Métro Montréal n°2020-02-03 lundi
Métro Montréal n°2020-02-03 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-02-03 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 16 Mo

  • Dans ce numéro : non au profilage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
n Facebook Q Twitter Linkedin 0 Instagram stminfo ÉLECTRIFICATION EN COURS... Vers un réseau 100% électrique NOTRE BUS ÉLECTRIQUE À GRANDE AUTONOMIE PASSE LE TEST DES CONDITIONS HIVERNALES. En novembre dernier, on vous annonçait l'arrivée de la tête de série du premier bus électrique à grande autonomie à la STM. Après plus de 5000 km parcourus, ce bus a pris la route vers un circuit fermé pour une série de tests de performance. 01 C'est lors de ces essais, réalisés dans des conditions de conduite extrêmes, que l'on peut observer et analyser le comportement du véhicule en conditions hivernales. On profite également des températures froides pour mieux comprendre la consommation d'énergie et l'autonomie du véhicule en fonction de l'utilisation du chauffage. 02 Sur une chaussée glissante ou enneigée préparée spécialement pour l'occasion, on met à l'épreuve le système de freinage le contrôle de stabilité et la traction. 03 On pousse les limites du bus au maximum en effectuant des dérapages contrôlés, des manoeuvres d'accélération ou encore des freinages brusques. 04 Pour simuler le poids des passagers, le bus est chargé de sacs de sable. 01 03 BUS ÉLECTRIQUE À GRANDE AUTONOMIE CARACTÉRISTIQUES DU VÉHICULE Climatisé Batteries permettant une autonomie d'environ 250 km Rails sur le toit pour la recharge par conduction (recharge lente) 29 Prochaine étape : plus de kilométrage, plus de bus électriques ! Au courant de 2020, 29 autres bus à grande autonomie viendront s'ajouter à cette tête de série. AUJOURD'HUI DE MIDI À 18 H DES JURISTES À VOTRE DISPOSITION McGIU Comme à tous les lundis de février, Juripop s'installe à la station McGill pour répondre aux questions des citoyens, et ce, totalement gratuitement. De midi à 18 h sur la mezzanine de la station McGill, profitez d'une consultation juridique gratuite de 15 minutes avec un avocat, un notaire ou un intervenant bénévole. PROJET INTÉGRÉ SRB PIE-IX SÉANCE D'INFORMATION PUBLIQUE ID 41, 99 et 135 Dans le cadre de la deuxième phase des travaux de cet important projet, les citoyens de l'arrondissement Villeray - Saint-Michel - Parc- Extension sont invités à venir rencontrer nos experts demain, le mardi 4 février 2020 à 19h au centreYves-Thériault, au 3925, rue Villeray. Vous pouvez vous inscrire à sropielx.c, ou en appelant au 514 287-8919 Partagez l'espace, même si la cueillette a été bonne. # préhistoriques
journalmetro.com métr Lundi 3 février 2020 AC'minait'Prendre des mesures contre le profilage racial Égalité. Dans le cadre du Mois de l'histoire des Noirs, une coalition d'organismes montréalais et Ensemble Montréal ont une fois de plus interpellé l'administration Plante sur le profilage racial, lors d'une assemblée publique hier. LEU SAVIC Esavic@journahetro.com la coalition a demandé une nouvelle entente avec les communautés autochtones ainsi qu'un projet pilote pour récolter des données sur les interpellations de personnes racisées au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et au Service des Transports de Montréal (STM). Données relatives à la race En octobre dernier, un rapport accablant sur les interventions policières révélait que les groupes racisés, notamment les personnes noires et autochtones, étaient surreprésentés dans les données sur les interpellations de routine. Devant ces résultats, le SPVM avait déclaré avoir besoin de plus de données On ne comble pas un poste. On engage une personne. Une conférence sur le rofila e racial se tenait hier à Montréal/PABLO ORTIUMÉTRO pour comprendre l'ampleur du phénomène. Le chef d'Ensemble Montréal, Lionel Perez, estime que le SPVM « cherche des excuses » pour ne pas mettre en place de mesures visant à contrer le profilage racial. « Ils disent qu'ils veulent des preuves ; pourtant, elles s'accumulent hors de tout doute », a-t-il tranché lors de l'assemblée publique. Pour répondre à cette demande, la coalition propose à Montréal de suivre l'exemple de Toronto et de Halifax, où il y a une politique de récolte de données relatives à la race. Cette politique obligerait le SPVM à prendre note de la race des personnes interpellées au cours des contrôles, ainsi que des personnes arrêtées ou accusées. « On donne au SPVM et à la STM l'occasion de faire une collecte de données concrète à Montréal », a déclaré Alain Babineau, du Centre de la recherche-action sur les relations raciales (CRARR). M. Babineau souligne que plusieurs rapports portant sur les interpellations policières ont vu le jour depuis de nombreuses années à Montréal. Il espère que les données portées par le projet pourront pousser la Ville à être plus active dans la lutte contre le profilage racial. Le conseiller d'arrondissement Marvin Rotrand, qui a organisé l'assemblée publique, Bloqués dans une station de skt Quelque 50o personnes se sont retrouvées bloquées, hier, dans la station de ski de Sasquatch Mountain, en Colombie-Britannique, à la suite d'un glissement de terrain qui a coupé la seule route d'accès à la station sur environ 1 km. AGENCE FRANCE-PRESSE Une nouvelle politique relative aux contrôles de routine a été promise par la Ville d'ici la fin du mois de mars. La coalition souhaiterait participer à l'élaboration de cette politique. avait demandé à la Ville d'appliquer un moratoire « immédiate sur les interpellations policières dans les rues de Montréal. Une nouvelle entente avec les communautés autochtones la coalition a également demandé une nouvelle entente pour améliorer les relations avec le SPVM et les communautés autochtones. Selon Jessica Quijano, du Foyer pour femmes autochtones de Montréal, il n'y a toujours pas de lien de confiance entre les populations autochtones et le SPVM. En 2015, une entente entre le SPVM et le réseau de la communauté autochtone de Montréal a mené à la création d'un poste d'agent de liaison avec la communauté. Même si elle reconnaît que les relations ont évolué de façon positive depuis l'entente, Jessica Quijano estime que celle-ci doit être revue et que la Commission de la sécurité publique devrait tenir une séance pour permettre aux Autochtones de se prononcer. Locaux vacants. Un propriétaire se défend À l'intersection du boulevard Saint-Laurent et de la rue Saint-Viateur se trouve une devanture vide qui est devenue un symbole des problèmes de la vente de détail dans la métropole québécoise. Le copropriétaire de la société à qui appartient l'immeuble, Danny Lavy, figure sur la liste des acteurs immobiliers perçus comme les méchants loups cupides dans différents quartiers de la ville. M. Lavy et d'autres propriétaires sont accusés par les résidants, les politiciens municipaux et les petits commerces d'avoir grandement contribué à l'augmentation des immeubles commerciaux vides. Pour Danny Lavy, ces gens ne comprennent rien à l'économie ni aux réalités entourant la gestion d'une entreprise à Montréal. SUITE DE LA UNE Stratégie d'aménagement dl faut planifier le territoire. C'est beau de développer la superficie commerciale, mais il faut s'assurer que l'offre et la demande correspondent », explique le président de l'ASDCM, Billy Walsh. Sinon, le nombre de locaux vacants ne fera qu'augmenter, prévient-il. Conversion en logements Alors que le nombre de logements locatifs disponibles est 3 -1111MMIll 1111111. 1111rea Le centre-ville de Montréal/12312F 15% Selon les estimations, 15% des commerces ayant pignon sur rue sont vides. L'immeuble de M. Lavy abritait jadis un café, mais la Coop Le Cagibi a fermé en 2018 lorsque l'ancien propriétaire a fortement augmenté le loyer. Cet espace est vacant depuis. LA PRESSE CANADIENNE en chute libre, les nouvelles dispositions de l'arrondissement permettront de faciliter la conversion de locaux vacants à vocation commerciale en appartements, notamment au nord de la rue Saint-Denis. Ces changements en matière de zonage comptent parmi les mesures inscrites dans le plan de relance de la rue Saint-Denis, dévoilé en août. ZACHARIE GOUDREAULT Venez nous rencontrer au Salon de l'emploi et de la vie en région Jeudi 6 février 2020 1 10 h à 18 h Grande Place, Complexe Desjardins etaee, 0 « RÉGION Desjardins



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :