Métro Montréal n°2020-01-29 mercredi
Métro Montréal n°2020-01-29 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-29 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 16,9 Mo

  • Dans ce numéro : pas d'arrêt de service pour le recyclage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
métr journaimetro.com Mercredi 29 janvier 2020 MONDE Transparence face au coronavirus La Chine a promis hier la « transparence » face au « démon » de l'épidémie de pneumonie virale qui y a déjà fait plus de 100 morts, tandis que le Japon et les États-Unis s'apprêtaient à évacuer leurs ressortissants piégés à Wuhan, le berceau du nouveau coronavirus. l ai ONY WALLACE/AFP LIBÉREZ LA QUATRE PROGRAMMES i:iUBLICS : Animation 3D I Modélisation 3D Design de niveau Conception-intégration so www.lecampusadn.com t Séance d'information Le 30 janvier à 18h Le campus numfrque Qgin Place au bien-être animal Certaines pratiques très controversées seront bientôt illégales au nom du bien-être animai Parmi celles-ci, le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets seront interdits à la fin de 2021 en France. arp Un plan de « paix » controversé Washington. La carte des États israélien et palestinien du plan de paix de Donald Trump, dévoilée hier par la Maison Blanche, prévoit un tunnel reliant la Cisjordanie à la Bande de Gaza et une souveraineté d'Israël sur la vallée du Jourdain. « Tous les musulmans aux intentions pacifiques seront bienvenus pour visiter et prier à la mosquée Al-Aqsa », troisième lieu saint de l'Islam, précise la légende de la carte qu'a tweetée M. Tramp. Une quinzaine de colonies israéliennes figurent par ailleurs en Cisjordanie. L'ancien homme d'affaires de New York, qui se targue d'être un négociateur hors pair, avait confié au printemps 2017 à son gendre et conseiller Jared Kushner, novice en politique, l'épineuse tâche de préparer une proposition susceptible d'aboutir à « l'accord ultime » entre Israéliens et Palestiniens. L'objectif  : réussir là où tous ses prédécesseurs ont échoué. Mais la partie s'annonce très difficile. Selon de hauts responsables palestiniens, le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a refusé au cours TECH NO Avancée pour Huawei Le gouvernement britannique a donné, hier, sonfeuvert àune participation limitée du chinois Huawei au réseau 5G, faisant fi des pressions de son allié américain, qui s'est dit « déçu », à quelques jours du Brodt. AFP Benyamin Netanyahou et Donald Trump, hier/SARAH SILBIGERjAFP des derniers mois les offres de dialogue du président américain et juge son plan « déjà mort ». Le premier ministre palestinien, MohammedShtayyeh, a pour sa part appelé par avance la communauté internationale à boycotter le projet, contraire selon lui au droit international. « Ce n'est pas un plan de paix pour le Moyen-Orient », a-t-il martelé, jugeant que l'initiative visait avant tout à protéger « Trump de la destitution » et « Netanyahou de la prison ». Signe que le calendrier est délicat, à un mois de nouvelles élections en Israël où Benyamin Netanyahou est aux prises avec une inculpation pour corruption, le locataire de la Maison-Blanche a aussi reçu lundi son principal opposant, Benny Gantz. Mais c'est avec « Bibi » qu'il a choisi d'apparaître devant les caméras, et le premier ministre HISTOIRE Devoir de mémoire Des centaines de photos inédites prises dans le camp d'extermination de Sobibor ont été présentées à Berlin, hier, pendant les commémorations d'Auschwitz, et promettent un « bond prodigieux » dans la connaissance des crimes nazis. Arp Pour Robert Malley, ancien conseiller de Barack Obama et président de l'International Crisis Group, le message adressé aux Palestiniens est clair et sans nuances  : « Vous avez perdu, il va falloir vous y habituer. » israélien, qui se rendra dès mercredi à Moscou pour informer le président russe Vladimir Poutine des détails du plan, n'a pas dissimulé son enthousiasme. « Monsieur le président, votre accord du siècle est la chance du siècle », a-t-il lancé depuis la Maison-Blanche. Le projet américain avait aussi été rejeté par avance par le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, enclave palestinienne de deux millions d'habitants séparée géographiquement de la Cisjordanie, où se limite l'autorité de Mahmoud Abbas. AGENCE FRANCE-PRESSE BURKINA FASO Massacre djihadiste Un massacre de grande ampleur, qui a fait au moins une dizaine de morts, a eu lieu ce week-end dans le village de Silgadji, dans le nord du Burkina Faso, où les attaques djihadistes sont de plus en plus fréquentes et meurtrières. AFP 6
métr journalmetro.com i'71 Mercredi 29 janvier 2020 OPINIONS UN MONDE QUI CHANCE CHRONIQUE IN LI BRO VERITAS FRÉDÉRIC BÉRARD docteur en droit et politologue Nouvelle d'envergure  : un tribunal suisse acquitte quelques manifestants pro-climat ayant paralysé les activités d'une des banques du pays. Le motif ? L'exception de nécessité. Le réchauffement climatique étant, selon le tribunal, considéré d'urgence (on sera d'accord avec lui), le mobile de la manifjustifie, du coup, celle-ci. Boum. L'État de droit est peut-être en train de se métamorphoser. Lagame aussi. Retour au Québec, où des événements similaires forcent une réflexion similaire. Des COURRIER DES LECTEURS L'eau et le feu En Australie, les feux de brousse auraient consumé quelque six millions d'hectares, une surface représentant 120 fois celle de l'île de Montréal. Les prélèvements d'eau par habitant sur l'île-continent comptent parmi les plus élevés des pays de l'OCDE, tout juste derrière ceux des Etats-Unis et du Canada. Paradoxalement, la rareté de la ressource en a fait bondir le prix. L'Australie, dont l'agriculture SOIGNEZ VOTRE LANGUE AntiDoTe WINDOWS MAC LINUX www.antidote.info manifestants sont accrochés à un pont important kidnappant le cours normal du 450. Autre clignement de l'oeil, autre boum  : des militants véganes s'infiltrent dans une ferme agricole, souhaitant attirer l'attention sur des pratiques condamnées. La game change, disaisje. Quid de l'État de droit québécois ou canadien ? Ça reste à voir. Ceux et celles qui me lisent depuis X temps connaissent ma propension à défendre ce dernier, particulièrement en ce qui a trait aux et l'élevage représentent 19% des exportations, est l'un des pays les plus avancés en ce qui a trait à la marchandisation de l'eau. La sécheresse, l'une des principales causes des feux de brousse, y fait fleurir les affaires de financiers peu regardants. Pendant ce temps, des milliers de déplacés sont contraints de se reloger et des fermiers doivent cesser leurs activités, ne pouvant plus se payer le précieux liquide. Dans plusieurs pays, la privatisation de l'eau est en passe de devenir la norme. Au Québec, les libertés civiles. Encore faut-il, toutefois, que l'État de droit en question repose sur un socle de justice sociale. Sans bases légitimes, celui-ci pourrait autrement être instrumentalisé à des fins condamnables. Afin de contrer « l'anxiété des agriculteurs », le ministre Lamontagne fignole actuellement une loi, toujours en gestation, qui aura pour effet de prendre le taureau par les cornes  : les activistes animalistes casqueront Des amendes de 15 000 $ pour une entrée par effraction, et de 25 000 $ pour les récidivistes-têtes-decochon. Peine excessive interdite à l'article 12 de la Charte canadienne ? Possiblement L'ironie ? C'est que, malgré l'adoption en 2015 de la Loi sur le bien-être et la sécurité de l'animal, celle-ci ne s'applique pasL. l'industrie agricole. Celle-ci, en d'autres termes, ne sera redevable qu'à elle-même. Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. MÉTRO Les standards moraux, souvent englués, peuvent évoluer par l'entremise d'actions d'éclat dénuées de violence. Parlons conséquemment d'une loi symbolique, voire hypocrite. Ce que souhaitent les activistes, au fait ? Que le ministre et son troupeau cessent de ménager la chèvre et le chou. Même s'ils sont doux comme des agneaux, la requête militante est ferme  : que le traitement des animaux dans les élevages et les abattoirs soit filmé. En échange, plus d'intiosion. Réponse de l'industrie ? Une face de boeuf qui en dit long. OK, suffit de pondre des jeux de mots bêtes. Le mérite de ce léger grabuge ? Faire avancer la cause. Oui, sérieusement Des noms ? Morgentaler. Rosa Park. Luther King. Mandela. Gandhi. J'en entends plusieurs remuer d'ici  : Bérard, pauvre imbécile, comment comparer ces enjeux fondamentaux à celui du véganisme ? L'analogie tient en fait à ceci  : et si nous étions dans le champ, côté agroalimentaire ? Les standards moraux, souvent englués, peuvent évoluer par l'entremise d'actions d'éclat dénuées de violence. Les exemples d-dessus, auxquels on peut ajouter le droit de vote des femmes, suffisent pour s'en convaincre. D'ailleurs, maintenant que les solutions de rechange sérieuses existent à l'élevage traditionnel, la question, notamment d'un point de vue environnemental, ne devraitelle pas occuper davantage l'espace politico-médiatique ? Pourquoi ce refus, ô combien conservateur, de glorifier abondantes réserves d'eau douce savoir si c'est trop ou pas assez. Le constituent l'une des plus grandes droit criminel canadien a depuis richesses de la population et elles longtemps opté pour des punitions doivent le rester. susceptibles de respecter, voire de favoriser l'amendement des per- FRANCIS RIVEST-ROY, LONGUEUIL sonnes reconnues coupables. Des peines trop lourdes vont à l'encontre de cette attitude et revêtent les caractéristiques du châ- Punition oui, timent exclusivement punitif Je suis de ceux et de celles qui mais... veulent que le crime grave soit puni, mais qui pensent que le La sentence était de 40 ans. responsable d'un tel crime demeure Actuellement, on se dispute à toujours une personne humaine les voies nous éloignant des confortables paradigmes reçus ? Combien de révolutions porteuses, au fait, sans avoir botté le cul de l'apathie et de la complaisance populaire ? Un petit mot pour finir, avec Henry David Thoreau, maître à penser de plusieurs des grands personnages mentionnés précédemment  : « Ainsi, l'État ne tente jamais de s'adresser au jugement intellectuel ou moral, d'un homme, mais seulement à son corps, à son sens. L'État n'est doué ni d'un esprit supérieur ni d'une honnêteté supérieure, mais uniquement d'une force physique supérieure. Je ne suis pas né pour que l'on exerce sur moi une quelconque forme de force. Je tiens à respirer comme bon me semble [...] Si une plante ne peut vivre conformément à sa nature, elle meurt. Il en va de même pour un homme. » Bouffe à réflexion. susceptible de se reprendre... si on lui en laisse la possibilité. Et il ne faudrait pas que les terribles conséquences d'une récente libération conditionnelle mal avisée viennent infirmer ce qui précède. 7 NORMAND BREAULT, MONTRÉAL L'actualité vous fait réagir ? Écrivez-nous ! opinions@ journalmetro.com Volume  : 20 Numéro  : 15 À Montréal, Métro est publié par Métro Média. 101, boul. Marcel-Laurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066 Téléc.  : 514 286-9310 Imprimé par  : Transcontinental Transmap, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, H1J 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l'information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Équipe de rédaction/Actualité en soirée  : Zoé Magalhaes Monde  : Chloé Machillot Réviseurs  : Pierre-Yves Thiran, Martin Benoit. Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinionsejournalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publidte@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895 LE MOT DU JOUR ANTIDOTE LIQUEUR, nom féminin Présenté par métr Définition - Boisson alcoolisée sucrée et aromatisée, généralement consommée comme dige, tif. Hyponymes - absinthe, alkermès, anisette, chartreuse, cherry, citronnelle, curaçao, génépi, guignol -t, kummel, macquevin... Locution - liqueur de Dakin  : [MÉDECINE] liquide antiseptique, de couleur rosée et à l'odeur d'= au de Javel, utilisé pour le lavage des plaies et des muqueuses.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :