Métro Montréal n°2020-03-31 mardi
Métro Montréal n°2020-03-31 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03-31 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : des quartiers davantage touchés.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twltter Llnkedln 0 Instagram stm.info ABONNEMENTS MENSUELS, TITRES DE TRANSPORTS, ETC. Vos questions sur Les titres et Les remboursements VOUS ÊTES PLUSIEURS À VOUS INQUIÉTER OU À NOUS POSER DES QUESTIONS À PROPOS DE VOS TITRES DE TRANSPORT PROCURÉS AVANT LE DÉBUT DES MESURES DE DISTANCIATION PHYSIQUE MISES DE L'AVANT PAR LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. VOICI LES RÉPONSES QUE NOUS POUVONS VOUS FOURNIR, À CE STADE-CI. Pour les abonnées d'OPUS à l'année, l'Autorité régionale du transport métropolitain (ARTM) recommande fortement d'éviter d'utiliser la démarche de remboursement. Elle travaille sur la possibilité d'effectuer un renversement du prélèvement pour le titre d'avril sans résiliation. Cela permettra aux abonnés de suspendre leur abonnement tout en maintenant leurs privilèges liés à celui-ci. Notez aussi que la période permettant d'effectuer les modifications nécessaires à l'abonnement du mois d'avril se prolongera audelà du 31 mars 2020. CONSERVEZ VOS PREUVES D'ACHAT Si vous achetez plutôt votre titre de transport à chaque mois, conservez vos titres et preuves d'achats. Les points de vente et notre service à la clientèle ne peuvent pas vous répondre. Soyez assuré que nous vous communiquerons les mesures à prendre dès que nous aurons une réponse de la part de l'ARTM. LE RÔLE DE L'ARTM Il faut savoir que c'est l'ARTM qui, depuis 2017, a le plein contrôle sur la tarification sur l'ensemble de la région métropolitaine. Ce sont eux, et eux seuls, qui peuvent décréter la gratuité des transports et ce sont eux qui gèrent les décisions en lien avec les remboursements. Toute décision quant aux abonnements, aux titres déjà achetés ou autre, doit être prise par l'ARTM. L'ARTM évalue présentement la situation avec ses partenaires afin de déterminer ce qui sera fait. Étant donné que la situation est évolutive, cette information sera mise à jour par cet organisme au cours des prochaines semaines en fonction de la durée et de la sévérité de la situation. ACHAT D'UN TITRE POUR AVRIL Cartes de débit/crédit seulement VOUS AVEZ À VOUS PROCURER UN TITRE DE TRANSPORT POUR AVRIL ? Rappelez-vous que son achat est possible à nos distributrices automatiques en station, ou à un de nos points de vente répartis dans les différents arrondissements et villes du Montréal métropolitain. Une liste de ces points de vente est disponible à stm.info. Quelle que soit la façon dont vous vous procurerez votre titre de transport, rappelez-vous d'utiliser une carte de débit ou une carte de crédit, l'argent comptant n'étant plus accepté pour ces transactions. Prenons soin de nous #çavabienaller PROCHAIN CONSEIL D'ADMINISTRATION PAR WEBDIFFUSION SEULEMENT En raison des circonstances actuelles, la séance sera seulement par web diffusion. Aucun public ne sera admis. Les questions du public pourront être acheminées par voie électronique selon la procédure indiquée sur le site IfIr MMMMMMMM% d/Yr0-1.0.1.. COMPTOIR DES OBJETS TROUVÉS NOUVEL HORAIRE Berri-UQAM Il sera maintenant ouvert les mardis et jeudis de 8h à 15 h30. Comptez toujours au moins 48 heures entre le moment où vous avez perdu votre objet et celui où vous vous présenterez à notre centre de services, Si vous ne pouvez pas vous déplacer, composez le STM-INFO et faites le 6, puis le 2.ei5lek a e e- çe
métr journaimetro.com Mardi 31 mars 2020 AC'IL Les secteurs chauds COVIDt Tous les secteurs de la métropole sont touchés par la pandémie du coronavirus, comme le démontrent les données de la DSPM. 0 EMMANUEL DELACOUR edelacour@metromedia ca La liste publiée sur le site de la Direction de la Santé publique de Montréal ne fait aucun doute  : pas un quartier n'est à l'abri du coronavirus. Certains arrondissements sont cependant plus durement affligés. Tel qu'annoncé dimanche par la Ville de Montréal et les autorités sanitaires, l'Ouest et les quartiers centraux rassemblent le plus grand nombre de cas. Parmi les arrondissements, c'est celui de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de- Grâce qui est le plus sévèrement frappé, avec 161 cas rapportés. Viennent ensuite Rosemont—La Petite-Patrie (80), Ville-Marie (67), le Plateau-Mont-Royal (67) et LaSalle (66). Plusieurs arrondissements de l'est et du nord de la métropole ne sont pas épargnés  : Ahuntsic-Carderville en dénombre 54, suivi de Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles (41), Mercier— Hochelaga-Maisonneuve (40), Montréal- Nord (26) et Saint-Léonard (17). Le Conseil Mohawk de Kanesatake, près d'Oka./j. DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO Les villes liées n'y échappent pas non plus. Côte-Saint-Luc rapporte 107 cas, suivie de loin par Westmount (25), Hampstead (18), Ville Mont-Royal (18) et Dollard-des-Ormeaux (17). Toutefois, 487 cas ont été classés dans la section « territoire inconnu », l'information sur la résidence de ces personnes dépistées n'étant pas disponible. Au total, on dénombre 1 612 cas d'individus atteints de la COVID-19 à Montréal en date du 29 mars. Au Québec, il y en a 3 430 à ce jour. Réactions des arrondissements Contactés à ce sujet, les cabinets de la mairesse de Montréal et du maire de Rosemont—La Petite-Patrie n'ont pas désiré émettre de commentaire. Pour sa part, la mairesse de LaSalle, Manon Barbe, ne veut pas trop s'avancer sur les raisons qui feraient en sorte que son arrondissement est parmi les plus durement touchés, préférant laisser les experts se prononcer dans ce dossier. « Il faut savoir qu'à LaSalle, on a des bâtiments avec une grande concentration de personnes, des immeubles à logements. Alors, c'est certain [...] qu'il y a plus de chances de transmission que dans des petits bungalows où tout le monde reste seul chez soi », dit l'élue. Son collègue d'Ensemble Montréal, L'armée canadienne sur le aui-viv Si les provinces n'ont toujours pas fait appel à l'armée canadienne pour venir en aide à leurs résidants affectés par la pandémie de coronavirus, celle-ci se tient « prête à intervenir », a soutenu hier le premier ministre Justin Trudeau. ssfmao le maire de l'Arrondissement de Saint-Laurent, Alan DeSousa, croit de son côté que si ce secteur de la ville a été relativement épargné, c'est « parce que les travailleurs et les citoyens respectent en général les consignes ». Saint-Laurent compte 40 personnes atteintes de la COVID-19. Le SPVM en mode « sensibilisation » Malgré ces nouvelles informations, le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) ne prendra pas de mesures additionnelles dans les territoires les plus touchés. « Il se peut théoriquement que des quartiers où l'on retrouve moins de cas demandent tout de même notre attention. Prenons Ville-Marie, qui connaît un gros problème d'itinérance  : même si l'arrondissement avait moins de cas COVID-19. Kanesatake veut bloquer ses routes 1.,:loi ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com 17 Le Conseil Mohawk de Kanesatake envisage de bloquer les routes qui donnent accès à la communauté autochtone des Laurentides afin de protéger celle-ci de la propagation du coronavirus. Mardi dernier, le grand chef Serge Simon a ordonné la fermeture de tous les commerces qui vendent de l'alcool, du tabac et du cannabis. Les épiceries demeurent pour leur part ouvertes, de même que les stations service qui vendent de la nourriture et de l'essence. Or, malgré ces nouvelles directives, des citoyens de différentes régions du Québec « On a un très haut risque d'être contaminés. Donc, on vous demande simplement de nous aider un peu. Ne venez pas ici. » Serge Simon, grand chef de Kanesatake continuent de se déplacer vers Kanesatake dans l'espoir de pouvoir s'approvisionner dans une de ses quelque 25 cabanes à cigarettes ou à cannabis. Ils se butent alors à des portes doses et rebroussent chemin. Communauté à risque Cette situation préoccupe M. Simon. La communauté mohawk de Kanesatake est en effet située à proximité de plusieurs régions du Québec particulièrement frappées par la pandémie du coronavirus, notamment Montréal. Le grand chef estime que sa communauté est particulièrement vulnérable face à la pandémie du coronavirus. 11 souligne que les Autochtones sont généralement plus nombreux que le reste de la population à souffrir de problèmes respiratoires et d'autres maladies pouvant affecter leur système immunitaire. Aux grands maux, les grands remèdes. Le Conseil Mohawk de Kanesatake envisage ainsi de bloquer les rues qui mènent à la communauté autochtone si des citoyens d'autres régions continuent de s'y rendre dans les prochains jours. MONTAGE ET CONCEPTION  : MINE BERTRAND/MÉTRO Saint-Laurent VI LLE RAY Changement de zonage Intsic- Carderville Mont- Royal Côte-des- Neiges— Notre-Damede-Grâc Côte-Saint-Luc LaSalle rapportés, il nous faudra sans doute y intervenir plus souvent qu'ailleurs, parce que cette population est plus à risque et pourrait avoir besoin de notre aide », explique André Durocher, inspecteur au cabinet du directeur du SPVM. Par ailleurs, bien que la Santé publique fasse désormais appel au SPVM pour assurer l'application des mesures de distanciation sociale et de confinement, les forces de l'ordre n'ont pas l'intention d'épingler systématiquement les contrevenants, misant plutôt sur la sensibilisation. « On va toujours favoriser l'éduca- Unregroupement de citoyens dénonce que l'arrondissement de Villeray—Saint-Michel— Parc-Extensionveuffie interdire toute construction sur trois étages dans les zones où on en retrouve moins de 25%. En pleine pandémie, récolterles signatures nécessaires pour bloquer le projeta été d'autant plus dur, s'insurgent-ils. mÉrRo Montréal-\igii Nord Saint- Léonard Rosemont— La-Petite- Patrie Plateau- Mont-Royal Ville- Marie BOISBRIAND 3 Rivière-des- Prairies—Pointeaux-Trembles dej.4111111111 -.. Communauté juive sous quarantaine (Mercier— Hochelaga- Maisonneuve À If tion et la s en - sibilisation. Parfois f les gens peuvent ne pas être au courant de toutes les mesures qu'ils doivent suivre, où de comment ils doivent les suivre. C'est beaucoup de cas par cas », insiste l'inspecteur. Impossible pour le SPVM de faire un lien entre des cas de nonrespect des directives de la part des autorités sanitaires et du nombre de personnes infectées par arrondissement Hier, on apprenait qu'Urgencessanté a suspendu « temporairement » l'affectation de ses premiers répondants sur le territoire de Montréal jusqu'à nouvel ordre. La mesure est « exceptionnelle, mais nécessaire pour protéger les travailleurs et la population. C'est une recommandation ministérielle émise par la Direction médicale nationale des services préhospitaliers d'urgence qui aurait poussé Urgences-santé à prendre cette décision. La Direction de la santé publique des Laurentides va s'assurer que la communauté juive des Tosh de Boisbriand ne manque de rien lors de sa quarantaine forcée de 14 jours, imposée dans l'urgence dimanche soir à la suite de résultats inquiétants de tests de dépistage laissant entrevoir une éclosion de la COVID-19. siênto



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :