Métro Montréal n°2020-02-05 mercredi
Métro Montréal n°2020-02-05 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-02-05 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 16,3 Mo

  • Dans ce numéro : vers un retour des caméras portatives ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
CARRIÈRES DÉMISSIONNER SANS FILET Oui, on peut laisser son emploi sans avoir de plan B. page 10 MONTRÉAL Mercredi 5 février 2020 journalmetro.com à agir pour le climat page 3 MONDE La Coalition étudiante pour un virage environnemental et social exige la mise sur pied d'un plan national d'urgence pour la justice climati ue et lance un nouvel a là la rêve ur le di du 30 mars au 3 avril rochai artout au Québec./GETIY UN NOUVEAU VENU CAUSE LA SURPRISE EN IOWA Pete Buttigieg, jeune, inexpérimenté et ouvertement homosexuel, a devancé Bernie Sanders. page 6 Porter ouvertes  : 18 fév. Tourisme I Hôtellerie I Restauration Admission au cegep Automne 2020 C'est le temps ! sram.qc.ca Vers un retour des caméras portatives ? SPVN L'opposition officielle à l'hôtel de ville presse de nouveau l'administration Plante d'équiper les policiers de Montréal de caméras portatives à partir de janvier 2021, afin de lutter contre le profilage. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com « Il est grand temps que l'administration Plante cesse de se défiler dans ce dossier », a rappelé hier le conseiller d'Ensemble Montréal dans Montréal-Nord, Abdelhaq Sari. Ce dernier est l'auteur d'une motion qui sera débattue le 24 février en séance du conseil municipal. L'opposition réclame que l'administration de Valérie Plante munisse graduellement — « et de façon permanente » — les policiers de la métropole de caméras portatives à partir du ler janvier 2021. Projet pilote aik l'origine, le projet pilote des caméras portatives voulait rétablir la confiance de la population envers les forces de l'ordre », a rappelé M. Sari. L'élu faisait ainsi référence au projet pilote tenu par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) en 2016-17. Pendant près d'un an, 78 patrouilleurs répartis à Lachine, dans le Plateau-Mont-Royal et à Montréal-Nord ont porté une caméra portative pour tester la pertinence d'utiliser cette technologie. Le SPVM a présenté son rapport en janvier 2019. Le corps de police en vient à la conclusion que ce projet pilote « n'a pas permis de démontrer sans équivoque que les caméras portatives favorisent la transparence des interventions policières, consolident le lien de confiance entre le policier et le citoyen et assurent la sécurité des policiers ». La mairesse a Selon plusieurs organismes, l'arrivée des caméras portatives au SPVM permettrait de lutter contre le profilage racial et social. ensuite décidé de s'opposer au port de caméras portatives par les policiers de Montréal. Le conseiller indépendant de Snowdon, Marvin Rotrand, a lui aussi remis en question la facture mise de l'avant par le SPVM pour l'implantation des caméras portatives à Montréal. « Le coût nous apparaît avoir été grandement gonflé », a déduré l'élu, qui appuie la motion de M. Sari. Les personnes noires et autochtones ont en moyenne plus de quatre fois plus de chances de faire l'objet d'une interpellation policière que les personnes blanches, d'après un récent rapport universitaire. Les personnes arabes sont pour leur part deux fois plus susceptibles de subir ces contrôles de routine. ITHQ



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :