Métro Montréal n°2020-01-31 vendredi
Métro Montréal n°2020-01-31 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-31 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'état d'urgence décrété concernant le coronavirus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
métr journalmetro.com Week-end 31 janvier-2 février 2020 WEEK-END 10 Un retour vers le passé... de son histoire Une femme, ma mère prend l'affiche aujourd'hui. i K-FILMS AMÉRIQUE Offre valable le 2 février 2020. Des modalités et des frais s'appliquent. Voir l'appli pour tous les détails. ON LIVRE MEME À LA MI-TEMPS CE DIMANCHE, OBTENEZ 5 $ DE RABAIS SUR UNE COMMANDE DE 30 $ OU PLUS EN UTILISANT LE CODE PROMOTIONNEL MCDSB5. Dans les restaurants McDonald's participants. Les bons, les offres mobiles et les offres promotionnelles de McDonald's ne s'appliquent pas à la livraison. Les frais de livraison peuvent être plus élevés que dans les restaurants. 0 2020, McDonald's McLivraison. SUF Uber Eats Cinéma. La filiation est au coeur du long métrage Une femme, ma mère, le plus récent film de Claude Demers qui voyage beaucoup, des Rencontres internationales du documentaire de Montréal au Festival de Rotterdam. MARTIN GIGNAC info@journalmetro.com Centrée autour du thème de la mémoire (Barbiers, une histoire d'homme, Les dames en bleu, etc.), la filmographie de Claude Demers est devenue de plus en plus intime au fil du temps, évoquant notamment les blessures d'enfance du cinéaste dans l'essai D'où je viens. Le voilà qui remonte le mystère de ses origines pour raconter le destin de sa mère biologique, qui devient la métaphore du Québec qui s'apprête à sortir de la Grande Noirceur pour entrer dans la modernité. « Il ne s'agit pas juste du Québec, mais aussi du rôle qu'on réservait aux femmes, explique le réalisateur, rencontré dans un café du Mile End. Qu'est-ce qu'elles avaient comme choix, si elles ne voulaient pas se marier, si ce n'était l'enseignement ou la vie religieuse ? » Sa mère, elle, avait soif de liberté et d'émancipation. Et surtout pas d'un enfant, qu'elle a donné en adoption. « On s'attendait à ce que les femmes soient des usines à faire des bébés, surtout à l'époque », rappelle le cinéaste. Plus qu'une oeuvre thérapeutique Il ne faudrait toutefois pas voir ce film comme une simple oeuvre thérapeutique. « Au contraire, il y a un désir de cinéma qui s'est imposé », déclare le créateur de L'invention de l'amour. Et pas un désir de fiction, où la reconstitution historique aurait nécessité un budget conséquent, ou de documentaire classique, avec des entrevues familiales, mais d'un objet hybride. Construit comme un « Je tenais à ce que chaque plan ait une force poétique. » Claude Demers, cinéaste, qui dit aussi vouloir, grâce à cette oeuvre, raconter sa vie et son histoire familiale à sa jeune fille et à ses proches. casse-tête, dans la veine de La jetée de Chris Marker, Une femme, ma mère devient rapidement une réflexion sur le passé et les souvenirs, alors qu'un fils cherche à combler l'absence de sa mère en se penchant sur ses mystères. Pour y arriver, il imagine et réinvente sa vie. « Comme ma mère n'avait pas de visage, je lui en ai donné plusieurs », éclaire son metteur en scène. Il le fait en mélangeant des centaines d'archives de l'Office national du film (principalement des fictions des Michel Brault, Claude Jutra et autres Gilles Groulx) et des recréations réalisées à l'aide d'acteurs non professionnels. « Trouver les extraits de l'ONF a été le plus laborieux, se souvient Claude Demers. Ce fut un processus particulier, car j'étais en même temps en recherche et en montage. » L'amalgame qui en découle s'apparente aux longs métrages européens des années 1950 et 1960  : noir et blanc somptueux, épuration constante, alternance de plans fixes et de travellings fluides, narration déchirante, hommage aux maîtres du septième art que sont Bergman, Truffaut, Bresson et Dreyer, etc. « Je suis content qu'on sente le moins possible ce qui est tourné à partir des archives », lance le réalisateur. Il est surtout heureux de pouvoir laisser des bribes de son histoire familiale à sa jeune fille, de lui montrer d'où il vient. Comme quoi, un récit personnel peut aisément devenir universel. Le film Une femme, ma mère sort en salle le 31 janvier 2020. L'oeuvre avait d'abord été présentée à guichets fermés à la fin novembre dans le cadre des Rencontres internationales du documentaire de Montréal (RIDM). La direction du festival a décrit le film comme étant une « lettre d'amour inoubliable » adressée à sa mère et écrite par un « véritable "ciné-fils" ».
CRITIQUES P Sublime Recommandé Bon Moyen Sans intérêt 5 I À l'horizon l'amer Peur du vocodeur Mon doux saigneur Horizon) 4 Pour bien commencer l'année, les cinq gars de Mon doux saigneur nous reviennent avec Horizon, un deuxième album à la hauteur des attentes. Guitares et mélodies folk, mdancolie et humour se mêlent pour donner des morceaux racontant des expériences personnelles dans lesquelles on se reconnaît souvent. Un album très réussi qu'on se fera un plaisir d'aller écouter jouer sur les scènes montréalaises. ZOÉ MAGALHAES CONCERT ST-VALENTIN sous les Chandelles Avec le Quatuor à cordes « Ambitus » rT La Faune Demain c'était hier * Musiques de Films ** Medley Piaf ** Streisand ** Tangos ** Nessun dorma ** Valse le beau Danube bleu ** le Canon de Pachelbel * Ce qui interpelle et intrigue, à la première écoute de Demain c'était hier, c'est le genre dans lequel on pourrait classer ce premier album de Jay Essiambre et de son groupe La Faune. Est-ce du rock ? De la pop ? Peut-être du hip-hop ? Les trois ? Pour ce qui est des mélodies, le résultat est intéressant En revanche, la voix, trop trafiquée (à moins d'adorer le vocodeur), perd de son charme et émousse l'effet des paroles. mima man MONTRÉAL SAMEDI, 15 février à 20 h Église St-Denis, 454, ave Laurier E. (Face au Métro Laurier) Billets en vente  : À la « Boîte Gourmande », 445, ave Laurier E. ou à l'entrée le soir du concert Aussi à LAVAL, le 14 février à 20 h Informations : (514) 774-9148 I www.concertchandelle.com ART SOUTERRAIN Cinq artistes annoncés Art Souterrain, qui en est à sa 12'édition, a présenté hier la liste des cinq artistes « phares » de sa programmation. Parmi les noms à retenir, notons celui de Daniel Corbeil, qui signe une installation architecturale, et de Skawennati, qui devrait occuper toute la galerie marchande du Centre de commerce mondial. Le festival aura lieu du 29 février au 22 mars. eue 5S PAR BILLET MUSIQUE Le Taverne Tour a cinq ans C'est avec une très belle programmation que le Taverne Tour revient pour célébrer avec les festivaliers sa cinquième édition. Des groupes d'ici et d'ailleurs sont ainsi attendus cette fin de semaine dans de nombreux bars du Plateau- Mont-Royal. C'est entre l'avenue du Mont-Royal, la rue Saint- Denis et le boulevard Saint- Laurent que tout se passe. Averiruett INFIEPSive Pendant trois soirs, de jeudi à samedi, plus de 70 artistes et groupes feront vibrer et bouger le Plateau. Deerhoof, l'une des têtes d'affiche du festival, donnera le ton des festivités du cinquième anniversaire du Taverne Tour. Le concert s'annonce déjà inoubliable, puisque la formation jouera aux côtés des Montréalais de Thus Owls et du duo déjanté Tamayugé. Le coloré Fred Fortin sera aussi de la partie. MÉTRO DU 29 FÉVRIER AU 8 MARS ECHAPPET01 CIA1 f Fà, 514 g07 - 2200 WEEK-END 11 STOCKHOLM Des sculptures de Dali dérobées Dix sculptures du maître du surréalisme Salvador Dali ont été dérobées hier à l'aube lors du cambriolage d'une galerie à Stockholm. Les voleurs ont brisé la porte vitrée de la galerie Couleur et ont emporté les oeuvres, dont la valeur est de 20 000 et 50 000 euros la pièce, avant de prendre la fuite à bord d'un véhicule, selon des témoins qui se trouvaient sur place. AFP 20% DE RABAIS JUSQU'AU 5 FÉVRIER INCLUS SPÉCIAL POUR LES LECTEURS DU JOURNAL MÉTRO 5% ADDITIONNEL AVEC LE CODE PROMO JMECHAPPEI01



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :