Métro Montréal n°2020-03-17 mardi
Métro Montréal n°2020-03-17 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-03-17 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15,9 Mo

  • Dans ce numéro : Québec soutiendra les travailleurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
# 04 La grande et ai, FÉDÉRATION AUTONOME DE L'ENSEIGNEMENT
métr journalmetro.com Mardi 17 mars 2020 3 AC'.A Justin Trudeau annonce la fermeture des frontières COVID-i Attaqué de toutes parts pour sa gestion des douanes au coeur de la pandémie de coronavirus, le gouvernement de Justin Trudeau s'apprête à bouger. Presque tous les voyageurs étrangers se verront interdire l'entrée au pays dès demain. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journaimetro.com Seuls les voyageurs américains ou ceux qui ont un lien familial avec un citoyen canadien auront toujours l'autorisation de franchir les frontières. Le premier ministre canadien en a fait l'annonce, hier. « Si vous êtes à l'étranger, il est temps de rentrer chez vous », a insisté M. Trudeau, hier. Cette mesure s'appliquera à partir de demain midi. Les Canadiens qui présentent des symptômes ne pourront toutefois pas rejoindre le Canada avant leur guérison, a-t-il tenu à préciser. Pour ce qui est des résidents temporaires canadiens L'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau/PABLO ORTIZ/ARCHIVES MÉTRO Cap eu 4 À'Montréal, l'aéroport international re stera ouvert. PABLO ORTIZ/ARCHRIES MÉTRO qui faisaient un séjour à l'étranger, le gouvernement Trudeau ne s'est toujours pas positionné. « Ça fait partie des choses qu'on regarde actuellement », a signalé la directrice des communications du premier ministre, Chantal Gagnon, dans un échange de messages texte. Réponse aux critiques Ce changement de cap survient après quelques jours de mésentente, notamment avec le premier ministre du Que-bec, François Legault Celui-ci faisait état jusqu'à maintenant d'un « différend » avec son homologue et l'exhortait à « fermer les frontières ». Hier, M. Trudeau n'a pas voulu prendre le blâme pour le service aux douanes dans les derniers jours, mais a convenu que « c'était le temps » de prendre ces décisions. Visite des Américains Interrogé sur la permission donnée aux Américains de poser le pied au Canada, le premier ministre a déclaré qu'auaine porte n'était fermée. « J'ai parlé plusieurs fois avec le président Tramp. Nous allons reconnaître l'intégration de nos deux pays », a-t-il indiqué. « Il y a une telle imbrication des systèmes écono- Sensibiliser à l'isolement volontaire Montréal enverra bel et bien une équipe spéciale à l'aéroport Montréal-Trudeau afin de diriger ceux qui reviennent de voyage vers un processus d'isolement volontaire. Il s'agira en quelque sorte d'une « deuxième douane », selon la Dre Mylène Drouin, directrice régionale de la santé publique. Elle en a fait l'annonce hier, à Montréal, en compagnie de la mairesse Valérie Plante. Une cinquantaine de personnes — des employés de la santé publique et des agents Air Canada durement touché (Air Canada va réduire de 5o% par rapport à L'an dernier sa capacité de transport de passagers au deuxième trimestre en raison d'une baisse de trafic et de recettes, conséquence de la pandémie du nouveau coronavirus, a annoncé la société aérienne hier. Armez FRANCS-PRESSE Pressé de répondre sur les compensations versées aux entreprises du pays, Justin Trudeau a annoncé qu'il débloquait 10 G$. miques que fermer la frontière poserait problème », analyse Mehran Ebrahimi, professeur au Département de management et technologie de l'Ecole des sciences de la gestion (ESG-UQAM). Aux États-Unis, on comptait hier plus de 4 000 cas confirmés d'infection au corenavirus. Le Canada abrite un peu moins de 400 personnes atteintes, dont 4 sont décédées. Quatre aéroports Le premier ministre a également confirmé hier la fermeture partielle de bon nombre d'aéroports canadiens. Seuls quatre établissements, dont celui de Montréal, accueilleront toujours des vols internationaux. Le reste des ports aériens du pays resteront ouverts aux vols intérieurs et en provenance des États-Unis, du Mexique, des Caraïbes et de Saint-Pierre-et-Miquelon. Les citoyens canadiens asymptomatiques auront accès à un programme d'aide financier pour rallier le Canada. « Chaque fois qu'un voyageur ne s'isole pas, c'est une brèche qui se fait pour que le virus se propage. » Mylène Drouin, directrice régionale de la santé publique du Service de police de la Ville de Montréal, notamment — se relaieront donc au sortir de l'aéroport pour sensibiliser les voyageurs. Une manière d'attraper « ceux qui sont tombés à travers les mailles », selon la Dre Drouin. Les équipes dépêchées à Montréal-Trudeau distribueront des tableaux aux passagers afin qu'ils fassent eux-mêmes un suivi de leurs symptômes pendant leur quarantaine de 14 jours. Les agents de la santé publique n'auront toutefois pas de pouvoir coercitif. « S'il y avait ordonnance d'isolement, il pourrait y avoir des amendes », a convenu la Dre Drouin. FRANÇOIS CARABIN Coronavirus. Des mises à pied à prévoir au Québec HENRI OUELLETTE-VÉZINA houellette-vezina@journalmetro.com Alors que des mises à pied « sont à prévoir » au sein de plusieurs secteurs dans la foulée des fermetures des commerces et des écoles dues au coronavirus, une experte en droit du travail est catégorique  : les autorités fédérales doivent assouplir l'assurance-emploi « C'est une question de temps avant que du personnel soit mis à pied. Tout le monde va y goûter, dans tous les domaines », explique à Métro l'avocate et spécialiste en droit de l'emploi, Marianne Plamondon. S'adapter au contexte Hier, en fin d'après-midi, le ministre provincial du Travail, Jean Boulet, a annoncé la création du Programme d'aide temporaire pour les travailleurs (PAIT), destiné aux salariés qui devront se mettre en isolement et qui n'ont pas droit à l'assurance-emploi Ceux-ci pourront bénéficier de 573 $ par semaine, prévus initialement pour deux semaines et jusqu'à concurrence d'un mois. W Plamondon avance que Québec et Ottawa auraient tout intérêt à imaginer des mesures d'aide aux entreluises rapidement. Faire des partenariats avec les banques pour « assouplir les règles de paiement » permettrait par exemple aux employeurs de FRONTIÈRES A IL Des mises à pied pourraient toucher tous les secteurs de l'économie./ARCHIVES MÉTRO À l'heure actuelle, l'assuranceemploi est mal adaptée à la réalité de la santé publique, selon Marianne Plamondon. continuer à payer leurs employés même avec des revenus plus faibles, suggère-t-elle. Montréal « à la recherche de solutions » Questionnée à savoir si son administration dédommagerait ses employés devant s'absenter pour garder leurs enfants ou traiter des symptômes, la mairesse Valérie Plante s'est faite prudente hier matin. « On encourage le télétravail, mais on sait qu'il y a des corps de métier qui ont besoin d'être sur place », a-t-elle dit. « Ça va permettre d'éviter que des personnes malades en infectent d'autres. L'aéroport de Montréal va rester ouvert et on a, avec la santé publique de Montréal, mis du personnel pour inciter tout le monde à rester en isolement pour 14 jours. » François Legault, premier ministre du Québec, qui s'est dit « satisfait » de la décision du gouvernement fédéral de Justin Trudeau de fermer les frontières à tous les ressortissants étrangers à l'exception des Américains, lors d'un point de presse hier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :