Métro Montréal n°2020-01-31 vendredi
Métro Montréal n°2020-01-31 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-31 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'état d'urgence décrété concernant le coronavirus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
métr Uirf ACEUM Un débat « colla boratif » Le processus de ratification de l'ACEUM, nouvel accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique, chemine aux Communes sans que ne soit réglé le problème de l'aluminium québécois. Hier, les élus ont débattu en deuxième lecture la Loi de mise en oeuvre de l'accord. Le débat a commencé par un discours de la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, qui a réitéré les effets positifs de l'entente qu'elle a elle-même négociée. Les députés bloquistes, les seuls à avoir dit non à un premier vote sur l'ACEUM mercredi après-midi, ont repris, eux, leurs doléances, exprimant une fois de plus leurs inquiétudes pour l'aluminium produit au Québec. « L'atmosphère, je pense, était collaborative et cordiale », a résumé la ministre Freeland à propos des premiers échanges en comité parlementaire. LA PRESSE CANADIENNE Joignez-vous à notre équipe d'hôtelier ! % loin our hotel team ! mi POSTES DISPONIBLES AVAILABLE POSITIONS Préposés (ées) aux chambres Room attendants journaEmetro.com Week-end 31 janvier-2 février 2020 ACTUALITÉ 4 Agents de réception Front Office agents Chasseurs/Portiers Bellmen/Doormen Rémunération compétitive Competitive salary Plus de 40 000$/année 40k plus per year Assurances collectives Group lnsurance Journées de maladie, journées mobiles et plus Sick days, mobile days and more .11 PORT DE MONTRÉAL Sylvie Vachon prend sa retraite Onze ans après son arrivée comme présidente-directrice générale du Port de Montréal, Sylvie Vachon quitte le navire. Elle prendra sa retraite « au cours de l'année 2020 ». Mme Vachon, qui travaille pour l'Administration portuaire de Montréal (APM) depuis 30 ans, quittera son poste lorsque son successeur aura été choisi. ! atm _  : COURTYARD BY MARRIOTT Montréal Centre-ville Envoyez votre CV/Send your resume : hr@courtyardmarriottmontreal.com AC HOTELS MARRIOTT. MONTRÉAL CENTRE VILLE Envoyez votre CV/Send your resume : ressourceshumaines@acmarriottmontreal.com En Chine, des mesures de quarantaine ont été mises en place./AARON FAVILA/AP Coronavirus. Aucun cas répertorié au Québec À ce jour, au Québec, il n'existe aucun cas répertorié d'une personne ayant contracté le coronavirus. L'information a été fournie hier par le directeur national de la Santé publique, Horacio Arruda, qui s'est montré rassurant, en faisant le point sur la situation au Québec. Si un cas était déclaré, le Québec ne serait pas pris au dépourvu, ayant déjà pris toutes les mesures requises pour empêcher la maladie de se propager. Le D'Arruda a convié les médias hier pour rappeler à l'ensemble de la population qu'il n'y a pas lieu de s'inquiéter outre mesure. Il a demandé aux Québécois de vivre leur vie normalement. Les principaux symptômes du coronavirus sont la fièvre, la toux et des difficultés respiratoires. Les personnes ayant une condition médicale antérieure, telle qu'une maladie cardiaque ou pulmonaire, seraient plus à risque de le contracter. Le D'Arruda a exhorté la population à ne pas céder à une peur irrationnelle et non fondée, alors que la Chine multiplie les mesures draconiennes afm de contenir l'éclosion et que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) vient de déclarer l'état d'urgence. « L'inquiétude, je peux vous dire, ça se transmet pas mal plus vite que n'importe quel microbe », a-t-il déclaré. Les masques peuvent nuire Il cite en exemple l'achat massif au Québec de masques, Quatre personnes ont été en observation, et tous les tests qu'elles ont subis se sont révélés négatk qui pourtant peuvent nuire à la santé, dit-il. Une personne qui n'est pas infectée et qui porterait le masque ne ferait qu'accumuler des sécrétions et finirait par se contaminer. Selon lui, les masques devraient être réservés au personnel soignant et aux patients qu'on soupçonne d'être infectés. Il a également déploré le fait que des parents choisissent à l'heure actuelle de retirer leurs enfants des écoles où il y a des élèves d'origine asiatique. « Il n'y a aucune raison, s'est-il exclamé. On ostracise des enfants, on dit à l'enfant  : "Il faut avoir peur des Chinois." » Pas de mise en quarantaine systématique Il est à noter que les voyageurs arrivant de Chine ne seront pas automatiquement mis en quarantaine, a indiqué le directeur québécois de la santé publique, qui n'a aucune indication selon laquelle une personne puisse transmettre le coronavirus sans présenter de symptômes. Le risque d'importation du virus par des voyageurs est d'ailleurs jugé faible. Les personnes ayant voyagé récemment dans les régions proches de la Chine sont invitées à signaler leurs symptômes en appelant Info-Santé au 811. LA PRESSE CANADIENNE
Pétrole Forte hausse des investissements I -..11111111 La hausse annoncée des investissements dans l'industrie pétrolière inquiète les écologistes./ARCHIVES MÉTRO (.10, ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreauft@journemetro com Alors que les appels à l'action climatique se multiplient, l'industrie pétrolière se réjouit des prévisions qui laissent entrevoir une hausse des investissements dans ce secteur en 2020. Une situation qui soulève l'ire des groupes environnementaux. L'Association canadienne des producteurs pétroliers (ACPP) a publié hier ses prévisions annuelles portant sur les investissements dans le secteur pétrolier et gazier du pays. Après avoir connu une baisse importante au cours des dernières années, un soubresaut est attendu en 2020. Ainsi, l'organisation, qui sert de lobby de l'industrie pétrolière auprès d'Ottawa, prévoit cette année des investissements totaux de 37 G$ dans le secteur du pétrole et du gaz naturel. Baisses d'impôts en Alberta Tim McMillan, président et directeur général de l'ACPP, crédite en partie la réduction de l'impôt aux entreprises accordée par le gouvernement de l'Alberta. « Ça reflète les efforts déployés pour amener l'industrie dans une position plus compétitive. Cela comprend la réduction de l'impôt des entreprises mise en place par le gouvernement de l'Alberta, ainsi que les incitations pour le transport du pétrole brut par train », écrit-il dans un communiqué émis hier. La hausse prévue des investissements dans ce secteur est aussi attribuable aux oléoducs destinés à exporter le pétrole de l'Ouest. Protéger l'environnement « C'est plus que décevant. [...] Leur vision, c'est qu'il faut 37G$ Cette année, les investissements totaliseront 37 G$ dans le secteur du pétrole et du gaz naturel continuer à augmenter les émissions à l'infini », déplore le directeur général de la Fondation David Suzuki pour le Québec, Karel Mayrand. Même son de cloche du côté de Patrick Bonin, responsable de la campagne Climat- Énergie de Greenpeace. « Le gouvernement canadien s'est engagé à être carboneutre en 2050. Le secteur pétrolier et gazier, c'est le principal secteur d'où proviennent les émissions de gaz à effet de serre (GES) », rappelle-t-il. Le « manque de cohérence » du gouvernement Trudeau « Là où c'est problématique, c'est que le Canada est dans la demi-mesure. On veut lutter contre les changements climatiques, mais on continue d'investir dans des projets pétroliers », déplore M. Bonin. Ce dernier souligne le manque de cohérence du gouvernement Trudeau, qui promet de planter deux milliards d'arbres d'ici 10 ans et investit des milliards pour permettre l'élargissement du pipeline Trans Mountain. Une décision critiquée par les écologistes et les communautés autochtones. Interpellé par Métro, le cabinet du ministre de l'Environnement et du Changement climatique, Jonathan Wilkinson, a souligné les mesures mises en place par Ottawa pour réduire les émissions de GES du pays. Il a toutefois reconnu par courriel « qu'il reste encore beaucoup à faire ». GA FA Guilbeault se dit nrèt à agir Le gouvernement fédéral pourrait décider de mettre en oeuvre certaines recommandations du rapport Yale, qui vise à moderniser le secteur des communications du Canada, sans passer par un projet de loi Le ministre du Patrimoine canadien, Steven Guilbeault, a déclaré hier matin qu'il explorait « différentes possibilités » pour implanter certaines des pistes de solution de ce document le plus tôt possible. Le rapport Yale, présenté mercredi, contient pas moins de 97 recommandations visant à forcer les géants du web à participer à la création de contenu canadien et à obliger le gouvernement à offrir un accès internet partout au pays. En mêlée de presse, il n'a pas voulu dire s'il est en faveur de l'élimination progressive de la publicité sur les plateformes de CBC/Radio-Canada, comme le recommande aussi le rapport Yale. LA massa CANADIENNE Usine de Saint-Esprit Journalier de production recherchés Entrevue garantie, apportez votre CV ! Le vendredi, 7 février 2020 De 9h à 15h Bureau de Servives Québec du nord de Montréal 5872, boulevard Léger, bur. 200 Montréal (Québec) H1G 5X5 Avec la participation financière de : ". Québec ral ACTUALITÉ 5 On nourrit le monde



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :