Métro Montréal n°2020-01-21 mardi
Métro Montréal n°2020-01-21 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-21 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 14,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'exploitation du pétrole du Saint-Laurent suspendue.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
journalmetro.com métr Mardi 21 janvier 2020 MONDE* Reprise de la contestation Des centaines de manifestants antigouvernementaux se sont opposés aux forces de sécurité à Bagdad, bien décidés à accentuer la pression sur les autorités, qui avaient jusqu'à hier pour apporter des réponses aux revendications du mouvement de contestation./AHMAD AL-RIMAYE/AFP AUSTRALIE Nouvelles intempéries Des orages accompagnés de grêlons se sont abattus hier sur certaines régions de l'est de l'Australie après des tempêtes de sable et de poussière « apocalyptiques » sur d'autres zones déjà sinistrées par les incendies qui ravagent le pays depuis plusieurs mois. Les services d'urgence ont demandé aux gens de mettre leurs voitures à l'abri et de ne pas les laisser sous les arbres ou les lignes électriques. Cette humidité offre un répit dans la lutte contre les incendies sur la côte Est, mais les autorités ont averti que la saison des feux de forêt était loin d'être terminée. AFP CAME. """S ECHERCHÉS Metropolitan Media est à la recherche de camelots fiables pour la livraison de journaux à domicile (Gazette, National Post, Globe & Mail, Journal de Montréal, Le Devoir et autres) pour environ 200 clients dans la ville de Montréal. VÉHICULE OBLIGATOIRE REVENUS entre 1400$ et 2000$ par mois HORAIRE Travail 3 à 4,5 heures par jour ; La distribution se fait entre 2 h 30 A.M. et 6 h 30 A.M. du lundi au vendredi et de 3 h 00 A.M. à 8 h 00 A.M. le samedi (livraison 6 jours semaine). Routes disponibles  : Dollard-des- Ormeaux, Beaconsfield, Baie-D'Urfé, Pointe-Claire, Dorval, Île Bizard Appel ou message texte Moe  : 514 771-9900 yi Routes disponibles  : Saint-Henri, Pointe- Saint-Charles, Côte-des-Neiges, Snowdon, Ville St-Laurent, Westmount, Verdun, Lasalle, Lachine. Appel ou message texte Linda  : 514 823-4886 Avancée verte en Chine Plus de sacs en plastique ni de pailles alimentaires  : la Chine va bannir dès cette année plusieurs produits à usage unique dans les grandes villes alors que le pays, plus gros pollueur de la planète, tente de réduire les déchets et se refaire une santé verte. AFP Une épidémie s'étend en Chine ea` Beijing au nord, Shanghai a l'est et Shenzhen au sud  : la mystérieuse maladie partie du centre de la Chine a gagné les métropoles géantes du pays le plus peuplé du monde et un expert chinois a confirmé hier qu'elle se transmettait entre humains. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé hier une réunion d'urgence demain pour déterminer s'il convient de déclarer une « urgence de santé publique de portée internationale », qualification qui n'est utilisée que pour les épidémies les plus graves. Plus d'un mois après son apparition dans un marché de Wuhan (centre), le virus, de la famille du SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère), touche désormais trois autres pays d'Asie  : Japon, Corée du Sud et Thailande. Zhong Nanshan, un scientifique chinois renommé de la Commission nationale de la santé, a déclaré à la chaîne de télévision d'État CCTV que la transmission par contagion entre personnes était « avérée ». TECHNOLOGIE Taxation reportée Les présidents français et américain Emmanuel Macron et Donald Tramp sont tombés d'accord pour prolonger les discussions sur la taxation des géants du numérique jusqu'à la fin de l'année, écartant pour le moment la menace de sanctions américaines sur des produits français. AFP Samedi à l'hôpital de linyintan/STE/AFP Cet expert avait aidé à évaluer l'ampleur de l'épidémie de SRAS en 2002-2003. Elle avait fait 774 morts dans le monde (dont 349 en Chine continentale et 299 à Hong Kong) sur 8096 cas, selon l'Organisation mondiale de la santé. Sortant de son silence, le président chinois Xi Jinping a réclamé que « la propagation de l'épidémie soit résolument enrayée », alors même que le pays est entré comme chaque année dans la « plus grande migration humaine » avec le chassé-croisé du Nouvel An chinois. Le dirigeant communiste a jugé « absolument crucial de faire un bon travail en matière de prévention et de contrôle épidémiologiques ». Le pays a dénombré hier CLIMAT Pas une décharge La Malaisie a renvoyé 150 conteneurs de déchets plastiques illégaux vers leurs pays d'origine, dont 43 vers la France, ont annoncé hier les autorités en soulignant que le pays d'Asie du Sud-Est ne voulait pas devenir une « décharge » pour les pays développés. AFP 218 Le dernier bilan fait état de 218 cas en Chine, dont 4 mortels. soir exactement 218 cas, dont un dans sa capitale économique, Shanghai, une des plus grandes villes du monde (25 millions d'habitants), chez une femme de 56 ans. Le virus a également été détecté en Corée du Sud chez une Chinoise de 35 ans arrivée dimanche par avion depuis Wuhan. Le virus suscite des inquiétudes croissantes après le décès ce week-end d'une troisième personne depuis le début de l'épidémie. AGENCE FRANCE-PRESSE HISTOIRE 6 Rassemblement historique Vladimir Poutine, Emmanuel Macron, Mike Pence  : Israël se prépare à accueillir une quarantaine de dirigeants pour le 75e anniversaire de la libération du camp nazi d'Auschwitz. C'est un des plus grands rassemblements jamais organisés à Jérusalem. AFP
métr journalmetro.com Mardi 21 janvier 2020 7 OPINIOW MONTRÉAL, VILLE nE VÉLOS ? CHRONIQUE À QUI LA VILLE ? GABRIELLE BRASSARD-LECOURS Fondatrice de Ricochet Eh oui, je vous parle de vélo en hiver. Quelques irréductibles le pratiquent même en ce moment. J'en suis. Mais je ne lancerai pas un débat sur le vélo d'hiver aujourd'hui, rassurez-vous. Si je vous parle de ce moyen de transport à ce temps-ci de l'année, c'est parce que la Ville de Montréal a annoncé, le 13 janvier dernier, être la première ville du Québec à recevoir la « certification Or » de Vélo Québec. Pourquoi, et est-ce assez ? COURRIER DES LECTEURS Touifiayer sur Tou.tv ? Ce n'est pas tous les jours que je suis d'accord avec Pierre KarlPéladeau, mais lorsque le patron de Québecor veut la fin de la version payante d'ICI Tou.tv, j'ai tendance à trouver qu'il a raison. Est-ce normal qu'une grande partie de la programmation offerte en ligne par notre télévision publique soit payante ? Je ne le pense pas. J'ai eu la chance de vivre en Italie, où j'avais accès en ligne, gratuitement, à d'excellents films et émissions sur VivaRaiPlay !, l'équivalent italien de Tou.tv. Dans ce pays où des années de berlusconisme ont gravement affecté la qualité de ce qu'on peut voir à la télé privée, la chaîne audiovisuelle publique tient le coup et offre toujours ce service ; c'est assez étonnant Je ne comprends pas pourquoi ici, notre société d'État ne s'assure pas d'en faire autant en offrant sur le web une programmation gratuite de qualité accessible à toutes et à tous. Toronto, Ottawa et Portland ont également reçu cette distinction, qui fait partie du mouvement Vélosympathique. Pour se prévaloir de cette certification, qui vise à encourager la pratique du vélo par différentes actions, il faut intervenir, en tant que collectivité, dans cinq champs  : l'environnement ; l'éducation ; l'encouragement ; l'encadrement ; l'évaluation et la planification. Le communiqué de la CATHERINE CARON Quelle crise du logement ? Ville de Montréal fait état de tout ce qu'elle a fait pour mériter cette récompense provinciale  : un Réseau express vélo (REV) comptant 925 km d'aménagements cyclables d'ici la fin de 2020, une première vélorue sur Saint-André, 1000 nouveaux BIXIS, le déneigement du réseau cyclable, des aménagements afin de sécuriser la circulation à vélo, pour ne nommer que ces mesures-là. Toutes ces initiatives sont plus que bienvenues. En tant que cycliste, j'encouragerai toujours les aménagements pour les vélos. Je crois que le problème se situe néanmoins à un autre niveau  : celui du partage de la route. Changer les mentalités Piétons, voitures, vélos, trottinettes, fauteuils roulants électriques  : la cohabitation On parle beaucoup dans les journaux d'un problème devenu plus que préoccupant  : la difficulté de se loger à Montréal autant que dans le reste du Canada. Les raisons évoquées, notamment dans Le Devoir du 16 janvier 2020, pour expliquer ce phénomène grandissant tournent principalement autour de l'augmentation du nombre d'immigrants et de résidents provisoires (étudiants étrangers et travailleurs temporaires). Il me semble pourtant qu'on oublie la partie immergée de l'iceberg ! Le nombre de locations de type Airbnb (j'ai bien dit « de type ») est tout simplement hallucinant On ne parle pas ici du particulier qui, de temps en temps, loue une piaule pour arrondir ses fins de mois. Non, on parle des investisseurs, parfois étrangers, qui achètent, construisent et rénovent dans le seul but de faire un commerce rapide et florissant Tous les moyens sont bons  : pléthore d'offres de logements qui dissimulent des locations temporaires sur Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. MÉTRO Je crois que le problème se situe néanmoins à un autre niveau  : celui du partage de la route. sur les routes, les rues et les trottoirs n'est pas de tout repos à Montréal. Malgré des pistes cyclables de mieux en mieux aménagées, de plus en plus nombreuses, l'attitude de chacun reste un aspect à travailler. Certains vélos n'aident pas la cause, zigzaguant entre les voitures, ne respectant pas les feux de circulation, roulant sur les trottoirs même quand ce n'est pas nécessaire. Par ailleurs, plusieurs automobilistes semblent encore ressentir beaucoup d'agressivité envers les cyclistes. des groupes d'annonces qui se multiplient sur Facebook, nombre croissant de locataires qui se font virer parce que le proprio va faire des travaux ou reprendre le bien loué pour un membre de sa famille. Ben voyons donc ! Cette anarchie dans les loyers aura tôt ou tard un prix. De nombreux locataires, le plus souvent des personnes démunies, des gens âgés ou des travailleurs à faibles revenus, sont de moins en moins capables de faire face au phénomène. Il faut légiférer d'urgence ! Il est tout à fait possible d'autoriser Airbnb et les autres formes de locations temporaires tout en empêchant qu'un commerce occasionnel devienne une industrie. Il est possible de vérifier qu'une personne sous-loue son appartement avec un bail officiel, de s'assurer qu'une personne qui vire un locataire pour mettre un membre de sa famille dans son logement y met bien, à long terme, un membre de sa famille et non un fantôme qui permettra d'augmenter le loyer ou de transformer le bien. Question de volonté ! ALAIN BRAME Même quand ces derniers sont respectueux du Code de la route, ils agacent et énervent certains conducteurs par leur existence même. On croirait parfois que si ces automobilistes pouvaient faire tomber ou carrément écraser des cyclistes sans en subir les conséquences, ils le feraient. Je ne les mets pas tous dans le même panier, bien sûr, mais c'est souvent ce que je ressens quand je côtoie des voitures comme cycliste. Je ne compte pas le nombre de fois où je me suis fait envoyer promener par un conducteur, à tort, juste parce que je roulais. J'ai également été emportiérée. Plus de peur que de mal, mais un poignet cassé, une rotule démise, des mois de physiothérapie... et un hit and run. Le coupable ne s'est jamais montré parmi les personnes qui me portaient secours malgré qu'on l'ait incité à se manifester. Ces comportements me rendent moi-même agressive et impatiente. Je me dis  : « Il faut se battre, c'est la jungle, j'ai le droit d'être là ! » Cette attitude encourage des comportements dangereux, de part et d'autre, et c'est bien malheureux. La voiture est évidemment encore reine de la rue à Montréal ; en témoignent la plupart des chantiers, des ponts, des échangeurs, conçus pour accueillir le plus de voitures possible. Cependant, les cyclistes existent et ont des droits. Avoir davantage d'éducation et de sensibilisation sur le partage de la route ne ferait pas de tort pour changer les mentalités, de toutes parts. Vue sur le mont Royal Alors qu'elle arpentait la ville, une de nos lectrices a croqué ces marcheurs par une matinée ensoleillée./COLL. SPÉCIALE, ÉMILE J.LABELLE Volume  : 20 Numéro  : 10 À Montréal, Métro est publié par Métro Média. loi, boul. Marcel-Laurin, Montréal HO 2M3 Tél.  : 514 286-1066  : 514 286-9310 Imprimé par  : Transcontinental Transma9, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, HL 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de Ihnformation  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Équipe de rédaction/Actualité en soirée  : Zoé Magalhaes Monde  : Chloé Machillot Réviseurs  : Pierre-Yves Thiran, Martin Benoit. Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? pu bliciteejournalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :