Métro Montréal n°2020-02-07 vendredi
Métro Montréal n°2020-02-07 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-02-07 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : loi 21, non à l'aide fédérale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
WEEK-END. LE COMBAT DES FILMS, ROUND 5 pages 10-1.1. MONTRÉAL Week-end 7-9 février 2020 journalmetro.com -.". ; - é 114 à.'1 4 ; 15311, Projet deloi40 LA CSD dénonce le bâillon page 3 La Commission scolaire de Montréal a manifesté, hier, afin de protester contre Québec qui utilisera le bâillon pour adopter le ro et de loi 4o abolissant les élections scolaires et transformant les commissions en centres de services ur les écoles./lento Tu rêves de changement ? La coiffure te passionne ? Inscris-toi ! 8585, Rue Pré-Laurin, Saint-Léonard, H1R 3P3 514 325-0201 poste 11611 ST-EX.CA _ préhistoriques Récupérez votre journal, même si vous n'avez pas trouvé la flamme dans le Métro Flirt. métr Loi 21 : non à l'aide fédérale Controverse. La Commission scolaire English-Montréal (CSEM) a finalement renoncé, hier, à une aide totale de 250 000 $ d'un organisme subventionné par Ottawa après avoir fait l'objet d'une plainte et de critiques de la part du gouvernement Legault. ;t, 1-0 1 ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com « la CSEM a renoncé au financement qu'elle pourrait recevoir du Programme de contestation judiciaire », a indiqué la commission scolaire dans un communiqué publié hier après-midi. « On est devant un organisme qui est dans l'illégalité. C'est inacceptable », martelait plus tôt hier le professeur d'histoire du Collège Dawson Frédéric Bastien en entrevue à Métro. M. Bastien, aussi candidat à la chefferie du Parti québécois, a envoyé mercredi une plainte à la CSEM. Cette dernière était éligible à une aide financière de 125 000$ du Programme de contestation judiciaire (PCJ). Cette somme aurait servi à aider la CSEM dans sa contestation de la Loi sur la laïcité de l'État du gouvernement Legault. La CSEM précise d'ailleurs dans son communiqué qu'elle demeure « déterminée » à aller « jusqu'au bout » dans sa contestation de cette loi. Le PCJ avait aussi accepté d'accorder 125 000 $ à la CSEM afin qu'elle puisse protester en cour contre le transfert de certaines de ses écoles au réseau francophone. M. Bastien affirme ainsi que la CSEM a contrevenu à l'artide 3.11 de la Loi sur le ministère du conseil exécutif, qui mentionne qu'un organisme scolaire ne peut conclure une entente avec un autre gouvernement au Canada sans l'autorisation préalable de Québec. Cette res- a > stm La CSEM demeure « déterminée » à aller « jusqu'au bout » dans sa contestation de la loi.friction s'étend par ailleurs aux ententes avec des « organismes gouvernementaux ». Un organisme indépendant ? « Il n'est pas impossible que la Commission [scolaire] English- Montréal soit obligée d'avoir la permission du Québec et que, sinon, elle doive rembourser cette subvention », avait d'ailleurs lancé le professeur titulaire à la Faculté de droit de l'Université Laval Patrick Taillon avant que la nouvelle ne tombe. La CSEM aurait toutefois disposé d'arguments pour se défendre si elle avait décidé d'accepter les fonds du PCJ, estime l'expert. « la commission scolaire pourrait gagner son point en démontrant qu'il s'agit d'un organisme indépendant), avait ajouté M. Taillon. DÉBUT 9 Mars 2020 HORAIRE 8 h à 16 h 10 (35 heures par semaine) AASSION 4. PROFESSION DURÉE 1 455 heures CENTRE ANTOINE- (approximativement 1 an) DE-SAINT-IMPÉRY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :