Métro Montréal n°2020-01-30 jeudi
Métro Montréal n°2020-01-30 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-30 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : un avion canadien prêt à aller en Chine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journalmetro.com Jeudi 30 janvier 2020 OPINIONS DALILA AWADA SOIGNEZ VOTRE LANGUE AntiDoTe WINDOWS MAC LINUX www.antidote.info LE M T DU JOUR ANTIDOTE USIBLE, adjectif Définit on — Qui peut être considéré comme vrai. Étymol gie — Du latin plausibilis,'qui mérite d'être a Cooccrrences — hypothèse plausible, explication pl thèse p lausible, réponse plausible, solution plausible Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. admit° QUAND L'EMPATHIE EST IMPOSSIBLE Est-ce que c'est possible de rester insensible face à une tragédie comme celle qui a eu lieu à la grande mosquée de Québec le 29 janvier 2017 ? Pas nécessaire de chercher longtemps  : oui, c'est possible. En ligne, on peut trouver en quelques clics des personnes qui minimisent le geste qu'a posé Alexandre Bis- OURRIER DES LECTEURS La liberté de dire des propos qui choquent Si certains sont outrés par le tweet de la présidente de la FFQ, Gabrielle Bouchard, ce sont pourtant les propos du ministre Jean Boulet qui devraient susciter le plus d'indignation. Alors que Mme Bouchard a publié, comme elle en a l'habitude, un tweet proposant avec ironie d'interdire les relations hétérosexuelles, le ministre a affirmé qu'elle avait dépassé les "limites acceptables de la liberté d'expression". Il a ajouté que le financement de l'organisme pourrait être sonnette, ou même qui s'en réjouissent et érigent le tireur en héros incompris. Dans certains fils de commentaires qui circulent, on a l'impression de lire les fans d'une rockstar. « Go go Alexandre ! » écrit ainsi un intemaute. D'autres ne vont pas jusque-là, mais aimeraient donc qu'on en revienne. La victimisation, ça suffit. Ces réactions étaient observables il y a trois ans et le sont encore aujourd'hui. Comment ce désert d'empathie est-il possible ? Une des réponses réside dans le fait que les musulman.es sont, depuis de nombreuses années maintenant, déshumanisé.es. La déshumanisation est un processus par lequel on dépouille certains groupes des caractéristiques qui les rendent humains et sensibles, donc dignes de considération. Ils sont trop différents, « pas comme nous ». Deux professeurs de philosophie, Abraham Olivier et Luis Cordeiro-Rodrigues, ont publié une recherche en 2017 dans laquelle ils notent que, quand certains groupes révisé, ce qui remettrait en question l'existence même de la FFQ, La liberté d'expression est un droit fondamental. On pourrait dire, pour parler le langage de la CAQ, une « valeur québécoise ». Protection d'un autre droit S'il existe des raisons de limiter la liberté d'expression, elles sont bien définies dans la loi. Un des rares motifs est la protection d'un autre droit. Par exemple, on peut interdire la publication d'un journal fomentant la haine antisémite, comme c'est arrivé à Toronto il y a quelques semaines. Or, dans le cas présent, Mme Bouchard ne brime les droits de per- C'est une souffrance qui n'émeut pas. Ce phénomène semble se manifester dans le cas de la fusillade à la mosquée de Québec. sont perçus comme étant trop différents, leur souffrance devient moralement moins significative. Elle est jugée moins importante ou alors louche et exagérée. C'est une souffrance qui n'émeut pas. Ce phénomène semble se manifester dans le cas de la fusillade à la mosquée de Québec. Que des hommes musulmans soient décédés, d'autres blessés, et que les familles soient trau- sonne. Ses propos dérangent, certes, mais sont tout sauf haineux. La Cour suprême a déjà statué que « l'expression qui requiert protection est précisément celle qui dérange et indispose, choque ou dégoûte ». Jean Boulet est-il au courant ? M'est d'avis qu'on devrait lui passer un bon test des valeurs. FRANÇOIS G. COUILLARD, L'actualité vous fait réagir ? Écrivez-nous ! opinions@ journalmetro.com matisées, ne produit pas, chez bien des gens, les réactions empathiques habituelles. Et cette absence de compassion n'est ni étonnante ni nouvelle, car le processus de déshumanisation est enclenché depuis belle lurette. Depuis que les musulman. es, et l'Islam de manière générale, sont désignés comme boucs émissaires. Depuis que certains milieux politiques les instrumentalisent et les traitent comme des problèmes à gérer. Depuis que des commentateurs les caricaturent et les enlaidissent sans cesse. En somme, depuis l'instauration du programme habituel  : valeurs rétrogrades et sexistes, culture incompatible, accommodements, mosquées, voile-niqab-burqa, etc. Vibrant soleil du mercredi Une photo toute fraîche, c'est le cas de le dire.../COLLABORATION SPÉCIALE/HARUKA YOSHIDA Mais c'est aussi parce qu'à bien des égards, on fait du surplace. Les solutions mises de l'avant pour contrer les phénomènes liés à la haine demeurent superficielles, et là où il serait possible de faire beaucoup plus, on regarde le racisme et l'islamophobie passer comme des nuages dans le ciel. Aucune de ces réalités n'est prise à bras-le-corps. On peine donc à redonner du souffle à une compassion que d'autres ne cessent d'étouffer. Maintenant, la question à laquelle il nous faudra répondre est la suivante : comment arrêter l'engrenage de la déshumanisation avant qu'elle ne nous révèle un autre de ses visages funestes ? Volume  : 20 Numéro  : 16 À Montréal, Métro est publié par Métro Média. 101, boul. Marcel-taurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066 Téléc.  : 514 286-9310 Imprimé par  : Transcontinental Transma9, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, H1J 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Controleur  : François Dallaire Directeur de l'information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Équipe de rédaction/Actualité en soirée  : Zoé Magalhaes Monde  : Chloé Machillot Réviseurs  : Pierre-Yves Thiran, Martin Benoit. Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publiciteejournalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895 QUÉBEC Présenté par mer - plaudi'. usible, scénario plausible, raison plausible, théorie plausible, motif plausible, interprétation plausible, prétexte plausible... 6
n Facebook Q Twltter Linkedin 0 Instagram stm.lnfo DES COMPORTEMENTS EN VOIE DE DISPARITION Sauriez-vous Les identifier ? VOUS VOUS DEMANDEZ PEUT-ÊTRE QUELLE EST L'ORIGINE DE NOS « PRÉHISTORIQUES ». Nos personnages caricaturaux illustrent des comportements qui n'ont plus leur place en 2020. Nous les avons inventés de toute pièce pour qu'ils ne ressemblent à personne, mais pour que tous se sentent également concernés. Les situations qu'ils mettent en scène proviennent de suggestions et de commentaires de nos clients au sujet d'agissements problématiques observés dans les bus ou dans le métro. Vous avez sans doute remarqué que les situations dans lesquelles ils se retrouvent sont franchement exagérées. Mais sauriez-vous identifier à quel comportement actuel les illustrations suivantes font allusion ? 4%2 01 02 03 04 1. Il transporte un sac à dos beaucoup trop volumineux. S'il-vous-plait, enlevez votre sac à dos pour ne pas nuire aux autres en occupant trop d'espace. 2. Elle parle très fort dans son « appareil ». En transport collectif, respectez les autres en évitant de parler trop fort au téléphone. 3. Sa tablette l'empêche de voir les gens qui auraient besoin de son siège. Restez attentif à ceux qui vous entourent et soyez courtois en cédant votre place à une personne ayant besoin d'un siège. 4. Elle ne conserve pas sa preuve de paiement. Que ce soit en bus ou en métro, pour toute la durée de votre déplacement, votre titre validé sert de preuve de paiement. Conservez-le pour éviter une amende minimale de 150$ plus les frais applicables TACHONS OTRE TUQUE Champ-de-Mars LE 1ER FÉVRIER TOMBE UN SAMEDI Achetez votre titre dès aujourd'hui LUNDI, NOUS SERONS DÉJÀ LE 3 FÉVRIER. AINSI, NOUS PRÉDISONS QUE VOUS DÉBU- TEREZ VOTRE SEMAINE EN MAUGRÉANT... SI VOUS N'AVEZ PAS DÉJÀ ACHETÉ VOTRE TITRE MENSUEL DE FÉVRIER. SURTOUT QU'HABILLÉ EN HIVER, LES MINUTES D'ATTENTE VOUS SEMBLERONT PLUS LONGUES. Soyez futé:avant la fi n de janvier, profitez de moments moins achalandés pour acheter votre titre. Votre temps est précieux et nous en sommes conscients ; voici nos conseils pour déjouer les files d'attente dans les stations. Profitez de moments moins achalandés pour vous rendre à une distributrice, à une borne de rechargement ou achetez vos titres auprès d'un agent de station. BON À SAVOIR La période la plus achalandée le matin:7 h 30 à 9 h 30 La période la plus achalandée le soir:16h30 à 18 h30 Les titres mensuels sont disponibles à partir du 20 du mois VOUS AVEZ D'AUTRES OPTIONS Abonnez-vous au programme OPUS à l'année Achetez en ligne à partir de la maison à l'aide du lecteur OPUS Rendez-vous chez un détaillant (commerce, dépanneur ou pharmacie) Pour connaître ces options et voir le point de vente accessible le plus près de chez vous, visitez notre site. 250 000 Chaque début de mois, vous faites partie de nos quelques 250000 acheteurs de titres mensuels en station. Nous ne vous remercions jamais assez de choisir le transport collectif ! igloofest Du 16 janvier au 8 février 2020



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :