d'utiliser le ACTUALITÉ 5 crédit offert par son gouvernement pour continuer à verser les salaires en attendant la subvention. « Je peux dire maintenant aux entrepreneurs, aux commerçants, aux propriétaires d'entreprise que cette aide s'en vient pour eux. Alors, réembauchez vos employés », a-t-il plaidé. Ottawa veut ainsi assurer le maintien du lien d'emploi pour autant de Canadiens que possible. Le premier ministre a toutefois souligné que la priorité de l'aide financière de la machine gouvernementale en ce moment va à ceux qui n'ont plus de revenus. Il s'agit de la Prestation canadienne d'urgence (PCU). LA PRESSE CANADIENNE LIVRAISONS Nettoyez les boîtes aux lettres Alors que les livraisons à domicile se multiplient les travailleurs des postes demandent aux clients de prendre des précautions supplémentaires pour éviter la propagation de la COVID-19. Tous devraient nettoyer et désinfecter leurs boîtes aux lettres, rampes d'escalier et poignées de porte tous les jours, si possible. PC La maladie à coronavirus (COVID-19) cause une infection respiratoire pouvant comporter les symptômes suivants  : Fièvre Votre.0,. gouvernement Toux Difficultés respiratoires Se protéger, ça sauve des vies. Toussez dans Jetez vos votre coude mouchoirs Gardez vos Restez distances à la maison Québec.ca/coronavirus 514 644-4545C. Lave vos mains Québec 111



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :