Métro Montréal n°2020-01-22 mercredi
Métro Montréal n°2020-01-22 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-22 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : PCC, Jean Charest passe son tour.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
métra journaimetro.com Mercredi 22 janvier 2020 Le militantisme écologiste pourrait pousser les compagnies aériennes à envisager des solutions plus vertes./123RF Des voyages en avion plus verts EnvironnemeL. Les compagnies aériennes pourraient-elles devenir plus vertes ? Ci AGENCE SCIENCE-PRESSE info@journalmetro.com Ça risque d'être difficile, mais, chose certaine, elles ont un intérêt économique à essayer de le faire car, dans certains pays, l'impact du militantisme écologiste sur les voyages en avion pourrait se faire sentir. Selon le New Scientist, les émissions de CO, de cette industrie ont diminué en 2019 en Suède, aux Pays-Bas et en Allemagne — une baisse que le magazine attribue à la campagne Flygskam, mot suédois signifiant « honte de prendre l'avion » — et à l'effet Greta Thunberg. Une hypothèse que rejette le président de l'Association internationale du transport aérien (IATA), L'aviation représente de 2 à 3% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. qui attribue plutôt la baisse de la demande à la croissance économique modeste. En Allemagne, les voyages intérieurs en avion ont diminué, alors que les voyages en train ont augmenté. Mesures mises en place Quoi qu'il en soit, les compagnies aériennes sentent bel et bien de la pression pour reverdir leur image. Il y a déjà plus d'une décennie que certaines ont commencé à remplacer une partie du carburant classique par du biocarburant  : une solution susceptible, en théorie, de réduire les émissions d'au moins 70%. Le problème, c'est que les biocarburants coûtent trois fois plus cher que les carburants traditionnels. Les experts ne voient pas encore le jour humée gratta ans la nature À l'occasion de la quatrième édition de la Journée d'hiver Sépaq, le 25 janvier prochain, les joyaux naturels et les terrains de jeux de 17 établissements de la Sépaq seront accessibles gratuitement. Selon l'endroit et les disponibilités, des équipements pourront être empruntés sans frais. Pourquoi ne pas en profiter pour s'initier à une nouvelle activité d'hiver ? ber » où ils seront compétitifs. Par ailleurs, il existe un problème d'échelle  : après plus de 10 ans d'usage, les biocarburants ne représentent toujours que 0,01% des carburants des avions. L'IATA vise 2% en 2025... si les gouvernements ajoutent des incitatifs financiers. Et l'électricité ? Quant à l'avion électrique, il restera un rêve tant qu'on n'aura pas inventé une technologie permettant d'emmagasiner dans une batterie autant d'énergie que le kérosène peut en fournir... pour un poids égal. Une remarque  : bien que l'aviation ne représente que de 2 à 3% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, ce chiffre est voué à grossir. En Chine et en Inde, le nombre de vols augmente de 10% par année, contribuant, depuis cinq ans, à une croissance mondiale de 27% des émissions de CO, attribuables à l'aviation, selon l'IATA. Livre. Le prochain guide de voyages d'Anthony Bourdain paraîtra en octobre C'est Laurie Woolever, l'assistante de longue date du chef et la coauteure d'Appetites, qui a terminé ce guide de voyages compilant « les conseils essentiels sur comment se rendre [dans les villes], quoi y manger, où rester et, dans certains cas, ce qu'il faut éviter ». World Travel  : An Irreverent Guide devrait présenter aux lecteurs quelques-unes des cités préférées d'Anthony, comme Buenos Aires, les villes d'Oman et de Bornéo, Paris, Shanghai et sa ville natale de New York. Famille et amis L'ouvrage comprendra aussi des essais des proches de Bourdain  : sa famille, ses collègues et ses amis. Il inclura un guide des meilleures adresses abordables de Chicago, rédigé par le légendaire producteur de musique SteveAlbini. « J'ai été heureuse et honorée de concevoir un ouvrage qui comprend des histoires émanant des proches et des ÉVÉNEMENT Innni.:nkr,_elr ; Animal in Alors que la saison de ski bat son plein à Tremblant, l'hôtel Fairmont invite les amateurs de poudreuse à profiter des installations Clicquot in the Snow après quelques descentes. Les skieurs peuvent utiliser gratuitement la terrasse aménagée en buvant une coupe de champagne, tout en écou- Chaque chapitre de World Travel  : An Irreverent Guide sera illustré par le dessinateur Tony Millionaire, auquel on doit aussi la couverture sur laquelle on aperçoit Bourdain à la terrasse d'un café parisien. collègues de Tony. J'ai eu la chance de travailler étroitement avec lui, et je suis bien heureuse de pouvoir partager ses réflexions sur le monde et sa manière de le le percevoir », a commenté Laurie Woolever dans un communiqué. Le guide arrivera plus d'une année après l'ouvrage Anthony Bourdain Remembered, dans lequel CNN avait compilé des hommages et des photographies à la mémoire du défunt chef et présentateur de l'émission Parts Unknown. Ce recueil comprend COLLABORATION SPÉCIALE'tant les rythmes endiablés d'un DJ. Chauffe-terrasse, feu de foyer, couvertures... tout est en place pour un après-ski mémorable. MARYSE « RAIDIE Clicquot in the Snow, les vendredis et samedis, de 15 à 18h, jusqu'à la mi-mars, au Fairmont Tremblant ANTHONY BOURDAIN 6.15,à91i *0814 10 WORLD TRAVEL World Travel : An Irreverent Guide paraîtra en anglais le 13 octobre chez HarperCollins Ecco. Les précommandes sont ouvertes sur Amazon. COLLABORATION SPÉCIALE des contributions de différents chefs, journalistes, réalisateurs, musiciens et célébrités inspirés par Anthony Bourdain, dont Barack Obama, Eric Ripert, Jill Filipovic, Ken Burns, Questlove et José Andrés. APPPLICLARNEWS SONDAGE Le soleil, bon pour le moral ! Le troisième lundi de janvier est considéré comme la journée la plus maussade de l'année. Quel bon moment pour partir se requinquer au soleil ! Deux sondages menés par Sunwing, le plus grand voyagiste d'Amérique du Nord, révèlent que 75% des voyageurs éprouvent une montée d'excitation quand ils réservent leur voyage au soleil. De plus, 95% des répondants canadiens affirment que les vacances sont la meilleure façon d'assurer leur bien-être. Ce chiffre est encore plus haut chez les milléniaux, qui ont convenu à 98% qu'elles avaient un effet puissant sur leur bonheur. MARYSE DERAÎCHE
métre ereetrci a CAR]. di 22 janvier Cri 2020 11 kt M$ pour attirer les travailleurs Le gouvernement du Québec a annoncé lundi la mise en oeuvre d'une entente de développement pour l'attraction et la rétention de la main-d'oeuvre dans le Centre-du-Québec. S'échelonnant jusqu'en 2022, « Mission main-d'oeuvre Centre-du- Québec » bénéficiera de goo 000 $ afin de soutenir des projets répondant aux enjeux régionaux de main-d'oeuvre. ento Faire de la « seconde main » la première mode Tendance. Il y a un an, Candice Bouchez a fait le pari de concilier ses convictions écologiques et ses ambitions entrepreneuriales en créant la première friperie collaborative en ligne au Québec, Bon Magasinage. CHLOÉ MACHILLOT cmachillot@joumaimetro.com Passionnée de mode depuis qu'elle est toute petite, Mme Bouchez a fréquenté les grandes chaînes de prêt-à-porter comme beaucoup d'adolescentes. Cependant, ses études en stylisme, commencées en France et terminées au Québec, l'ont sensibilisée aux contradictions de cette industrie dont les ateliers cachent des conditions de travail et de fabrication bien moins séduisantes que les vitrines étincelantes d'un H&M ou d'un Zara. « Je me suis alors découvert une passion pour les vêtements usagés que j'achetais et vendais sur des plateformes virtuelles accessibles en Europe, explique-t-elle. Toutefois, quand je suis venue vivre au Québec, j'ai été surprise par le peu d'offres pour ce type de magasinage, mis à part Kulp. Ça a planté une graine dans ma tête. » L'entrepreneure, aujourd'hui âgée de 27 ans, a commencé par créer un site de petites annonces gratuit avec l'aide d'un ami développeur. Cette première version de Bon Magasinage a roulé pendant un an et demi et conquis une première vague d'adeptes dans la région de Montréal (jusqu'à environ 2 000 personnes inscrites). La popularité des friperies collaboratives en ligne a monté en flèche au Québec depuis un an. Fonctionnement Sur Bon Magasinage, chaque membre peut créer des annonces virtuelles comprenant la description, le prix et la photo d'un vêtement ou d'un accessoire qu'il souhaite vendre. L'inscription est gratuite, et les intéressés peuvent aussi acheter les pièces d'autres vendeurs par le biais d'une transaction sécurisée, comme sur n'importe quel site de magasinage en ligne. Une fois la vente conclue, le vendeur et l'acheteur communiquent par messagerie virtuelle pour convenir d'un moment et d'un lieu où effectuer la remise en main propre de l'achat Depuis quelques mois, ils peuvent aussi opter pour un transfert par voie postale, suivi et encadré par Bon Magasinage. Cette dernière option a étendu le périmètre des transactions à l'échelle du Québec, puisque la rencontre physique entre les deux parties n'est plus nécessaire. Pour garantir le bon fonctionnement des échanges, le site bloque l'argent des ventes et ne l'envoie dans le compte bancaire du vendeur qu'une fois que l'acheteur confirme avoir reçu son bien en entrant un code sur son profil Bon Magasinage. Croissance Constatant l'engouement suscité par son projet Candice Bouchez a décidé de quitter son ancien travail environ un an après la création de sa plateforme pour se consacrer à plein temps à celle-d. « Mon objectif était de lancer une version transactionnelle de Bon Magasinage pour assurer sa croissance », se rappelle-telle. Fin 2018, la version monétisée de Bon Magasinage a été lancée, et la jeune femme a officiellement sauté dans les joies de l'entrepreneuriat Seule aux commandes de sa jeune affaire, elle a tenté, pour limiter ses dépenses, de faire un maximum de choses elle-même, de la supervision quotidienne des transactions à la comptabilité en passant par le marketing et l'animation des réseaux sociaux. L'entrepreneure ne compte pas ses heures. Elle saisit toutes les occasions de faire grandir son affaire, comme la tenue d'un stand au Festival Zéro Déchet de Montréal en octobre dernier et une intervention récompensée par le troisième prix au concours Pitch Nueva 2019. Modèle d'entreprise Bon Magasinage prend une commission de 15% sur chaque vente. Cet argent est majoritairenient réinvesti pour développer de services et automatiser les tâches qui peuvent l'être. En un an, il a notamment servi à bonifier le site pour le rendre plus intuitif et à conclure un partenariat avec Postes Canada afin d'assurer un tarif fixe de 12 $ pour toutes les commandes par envoi postal. Candice Bouchez ne vit pas encore pleinement de son activité, mais assure son autosuffisance. Bon Magasinage compte actuellement plus de 6 000 membres inscrits et jusqu'à un million de pages vues par mois. Un bilan prometteur pour la jeune femme qui, au-delà du succès de son entreprise, se réjouit des milliers de vêtements qui ont trouvé une deuxième vie grâce à sa plateforme. Que lui souhaiter pour 2020 ? « Que la croissance de Bon Magasinage se poursuive, tout en préservant les échanges sympathiques et bienveillants qui animent la communauté », dit-elle. Et que la mode et l'environnement continuent de faire bon ménage ! e- Candice Bouchez, créatrice de la plateforme Bon Magasinage,'MÉTRO 0- PRÊT À REVÊTIR L'UNIFORME ? Des mandats adaptés à votre profil - Horaires flexibles Formation et possibilité d'avancement professionnel garda.comiemploismtl GARDAWORLD 9.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :