Métro Montréal n°2020-03-23 lundi
Métro Montréal n°2020-03-23 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03-23 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : restaurants fermés jusqu'à nouvel ordre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
métr Uirf journaEmetro.com Lundi 23 mars 2020 ACTUALITÉ 4 « Restez chez vous », insiste Justin Trudeau Crise. Malgré le beau temps, Justin Trudeau demande aux Canadiens de « rester chez eux ». Et s'ils décident d'aller dehors, ils devraient respecter la distance sociale recommandée de deux mètres. Si les Canadiens ne respectent pas ces consignes, le gouvernement fédéral et les provinces se pencheront sur les prochaines mesures à adopter. « On a tous et chacun la capacité d'aplanir la courbe de propagation, de protéger nos communautés, et il faut absolument le faire », a déclaré M. Trudeau lors de son point de presse quotidien, devant sa résidence. Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Stephen McNeil, a annoncé hier matin que la province interdit dorénavant les rassemblements de plus de cinq personnes et demande à la police de s'assurer de l'application de ces mesures, en remettant notamment des amendes salées et en procédant à des arrestations. Depuis samedi, le Québec interdit pour sa part « tout rassemblement intérieur ou extérieur », sauf dans les épiceries et les transports en commun. Hier à 22h, on comptait 1 469 cas de COVID-19 au Canada./MÉTRO Justin Trudeau, premier ministre du Canada/FRED CHARTRAND/LA PRESSE CANADIENNE Pour l'instant, il n'est pas question d'invoquer la Loi sur les mesures d'urgence. M. Trudeau a dit qu'elle ne sera nécessaire que s'il estime avoir épuisé tous les autres recours à l'échelle provinciale et territoriale. La réponse de sa ministre de la Santé, Patty Hajdu, laissait moins place à l'interprétation  : « Nous allons utiliser tous les outils dans notre boîte à outils, au niveau fédéral, pour assurer le respect [des indications] », a-t-elle martelé. Plus d'uniformité ? Des « standards uniformes » sont peut-être à prévoir dans l'ensemble du pays, au moment où les provinces adoptent des mesures différentes les unes des autres. C'est du moins le souhait de la ministre Hajdu, qui a dit que les administrateurs de la santé publique du Canada rencontreront leurs homologues provinciaux à ce sujet. La Chambre rappelée demain Un plus petit nombre de députés sera rappelé demain, dès midi, à la Chambre des communes pour adopter les mesures économiques d'urgence annoncées par le gouvernement Trudeau. Ainsi, 14 libéraux, 11 conservateurs, 3 bloquistes, 3 néodémocrates et un vert siégeront pour un court débat au cours de la séance de demain. Le Sénat siégera ensuite mercredi, avec un nombre réduit de sénateurs, et le projet de loi de- « Quand on dit que vous devez rester à la maison pour 14 jours, vous restez à la maison pour 14 jours. » Patty Hajdu, ministre de la Santé du Canada vrait recevoir la sanction royale le jour même, prévoit Pablo Rodriguez, leader parlementaire du gouvernement. Rapatriement en cours Samedi soir, 444 Canadiens en provenance du Maroc sont arrivés à Montréal à bord d'un vol commercial d'Air Canada. Le ministre des Affaires étrangères, François-Philippe Champagne, a également tweeté samedi qu'il avait discuté avec ses homologues de l'Australie, du Brésil, de l'Allemagne, du Maroc, du Pérou, de la Turquie et du Royaume- Uni de la nécessité de rapatrier les citoyens à l'étranger. Frontières resserrées Au Canada, certaines régions ont commencé à fermer leurs portes, même aux Canadiens. Les Territoires du Nord-Ouest ont fermé leurs frontières à tout voyage non essentiel. Depuis samedi, Terre-Neuve-et-Labrador et l'île-du-Prince-Édouard exigent à quiconque arrive d'une autre province de s'isoler 14 jours. Hier, la Nouvelle- Écosse a fit de même. LA PRESSE CANADIENNE Fausses nouvelles Démêler le vrai du faux Beaucoup de fausses nouvelles circulent sur l'internet./123ItF Un de vos contacts partage un article-choc sur les réseaux sociaux à propos du nouveau coronavirus et, en un instant, le fil de commentaires se remplit d'opinions scandalisées et de débats enflammés ? Prenez le temps de réfléchir et de vérifier s'il s'agit d'une information véridique. Source fiable ? La première chose à faire, lorsque vous prenez connaissance d'une publication dont le titre accrocheur ou une photo choquante vous incite à poursuivre votre lecture ou à cliquer sur un lien, consiste à vérifier si une source crédible confirme l'information. Aucun média réputé n'en fait mention ? C'est louche. Format sensationnaliste ? Vérifiez également la forme du texte. Contient-il beaucoup de majuscules ? De points d'exclamation ? De passages soulignés ou surlignés, en gras ou en italique ? De fautes d'orthographe ? D'adjectifs qualificatifs et d'adverbes tout sauf neutres ? De chiffres et de pourcentages étonnants ? De citations de médecins, de professeurs ou de scientifiques dont vous n'avez jamais entendu parler ? Vous demande-t-on de partager l'article avec tous vos contacts sans perdre une seconde ? Si le texte que vous lisez contient quelques-uns de ces éléments, il s'agit probablement d'une fausse nouvelle. Rappelez-vous que les journalistes qui travaillent pour des médias crédibles sont soumis à des codes d'éthique rigoureux. Ils ont notamment le devoir de vérifier leurs sources deux fois plutôt qu'une et, surtout, de demeurer objectifs. Bref, en ces temps de crise, évitez de paniquer — et de semer la panique — en vous fiant à des sources inconnues diffusant des nouvelles sensationnalistes qui n'apparaissent nulle part dans les grands médias. MÉTRO Cas de COVID-19 au pays Voici les plus récentes données sur les cas confirmés et probables de COVID-19 au Canada, hier à 22h. On comptait hier 35 cas probables Saskatchewan et 1 434 cas confirmés au Canada. Colombie-Britannique 33 cas confirmés, 424 cas confirmés (dont 19 cas probables 10 décès et 6 guérisons) Terre-Neuve-et-Labrador Nouvelle-Écosse 3 cas confirmés, 6 probables Ontario 28 cas confirmés 425 cas confirmés (dont 5 décès et 8 guérisons) Québec 219 cas confirmés (dont 1 469 4 décès et 1 guérison) Île-du-Prince-Édouard Manitoba 3 cas confirmés 18 cas confirmés, 1 probable Alberta Les trois territoires 259 cas confirmés Nouveau-Brunswick 1 cas confirmé (dont 1 décès) 8 cas confirmés, 9 probables LA PRESSE CANADIENNE
COVID-19. Les laboratoires de recherche au Canada et dans le monde entier travaillent d'arrachepied pour développer des traitements ou un vaccin contre le nouveau coronavirus. Srinivas Murthy, professeur de soins intensifs à l'université de Colombie-Britannique, fait partie de ces scientifiques canadiens qui tentent d'aider les gouvernements et les cliniciens à faire face à la pandémie de COVID-19. Alors que certains mettent au point des tests de diagnostic plus rapides ou étudient la transmission de la maladie et la structure du virus, d'autres chercheurs se penchent sur le comportement de la population face au risque. Des projets de recherche sont également menés sur la sécurité des travailleurs de la santé ainsi que sur les effets de la crise sur les enfants, les peuples autochtones ou la sécurité alimentaire. On examine aussi ce qui a été appris des crises de santé publique passées. « C'est de la recherche fondamentale. C'est de la recherche en santé publique. C'est de la recherche communautaire », énumère Yoav Keynan, du Centre de collaboration nationale des maladies infectieuses de l'université du Manitoba. Beaucoup PRISONS Le programme de seringues suspendu Le syndicat représentant les agents correctionnels canadiens a dit qu'un programme mettant des seringues propres à la disposition des détenus dans un certain nombre de prisons ne sera pas étendu à de nouveaux établissements pendant la crise de la COVID-19. Le Service correctionnel du Canada (SCC) a lancé le Les scientifiques du monde entier cherchent un remède à la COVID-19. i 123RF d'équipes réorientent leurs efforts vers le virus. » M. Murthy tente de découvrir comment les hôpitaux peuvent traiter les patients atteints du virus. « Il s'agit d'un nouveau virus, dit-il. Nous ne savons pas quel médicament fonctionne. » Des éléments connus Pour trouver un traitement, des tests sont réalisés à partir de médicaments qui sont efficaces contre d'autres virus. « Nous nous appuyons sur ce que nous avons déjà », déclare-t-iL En incluant le personnel de la santé publique et le personnel médical, la lutte des scientifiques contre le coronavirus implique maintenant des milliers de personnes, mentionne pour sa part M. Keynan. « Il existe plusieurs éléments inconnus  : combien de temps le virus reste-t-il sur les surfaces, ou quelle est la programme en 2018 pour permettre aux détenus qui utilisent des drogues injectables d'avoir accès à des seringues propres. SCC a déclaré que le programme d'échange d'aiguilles dans les prisons se poursuit dans les établissements où il est déjà en vigueur et que la suspension de son extension n'est que temporaire. SCC dit ainsi souhaiter éviter que la COVID-19 ne se propage aux établissements carcéraux. PC ACTUALITÉ 5 Les scientifiques unis contre le virus 4k Grâce à un investissement de 27 M$ du gouvernement fédéral, 47 projets de recherches peuvent être financés. proportion d'individus qui le contractent, mais demeurent asymptomatiques ? » La bonne nouvelle est que la recherche dans la santé publique a beaucoup progressé depuis que le virus du SRAS a touché 26 pays, en 2003. « Le partage de l'information à l'échelle mondiale et au Canada s'est considérablement amélioré au cours des 17 dernières années », explique M. Keynan. Les scientifiques canadiens sont à l'avant-garde des efforts mondiaux pour réduire la courbe des infections à la CO- VID-19, résume-t-il, avant d'ajouter que l'effort n'est pas seulement canadien, mais mondial. LA PRESSE CANADIENNE La maladie à coronavirus (COVID-19) cause une infection respiratoire pouvant comporter les symptômes suivants  : Fièvre Toux Difficultés respiratoires On se protège ! Lavez-vous les mains souvent à l'eau tiède courante et au savon pendant au moins 20 secondes. Utilisez un désinfectant à base d'alcool si vous n'avez pas accès à de l'eau et à du savon. Restez à la maison : n'allez pas à l'école, au CPE ou à la garderie. Évitez si possible les endroits publics et privilégiez le télétravail. Protégez vos proches, particulièrement les aînés et les personnes vulnérables, en évitant de leur rendre visite si vous êtes malade. Il est recommandé à toute personne qui revient d'un pays étranger de s'isoler à la maison pour une période de 14 jours et de surveiller ses symptômes. Québec.ca/coronavirus 514 644-4545 Votre A. gouvernement Québec rai 11:



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :