Métro Montréal n°2020-01-10 vendredi
Métro Montréal n°2020-01-10 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-01-10 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : objectif zéro déchet, c'est parti.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
métr journalmetro.com Week-end 10-13 janvier 2020 WEEK-END 12 Uncut Gems D'abord  : Adam Sandler est incroyable. Ensuite  : au risque de gâcher le plaisir, inutile d'en dire trop sur le scénario, si ce n'est que cette production Netflix raconte les péripéties d'Howard Ratner, un bijoutier vulgaire et, disons-le, peu scrupuleux. Chaque minute qui s'écoule, peut-être même chaque seconde, est plus intense que la précédente dans ce véritable coup de maître signé Josh et Benny Safdie, frères virtuoses dur. cinéma indépendant new-yorkais. La cinématographie presque psychédélique, combinée à la folle musique de Daniel Lopatin, fait ainsi monter la tension au fil des scènes. À voir dans une salle obscure. Bonus  : saurez-vous reconnaître Tilda Swinton ? AMÉLIE REVERT Présentement en salle à la Cinémathè. ue et au Cinéma Moderne et sur Netflix dès le 31'anvier. i NETFLIX 7t% Imm. mi 10_mna wwnlialm ol_M Wu IN. « NI ou M U EN Fragile Comme elle commence avec la mort tragique des deux personnages principaux (joués par Pier-Luc Funk et Marc-André Grondin), nous savons d'emblée comment k série se termine. S'amorce alors un retour dans le passé pour relater la belle et surprenante rencontre entre ces deux êtres. Les secrets de famille nous sont peu à peu révélés et tissent la trame de leur tragique histoire. À savourer tranquillement (ou en rafale), puisque les punchs surviennent tout au long de la série. Une belle leçon qui rappelle qu'on peut bien vivre avec sa différence. Sur ICI 1bu.tv Extra. EMMANUELLE Borax laile la Ili Eraserhead à la Cinémathèque Le premier long métrage de David Lynch est sûrement la dé pour mieux comprendre sa filmographie. Par le biais du personnage interprété par Jack Nance, qu'on aperçoit aussi dans Blue Velvet et Wild at Heart, le réalisateur nous donne à voir - dans un sombre et désuet noir et blanc - un condensé de ce qui l'obsède. la mort, l'abandon, l'étrangeté, le rêve, ou plutôt ici le cauchemar, et la folie sont les principaux thèmes d'Eraserhead, qu'on a d'ailleurs du mal à classer tant il constitue une expérience singulière. Le 11 janvier à 20 h à la Cinémathèque. ArduE imam'I Cette semaine, on craque pour... The Marvelous Mrs. Moise !, saison 3 Midge et sa bande font un retour tout en rires cet hiver. Fini les beaux quartiers de New York. Dans cette troisième saison, l'humoriste se rend en tournée en Europe, en Floride, à Vegas... Ses parents doivent quitter leur appartement huppé pour s'installer en banlieue. Sa gérante, Susie, doit composer avec une nouvelle cliente... difficile. Une saison qui nous permet de suivre ces charmants personnages secondaires tout en continuant à rire des blagues de la talentueuse Miriam. Sur Amazon Prime. FRANÇOIS CARABIN En bref 6 VOTRE MONDE en bre La série documentaire produite par Netflix continue de nous fournir matière à réflexion avec une deuxième saison tout aussi instructive et passionnante que la première. Les épisodes, longs d'une vingtaine de minutes, s'intéressent à des sujets aussi variés que les milliardaires, l'avenir de la viande, les pirates ou encore les sectes. Les perspectives scientifiques, sociales ou même philosophiques adoptées par les différents réalisateurs nous permettent de nous informer et de nous interroger, tout en appréciant la beauté des images et des illustrations. Sur Netflix. ZOÉ MAGALHAES Ta maison brûle « Une maison, c'est l'amour. » Et Murielle l'a aimée d'amour, sa maison. Mais tout cet attachement ne l'empêchera pas d'être démolie. Ainsi, pour un dernier souper, la mère de famille y convie ses proches. Cette pièce, « une comédie un peu triste » mettant en vedette quatre femmes de deux générations ainsi qu'une mijoteuse, des champignons et un fantôme, a été montée l'été dernier à Carleton-sur- Mer. À défaut d'avoir passé nos vacances en Gaspésie, on se rabat sur son superbe texte, du talentueux Simon Boulerice, un drôle et vibrant hommage à la notion de chez-soi. Aux éditions de Ta Mère. MARIE-LISE ROUSSEAU M'entends-tu ? Notre série coup de coeur de 2019 est de retour et il fait bon retrouver les trois héroïnes singulières et attachantes que sont Ada, Carolanne et Fabiolatoujours campées avec brio par Florence Longpré, Eve Tarttlry et Métissa Bédard même si cette suite réalisée par Charles-Olivier Michaud est plutôt sombre, à en juger par les quatre premiers épisodes que nous avons pu voir. Reprenant deux ans après la finale coup-de-poing de la première saison, la série donne toujours autant dans l'émotion brute, exacerbée par la musique omniprésente. On brûle d'impatience de suivre l'évolution de cette amitié fragilisée. Dès lundi à 22 h à Télé-Quelec. ET ON SE DÉSOLE POUR Les avancées fragiles de #MoiAussi Grosse semaine pour le mouvement #MoiAussi  : en I plus des déve-". loppements dans l'affaire Gabriel Maztneff en France - si vous étiez sur une autre planète durant les Fêtes, l'auteur de 83 ans est accusé de pédophilie -, le procès hyper médiatisé d'Harvey Weinstein a débuté à New York, tandis qu'au Québec, les Courageuses ont perdu en Cour d'appel contre Gilbert Rozon. Plus de deux ans après la vague de dénonciation d'agressions sexuelles qui a déferlé à Hollywood, les victimes peinent toujours à être prises au sérieux et à trouver justice par la voix des tribunaux. Espérons que l'année qui débute renversera cette tendance. MARIE-LISE ROUSSEAU
métre journalmetro.com Week-end 10-13 janvier 2020 13 SE Marco Scandella, Ryan Nugent-Hopkins et Carey Price/GRAHAM HUGUES RECHERCHE LIVREUR chez TRANSMET Irian Pacralrréo la curnrico Huitième revers de suite pour le Canadien LNH Le Canadien a limité le monstre à deux têtes des Oilers d'Edmonton à trois aides, mais la formation montréalaise a encore une fois laissé filer une avance de deux buts et a encaissé un revers de 4-2, hier soir au Centre Bell. Connor McDavid et Leon Draisaitl ont uni leurs efforts sur le but égalisateur de Ryan Nugent-Hopkins, marqué en avantage numérique tôt en troisième période. Draisaitl a aussi été crédité d'une aide sur le but dans un filet désert de Josh Archibald. Sinon, les deux meilleurs pointeurs de la LNH ont connu des soirées assez tranquilles. Riley Sheahan et Alex Chiasson ont toutefois pris le relais avec un but chacun pour les Oilers (24-17-5). Mike Smith a été parfois chancelant et parfois brillant, mais il a fait le nécessaire en repoussant 35 lancers. Phillip Danault et Jesperi Kotkaniemi ont répliqué pour le Canadien (18-20-7), qui a DESCRIPTION Chauffeur classe 1 et classe 3 pour livraison de produits laitiers et imprimés divers ; Salaire concurrentiel environ 45 heures par semaine ; Entrepôt situé à Ville St-Laurent. Envoyez votre CV à peter@mmdistribution.ca amassé un seul point au cours de sa série de défaites (0-7-1). Carey Price a stoppé 22 tirs. Draisaitl a cogné à la porte à trois reprises en première période lors d'un avantage numérique, mais Price a répondu présent. Danault a ouvert la marque quelques instants plus tard, à 12:35, en marquant son ne but de la saison. Danault s'y est pris à deux reprises avant de déjouer Smith, au terme d'une attaque à deux contre deux avec Tomas Tatar. Le jeu s'est animé un peu en deuxième période et le Tricolore a creusé l'écart après 2:24 de jeu. Kotkaniemi a pu décocher un bon tir des poignets de l'enclave et il a marqué son sixième but de la campagne. Smith s'est racheté face à Danault quelques minutes plus tard, quand le Québécois s'est présenté seul devant lui. Les Oilers ont réduit l'écart à un seul but à 7:16, sur une séquence qui semblait plutôt anodine. Sheahan a surpris L'an dernier à la même date, peu de gens auraient parié sur les succès à venir de Jean Pascal. Redevenu champion du monde, le boxeur de 37 ans savoure sa victoire contre Badou Jack en attendant son prochain adversaire. ec Le Canadien jouera son prochain match samedi, quand il rendra visite aux Sénateurs d'Ottawa. Price d'un tir précis du côté de la mitaine. Smith s'est distingué une autre fois avant h fin du deuxième vingt en frustrant Danault après une remise transversale de Brendan Gallagher. Le gardien des Oilers a aussi joué de chance quand Nate Thompson l'a battu en échappé, mais a vu le tir de l'attaquant du Canadien atteindre le poteau. Les Oilers se sont retrouvés en avantage numérique tôt en troisième période quand Danault a accroché bêtement McDavid en zone neutre. Nugent-Hopkins en a profité pour créer l'égalité à 2:16 à la suite d'une courte passe de McDavid. Chiasson a ensuite donné les devants aux Oilers à 9:40, déviant habilement une remise d'Oscar Klefbom dans le fond du filet. Le Tricolore a bourdonné autour du filet de Smith après avoir remplacé Price par un attaquant supplémentaire, mais Archibald a porté le coup de grâce avec 35 secondes à faire. LA PRESSE CANADIENNE Plusieurs routes disponibles dans la région de Montréal TÂCHES PRINCIPALES Vérifier les produits et noter les retours ; Étiqueter et disposer la marchandise sur les tablettes, magazines, livres, CD, etc ; Compléter des questionnaires en ligne (occasionnellement) ; 1 à 4 jours semaine selon vos disponibilités ; Doit posséder un permis de conduire en règle et avoir accès à un véhicule ; Doit posséder téléphone intelligent pour effectuer le travail ; Bonne forme physique, autonome, être capable de suivre des planogrammes détaillés. LNH Pas assez bon, mais pas assez mauvais CHRONIQUE 11111111 -Devenez SPORTNOGRAPHE OLIVIER NIQUET info@journalmetro.com Les experts en Canadien ne savent plus où donner de la tête par les temps qui courent. Très difficile d'évaluer cette équipe qui a perdu 17 de ses matchs par un seul but depuis le début de la saison. C'est dire que le vent aurait pu tourner d'un côté comme de l'autre. À deux buts près par match, Canadien pourrait être premier dans l'Est. Pensez à ça. Mais pas trop. D'un côté, il y a ceux qui disent que Claude Julien devrait être congédié pour donner un peu d'énergie à l'équipe. De l'autre, il y a ceux qui croient qu'il faut dès maintenant abandonner pour espérer repêcher le Wayne Gretzky de Saint-Eustache, Alexis Lafrenière. Entre les deux, il y a ceux qui se réclament de ces deux stratégies, oubliant qu'elles sont mutuellement exclusives. Engager un nouvel entraîneur n'aurait pour effet que d'améliorer les chances de Canadien de faire les séries et nuirait aux chances de repêcher Lafrenière, le Sidney Crobsy de la Rive-Nord. Un dilemme cornélien, comme dirait Jean Perron un Claude Julien i carry soir où il est particulièrement lucide. Nous savons pourtant tous que rien de tout ça n'arrivera. Le scénario le plus probable est le suivant  : Ilya Kovalchuk se révélera finalement une acquisition pas trop pire. Pendant deux semaines, il gardera l'équipe à flot. Jonathan Drouin, Brendan Gallagher et Joel Armia reviendront au jeu. Canadien reprendra du poil de la bête pour terminer la saison à deux points des séries, s'assurant du même coup de ne pas choisir premier. Vous le savez que c'est ce qui va arriver, mais vous n'êtes simplement pas encore prêts à l'admettre. On se revoit l'an prochain, pour une autre saison de 98 points. MARCHANDISE i gechez TRANSMET Envoyez votre CV à dtessier@transmet.ca



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :