Métro Montréal n°2020-01-28 mardi
Métro Montréal n°2020-01-28 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-28 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 14,6 Mo

  • Dans ce numéro : Montréal pourrait gérer le recyclage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journairnetro.com Mardi 28 janvier 2020 ACTUALITÉ 6 CONSERVATEURS Erin O'Toole ca porte candidat Le conservateur Erin O'Toole, député de la circonscription de Durham, en Ontario, a fait savoir, hier, sur les réseaux sociaux qu'il serait candidat à la chefferie du Parti conservateur du Canada. Ancien militaire, il espère succéder à Andrew Scheer à la tête du parti. MÉTRO CORONAVI RUS Deux cas avérés au pays Le médecin-hygiéniste en chef de l'Ontario a annoncé hier que le premier cas présumé du nouveau coronavirus signalé au cours de la fin de semaine a été confirmé. Selon des responsables, le test s'est aussi avéré positif chez sa femme, qui est donc considérée comme le deuxième cas au pays. Pc ramn a'TS ECHERCHÉS Metropolitan Media est à la recherche de camelots fiables pour la livraison de journaux à domicile (Gazette, National Post, Globe & Mail, Journal de Montréal, Le Devoir et autres) pour environ 200 clients dans la ville de Montréal REVENUS ULE OBLIGATOIRE entre 1400$ et 2000$ par mois HORAIRE Travail 3 à 4,5 heures par jour ; La distribution se fait entre 2 h 30 A.M. et 6 h 30 A.M. du lundi au vendredi et de 3 h 00 A.M. à 8 h 00 A.M. le samedi (livraison 6 jours semaine). Routes disponibles  : Dollard-des- Ormeaux, Beaconsfield, Baie-D'Urfé, Pointe-Claire, Dorval, Île Bizard Appel ou message texte Moe  : 514 771-9900 Attentat de Ouébec. La peine de Bissonnette contestée Les crimes commis par Alexandre Bissonnette n'ont pas été motivés par un racisme insondable, contrairement à ce qu'a affirmé le tribunal, selon son avocat, Charles-Olivier Gosselin, qui contestait hier la peine imposée à son client en Cour d'appel. Le 8 février dernier, le juge François Huot, de la Cour supérieure, a condamné Bissonnette à 40 ans de prison ferme. Premier à prendre la parole hier, W Gosselin a plaidé que, selon lui, certains facteurs jugés aggravants par le juge Huot avaient pris une importance « démesurée et indue ». Selon lui, les crimes de son client n'ont pas été motivés par des préjugés envers les musulmans, contrairement à ce qu'a prétendu le magistrat. « Ce n'était pas ça, la motivation de son crime, a affirmé hier Me Gosselin, devant les trois juges de la Cour d'appel. Il n'y a aucune preuve de ça. » Muni de deux armes à feu, Alexandre Bissonnette s'est rendu au Centre culturel islamique de Québec le 29 janvier 2027. Il a abattu six hommes et a fait plusieurs blessés. Par ailleurs, Me Gosselin s'en est aussi pris à l'idée, retenue par le juge, que les crimes avaient été hautement prémédités. À son avis, Bissonnette avait « mini un certain projet », mais ne l'a concrétisé que dans les « jours ou les heures avant). Me Gosselin a également rappelé que Bissonnette, qui a pourtant plaidé coupable sur ce point, a dit n'avoir jamais visé d'enfants. La défense souhaite que la peine soit réduite afin que Bissonnette, aujourd'hui âgé de 30 ans, puisse demander la libération conditionnelle après avoir purgé 25 ans. LA PRESSE CANADIENNE Routes disponibles  : Saint-Henri, Pointe- Saint-Charles, Côte-des-Neiges, Snowdon, Ville St-Laurent, Westmount, Verdun, Lasalle, Lachine. Appel ou message texte Linda  : 514 823-4886 Québec recule sur l'aide à mourir Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux/JACQUES BOISSINOVIA PRESSE CANADIENNE Santé Québec est revenu sur ses pas et ne veut pas, pour le moment, permettre l'accès à l'aide médicale à mourir aux personnes atteintes de graves problèmes de santé mentale. Une consultation plus poussée aura lieu a ce sujet. La ministre de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann, en a fait l'annonce hier matin, avant l'ouverture du Forum national sur l'évolution de la Loi concernant les soins de fin de vie, qui se tenait à Montréal. « Jusqu'au 12 mars, on a demandé au Collège des médecins de surseoir et de ne pas donner accès à l'aide médicale à mourir aux personnes souffrant de problèmes de santé mentale graves [...]. On va d'abord continuer nos consultations auprès de la population », a annoncé Mme McCann. Le 12 mars est la date à laquelle le critère selon lequel il faut être « en fin de vie » ne sera plus nécessaire pour avoir accès à l'aide médicale à mourir — ce qui ouvre la porte aux personnes ayant des problèmes de santé mentale. « Ce sursis et cette période de réflexion vont prendre fin seulement au moment où un consensus clair va se dégager au sein de la population et parmi les experts consultés », a indiqué la ministre McCannau cours de son allocution. Clarifier les choses La députée péquiste Véronique Hivon, qui a longtemps porté ce dossier, soulève une incertitude qui persiste. « Il reste à clarifier comment la ministre va refermer juridiquement la porte qui a été ouverte, mardi dernier, par le choix de ne pas faire d'intervention législative ni de demander de sursis », a-t-elle dit. Québec aurait pu demander un sursis au tribunal, le temps d'ajuster la législation ou de modifier la loi. Le gouvernement a plutôt choisi de ne pas amender la loi et d'enlever simplement le critère selon lequel il faut être « en fin de vie ». Maladie et souffrance Durant le forum, le D'Michel A. Bureau a déclaré que le nombre de gens ayant recours à l'aide médicale à mourir va croissant maintenant que la loi est mieux connue, mais qu'il devrait bientôt atteindre un plateau de 2 500 personnes par année. Il y a environ 68 000 décès au Québec chaque année. De 4000 Selon la Commission sur les soins de fin de vie, environ 4 000 Québécois ont reçu l'aide médicale à mourir depuis le io décembre 2015. ce nombre, 33% sont causés par des cancers, a relaté le De Bureau. Les gens qui ont le cancer sont les plus nombreux à demander l'aide médicale à mourir, soit 1250 personnes sur 33 000 personnes qui sont décédées de cancer, sur cette période a-t-il précisé. « C'est la souffrance qui commande l'aide médicale à mourir, pas la maladie », a ajouté le D'Bureau. L'avis d'un avocat De son côté, l'avocat spécialisé dans les questions médicales Jean-Pierre Ménard s'est réjoui du prolongement de la consultation annoncé par la ministre. « Consulter le temps qu'il faudra, c'est souhaitable ; on ne consultera jamais trop dans ce domaine-là. Mais il ne faut pas non plus que la consultation serve à noyer le poisson », a-t-il affirmé. Ménard fait valoir que chaque demande d'aide est évaluée sur une base individuelle et qu'il existe des cas où il y a des maladies mentales et physiques concomitantes. LA PRESSE CANADIENNE
journaEmetro.com métr Mardi 28 janvier 2020 7 MC 3E Des céréales, du lait, et du glyphosaV Kellogg, l'entreprise américaine célèbre pour ses céréales à déjeuner, souhaite éliminer d'ici 2025 l'utilisation du glyphosate sur le blé et l'avoine qu'il utilise dans ses produits comme les Smacks, les All-Bran ou les Special K, dans le cadre d'une stratégie plus large sur l'utilisation des pesticides chez ses fournisseurs. An. Menace internationale « élevée » DESTITUTION Biden attaqué enae- Un premier décès dû à l'épidémie de pneumonie virale est survenu à Beijing sur fond d'angoisse croissante dans le monde, avec la multiplication des mesures de précaution aux frontières, tandis que l'OMS juge la menace à l'international « élevée ». « Nous sommes en étroite communication avec la Chine concernant le virus », a ainsi tweeté le président américain Donald Trump, avant d'ajouter lui avoir offert « toute aide qui pourrait être nécessaire ». La Mongolie est de son côté devenue le premier pays à fermer les points de passage routiers avec le territoire chinois. Dans le même temps, les personnes originaires de la province chinoise du Hubei, la plus touchée, ont été interdites de séjour en Malaisie, tandis que Berlin, Ankara et Washington ont à leur tour déconseillé les voyages en Chine 106 le nombre de morts est maintenant de 106 et celui des cas confirmés officiellement de plus de 4 003 en Chine, dont un bébé de 9 mois. Une cinquantaine d'autres malades ont été répertoriés dans le reste du monde, où une douzaine d'États ont été atteints par le virus, de l'Asie et de l'Australie à l'Europe et à l'Amérique du Nord. et que les États-Unis, la France, le Japon ou encore le Maroc préparaient l'évacuation de leurs ressortissants présents à Wuhan, où le coronavirus est apparu en décembre. La crise fait craindre une fragilisation supplémentaire de l'économie chinoise, voire mondiale, entraînant hier une baisse de plus de 2% des places boursières au Japon et en Europe, cependant que New York était aussi en net recul. La Bourse de Shanghai, fermée pour cause de congés, a décidé de prolonger de trois jours sa fermeture, jusqu'au 2 février inclusivement. Plusieurs événements sportifs internationaux programmés sur le sol chinois ont dû être annulés, reportés ou déplacés, le dernier en date étant le Tour cycliste d'Hainan, à l'origine prévu pour fin février. Commémorations à Auschwitz Soixante-quinze ans après la libération d'Auschwitz, des survivants de l'Holocauste s'y sont réunis hier afin d'honorer les plus de 1,1 million de personnes qui y ont été tuées, principalement des juifs, et lancer un avertissement au monde quant à la résurgence de l'antisémitisme./JANEK SICARZYNSKI/AFP Le port de masques contribue à stopper la propagation du virus, comme hier à Beijing i NICOLAS ASFOURNAFP Des mesures draconiennes La menace de propagation est d'autant plus grande que le maire de Wuhan a déclaré dimanche que 5 millions de personnes avaient quitté cette métropole de 11 millions d'habitants avant le Nouvel An chinois, tombé cette année le 25 janvier. Une atmosphère de ville morte plane sur telle cité coupée du monde depuis jeudi. La plupart des commerces y sont fermés et la circulation est interdite aux véhicules non essentiels. Portant blouse bleue et masque de protection, le chef du gouvernement chinois Li Keqiang est arrivé hier à Wuhan, devenant ainsi le premier haut responsable du régime communiste à se rendre sur place depuis le début de l'épidémie en décembre. Pendant ce temps, à Hong Kong, des chercheurs ont estimé que les gouvernements devaient prendre des mesures « draconiennes » pour restreindre les déplacements de populations s'ils veulent endi- Une des deux accusatrices principales dans le procès d'Harvey Weinstein, Mimi Haleyi, a affirmé hier avoir été agressée sexuellement dans l'appartement du producteur hollywoodien, un témoignage que la défense a tenté de fragiliser. Plus de 80 femmes ont accusé le magnat du cinéma de les avoir harcelées ou agressées sexuellement. Harvey Weinstein affirme que ses relations sexuelles étaient toutes consenties. Une troisième témoin est attendue au procès la semaine prochaine. M. Weinstein risque la perpétuité. AGENCE FRANCE-PRESSE guer la propagation du virus. Selon eux, le nombre des personnes contaminées pourrait doubler tous les six jours, pour parvenir à un pic en avril et en mai dans les zones déjà aux prises avec une épidémie. Ils estiment sur la base de modèles mathématiques qu'il y a actuellement plus de 40 000 cas. Toutefois, « il semble que le [virus] n'ait pas muté », ont de leur côté déclaré lundi les autorités sanitaires américaines. AGENCE FRANCE-PRESSE TustirP- Harvey Weinstein risque la perpetuité « Durant tout ce temps, je lui ai exprimé que je ne voulais pas. » Mimi Haleyi, accusatrice d'Harvey Weinstein, racontant la nuit de son agression. Les avocats de Donald Trump se sont lancés hier dans une attaque en règle contre son rival Joe Biden dans un effort pour vider l'accusation contre le président américain de toute légitimité, à la reprise de son procès en destitution devant le Sénat. AFP AFGHANISTAN Crash aérien Un avion des forces américaines s'est écrasé hier en Afghanistan dans des circonstances encore mystérieuses dans une zone contrôlée par les talibans, ceux-ci affirmant qu'il avait été « abattu tactiquement » alors que le Pentagone disait n'avoir « aucune indication » de tirs ennemis. AFP SYRIE Prise d'Idleb Les forces du régime sont en passe de prendre une ville stratégique dans la province d'Idleb, après des semaines de bombardements meurtriers qui ont quasiment vidé cette métropole du nord-ouest de la Syrie, région dominée par des djihadistes et des rebelles. AFP I RAK Résistance populaire Les manifestants antigouvernementaux ont reconstruit hier leurs campements incendiés dans plusieurs villes irakiennes, toujours déterminés face à la répression exercée par les forces de sécurité et dénoncée par un groupe de pays étrangers. AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :