Métro Montréal n°2020-03-25 mercredi
Métro Montréal n°2020-03-25 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03-25 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,0 Mo

  • Dans ce numéro : Wuhan reprend vie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
Votre journal quotidien il âRATUI MONTRÉAL Mercredi 25 mars 2020 e journalmetro.com 11111atimil I 5-1 page 6. 1111'7-4-1111 1. "(e'f. 1.4mieH, I n es" 41" - 1211 ShiE Wuhan, ville où le coronavirus est apparu en décembre, s'apprête à retrouver un peu de normalité en raison de la baisse du nom de contaminations, donnant espoir au reste de la planète. Le confinementy sera levé le Baril, ont dit les autorités. Dans le reste du Hubei, ta fin du bou e a eu lieu hier soit Sur notre photo, une escouade responsable de la désinfection à la are centrale./S1WAFP s CARRIÈRES SOUTENIR LES COMMERCES LOCAUX Deux femmes d'affaires lancent la plateforme numérique d'encan silencieux pour les petites entreprises SUPPORT MTL. page 8 t DI..'I1 1 MEDIA I DANSER SA VIE, SES HAUTS COMME SES BAS Danse avec mes démons, le quatrième album de Fwonte, permet à l'artiste de se libérer. page 7 YVENS B./COLLABORATION SPÉCIALE Vif débat autour du plan d'urgence Politiauo Le bras de fer législatif se poursuit toujours à Ottawa. Les parlementaires ont été brièvement rappelés à la Chambre des communes, hier en soirée, afin de prolonger les heures de débat. Un petit groupe de députés doit adopter des mesures économiques d'urgence totalisant 82 G$ pour aider les Canadiens affectés par la COVID-19 et déterminer si le gouvernement Trudeau aura des pouvoirs supplémentaires en temps de crise. Trente-deux députés (14 libéraux, 11 conservateurs, 3 bloquistes, 3 néo-démocrates et 1 députée verte) sont sur place. Après plusieurs heures de négociations, le Bloc a été le premier à briser le silence, hier en fin d'après-midi. Le parti disait avoir obtenu des gains pour diminuer considérablement les pouvoirs de taxation demandés par le gouvernement Trudeau. Le pouvoir du fédéral de dépenser pour soutenir les industries d'intérêt national et les provinces ainsi que les pouvoirs d'exception conférés à la ministre fédérale de la Santé auraient été limités au 30 septembre 2020. Le projet de loi prévoyait que ce soit jusqu'au Le chef du Bloc québécois, Yves-François Blanchet, a expliqué qu'à la suite d'une « négociation tardive et intense », lundi soir, son parti avait réussi à faire en sorte que les changements aux lois fiscales par règlement ne servent qu'à des baisses d'impôts. 31 décembre 2021. Les conservateurs auraient « tout envoyé en Pain, a laissé tomber M. Blanchet, du Bloc, qui a refusé de s'étendre sur le sujet « On ne peut plus attendre. [...] On est rendus, votons, appliquons les règles qu'il faudra, allons-y à la majorité si on n'est pas capables d'avoir l'unanimité. Mais faisons-le », a martelé le chef bloquiste. Les députés doivent aussi se pencher sur le plan de 82 G$, qui comprend l'élargissement de l'Allocation canadienne pour enfants et des crédits de TPS, l'assouplissement de l'assurance-emploi ainsi que 55 G$ d'impôts différés. Là-dessus, tous les partis sont d'accord. M. Blanchet admet avoir « perdu patience » dans les dernières heures devant la lenteur des négociations. À son avis, les députés ne peuvent pas quitter Ottawa sans avoir adopté un projet de loi. « Les finess es politiques n'ont plus leur place. 11 y a 36 millions de personnes au Canada, 8 millions de personnes au Québec. Chacune d'entre elles a besoin d'un déblocage pas rapide... immédiat ! » Le Sénat devrait en principe siéger aujourd'hui, et le projet de loi devrait obtenir la sanction royale le jour même. Marche arrière des libéraux Lors de sa conférence de presse quotidienne, le premier ministre Justin Trudeau a tenté de souffler le chaud et le froid pour défendre les mesures supplémentaires exigées par son gouvernement « La rapidité avec laquelle les circonstances évoluent exige des réponses beaucoup plus flexibles et beaucoup plus fluides. Mais nous comprenons aussi que le Parlement et les partis d'opposition ont un rôle essentiel à jouer pour surveiller et être au courant des mesures qu'on est en train de faire », a dit M. Trudeau. Une version du projet de loi, coulée à certains médias lundi soir, révélait que le gouvernement souhaitait s'attribuer de nouveaux pouvoirs d'une durée maximale de 21 mois pour dépenser, emprunter et imposer les Canadiens sans demander l'approbation du Parlement. Les conservateurs, qui ont vivement dénoncé ces mesures, demandent que les nouveaux pouvoirs de taxation soient étudiés à part — quitte à rester à Ottawa plus longtemps pour ce faire. LA PRESSE CANADIENNE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :