Métro Montréal n°2020-01-31 vendredi
Métro Montréal n°2020-01-31 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-31 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'état d'urgence décrété concernant le coronavirus.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
p MONTRÉAL Week-end 31 janvier-2 février 2020 journalmetro.com id DR. BOCHI PODIATRE 91 L'état D'UR ENCE décrété page 6 Hier, l'Organisation mondiale de la Santé a affirmé que l'épidémie du coronavirus apparu en Chine, qui a gagné plusieurs régions du monde, constitue une urgence internationale. La Direction de la santé publique exhorte la population au calme./carry j f FFI MEDIA ESCAPE GAME ÉPHÉMÈRE AU ? AI AIS [In CONGRÈS CIE MONTRÉAL I DÉS LE 29 FEtRIEA ECHIPPFICII URI Consigne élargie à partir de 2022 Recyclage. Québec élargira à partir de l'automne 2022 la consigne aux bouteilles en verre et en plastique. Une bouteille de vin ou de spiritueux rapportera 0,25$ et une bouteille en plastique, 0,10$. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journatmetro.com Le ministre de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Benoit Charrette, en a fait l'annonce à Saint-Sauveur hier, en présence de François Legault Cette pratique devrait permettre de consigner plus de quatre milliards de contenants par an, selon Québec, qui avait confirmé le mois dernier qu'il préparait une annonce sur l'élargissement de la consigne. Les contenants de plastique, de verre et de métal, comme les DITES BONJOUR AUX TRAITEMENTS EFFICACES Ongles incarnés Douleurs au talon Fasciite plantaire Oignons Verrues plantaires Cors et callosités DRDUPIED.COM 1514 931-6111 I CENTRE-VILLE I VILLERAY « Il y a longtemps que le système de la consigne aurait dû etre modernisé. » - Benoit Charrette, ministre de l'Environnement canettes, de 100 ml jusqu'à 2 L pourront être rapportés dans des points de dépôt gérés par les manufacturiers. « Les entreprises qui mettent en marché les contenants de boisson auront la responsabilité financière, opérationnelle et communicationnelle du nouveau système », a précisé le gouvernement dans un communiqué de presse. Certains points de dépôt devraient s'installer chez les détaillants. L'industrie sera aussi responsable d'ériger des « centres de dépôt » pour recevoir les bouteilles et les canettes vides. « À compter d'aujourd'hui, les entreprises ont un an pour déposer un plan de déploiement de la consigne », précise-t-on. En imposant des règles aux entreprises, Québec souhaite d'ailleurs s'assurer le dépôt de 90% des contenants admissibles en 2030. Les contrevenants s'exposent à des pénalités. Cela répond à la demande de plusieurs organismes, dont l'Union des municipalités du Québec (UMQ), qui exigeait l'an dernier que « les compagnies assument leur responsabilité ». Hier, l'UMQ a évoqué « un pas dans la bonne direction ». Elle souhaite toutefois une révision « en profondeur de l'ensemble du système de récupération et de recyclage au Québec ». De nouvelles annonces concernant la réforme du système de collecte sélective doivent venir « au cours des prochaines semaines ». La Société des alcools du Québec (SAQ), qui s'était montrée frileuse au sujet de la consigne pendant un certain temps, a bien accueilli la nouvelle, désirant s'engager en testant « l'utilisation de gobeuses de verre dans ou à proximité de certaines de ses succursales ». Suite de la une.age 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :