Métro Montréal n°2020-01-31 vendredi
Métro Montréal n°2020-01-31 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-31 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'état d'urgence décrété concernant le coronavirus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ÉCA métr YÉMEN Rapport désastreux Plus de cinq ans après le début de la guerre au Yémen, « c'est un contexte de désastre pour l'ensemble du pays », un « effondrement » du système de santé, une « paupérisation massive », constate Médecins sans frontières, déplorant aussi le contrôle accru de la distribution de l'aide par les rebelles houthis. APPC. CHU Samte-Justine Le cenbe hospitalier miveraltake mire-m.1 Université A de Montréal z journaimetro.com Week-end 31 janvier-2 février 2020 MC rC VATICAN Scandales sexuels Le plus haut dignitaire de l'Église de France, le cardinal Philippe Barbarin, relaxé en appel hier après avoir été condamné pour ses silences sur les abus sexuels d'un prêtre, va de nouveau remettre sa démission au pape pour « tourner la page » de cette affaire, symbole des défaillances de l'Église face à la pédocriminalité dans ses rangs. « C'est l'occasion d'ouvrir un nouveau chapitre. De nouveau, je vais remettre ma charge d'archevêque de Lyon entre les mains du pape François », a annoncé le prélat de 69 ans devant la presse. AFP VENEZ NOUS RENCONTRER ! SOIRÉE DE RECRUTEMENT AU CHU SAINTE-JUSTINE 0% Apportez votre CV ! Des entrevues éclair auront lieu sur place/pour les postes suivants  : Soutien administratif Entretien ménager Service alimentaire Préposés aux bénéficiaires Agents de sécurité 0 0 L6 Pour plus de détails, rendez-vous au chusj.org/soiree Mercredi 5 février 2020 de 15 h à 1.8 h Atrium du CHU Sainte-Justine* BREXIT Rapprochements à l'horizon À la veille du grand saut britannique hors de l'Union européenne, le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo, a fait miroiter à Londres hier les « énormes bénéfices » d'un rapprochement post-Brexit, relativisant les divergences actuelles entre les alliés historiques. Le secrétaire d'État américain a multiplié les signes de bienveillance, appelant « Dom » son homologue Dominic Raab, qualifiant de « fantastique » sa demi-heure passée avec Boris Johnson et se disant dans un tweet « heureux de se trouver aux côtés du meilleur allié » des États- Unis. AFP *3175, chemin de la Côte-Sainte-Catherine, Montréal, QC H3T 105 Ur Nobel pour Gret=7 La jeune militante suédoise pour le climat Greta Thunberg et le mouvement Fridays For Future ont été proposés pour le prix Nobel de la paix 2020 par deux députés suédois. AFP Le bilan s'alourdit Coronavirus. L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré, hier, que l'épidémie du nouveau coronavirus apparu en Chine, qui a gagné plusieurs régions du monde, constitue une urgence internationale, appelant toutefois à ne pas limiter les voyages. « Je déclare l'épidémie une urgence de santé publique de portée internationale », a lancé le directeur de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus. « Notre plus grande préoccupation est la possibilité que le virus se propage dans des pays dont les systèmes de santé sont plus faibles [...]. Il ne s'agit pas d'un vote de défiance à l'égard de la Chine », a-t-il assuré. Si la plupart des contaminations ont été détectées en Chine continentale, 18 autres pays sont touchés, avec plus de 80 cas confirmés au total, selon l'OMS. « Bien que ces chiffres [en dehors de la Chine] soient relativement faibles, nous devons agir ensemble pour limiter la propagation », a expliqué le directeur de l'OMS. Signal inquiétant, des transmissions interhumaines ont été enregistrées hors de Chine, en Allemagne, au Japon, au Vietnam, aux États- Unis et en France. Néanmoins, le directeur de l'OMS a souligné que l'organisation estimait qu'il n'y avait pas lieu de limiter les voyages et les échanges commerciaux avec la Chine. « L'OMS (...) s'oppose même à toute restriction aux voyages », a-t-il insisté. Dans un communiqué, le comité d'urgence a expliqué que ces restrictions à la circulation des personnes et des biens pendant une urgence de santé publique peuvent Voyageurs munis de masques, hier, en Thaïlande/MLADEN ANTONOV/AFP être « inefficaces », perturber la distribution de l'aide et avoir des « effets négatifs » sur l'économie des pays touchés. Restrictions au voyage En ayant déclaré l'urgence internationale, l'OMS a désormais le droit d'interroger les pays sur les restrictions au voyage qu'ils vont imposer ou ont déjà imposées, a expliqué le président du comité d'urgence, Didier Houssin, donnant en exemple « les visas refusés, la fermeture des frontières, la mise en quarantaine de voyageurs qui sont en bonne santé ». La semaine dernière, l'OMS avait estimé qu'il était « trop tôt » pour déclarer une alerte mondiale, mais l'apparition de cas de transmission interhumaine en dehors de la Chine a fait pencher la balance. Le bilan de cette épidémie de pneumonie virale s'est alourdi à 170 morts hier en Chine. Le nombre de patients contaminés par ce virus de la famille du SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère) a grimpé à environ 7 700 en Chine continentale (hors Hong Kong), dépassant désormais largement celui de personnes infectées par le SRAS en 2002-2003, qui était de 5 327. Wuhan, métropole du centre de la Chine d'où est partie l'épidémie, est coupée du monde depuis une semaine, comme presque Les mesures de précaution internationales se durcissent  : plusieurs compagnies aériennes, dont Air France, British Airways et Lufthansa, ont suspendu leurs vols vers la Chine continentale, où des pays comme le Royaume-Uni, l'Allemagne et les États-Unis déconseillent tout voyage. tout le reste de la province du Hubei. Alors que ce cordon sanitaire imposé le 23 janvier interdit à quelque 56 millions d'habitants de quitter la région, les États-Unis et le Japon ont évacué mercredi une partie de leurs ressortissants. Un deuxième avion américain est attendu dans les prochains jours. D'autres pays planifient des opérations de rapatriement, et les mesures de précaution internationales se durcissent, la Russie ayant notamment annoncé qu'elle fermerait aujourd'hui sa frontière avec la Chine, longue de 4 250 km. L'OMS n'a jusqu'ici utilisé l'expression « urgence de santé publique de portée internationale » que pour de rares cas d'épidémies requérant une réaction mondiale vigoureuse, dont la grippe porcine H1N1 en 2009, le virus Zika en 2016 et la fièvre Ebola, qui a frappé une partie de l'Afrique de l'Ouest de 2014 à 2016 et la République démocratique du Congo depuis 2018. AGENCE FRANCE-PRESSE
MONDE 7 Destitution Le pouvoir de Trump questionné Le résident Trum, hier/SAUL LOEB/AFP Donald Trump peut-il légalement commettre un abus de pouvoir au nom de l'intérêt général ? La question a enflammé hier le Sénat lors de la seconde séance de questions au procès en destitution du président américain. Il s'agissait de la dernière chance pour les démocrates de convaincre les élus républicains d'entendre de nouveaux témoins. L'un des avocats du locataire de la Maison-Blanche, le célèbre constitutionnaliste Alan Dershowitz, s'est fait remarquer mercredi avec un argument massue. Dans l'intérêt général Si un président pense être « le meilleur président de tous les temps », il « ne mérite pas » d'être destitué pour avoir agi, dans « l'intérêt général », de façon à s'assurer un nouveau mandat, a-t-il avancé. L'explication a provoqué la stupeur de l'opposition, qui y a vu la justification d'un pouvoir présidentiel illimité. « C'est stupéfiant [...] si on accepte qu'un président puisse faire ce qu'il veut pour être réélu », a résumé Adam Sdriff, qui dirige l'équipe des procureurs démocrates, en dénonçant un « argument montrant le désespoir » de la défense. « La situation est pire qu'il y a 50 ans » et l'affaire du Watergate qui avait forcé Richard Nixon à démissionner pour éviter une destitution certaine, a-t-il affirmé aux 100 sénateurs. « L'argument de M. Dershowitz libérerait un monstre, ou plus précisément un monarque », a pour sa part assuré Cette dernière journée de questions posées par les sénateurs, par écrit, devait être la dernière chance pour le camp démocrate de convaincre des élus de la majorité républicaine de convoquer de nouveaux témoins jugés essentiels pour un procès équitable. Un vote sur la question est prévu aujourd'hui en fin de journée. Les démocrates veulent notamment entendre l'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump John Bolton, dont un livre à paraître contient des révélations embarrassantes sur le président. le chef des sénateurs démocrates, Chuck Schumer. Le 45e président des États- Unis est accusé d'abus de pouvoir pour avoir, selon l'opposition, conditionné l'été dernier le versement à l'Ukraine d'une aide militaire cruciale pour ce pays allié aux prises avec une rébellion pro-russe à une enquête des autorités ukrainiennes sur Joe Biden, un adversaire potentiel à la présidentielle de novembre. Le milliardaire a également été mis en accusation pour entrave à la bonne marche du Congrès pour avoir interdit à ses collaborateurs, une fois l'affaire révélée, de participer à l'enquête parlementaire ouverte par les démocrates à la Chambre des représentants. AGENCE FRANCE-PRESSE PLUSIEURS DE CES PRODUITS CONTIENNENT DE LA NICOTINE. La nicotine crée une dépendance et son usage est risqué pour la santé des enfants, des adolescents, des femmes enceintes et des foetus. jarrete.qc.ca Le ministre de la santé et des services sociaux Québec Sig vee COLLECTION ePOD Nouvelles couleurs disponibles — ARGENT VOTRE JOURNAL, VOS NOUVELLES... À VOTRE RYTHME !.3 OR NOIR ROS vype Une charge de batterie qui dure toute la journée *Basée sur un usage typique Environ 275 bouffées par cartouche Cartouches ePOD disponibles en 8 saveurs intenses et 3 niveaux de nicotine EN VENTE CHEZ LES DÉTAILLANTS, STATIONS-SERVICE ET ÉPICERIES PARTICIPANTS. Les produits Vype peuvent être nocifs pour la santé et contiennent de la nicotine qui crée une dépendance. LES PRODUITS VYPE NE DOIVENT PAS ÊTRE UTILISÉS PAR : Des personnes qui ne sont pas des adultes ; des personnes qui n'ont pas l'âge légal requis pour acheter un produit de vapotage ; des personnes allergiques/sensibles à la nicotine ; des femmes enceintes ou qui allaitent ; des personnes qui ont été avisées d'éviter l'usage du tabac ou de la nicotine pour des raisons médicales ; des personnes ayant des capacités physiques, sensorielles ou mentales réduites ou qui ont un manque d'expérience ou de connaissances, à moins d'être supervisées ou d'avoir obtenu des directives sur l'utilisation de ces produits de la part d'une personne responsable de leur sécurité ; et des personnes atteintes de problèmes cardiaques, d'hypertension sévère ou de diabète. Tenir les produits Vype hors de la portée des enfants. métra na171



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :