Métro Montréal n°2020-01-15 mercredi
Métro Montréal n°2020-01-15 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-15 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 17,7 Mo

  • Dans ce numéro : un criminel de guerre jugé au pays

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
métr journalmetro.com Mercredi 15 janvier 2020 OPINIONS LA SPIRALE (1) CHRONIQUF IN LI BRO VERITAS FRÉDÉRIC BÉRARD docteur en droit et politologue « Demain 11h, c'est réglé ! » s'exclame, manifestement heureuse, Ève. Et pour cause. Pratiquement tous ont déjà entendu parler du tourbillon infernal du duo violencepauvreté lié aux favelas brési liennes. Bien peu, cependant, auront la chance — façon de parler — de constater de visu l'ampleur des dégâts. En fait, les histoires débiles entendues, et confirmées, ne manquent pas. Un couple de touristes suédois, égarés COURRIER DES LECTEURS FranchirleRubicon Les menaces de guerre contre un pays hostile d'un président américain dans l'eau chaude ou sur le point de perdre sa réélection ne sont pas une chose nouvelle dans l'histoire politique américaine. Donald Tromp, avec l'assassinat du général iranien Soleimani, tente à son tour de jouer cette carte en espérant que les électeurs américains se rangent denière le président comme ils le font habituellement lors d'un conflit ou d'une menace de conflit Bien évidemment, le rapport de force militaire avec l'han est grandement à l'avantage des États-Unis et le désir de ses deux puissants alliés, la Chine et la Russie, de s'engager dans un affrontement avec à Rio au volant de leur char de luxe, a eu l'outrecuidance de pénétrer les lieux de l'enfer. Résultat ? Assassinat manu militari. Idem pour ce journaliste, pourtant brésilien, qui a eu l'audace de prendre quelques photos du quartier honni. Mal lui en prit  : on devait lui couper mains et pieds, pour ensuite le grimper en haut de la colline, au vu et au su de tous, avant de le faire flamber, parfaitement vivant. Voilà pour la liberté de la presse. Sans surprise, donc, les taxis traditionnels refusent tout simplement de s'y aventurer. Bref, et même si le but de mon voyage était d'y pénétrer l'instant d'un moment, je me doutais bien que mon souhait relevait du délire ou, au mieux, du fantasme. Sauf que, parfois, la vie nous parle. Dans un resto perdu au coin de nulle part, la conversation s'engage avec un couple de Hollandais. La raison de leur présence ici ? La création d'une fondation ayant pour objectif de faire jouer au soccer les enfants-ados des favelas, le tout sous la supervision d'ex-détenus du quartier, recyclés en coach d'occasion. La vie nous parle, disais-je. Après quelques coups de téléphone et messages, Evela-réalisatrice réussit l'impensable  : une visite des lieux en compagnie de nos Hollandais favoris et (surtout) de Fabio, l'Onde Sam est loin d'être une certitude. Une guerre serait probablement gagnante pour les États-Unis. Mais, les conséquences, elles, ne le seraient pas. Sans compter le risque de déstabiliser encore plus le Moyen-Orient déjà agité par des frictions politiques, culturelles et religieuses. Les contrecoups d'une elle guerre surviendraient à un bien mauvais moment dans la conjoncture financière mondiale. En effet, une guerre dans cette région du monde propulsant le prix du pétrole à des sommets (et aussi l'inflation qui en découlerait) risquerait de plomber une économie mondiale déjà alourdie par les risques d'un fort ralentissement en 2020 engendré par les tensions commerciales entre nations, bien sûr, mais aussi par le Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinionsejournalmetro.corn.rairnto « Si t'entends des coups de mitraillette, je ne veux pas que tu aies peur, OK ? » l'un des coachs. Le chauffeur de l'hôtel accepte, 125 $ plus tard, de nous y conduire, à condition de nous laisser à l'entrée d'une caserne de pompiers, point de rencontre prévu. Quelque temps avant l'arrivée, il nous enjoint promptement de monter nos fenêtres et de barrer nos portes. Voilà qui part bien, me dis-je. Quelques minutes plus tard arrivent Jan et Catin, les Hollandais au grand coeur, et ledit Fabio. Ce dernier nous engueule presque d'entrée de jeu  : « Ne circulez jamais ici les fenêtres fermées ; vous allez passer pour un gang de rue, et les flics ou militaires vont vous descendre sans dire bonjour. » taux d'endettement colossal (ménages, entreprises privées et gouvernements des pays riches et émergents) —un endettement record depuis les années 1970, prévient la Banque mondiale, qui annonce fréquemment une crise financière. Donald Trump franchira-t-il le Rubicon ? Possiblement bénéfique à court terme du point de vue électoral, cette éventuelle guerre pourrait être désastreuse à moyen terme sur le plan économique ainsi que géopolitique pour le monde et pourrait aussi se retourner contre l'actuel locataire de la Maison-Blanche lors de la prochaine élection présidentielle — encore plus si l'économie se détériore ensuite dans son pays... JIMMY ST-GELAIS, SAINT-JÉRÔME Tout juste avant d'entrer dans son véhicule pour la ride finale, au coeur du délire, Fabio m'avertit  : « Si t'entends des coups de mitraillette, je ne veux pas que tu aies peur, OK ? » Ben non, voyons. Quel problème avec le son des mitraillettes ? Il me prend pour une grosse chochotte, l'ex-détenu ? Parlant de ça, justement il m'indique avoir fait quatre ans de prison, s'être fait tiré dessus trois fois, dont l'une sur une fesse, la balle ayant évidemment traversé et passé à quelques millimètres de la couille (droite, si mon oeil est bon). Quand même. En route, le miraculé fait des clignements d'oeil à l'un et l'autre des dudes armés de kalachnikov, jouant aux sentinelles de fortune. À certains endroits, des poteaux ont été plantés dans l'asphalte afin d'empêcher la police spéciale Le Quartier chinois enneigé La neige semble avoir inspiré nos lecteurs.../COLL. SPÉCIALE, SÉBASTIEN FORTIN 8 (les flics ordinaires sont interdits d'accès) et les militaires de pénétrer sur les lieux protégés. Succès mitigé, cela dit La semaine dernière encore, et à intervalles réguliers, les BOPE (la police spéciale en question) y ont débarqué entre 5 et 6 h du mat et ont tiré à bout portant sur quatre des résidants. Sans avertissement ni procès. Faut dire que le nouveau président Bolsonaro, qui avait promis de « nettoyer les favelas », a donné la directive très stricte à ses sbires de faire feu sur « tout ce qui a l'air louche », c'est-à-dire sur pas mal tout le monde. Mieux  : l'immunité est sur le point d'être accordée, par l'entremise de la loi, à tout policier ayant tué « dans le cadre de ses fonctions ». Le wet dream de tout petit macaque en puissance, quoi... La suite dans ma prochaine chronique. Volume  : 20 Numéro  : 07 À Montréal, Métro est publié par Métro Média. loi, boul. Marcel-taurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066  : 514 286-9310 Imprimé par  : Transcontinental Transma9, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, HU 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l'information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Équipe de rédaction/Actualité en soirée  : Zoé Magalhaes Monde  : Chloé Machillot Réviseurs  : Pierre-Yves Thiran, Martin Benoit. Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895 SOIGNEZ VOTRE LANGUE AntiDoTe WINDOWS I MAC I LINUX www.antidote.info LE MOT DU JOUR ANTIDOTE Présenté par métr RAMEQUIN, nom masculin Définitions — [CUISINE] Tartelette au fromage. Petit récipient utilisé pour la cuisson au four et le service d'une portion individuelle. Étymologie — Du néerlandais rammeken,'tartelette au fromage'. Cooccurrences — petit ramequin, ramequins beurrés, ramequins individuels ; beurrer les ramequins, placer les ramequins ; verser dans un ramequin, répartir dans des ramequins, servir dans un ramequin.
journatmetro.com métr CULTU mima C'est comme ça que je t'aime à la Berlinale La série québécoise C'est comme ça que je t'aime sera présentée en primeur mondiale à la fin février à la 70e Berlinale. Réalisée par Jean-François Rivard et écrite par François Létourneau, elle est sélectionnée dans le cadre du programme Berlinale Series du festival. La série raconte l'histoire de deux couples en crise de Sainte-Foy dans les années 1970, au moment de la montée du féminisme et du syndicalisme, mais aussi de l'affirmation nationale au Québec. Les 10 épisodes seront accessibles au mois de mars sur Ici Tou.TV Extra. MÉTRO r g Spike Lee présidera le jury à Cannes Le Festival de Cannes a désigné le réalisateur américain Spike Lee comme président du jury de sa prochaine édition, qui se tiendra au mois de mai. Il sera le premier Noir à occuper cette fonction. AFP La poésie de la précarité Cinéma. Faire beaucoup avec peu, c'est la marque de commerce de Sophie Bédard Marcotte, qui se surpasse avec son plus récent film,L.A. Tea Time. MARTIN GIGNAC info@journaimetro.com On a découvert Sophie Bédard Marcotte avec Claire l'hiver, un délicieux autoportrait impressionniste d'une rare liberté, qui évoquait à la fois le cinéma de Chris Marker et celui de Stéphane Lafleur. Une signature unique et personnelle pour un essai ludique et profond, et une approche qui se permet cette fois de quitter la grisaille montréalaise pour voir du pays. « Il y avait l'idée de se défaire de notre réalité un peu terne de cinéaste indépendante et de nos limitations financières, raconte la réalisatrice, rencontrée à la Cinémathèque québécoise. De transcender ses moyens ridicules pour faire en sorte que ça puisse donner quelque chose de beau, de jouer avec la poésie de la précarité. » La voilà qui s'embarque dans un périple jusqu'à Hollywood, la ville qui fait tant fantasmer les amateurs du septième art, afin de prendre le thé avec une de ses idoles  : Miranda July (Me and You and Everyone We Know), modèle par excellence de l'artiste innansi- Mercredi 15 janvier 2020 FORMATION CONTINUE LA. Tea Time prend l'affiche ce vendredi./LA DISTRIBUTRICE DE FILMS geante qui est demeurée fidèle à sa voix intérieure. Un voyage magique comme celui du magicien d'Oz, au cours duquel les rencontres sont marquées par d'hilarants moments de méditation, de réflexion parfois méta sur le cinéma, et même du fantôme de la regrettée cinéaste française Chantal Akerman (Jeanne Dielman), ce guide qui lui rappelle pourquoi elle exerce ce métier. « Je voulais jouer avec le genre du road movie, tenter des choses sur le plan formel, explique la metteuse en scène et scénariste. On se libérait des idées préconçues et ça devenait plus des vignettes qu'un documentaire traditionneL.. Ce qui m'intéressait, c'était de me confronter à des « Rencontrer un cinéaste à Montréal, ça aurait fait un petit court métrage sur Saint-Laurent. » Sophie Bédard Marcotte, qui est partie en Californie à la rencontre de ses créatrices préférées nouveaux paysages. Et c'était un défi au montage, d'essayer de ne jamais tomber dans les clichés américains. » Le magnifique premier plan du long métrage résume parfaitement cet état d'esprit. Deux individus semblent écrasés par le poids du monde et l'immensité du territoire. C'est l'infiniment petit qui est confronté à l'infiniment grand, le cinéma québécois qui tente de se dres- CINÉMA C'est parp pour Plein(s) Ecran(s) Le festival Plein(s) Écran(s) est de retour pour une quatrième édition. Fort d'une programmation franco-québécoise comprenant une quarantaine de courts métrages, l'événement diffusé sur Facebook promet le meilleur aux cinéphiles jusqu'au 25 janvier. ser devant les productions hollywoodiennes, la planète qui ne sait trop comment réagir devant l'incertitude mondiale. « Le film me permettait de réfléchir à la recherche de la vérité dans le documentaire et à notre anxiété par rapport à la réussite, en particulier en Occident qui est obsédé par ce concept, développe Sophie Bédard Marcotte. C'est aussi devenu une réflexion sur la façon dont on continue à avoir nos petites quêtes individuelles qui sont un peu inutiles dans un monde qui s'écroule. » Un véritable paradoxe, à l'image de ce savoureux ovni plein de vie et d'inventivité qui lance la nouvelle décennie cinématographique québécoise de la meilleure manière possible. Dès aujourd'hui, quatre courts métrages seront mis en ligne  : Le Prince de Val-Bé de Jean-François Leblanc, Judith Hôtel de la Montréalaise établie en France Charlotte Lebon, Jeep Boys réalisé par Alec Pronovost ainsi que le film d'animation d'Alexanne Desrosiers Disco Se Sticks. La programmation peut être consultée à facebook.comipleinsecrans. MÉTRO 9. ii - -  : ,e,r, Y%. - -1. -. -..,- :. 1.' l'ilr-n -'.  : — AEC Comptabilité, finance et gestion des affaires 3 février 2020 au 23 avril 2021 crosemont.qc.ca/cfga 9 AEC Comptabilité en classe virtuelle 10 fév. 2020 au 23 avril 2021 crosemont.qc.ca/ccv AEC Big Data en finance 17 février au 18 décembre 2020 crosemont.qc.ca/bdf r INFORMATIQU AEC Gestionnaire de réseaux Linux et Windows 17 février 2020 au 21 mai 2021 9 mars 2020 au 4 juin 2021 crosemont.qc.ca/grlw AEC Programmation orientée objet et technologies Web 21 janvier 2020 au 1er mai 2021 crosemont.qc.ca/pootw AWS - Introduction et Avancé Hacking éthique crosemont.qc.ca/coursinformatique FRANÇAIS ET INTÉGRATION AU QUÉBEC Tremplin pour allophones et personnes immigrantes De soir : 17 février au 10 juillet 2020 De jour : 18 février au 9 juillet 2020 crosemont.qc.ca/tapi r 514-376-1620, p.7388 Ac, 0 sL LE Èr. ec eEN, fcorormseamtioonntc.ognctc inaue@



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :