Métro Montréal n°2020-02-04 mardi
Métro Montréal n°2020-02-04 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-02-04 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 13,7 Mo

  • Dans ce numéro : climat, il y a urgence d'agir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
MONDE à Ate r ÉDUCATION t PRIMAIRES UNE BENEVOLE ENGAGEE e DÉMOCRATES 101 DANS LA JUSTICE RÉPARATRICE La première soirée des candidats expliquée. page 6 Le parcours inspirant de Serena Lopes aux côtés de la population carcérale. page 10 MONTRÉAL Mardi 4 février 2020 mjournalmetro.com -raii. -71i011 7r- -= -2 Pi.."7, '..-Libro= t. »m. 7. te. PROTE -I é tr -.4Z l'environnement à tout prix - page 3 Un regroupement demande aux tribunaux de protéger des espaces se trouvant sur le site de Technoparc Montréal, dans Saint-Lauren où des m'et sont en cours. « Ce sont armi les dernières terres humides de Montréal » dit la Coalition verte. DR. BOCHI PODIATRE -1' 7'laie ; tr‘. - Trr. ; Sondas. Une forte majorité de Québécois se disent « fortement préoccupés » par les enjeux environnementaux et les trois quarts d'entre eux exigent des actions rapides. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetroscom C'est la conclusion du Baromètre de l'action climatique, une étude menée auprès de plus de 2 000 habitants de la province l'automne dernier. Ce premier Baromètre, dévoilé hier matin, a été réalisé par des chercheurs de l'Université Laval et le média indépendant Unpointcinq. Il repose sur un sondage web de la firme Léger mené auprès de 2 006 adultes « représentatifs de la population réelle du Québec. Premier constat  : près de 75% des répondants estiment t r Climat : il y a « urgence d'agir » DITES BONJOUR AUX TRAITEMENTS EFFICACES Ongles incarnés Douleurs au talon Fasciite plantaire Oignons Verrues plantaires Cors et callosités DRDUPIED.COM 1514 931-6111 I CENTRE-VILLE I VILLERAY s z « qu'il y a urgence d'agir ». Une majorité encore plus importante (79%) de Québécois se disent aussi « fortement préoccupés par les problèmes environnementaux en général ». Et cette tendance ne se limiterait pas à une région du Québec en particulier, selon la chercheuse Valériane Champagne St-Arnaud, qui a codirigé l'étude. « Il y a quand même une grande uniformité, qu'on se trouve à Montréal, à Québec ou en Gaspésie. Les convictions sont les mêmes », analyse-telle en entrevue avec Métro. Appel au gouvernement Le directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki, Karel Mayrand, voit ces chiffres d'un bon ceiL « Le gouvernement du Québec a un mandat fort s'il décide de s'avancer sur ces terrains-là », dit-il. Même son de cloche du côté de Mme Champagne St-Arnaud. « Notre souhait, c'est que ces chiffres servent aux décideurs », souligne-telle. L'année 2020 pourrait être teintée de vert à l'Assemblée 50% Selon le Baromètre, « moins de so% de la population déclare composter, manger moins de viande, réduire l'utilisation de la voiture et diminuer ses déplacements en avion. Peu de Québécois affichent l'intention de modifier leurs comportements dans les six prochains mois. » nationale. Québec doit bientôt présenter son nouveau Plan d'électrification et de changements climatiques. Il mène aussi des consultations sur le projet de loi 44, qui doit revoir le système de gouvernance des enjeux climatiques. La semaine dernière, Québec a dévoilé sa refonte de la consigne. Le ministre de l'Environnement prépare une riftlinte de la collecte sélective. Le Baromètre a séparé la population du Québec « en cinq grands profils » plus ou moins engagés dans la lutte aux changements climatiques. Les moins engagés, qui représentent environ 15% des Québécois, ont été regroupés sous le terme de « détachés ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :